Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage nature écoresponsable
Mon Bato de VNIste Mixte (terre et eau) 74
(partager)
posté le 02 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Partant du principe qu’il est préférable de décrire des actions plutôt que des souhaits j’ai supprimé les fils antérieurs qui étaient en rapport avec le présent sujet.
Sans trop de scrupules puisque l’allègement va dans le sens du VNI, je crois. ;)

Je travaille sur un prototype qui semble prometteur.

Voici pour mémoire les éléments clefs du cahier des charges :
- Poids maxi du bato en configuration déplacement terrestre : 150 kg
- Longueur maxi lors du déplacement sur terre : 5m50
- Largeur maxi hors tout lors du déplacement sur terre : 1m10
- Hauteur maxi lors du déplacement sur terre : 1m
- Pouvoir réaliser des traversées maritimes d'environ 1 semaine
- Pouvoir (relativement) bien se reposer à bord
- Pouvoir arriver sur une plage et en repartir
- Coûter un prix de revient non rédhibitoire

A suivre...
posté le 02 déc. 2012

slsn
Martinet
(24 messages)
Inscription : 05/12/11

Message privé
H3 :
j’ai supprimé les fils antérieurs qui étaient en rapport avec le présent sujet


Bonjour H3,

désolé de te contrer, mais je ne pense pas qu'ouvrir une discussion sur un forum public te donne la propriété des messages des autres participants, et donc le droit de les supprimer, quels qu'ils soient.

Je trouvais ces discussions intéressantes.

@la modération : qu'en pensez vous, et serait-il possible de restaurer ces discussions, en supprimant les messages de H3 si c'est ce qu'il souhaite ?
Merci d'avance
posté le 02 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@ slsn : Je ne m'estime propriétaire de rien sur cette planète.
Idée : Lancer une nouvelle discussion pour reconstituer la totalité ou l'essentiel de ce qui a été dit sur le sujet 'Le Bato du VNIste au long cours'.
Cela ne devrait pas être très compliqué.
Et cela pourrait être rigolo.
Je suis prêt à contribuer.
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Je trouve moi aussi très regrettable (et fort cavalier - ce qui est le comble pour un cycliste) d'avoir supprimé unilatéralement un bon nombre de messages qui reflétaient les réflexions souvent utiles de personnes qui s'étaient penchées sur le problème posé. Il eut été à tout le moins souhaitable de faire une synthèse, reprenant les différentes idées, avec le nom de leur auteur.

En tant que modérateur, je ne peux pas restaurer les fils moi-même, et je ne suis pas sûr que les contributeurs aient envie de reconstituer ce qu'ils avaient déjà offert ...

Mais dorénavant, et après consultation entre administrateurs et modérateurs, chacun pourra encore supprimer ses propres messages (ce qui n'est pas possible sur "Randonner Léger" par exemple) mais ne pourra pas supprimer un fil, même créé par lui, sans en référer aux administrateurs et/ou modérateurs.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Coutumier du fait, ce n’est donc ni surprenant, ni étonnant, mais encore une fois, malheureusement, Désolant… Pathétique …! :(
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 02 déc. 2012 mis à jour le 02 déc. 2012
posté le 02 déc. 2012

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Bonjour Adishatz,

Bonne nouvelle, mais peut-on facilement enregistrer le contenu des liens avant disparition?

Merci déja pou l'info :)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Adishatz :
Pas mieux ...
Les pages étaient déjà référencées sur Google, on peut les trouver en cache pour encore un peu de temps :
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:2gNjT4x8Lb4J:www.expemag.com/voyage/viewtopic.php%3Fid%3D6491+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-a
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:sDDoDovNm4EJ:www.expemag.com/voyage/viewtopic.php%3Fid%3D6490+&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-a


Super ! Même si le référencement ne donne pas l'intégralité de la discussion récente, c'est nettement mieux que rien.
Donc je les recolle, et j'éditerai demain les zones intéressantes (c'est un travail dont je me serai bien passé ;) ), sauf si H3 insiste pour que ce soit tout viré, mais je pense qu'il pense aussi qu'il serait dommage de tout perdre ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
NB : Récupération de la discussion sur le multicoque, à éditer par moi ASAP :) :
_________________________________________________________________________________


H3 Le Multicoque du VNIste au long cours

Cette discussion fait suite à un autre fil de ce forum.

Elle vise la conception d’un navire multicoque rigide qui soit tractable sur terre derrière un vélo dans le cadre d’un VNI mixte (sur terre et sur l’eau).

Voici les éléments clefs du cahier des charges :
- Poids maxi du bato sans le système de roulage ni celui de propulsion ni le matériel courant de voyage (tente, duvet, popotes, réchaud, fringues, etc.) ni l’avitaillement (eau et nourriture) : 85 kg
- Longueur maxi lors du déplacement sur terre : 5m50
- Largeur maxi hors tout lors du déplacement sur terre : 1m10
- Hauteur maxi lors du déplacement sur terre : 1m
- Durée des traversées maritimes maximum : environ 1 semaine
- Pouvoir (relativement) bien se reposer à bord
- Pouvoir arriver sur une plage et en repartir
- Coût du bato fini non rédhibitoire

La partie est loin d’être gagnée !
Cela en fait aussi son charme.

Réaliser l’objectif requiert donc des idées pertinentes et nouvelles par rapport à l’existant dont l’essentiel du recensement a déjà été opéré dans la discussion à l’origine de la présente.

Il est probable aussi que des croquis ou des plans seraient opportuns.

Pour faire avancer efficacement le projet je propose un cheminement par étapes successives :
1) La coque
2) Le mode de propulsion à énergie humaine
3) Le mode de propulsion éolien si choisi
4) Le système de roulage sur terre du bato

Selon ce plan qui ne se veut pas psycho rigide (bien sûr wink) je propose donc de commencer par le choix ou la conception d’une coque qui tient la mer et qui soit conforme au cahier des charges.


Grégoire Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Bonsoir Monsieur H3 :)
Depuis le temps, milles excuses...
Passant par là grâce à un MP, j'ai tenté de me remettre à jour un peu et me voici sur ton beau projet. J'avoue que c'est le genre d'exercice mental qui ne me coute pas cher et qu'il m'est donc possible de faire ;)
Ma première pensée est au volume total flottant autorisé :D
Ben oui, si nous avons le poids maxi... nous aurons donc un poids de référence déterminant un volume minimum pour flotter, qu'il faudra additionné d'un volume de sécurité. Sachant qu'en monocoque une largeur de 80cm minimum s'impose pour y dormir... 15/20cm de tirant d'eau, 15cm de tirant d'air, forme de coque en U pour la stabilité... accompagné un flotteur type prao utilisable suivant les besoins : stabilité temporaire, meilleur rendement sous voile et sécurité pour dormir
Voilà ma première petite pensée du moment
A plus
tirant_d_eau_cle748276.gif


#3 02-11-2012 07:08:18

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Pour faire avancer efficacement le projet je propose un cheminement par étapes successives :
1) La coque
2) Le mode de propulsion à énergie humaine
3) Le mode de propulsion éolien si choisi
4) Le système de roulage sur terre du bato

Après réflexion je pense que ce plan est inadapté car les caractéristiques de la coque sont étroitement liées au(x) moyen(s) choisi(s) pour la faire avancer.

Aussi, commencer par les différentes variantes de l’ensemble coque + mode(s) de propulsion semble plus logique !

@Grégoire : C'est toujours un plaisir de te lire.
Tu ouvres la voie du prao léger qui tient la mer.
A suivre ?


#4 03-11-2012 11:38:10

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
Jens78 (dans une autre discussion et à propos de Greg K.) a écrit :


Le proto est une coque de kayak de mer sur laquelle il a ajouté d'abord un pédalier, pour ses 24 heures en pédalo, puis un pontage intégral.

Je pense que c’est là une très bonne idée de référence !

J’ai découvert ce matin le canoé NovaCraft Propector 18 pieds :
- Longueur 5,48 m
- Largeur 92 cm
- Poids 38 kg
- Capacité de charge 640 kg
Avec le pontage qui va bien + des flotteurs du genre Hobie Island et au vu de la vidéo qu’a dégottée Adishatz voilà qui ressemblerait à un navire à fort potentiel entrant dans les clous du cahier des charges.

Réussir à le rendre auto-videur serait un plus certain.

Le Prospector 18’ est fabriqué en Royalex.
Quelqu’un sait-il comment se colle ce matériau et, sachant qu’il est composé d’un sandwich Vinyle/Abs/mousseAbs/Abs/Vinyle, comment empêcher l’infiltration d’eau dans la mousse d’Abs en cas de découpe de la coque pour la rendre auto-videuse ?

#5 03-11-2012 12:36:51

Adishatz Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Bon choix de bateau, j'y pense pour changer mon Old Town Charles River. (plutôt un 16 ou 17' en l’occurrence)
Pour te donner une idée de ce que ça peut charger, ça a été utilisé pour l’Odyssée Canadienne (http://odysseecanadienne.free.fr/)
Pour le collage, pas de soucis, il suffit de colle Vinyle.
En revanche pour la découpe ? Est-ce nécessaire, l'insubmersibilité + une pompe ne suffirait pas ? (Une pompe manuelle par exemple? ref MCPM http://www.canoediffusion.com/CD_catalo … nts_11.htm)
Beaucoup de petits "croiseurs" ne sont pas autovideurs, mais ce n'est pas forcément gênant.
En revanche, l'insubmersibilité est indispensable pour faire des traversées. Et si possible avec le bateau qui reste à l'endroit!

#6 04-11-2012 20:56:30

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Le lien vers la pompe ne fonctionne pas sur mon ordi.
D'ailleurs j'aimerais bien trouver les références d'une de pompe de cale manuelle prévue pour être installée de façon ergonomique sur le pont d'un kayak, manipulable d'une main, avec un tuyau qui va tèter le fond de la coque et qui traverse le dur ou le mou (jupe).

#7 05-11-2012 13:21:56

loic88 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Le lien vers la pompe ne fonctionne pas sur mon ordi.
D'ailleurs j'aimerais bien trouver les références d'une de pompe de cale manuelle prévue pour être installée de façon ergonomique sur le pont d'un kayak, manipulable d'une main, avec un tuyau qui va tèter le fond de la coque et qui traverse le dur ou le mou (jupe).

il faut enlever la parenthèse fermante sur le lien smile

On ne va jamais aussi loin lorsque l'on ne sait où l'on va....

#8 05-11-2012 14:12:24

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Merci Loic88 !
Lien très intéressant avec notamment une colle pour polyéthylène.
Waouh !!!

#9 05-11-2012 21:40:12

Adishatz Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Le lien est corrigé.
Oui, il y a foule d'infos. Le vendeur en question sait de quoi il parle, d'autant plus qu'il "traîne" sur ce forum :D


#10 06-11-2012 14:12:26

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Mon ami Jean-Luc m’a estomaqué, au téléphone, hier soir.
" Tu mets ton vélo dans un sac étanche avec quelques cailloux, éventuellement".
" Tu balances ce lest sous la coque, relié à tes flotteurs par des câbles ".
" Ton bateau, toutakou, devient vraiment stable dans le baston ".
J’adore ce genre d’idée déjantée qui dynamise la réflexion.

#11 06-11-2012 15:11:00

mad Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Mon ami Jean-Luc m’a estomaqué, au téléphone, hier soir.
" Tu mets ton vélo dans un sac étanche avec quelques cailloux, éventuellement".
" Tu balances ce lest sous la coque, relié à tes flotteurs par des câbles ".
" Ton bateau, toutakou, devient vraiment stable dans le baston ".
J’adore ce genre d’idée déjantée qui dynamise la réflexion.

Le mot "déjanté" risque bien de prendre là son sens propre :D !

A part cette blague facile, je cogite sur ces projets ...


#12 12-11-2012 10:28:49

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Le principe d’aménager un canoë a déjà été évoqué.
Je suis tout à fait en accord avec cette idée.
J’ai retenu 3 coques en Royalex à cet effet :
Le Old Town Penobscot 16 (4m96 x 86cm ; 26,5 kg)
Le NovaCraft Prospector 17 (5m18 x 92cm ; 36 kg) et le Prospector 18 (5m48 x 92cm ; 38 kg).

Le Old Town Discovery (158 et 164) est meilleur marché et se trouve plutôt facilement en occasion mais le matériau (polyéthylène) semble a priori moins facile à travailler que le Royalex et est aussi nettement plus lourd.
Ceci-dit, utiliser une coque de Discovery pour fabriquer le prototype (surtout si celui-ci implique des perçages multiples et variés de la coque) ressemble à une bonne idée.

Sur la base d’une telle coque il me semble très possible d’ajouter le pontage souhaité, le mode de PH (propulsion humaine) de son choix (pédalage, pagaie double, avirons – je pense la pagaie simple irréaliste), d’adjoindre un ou 2 flotteurs, de gréer ou non un mode de propulsion éolien, de choisir le système de gouvernail et d’anti dérive adaptés.

Une telle coque, à mon avis, peut se rendre insubmersible sans altérer la capacité d’emport de matériel.
Elle peut aussi je pense se rendre auto-videuse.

Concernant les aménagements, je pense à une organisation standard en 3 parties : stockage du matos à l’avant et à l’arrière et le cockpit entre les deux.
J’imagine le cockpit suffisamment généreux pour pouvoir y bouger et s’y reposer.

L’installation d’une cabine me semble incompatible avec le cahier des charges (poids et dimension) et compromet toute velléité d’emport d’un vélo.
Je pense donc que la façon adaptée de s’abriter des éléments doit d’abord faire appel à des vêtements appropriés, sans doute aussi un bon sursac et peut-être une toile facile à mettre en place et à ranger.

Concernant les flotteurs, je lance un appel aux marins expérimentés : un trimaran léger, en mode PH seule ou sous voile réduite voire nulle, sur ancre flottante le cas échéant, est-il plutôt à l’abri du chavirage dans des conditions fortes ?
Une déferlante pourra-t-elle le rouler ou bien ne fera-t-elle que le doucher avec les robinets ouverts en grand ?

#13 12-11-2012 20:36:08

slsn Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

si je comprends bien tu inclus dans les multicoques les embarcations formées d'une coque centrale équipée de flotteurs. Cela semble effectivement être la solution la plus pertinente pour faire se que tu envisages. Je me pose aussi la question sur le risque de chavirage. Si cela arrive, t'es un peu embêté... même si le tout est insubmersible, il faut pouvoir démonter les stabilisateurs pour remettre tout le monde dans le bon sens.

Pour la cabine, est ce que ce n'est pas la seule façon de surmonter un épisode de gros temps en pleine mer, sans se retrouver en situation de survie assez précaire sur une embarcation aussi petite ?

#14 14-11-2012 17:40:06

FrançoisB Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Concernant les flotteurs, je lance un appel aux marins expérimentés : un trimaran léger, en mode PH seule ou sous voile réduite voire nulle, sur ancre flottante le cas échéant, est-il plutôt à l’abri du chavirage dans des conditions fortes ?
Une déferlante pourra-t-elle le rouler ou bien ne fera-t-elle que le doucher avec les robinets ouverts en grand ?

Pour ne répondre que sur ce point : oui, tous les multicoques sont susceptibles d'être retournés par une grosse vague qui déferle et le vent qui pousse sur la coque.
Le dernier c'était lundi au large de Saïdia en Méditerranée, un cata hauturier de 13 m retourné pendant qu'il naviguait au moteur dans un coup de vent.

C'est assez rare pour les gros multi, mais évidement plus la taille du bateau est petite par rapport aux vagues, plus les chances de se faire retourner sont fortes.

Le gros multi sont insubmersibles et munis de trappes qui permettent de sortir même quand le bateau est à l'envers, ce qui facilite l'attente des secours et l'évacuation. (A Saïdia ils n'ont pas eu cette chance puisqu'ils ont été jetés à la côte avant même d'avoir pu lancer un SOS)

Sur un petit bateau hauturier il faudrait au minimum pouvoir sortir du bateau retourné sans que celui ci ne coule, et un dispositif pour le remettre à l'endroit (remplissage du flotteur sous le vent, gonflage d'une grosse bouée sur le toit, par exemple)

Mais d'habitude, la meilleure défense des petits multi, c'est plutôt la fuite smile Ils profitent de leur possibilité de vitesse pour rejoindre au plus vite un abri quand la météo semble pouvoir devenir menaçante.

#15 18-11-2012 16:35:23

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Une idée (images fabriquées avec les moyens limités de Windows Paint) :

1 Une coque de kayak bi place (un RTM Speedo sur les images).
_20.jpg

2 Des flotteurs (ceux d’un Hobie Adventure Island sur les images).
_21.jpg

3 La pointe (celle de la combinaison, comme on dit au jeu d’échecs) : la plateforme !
_22.jpg

Les 2 traits rouges = axes de repliement de la plateforme pour en réduire/augmenter la largeur.
Le rectangle rouge = trappe d’accès à la coque centrale

La fonction de cette magic plateforme est multiple :

- Servir de siège à la/le capitaine (les pieds dans la coque) pendant le pagaiement ou sous voile au portant ou pour bricoler ou miamer, ou rêver sous les étoiles d’une société qui tient la route, peut-être.
- Se mettre au rappel.
- Se reposer ou dormir à l’air libre.
- Supporter une toile quand c’est froid ou humide.
- Supporter le vélo plié à l’arrière.
- Protéger du clapot la/le capitaine et l’ouverture dans la coque.
- Faciliter le ressalage (effet de levier sur une grande longueur).
- Servir de ligne de vie.
- Servir de passavant pour gérer l’ancre (flottante).
- Permettre de voir un horizon un peu plus lointain, une cardinalité pour Homo Erectus ?

Remarques :

- Par rapport à une coque ‘normale (dans un tel contexte) la notre est étroite (<70 cm) ; cela favorise-t-il la vitesse ?
- Le dispositif permet de rajouter un système de PH (propulsion humaine) par pédalage et de rendre la coque auto-videuse.
- L’ouverture dans la coque doit pouvoir être operculée s’il elle n’est pas auto-videuse.
- Les flotteurs doivent pouvoir se replier contre la coque notamment en cas de chavirage pour faciliter le ressalage.
- La tente pourrait ressembler à celle-là ; comme le roseau sous la déferlante elle plie mais... :
_23.jpg
Elle devra probablement être personnalisée : une porte sur chaque côté, remplacement du tapis de sol par des sangles et pose de hublots pour voir ce qui se passe dehors.
- Excel me promet que l’ensemble est compatible avec la contrainte ‘poids’ du CdC (Cahier des Charges).
- L’ensemble semble cumuler les avantages du tri (très) léger et du cata du même métal.

Mais est-là une vraie bonne idée pour servir le VNIste au long cours ?

#16 18-11-2012 21:42:48

slsn Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

La plateforme parait une idée intéressante pour les raisons que tu évoques. Je ne vois pas trop comment sont conçus les arceaux de la tente que tu évoques, mais elle parait assez haute. Ne crains tu pas que cela fasse une très grosse prise au vent ? Cela pourrait également être difficile de ressortir la tente de l'eau suite à un chavirage.

Je verrais peut être plus une tente type tunnel monoplace, légère et facile à mettre en place, qui ne serait utilisée que pour se reposer, avec tout le matériel à l'abri dans le kayak. Forcément, on perd la possibilité de s'asseoir un moment à l'abri.
Les cotés relevables de la plateforme, en les bloquant à la verticale, pourraient permettre de faire une sorte de banette pour s'allonger et gérer le roulis.

Par contre, il semble peu amusant de chavirer tout en étant dans la tente, dans un sac de couchage... Le matelot devra dormir avec son équipement de sécurité, gilet et leash. Il faudrait que la tente, et peut être une sorte de couette sur le dormeur, puisse s'enlever d'un geste en cas de pépin...

#17 19-11-2012 11:55:57

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
slsn a écrit :

Je ne vois pas trop comment sont conçus les arceaux de la tente que tu évoques, mais elle parait assez haute.
Cela pourrait également être difficile de ressortir la tente de l'eau suite à un chavirage.

Les arceaux sont des chambres à air (tente Karstens, une reprise de l'Igloo des années 70-80).
Oui, c'est haut ! : Il faut un minimum d'arc sinon les boudins s'effrondent.
Par contre en conditions pas trop ventées elle tient sans haubans.
Concernant le chavirage, ne pas avoir de tapis de sol devrait limiter l'effet sac.
Une fixation avec des boucles rapides et facilement largables semble s'imposer.

Je verrais peut être plus une tente type tunnel monoplace, légère et facile à mettre en place, qui ne serait utilisée que pour se reposer, avec tout le matériel à l'abri dans le kayak.

Quelque chose comme ça sans la tente intérieure ?

Forcément, on perd la possibilité de s'asseoir un moment à l'abri.

Pourquoi ?

Par contre, il semble peu amusant de chavirer tout en étant dans la tente, dans un sac de couchage... Le matelot devra dormir avec son équipement de sécurité, gilet et leash. Il faudrait que la tente, et peut être une sorte de couette sur le dormeur, puisse s'enlever d'un geste en cas de pépin...

Oui !
Une combinaison sèche est-elle assez chaude pour résister à 10° (T° de l'air à l'extérieur) ?
Couette : un matelas Thermarest pas trop gonflé pour épouser le corps et fourré dans un drap de soie assez épais pas trop mince et suffisamment large pour éviter les entrées d'air ?

Les cotés relevables de la plateforme, en les bloquant à la verticale, pourraient permettre de faire une sorte de banette pour s'allonger et gérer le roulis.

Très intéressant !

Articulée à l'avant, la plateforme, relevée à l'arrière, pourrait servir de toit, les côtés relevables (complétés avec de la toile) rabattus vers le bas pour assurer la protection latérale.

#18 Hier 19:55:27

rubis Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

- La tente pourrait ressembler à celle-là ; comme le roseau sous la déferlante elle plie mais... :
http://www.svsr.fr/_photos/_p/vni/_23.jpg


tu penses pas qu' à la première déferlante elle sera balayé ?

#19 Aujourd'hui 09:17:28

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

@ rubis (balayage par une déferlante d'une tente gonflable) : Dans l'axe transversal j'imagine que c'est probable.
Dans l'axe longitudinal, qui est aussi celui de la coque (et qui doit donc amortir le choc) et qui présente moins de surface je ne sais pas.

#20 Aujourd'hui 11:02:46

FrançoisB Re : Le Multicoque du VNIste au long cours

Sans vouloir te blesser, il me semble que tu imagine mal les conditions de navigation en haute mer.
Une tente de ce type est totalement inutilisable en mer. L'ensemble du bateau parait d'ailleurs beaucoup trop fragile et trop compliqué pour résister longtemps à une mer un peu formée, sans même parler de tempête.
Il faut du simple et du solide. Souple peut-être (voir les catamarans Wharram), mais robuste.

#21 Aujourd'hui 11:27:54

H3 Re : Le Multicoque du VNIste au long cours
FrançoisB a écrit :

Une tente de ce type est totalement inutilisable en mer.

Sauf par conditions calmes.
Concernant ce que j'imagine du baston, j'ai déjà exprimé l'idée de s'en protéger prioritairement au moyen de vêtements appropriés et de devoir s'arranger au mieux pour tenir dans la tourmente.

Il faut du simple et du solide.

Nous tous d'accord là-dessus, je pense.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
NB : Récupération de la discussion sur le monocoque, à éditer par moi ASAP :) :
_________________________________________________________________________________

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Le Monocoque du VNIste au long cours

Cette discussion fait suite à un autre fil de ce forum.

Elle vise la conception d’un navire monocoque rigide qui soit tractable sur terre derrière un vélo dans le cadre d’un VNI mixte (sur terre et sur l’eau).

Voici les éléments clefs du cahier des charges :
- Poids maxi du bato sans le système de roulage ni celui de propulsion ni le matériel courant de voyage (tente, duvet, popotes, réchaud, fringues, etc.) ni l’avitaillement (eau et nourriture) : 85 kg
- Longueur maxi lors du déplacement sur terre : 5m50
- Largeur maxi hors tout lors du déplacement sur terre : 1m10
- Hauteur maxi lors du déplacement sur terre : 1m
- Durée des traversées maritimes maximum : environ 1 semaine
- Pouvoir (relativement) bien se reposer à bord
- Pouvoir arriver sur une plage et en repartir
- Coût du bato fini non rédhibitoire

La partie est loin d’être gagnée !
Cela en fait aussi son charme.

Réaliser l’objectif requiert donc des idées pertinentes et nouvelles par rapport à l’existant dont l’essentiel du recensement a déjà été opéré dans la discussion à l’origine de la présente.

Il est probable aussi que des croquis ou des plans seraient opportuns.

Pour faire avancer efficacement le projet je propose un cheminement par étapes successives :
1) La coque
2) Le mode de propulsion à énergie humaine
3) Le mode de propulsion éolien si choisi
4) Le système de roulage sur terre du bato

Selon ce plan qui ne se veut pas psycho rigide (bien sûr wink) je propose donc de commencer par le choix ou la conception d’une coque qui tient la mer et qui soit conforme au cahier des charges.

Hors ligne
#2 01-11-2012 21:44:18

Adishatz
Criquet pèlerin
Lieu : Gradignan (33)
Inscription : 28-12-2010
Messages : 29

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Le cahier des charges me fait penser au canoe à voile de Howard Rice qui a fait un tour de Patagonie.
J'ai rassemblé quelques photos sur un album : https://picasaweb.google.com/1123517888 … directlink
SylHowtent4782.JPG_1_2.jpg
Une piste à creuser ?

Dernière modification par Adishatz (01-11-2012 21:46:19)

Hors ligne
#3 02-11-2012 07:00:43

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Pour faire avancer efficacement le projet je propose un cheminement par étapes successives :
1) La coque
2) Le mode de propulsion à énergie humaine
3) Le mode de propulsion éolien si choisi
4) Le système de roulage sur terre du bato

Après réflexion je pense que ce plan est inadapté car les caractéristiques de la coque sont étroitement liées au(x) moyen(s) choisi(s) pour la faire avancer.

Aussi, commencer par les différentes variantes de l’ensemble coque + mode(s) de propulsion semble plus logique !

@Adishatz : Le canot de Howard Rice a de la gueule !
Et il a l'air bourré d'astuces !
Tu creuses ?

Hors ligne
#4 02-11-2012 10:03:55

rubis
Caribou
Inscription : 17-05-2008
Messages : 692

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
Adishatz a écrit :

Le cahier des charges me fait penser au canoe à voile de Howard Rice qui a fait un tour de Patagonie.


juste pour préciser le bateau utilisé pour son expé en terre de feu c'est pas le bateau en bois sur la photo , il a utilisé un kayak démontable klepper :

http://hookedonwoodenboats.com/wp-content/uploads/2012/06/Cape-Horn-Rig-682x1024.jpg

http://hookedonwoodenboats.com/howb-039 … interview/

Hors ligne
#5 02-11-2012 10:45:59

Adishatz
Criquet pèlerin
Lieu : Gradignan (33)
Inscription : 28-12-2010
Messages : 29

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Plus d'infos ici :
http://www.songofthepaddle.co.uk/forum/ … ling-canoe
http://forum.woodenboat.com/showthread. … ling-canoe

De ce que je comprends, ce serait à la base un canoe Bell Starfire en composite sur lequel il aurait rajouté un pont, 2 dérives latérales afin de conserver le volume intérieur du canoe, un safran a double commande (palonnier + 2 barres pour diriger à la main), et un taud pour s'abriter dessus.

Par contre, je ne vois pas de moyen auxiliaire pour assurer la stabilité à l'arrêt (pour dormir sur l'eau) ou de moyen d'auto-redressage ...

Hors ligne
#6 02-11-2012 12:38:55

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Un sacré bonhomme ce Howard Rice !
Quelqu'un(e) a déjà dormi dans un Klepper ?

Cette vidéo issue du second lien cité par Adishatz montre des canoes à voile qui semblent à l'aise et plutôt véloces.
Quelqu'un(e) pourrait en faire les commentaires techniques qui peuvent nous intéresser ici :
Longueur et largeur estimées des batos ?
Vitesse aproximative sur la vidéo ?
Comportement estimatif dans une mer plus 'sérieuse' que sur la vidéo ?

Hors ligne
#7 03-11-2012 17:51:44

tud
Criquet pèlerin
Lieu : grenoble
Inscription : 15-09-2012
Messages : 13
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Bonjour, je m'absente un peu et voilà les discussions VNIstes qui s'emballent big_smile !

Génial !

Moi je ne suis pas du tout "hauturié"et vous m'avez devancé ici dans les conseils, mais si je devais partir une semaine en pleine mer je prendrais sans hésité mon Klepper Aérius avec un bricolage de toit dessus :

. Il a déjà fait ses preuves dans ces conditions (moi dans les rivières je l'ai déjà secoué très fort, il a 50 ans et il n'a pas beaucoup bronché, j'ai juste réparé une fois une petite pièce en bois).
.IL est très stable, rigide et très rassurant avec ses boudins intérieurs gonflables mais, je rajouterais quand même des stabilisateurs surtout pour la voile.
.Dormir dedans ne pose aucun problème (c'est même un vrai plaisir mais je ne l'ai testé qu'en lac et c'est un biplace) même si tu emporte vraiment beaucoup de matériel tu peux t'orienter vers le quatro (xl).
.A la voile c'est une merveille.

Et... il est léger (35 kg) c'est lui qui m'a entrouvert la porte du vélo-kayak même si pour moi, en eaux intérieurs le kayak gonflable est imbattable ( comme ça ont peut envisager des cols à vélo wink )

Mais...il n'est pas auto-videur et il faut aménager un toit pour le confort.

Étant piètre navigateur et pas bricoleur de bateau ma participation sur cette discussion ce limitera à ça, mais je la suivrai avec grand intérêt !

A bientôt

Hors ligne
#8 11-11-2012 21:26:23

slsn
Criquet pèlerin
Inscription : 05-12-2011
Messages : 23

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Bonsoir,

je vois que H3 s'impatiente ! (http://www.expemag.com/voyage/viewtopic … 131#p45131) Je réfléchis, mais ce n'est pas évident !

Allez, comme ça ne coûte pas cher de rêver un peu, et qu'au pire le ridicule ne tue pas, voici quelques images de mes ébauches pour alimenter le débat (je ne maîtrise pas encore trop la modélisation 3D...). Le principe est de partir d'un canoë, ponté et muni d'un pédalier et d'un système de propulsion (qui n'est pas encore dessiné).

canoe1.png

canoe5.png

Une sorte de "cabine" en arrière pourrait permettre de s'abriter tout en pédalant et éventuellement de dormir si le bateau se retourne automatiquement en cas de dessalage.

canoe2.png

canoe4.png

canoe6.png

C'est un peu le principe du "casper" de Andrew McAuley, mais il faudrait que le capot qui vient recouvrir l'hiloire puisse s'escamoter sur le capot de la cabine à l'arrière afin de ne pas gêner. Il faudrait également que l'ensemble puisse être étanche, en position assise au moyen d'une jupe, et en position couchée grâce au capot.

J'ai fait les dessins pour me rendre un peu mieux compte des proportions et plusieurs questions se posent :
- le pédalier classique nécessite pas mal de dégagement sous le pont, se qui doit pas mal limiter le champ de vision en position semi-couchée. Un système alternatif comme le mirage drive serait plus compact. S'il n'est pas évident de comparer l'efficacité d'une hélice et du mirage drive en terme de propulsion, qu'en est il en terme de confort/performance de pédalage ? (il me semble que lorsque l'on pédale sur un vélo, il y a une inertie et on peut "faire tourner" les jambes alors que le mouvement alternatif du mirage drive me parait plus saccadé, mais je n'ai pas essayé).

- la cabine à l'arrière semble occuper beaucoup d'espace et risquerait de limiter les positions du pilote pour une utilisation à la voile.

- il faut également un système pour le retournement : ballast liquide, quille amovible, flotteurs gonflables qui pourraient également servir pour améliorer la stabilité à la voile...

Enfin, voilà ma petite contribution au débat !

En ligne
#9 11-11-2012 21:45:34

kanaky
Palombe
Lieu : nievre
Inscription : 26-01-2008
Messages : 240
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

wouafffffffffffff !!! mais c'est un truc de malade votre engin

ou on veut, quand on veut, comme on veut !!!
http://les-kanaky-s-roulent.over-blog.fr
www.kanakys.com
www.simplement-savons.com

Hors ligne
#10 12-11-2012 10:12:04

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

@slsn : Manifestement tu bosses wink Quel logiciel utilises-tu ?

le pédalier classique nécessite pas mal de dégagement sous le pont

Exact !

S'il n'est pas évident de comparer l'efficacité d'une hélice et du mirage drive en terme de propulsion, qu'en est il en terme de confort/performance de pédalage ?

Le Mirage Drive est très agréable d’utilisation.
Pédalant beaucoup en vélo, j’étais au départ réticent quant au pédalage alternatif. J’ai changé d’avis avec la pratique.

Je poursuis sur la discussion ‘Multicoque’ puisque c’est la variante que je sens le mieux.
Tu sais aussi dessiner des multicoques ?

Hors ligne
#11 12-11-2012 20:22:53

slsn
Criquet pèlerin
Inscription : 05-12-2011
Messages : 23

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

Manifestement tu bosses wink Quel logiciel utilises-tu ?

On s'amuse ! J'ai utilisé le logiciel libre blender, qui n'est pas un logiciel de CAO/DAO, mais plutôt conçu pour la modélisation et l'animation 3D. C'est assez déroutant à prendre en main, mais très performant et les possibilités semblent quasi illimitées !

Je poursuis sur la discussion ‘Multicoque’ puisque c’est la variante que je sens le mieux.
Tu sais aussi dessiner des multicoques ?

J'imagine que ça doit pouvoir se faire ! faut prendre le temps... si tu veux je te passes mes fichiers. Mon dessin est basé sur un NovaCraft Prospector 16.

En ligne
#12 13-11-2012 12:15:22

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
slsn a écrit :

J'ai utilisé le logiciel libre blender....si tu veux je te passes mes fichiers

Merci pour l'info et ta gentille proposition.
Je n'ai pas trop envie de consacrer le temps nécessaire à l'apprentissage de Blender hmm

Hors ligne
#13 18-11-2012 00:21:47

FrançoisB
Criquet pèlerin
Lieu : Luchon
Inscription : 30-04-2008
Messages : 27
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Bonsoir,

Il y a quelques années, après une mémorable aventure de navigation côtière à bord d'un Tabur Sportyak gréé en voile-aviron, j'avais esquissé quelques projets d'embarcations mixtes mer-chemins.
C'était moins ambitieux que du "VNI au long cours". Je n'envisageais pas de long voyage sur terre, ni d'étapes de plus 10 à 50 milles en navigation côtière, mais il y a peut-être quelques idées.
Sinon, au pire cela vous fera rigoler un peu smile

4 mètres HT, dérive sabre, coffre étanche à l'avant, plancher du cockpit plat pour pouvoir dormir dessus.
Sur terre : fixation des roues avant sur des sortes de béquilles et d'un demi vélo à la place du safran.
20121117_amphivoil4m.jpg

5 mètres HT, 2 m de large, petite cabine.
Autoredressable, lest liquide. Sur terre : fixation des roues avant sur les dérives latérales et d'un demi vélo à la place du safran.
20121117_amphivoil5m.jpg

Je ne suis pas allé plus loin que l'esquisse d'un projet.

Dernière modification par FrançoisB (18-11-2012 00:41:54)

Hors ligne
#14 18-11-2012 12:21:45

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

L'approche du 'roulage' façon triporteur m'apparaît tout à fait nouvelle pour un bateau.
As-tu abordé la question du freinage ?

Hors ligne
#15 18-11-2012 16:15:59

FrançoisB
Criquet pèlerin
Lieu : Luchon
Inscription : 30-04-2008
Messages : 27
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
H3 a écrit :

As-tu abordé la question du freinage ?

Je ne rappelle pas que cela m'ait particulièrement préoccupé. A l'époque j'avais l'habitude de trainer des remorques non freinées lourdement chargées (100 à 150 kg) derrière un vélo ou un Solex. Ici, si la roue arrière, la seule freinée a priori, supporte la moitié de la masse bateau+cycliste, on se retrouve à peu près dans la même situation : il faut être très prudent en descente et sur les sols glissants smile

Hors ligne
#16 18-11-2012 16:40:52

H3
Saumon atlantique
Lieu : Vosges alsaciennes
Inscription : 12-02-2011
Messages : 351
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours
FrançoisB a écrit :

A l'époque j'avais l'habitude de trainer des remorques non freinées lourdement chargées (100 à 150 kg)

Raconte STP !

Hors ligne
#17 18-11-2012 20:09:48

FrançoisB
Criquet pèlerin
Lieu : Luchon
Inscription : 30-04-2008
Messages : 27
Site Web

Re : Le Monocoque du VNIste au long cours

Raconter quoi ?
Le temps n'est pas si loin où on voyait dans les rues des charrettes à bras de 100 ou 200 kg, et sur les routes des vélos et des "mobylettes" tirant les mêmes charges. Quand aux charges transportées à vélo en Afrique et ailleurs ... il faut le voir pour le croire, je regrette de ne pas avoir fait un petit reportage là-dessus quand j'en ai eu l'occasion.
Par contre, c'est sur que ce n'est pas du tout une utilisation ludique du vélo, pas du tout du tout. sad

Dernière modification par FrançoisB (18-11-2012 20:12:17)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

slsn
Martinet
(24 messages)
Inscription : 05/12/11

Message privé
merci mad et Adishatz...

ça fait un sacré boulot à se taper... pas que passer son temps à bricoler sur internet ne soit pas sympa, mais tout de même...
Sinon, voici des liens vers des pdf de ce qu'on peut récupérer sur google :
bato1
bato2
mono
multi

@H3 : et oui, c'est comme ça internet, ça laisse des traces :D
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
slsn :
... Voici des liens vers des pdf de ce qu'on peut récupérer sur google :
bato1
bato2
mono
multi
...


C'est encore mieux !
J'ai enregistré les .pdf, et chacun peut le faire.

slsn :
... @H3 : et oui, c'est comme ça internet, ça laisse des traces :D


Et je suis convaincu qu'il en est le premier ravi :) !

Ceci étant, le forum a tout à gagner à ce qu'on évite de s'envoyer des piques, ainsi que de se froisser pour pas grand chose ;) .

Pour la petite histoire, c'est toujours dans le sous-forum "Voyager sur l'eau" (ok, je sais que ce projet n'est pas stricto-sensu dans le dit sous forum, mais ne chipotons pas) qu'il y a eu les bagarres les plus fréquentes - bien avant que je sois modérateur au demeurant :D ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 03 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Il y a manifestement une puissante volonté de développer la pratique du VNI mixte (terre+eau) !
Voilà qui est bien réjouissant. :)
posté le 05 déc. 2012 mis à jour le 05 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
tiens un nouveau fil :D

un plan de monocoque qui est dans ton cahier des charges : le Merry II

Chris Duff à voyagé jusqu'en islande avec :

http://1.bp.blogspot.com/-guGwMKF4QDg/T7ki4WaFkgI/AAAAAAAAEUc/WLfiNNM9E3Q/s1600/Chris_at_Port_of_Ness.jpg

http://dory-man.blogspot.fr/2012/05/northern-reach.html

c'est un Merry II ou Merry Sea avec un pontage , il est léger et petit et auto-redressable sans ballast uniquement avec le roof .
http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=IE8Activity&a=http%3A%2F%2Fwww.olypen.com%2Fcduff%2FRowboat.html

il y a même un modèle dérivé du bateau modifié par Chris Duff , le Merry Expédition ( par contre le roof est moins volumineux est-il auto-redressable ? ) :
•Length...........................................19'
•Width............................................39"
•Beam at waterline...........................29"
•Carry Weight (hull only)..............90 lbs.
•Rowing Weight Single Rig Only....110 lbs.
•Capacity...................................450 lbs

http://www.merrywherry.com/merryexpedition.html

http://www.merrywherry.com/p1020210.jpeg

t'as un plan tout fait à 150 $ d'un bateau qui a fait des grandes traversées dans des mers très dur , que demande le peuple , il est facile de faire un puit pour un mirage drive au lieu d'avoir des avirons .

http://smalltrimarans.com/blog/wp-content/uploads/2009/08/CLC-Mill-Creek-Trimaran-2.jpg

http://farm4.staticflickr.com/3536/3977102614_ff48590834.jpg
posté le 05 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@ rubis : C’est chouette de relancer.
Lire Chris Duff et notamment son approche générale des projets tels que ceux qu’il réalise me semble particulièrement pertinent.
Sa philosophie concernant la sécurité au sens large m’apparaît exemplaire.
Microsoft Translator pédale dans la semoule.
Alors si quelqu’un a le temps de traduire la pensée de Chris, je pense que cela serait un réel apport au forum.

Concernant le partage de mon projet "Hodyssée" pour lequel il me reste à construire le bato ad hoc, je fonctionne à présent selon le principe "il est préférable de publier des actes plutôt que des souhaits", comme je l'ai déjà exprimé.

Concernant "Le Bato du VNIste au long cours" je pense le moment venu, pour les membres du forum, de décider de la suite à donner.
Je suis partant pour continuer.
Qui d'autre ?

Faire avancer un tel projet implique, je pense, de mettre dans le pot commun des compétences pratiques favorisant le cheminement depuis la conception (l'objectif étant à (re)définir en fonction des attentes des membres du forum) jusqu’à la réalisation du ou des prototypes.

Cela requiert aussi différentes fonctions :
- La définition de la méthode de travail en commun et des prises de décisions.
- La coordination et le recadrage du projet quand nécessaire.
- La synthèse de ce qui existe pour ne pas réinventer l’eau chaude.
- La réalisation de plans exprimant les idées retenues par le groupe et permettant le travail partagé.
- La coordination de l'importante sous-partie "fabrication".
- La fabrication des différents modules par les personnes sachant et voulant faire.
Il appartiendra à chacun(e) de déclarer son niveau d'engagement en préambule à la constitution des équipes.

Ce projet pourrait se coder ‘CdA xs’ soit la construction d’un petit navire à usage individuel par les membres du forum Carnets d’Aventures. Le prototype, une fois fini, pourrait être prêté à des VNIstes ou distribué par tirage au sort ou demeurer le souvenir d'une aventure partagée sur ce forum ou ...

Le projet ‘CdA xxl’, consistant à construire un vaisseau de transport de plusieurs aventuriers souhaitant approcher des horizons lointains sans employer de moyens ‘Nature Killer’, pourrait fonder une autre et future quête.
posté le 05 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
très cher H3 ( alias écraseur de fil :D ) je doute qu'un bateau habitable capable de faire des grandes traversées et tractable à vélo intéresse grand monde ( quelle galère ) ; le jeu ( pour moi ) était de trouver un bateau possible et c'est fait avec le Merry II , 1300$ le kit CP + les modifs + port , pas de quoi fouetter un chat pour le budget , mais faut le construire :D
pour moi c'est plié çà serait ce bateau ( si je devais être obligé de le faire :D )

http://thewanderingchick.com/images/wash-op1/wash-op-pangeles%20009.JPG
posté le 05 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
rubis :
je doute qu'un bateau habitable capable de faire des grandes traversées et tractable à vélo intéresse grand monde ( quelle galère )

H3 :
... l'objectif étant à (re)définir en fonction des attentes des membres du forum


Peut-on exclure d'entrée de jeu que LE BATO qui est capable de s'inscrire dans un VNI (terme défini, je crois, en introduction du forum) ne puisse intéresser un certain nombre de membres de ce forum ?

J'ai précisé "LE BATO", terme générique bien disctinct de celui que je suis en train de construire pour mon prochain projet.
Ce sont 2 sujets différents.
posté le 05 déc. 2012 mis à jour le 05 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
faudrait que tu fasses un sondage : qui a envie de tracter à vélo un BATO ( :D ) aussi gros et lourd sur la route et envie de faire des grandes traversées avec le même BATO qui est petit et léger en mer ? *je suis à la recherche des quiconque :D

2 sujets différents ? on parle bien de bateau habitable tractable à vélo capable de faire des grandes traversées , non ?
si non un kayak gonflable , un vélo pliant , une remorque vélo et çà le fait non ?

dans le fil que t'as écrasé c'est bien le Bato VNiste au long cours que *quiconque aimerait disposer pour rejoindre les canaries , non ?
http://www.sophetnico.fr/divers/forum_bato1.pdf




H3 :
que je suis en train de construire pour mon prochain projet.
.


franchement au vu de tes bricolages j'ai un peu peur pour toi .
posté le 05 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
Il y a encore une autre voie pour le VNI : le voyage en pur voilier, ou en voile-aviron, et l'exploration des terres à pieds ou en vélo en laissant le bateau sur la cote.
C'est sans doute d'un classicisme affligeant :) mais c'est moins contraignant que de s'imposer de trainer un bateau de haute mer par monts et par vaux.
François
posté le 05 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
@ rubis :
:( même si H3 a subi quelques revers marins, il n'est pas dans le délire et a vraiment réalisé des trucs supers, alors s'il te plait, ne l'asticote pas trop :rolleyes: ...

@ rubis :
:) par contre, ton lien vers le Merry Wherry et le bateau (désolé H3, lire "bato" me flanque de mauvais poil) de Chris Duff est vraiment intéressan! :cool:

Je réfléchis de mon coté sur deux pistes, parce que même si je possède déjà plusieurs embarcations et que j'ai fait quelques transats, un bateau très léger, habitable et capable de traversées (pas forcément océaniques, quoique ...) m'intéresse vraiment, au moins sur le plan conceptuel :

L'une est un peu "Jules Vernesque" :P : pourquoi ne pas faire un bateau amphibie - en d'autres termes, sur terre c'est un tricycle, on pédale, ça entraine des roues (amovibles), et une roue directrice remplace le gouvernail, et dans l'eau, on pédale et ça entraine des palmes comme sur un Mirage Drive ...

L'autre est plus marine. Il s'agit d'avoir des flotteurs ou des boudins latéraux qui ne seraient utilisés qu'en cas de gros temps et/ou pour dormir. Une sorte de trimaran repliable en navigation. Et avec un mat repliable en plus. Le problème est de concevoir une structure repliable ET solide. Mais je crois que je suis sur une bonne piste ...

(et là, le vélo n'est pas forcément censé traîner l'embarcation à terre - on rejoint un peu le point de vue de FrançoisB, mais ce n'est pas exclu non plus)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 05 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
@ FrançoisB : Je trouve quand même très amusant qu'il y ait deux gugusses à la suite qui fument la pipe sur leur avatar :D
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 05 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
mad :
@ rubis :
:( même si H3 a subi quelques revers marins, il n'est pas dans le délire et a vraiment réalisé des trucs supers, alors s'il te plait, ne l'asticote pas trop :rolleyes: ...

Yes pas trop rubis..., tu sais bien que les anciens n'apprécient pas trop tes vannes :D
Cependant un poil tout de même... "Alias l'écraseur de fil" était tout de même assez hilarant :D

Je lis vos posts avec grand intérêt, très intéressant ce Chris Duff.
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 06 déc. 2012 mis à jour le 06 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
rubis :
faudrait que tu fasses un sondage : qui a envie de tracter à vélo un BATO ( ) aussi gros et lourd sur la route et envie de faire des grandes traversées avec le même BATO qui est petit et léger en mer ?


Ok, je lance le sondage !
Cela permettra de savoir si cette discussion présente un réel intérêt.

Toutefois je pense que les bonnes questions à poser sont :
1) Qui aimerait pouvoir voyager mixte (sur terre et sur l’eau) sans utiliser de moteur ?
2) Pour quelle durée maxi de déplacement sur l’eau et par étape du voyage ?
3) Y a-t-il des freins qui, a priori, rendent une telle pratique irréalisable ?
posté le 07 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
H3 :

Toutefois je pense que les bonnes questions à poser sont :


Bon, j'attendais qu'un avis plus positif s'exprime avant moi, mais je me lance quand même


1) Qui aimerait pouvoir voyager mixte (sur terre et sur l’eau) sans utiliser de moteur ?

Oui, et je pratique depuis ... depuis. Par contre depuis le "voile-aviron" de 2.13 m que je pouvais
porter sur mon dos, j'ai renoncé à balader le bateau sur terre, comme expliqué plus haut.
Néanmoins, je suis tes projets avec intérêt.



2) Pour quelle durée maxi de déplacement sur l’eau et par étape du voyage ?

Cela dépend de la densité en criques, estuaires, îles. Entre 10 à 20 milles par jour sur
les côtes accueillantes, et 150 à 200 milles d'une traite pour changer de coin, soit des étapes de
quelques heures à 36 heures (deux jours, une nuit).
Sur terre, à vélo, c'est un peu la même chose, en remplaçant les milles par des km. :)



3) Y a-t-il des freins qui, a priori, rendent une telle pratique irréalisable ?

Le climat ou la saison, qui peuvent compliquer ou interdire la partie maritime pendant des jours ou des
semaines.
François
posté le 07 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
mad :
@ FrançoisB : Je trouve quand même très amusant qu'il y ait deux gugusses à la suite qui fument la pipe sur leur avatar :D


Oui, marrant. Bien que la photo de mon avatar soit maintenant un peu mensongère : j'ai du renoncer à la pipe comme à bien d'autres choses aussi utiles ou agréables :)
François
posté le 07 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@FrançoisB : Tu te décris comme un peu 'has been'.
Et pourtant tu joues cartes sur table.
Et tu sais te jeter en prems.
J'aimerais bien, par conséquent, en savoir plus sur les aventures du 213.
Et celles d'autres longueurs, peut-être ?
posté le 08 déc. 2012 mis à jour le 08 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
rubis :
faudrait que tu fasses un sondage : qui a envie de tracter à vélo un BATO ( ) aussi gros et lourd sur la route et envie de faire des grandes traversées avec le même BATO qui est petit et léger en mer ?

H3 :

Ok, je lance le sondage !
Cela permettra de savoir si cette discussion présente un réel intérêt.

Toutefois je pense que les bonnes questions à poser sont :
1) Qui aimerait pouvoir voyager mixte (sur terre et sur l’eau) sans utiliser de moteur ?
2) Pour quelle durée maxi de déplacement sur l’eau et par étape du voyage ?
3) Y a-t-il des freins qui, a priori, rendent une telle pratique irréalisable ?


H3 franchement je ne voie pas pourquoi tu rentres dans le jeu de rubis, il adore asticoter comme dit mad
Il y a des personnes qui postent et d'autres qui lisent ce fil, donc l'avis de rubis sur l'intérêt du fil (ou d'ailleurs lui-même contribu brillament...) on s'en ....je reste polie :D, il n'a pas lemonopole de la représentation du monde :rolleyes:

Sinon pour répondre à tes 3 questions, pour l'instant mes activités mixtes route/eau sont plutôt VTT/embarcation très light, elles se déroulent de 1 jour à 1 semaine.
Ce programme est lié au faible temps libre dont je dispose et aux activitées parallèles du reste de la famille (pêche).

Pour moi il n'y a pas de frein, tu as fixé un cahier des charges > on réfléchit sur ce programme. Il est intéressant, si ce fainéant de rubis ;) ne veux pas appuyer sur les pédales ça ne regarde que lui (Et toc 1 à 1 balle centre :D)
Les grosses navigations, pour les petites embarcations lorsqu'on a du temps c'est :
on attends la fenêtre méteo qui va bien et on anticipe les difficultées pour ne pas se retrouver piègé, ça s'acquière par l'expérience (la sienne en situation et celles des autres au travers de livres, échanges ect...)
Ceci dit vouloir faire du hauturier avec un bateau leger ça je ne le sens pas vraiment..., 1 semaine en mer si c'est de la côtière OK, c'est un point très très contraignant.

Il y a 20 ans si on avait parlé de réaliser ce programme (VTT/alpacraft) :
http://vimeo.com/25943565

Beaucoup de personnes auraient poussé de hauts cris, pourtant..., après on n'a pas dit que c'était facile...

Ce qui m'intéresse ce sont vos idées, que je transpose sur ma propre pratique.
Sinon le soir après mes longues journées de travail c'est très raffaîchissant de lire vos élucubrations :)
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 08 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
H3 :
Et celles d'autres longueurs, peut-être ?


Et oui, en 40 ans c'est passé de 2m13 à 7m50, et de 30 kg à 2500, ce qui est cohérent avec ma préférence pour mettre le vélo sur le bateau plutôt que le bateau sur mon dos :)
François
posté le 08 déc. 2012 mis à jour le 08 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
FrançoisB :
H3 :
Et celles d'autres longueurs, peut-être ?


Et oui, en 40 ans c'est passé de 2m13 à 7m50, et de 30 kg à 2500, ce qui est cohérent avec ma préférence pour mettre le vélo sur le bateau plutôt que le bateau sur mon dos :)


Oui, tu es d'avantage un marin qui fait des escapades à terre, alors qu'H3 fait plutôt des escapades en mer :)
Rubis et mad ils sont plus bateau que vélo, il me semble.

Perso j'ai un voilier mais lorsque je suis en croisière, j'adore allez à terre et le vélo me manque pour élargir mon rayon d'action.
Je n'ai pas franchit le pas car les embruns marins abimeraient vite mon joli VTT, faudrait que j'ai un VTT plus rustique à bord.
En attendant c'est balade à pied.
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 08 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Flo :
si ce fainéant de rubis ;) ne veux pas appuyer sur les pédales


pas si fainéant que çà :

http://img827.imageshack.us/img827/8082/dscf0161d.jpg
http://img855.imageshack.us/img855/4530/dscf0164mg.jpg



Flo :
Il y a 20 ans si on avait parlé de réaliser ce programme (VTT/alpacraft) :
http://vimeo.com/25943565

Beaucoup de personnes auraient poussé de hauts cris,


tu te fais des idées , en tout cas pas pas moi , les gros pneus me rappel la revue Partir et l'article sur jean Naud ( Zinder--> Tamanrasset en vélo avec des gros pneus michelin dans les années 1980 ).
Pour le transport le bateau gonflable a toujours été une évidence pour moi .
le VTT/alpacraft n'a rien de galère au contraire .


ps : qui a envie ( à part H4 ) de tracter en vélo un bateau habitable avec le poids et le fardage que çà implique (sans parler de la pression constante de la circulation automobile ) ??
posté le 08 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@Flo : Le principe du sondage est excellent dans un tel contexte (il aurait fallu commencer par ça, on se serait évité les péripéties pas toujours marrantes de la semaine écoulée). :rolleyes:
Voilà pourquoi j’ai repris la suggestion de rubis.

J’espérais un tas de réponses positives à la Q1 !

La Q2 avait pour but de permettre de définir le cahier des charges qui, je l’ai déjà précisé à plusieurs reprises, ne doit plus être le mien mais celui des personnes intéressées par le VNI mixte avec leurs propres critères.

La Q3 avait pour but de faire remonter du qualitatif pour progresser efficacement dans ce que j’ai considéré comme une opportunité de travail collectif.

Ma position à ce jour : mon projet visant à aboutir à la construction d’un ensemble vélo+bateau au service du VNI mixte, au moyen d’un travail collectif sur ce forum et au bénéfice des membres du forum, a perdu son sens à mes yeux.

Cela ne m’empêche évidemment pas de croire dans mon projet personnel, l'Hodyssée, dont le thème est aussi le VNI mixte mais qui n'engage que moi.
Mon prototype de bateau avance bien et de nouvelles idées s’invitent chaque jour.

@rubis : Elle est vraiment chouette la photo de ton BatoVélo.
C’est quoi ton vélo ?
C’est quoi ton kayak ?
Que dire sur la stabilité de l’ensemble ?
Qu’as-tu fait comme trips ainsi équipé ?
posté le 08 déc. 2012 mis à jour le 08 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
H3 :
@Flo : Le principe du sondage est excellent dans un tel contexte (il aurait fallu commencer par ça, on se serait évité les péripéties pas toujours marrantes de la semaine écoulée). :rolleyes:
Voilà pourquoi j’ai repris la suggestion de rubis.

J’espérais un tas de réponses positives à la Q1 !

OK, mais il faut laisser un peu de temps...pas mal d'entre nous n'ont pas que ça faire et évite de scratcher le fil STP :)

H3 :
La Q2 avait pour but de permettre de définir le cahier des charges qui, je l’ai déjà précisé à plusieurs reprises, ne doit plus être le mien mais celui des personnes intéressées par le VNI mixte avec leurs propres critères.

Dans ton cahier des charges il faut trancher "hauturier" ou non ? perso le hauturier à mon avis c'est pas compatible avec là vélo, sauf si t'es de la famille Bourgnon.

H3 :
La Q3 avait pour but de faire remonter du qualitatif pour progresser efficacement dans ce que j’ai considéré comme une opportunité de travail collectif.

Le collectif au sens de travailler ensemble pour un projet commun ou travailler ensemble pour échanger des idées ce n'est pas la même chose, ça n'apparait pas dans tes messages.

H3 :
Ma position à ce jour : mon projet visant à aboutir à la construction d’un ensemble vélo+bateau au service du VNI mixte, au moyen d’un travail collectif sur ce forum et au bénéfice des membres du forum, a perdu son sens à mes yeux.

Cool, tu fais la question et la réponse comme ça le débat est clot, c'est super collectif tout ça ;)

H3 :
Cela ne m’empêche évidemment pas de croire dans mon projet personnel, l'Hodyssée, dont le thème est aussi le VNI mixte mais qui n'engage que moi.
Mon prototype de bateau avance bien et de nouvelles idées s’invitent chaque jour.

@rubis : Elle est vraiment chouette la photo de ton BatoVélo.
C’est quoi ton vélo ?
C’est quoi ton kayak ?
Que dire sur la stabilité de l’ensemble ?
Qu’as-tu fait comme trips ainsi équipé ?

Bon il n'est pas si fainéant que ça :D allez un petit fil quand tu as le temps rubis :)
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 08 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
rubis :
[tu te fais des idées , en tout cas pas pas moi , les gros pneus me rappel la revue Partir et l'article sur jean Naud ( Zinder--> Tamanrasset en vélo avec des gros pneus michelin dans les années 1980 ).
Pour le transport le bateau gonflable a toujours été une évidence pour moi .
le VTT/alpacraft n'a rien de galère au contraire .


ps : qui a envie ( à part H4 ) de tracter en vélo un bateau habitable avec le poids et le fardage que çà implique (sans parler de la pression constante de la circulation automobile ) ??

Je ne me fait pas d'idée, car le vélo de Jean Naud n'aurait pas pu faire le trip en Alaska c'est beaucoup moins roulant que le désert :), ce ne sont pas les mêmes contraintes, mais d'accord le concept de gros pneu était déjà là.
http://jean.salvano.perso.sfr.fr/Blida/Naud-jean/Naud.htm
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 08 déc. 2012 mis à jour le 08 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Flo :

Je ne me fait pas d'idée, car le vélo de Jean Naud n'aurait pas pu faire le trip en Alaska c'est beaucoup moins roulant que le désert :), ce ne sont pas les mêmes contraintes, mais d'accord le concept de gros pneu était déjà là.
http://jean.salvano.perso.sfr.fr/Blida/Naud-jean/Naud.htm


je parlais du concept grosses roues oeuf course , et en 1980 c'était un vélo à 2 roues ( Zinder-Tamanrasset ) .
transporter un alpacraft ( c'est pas lourd ) en Surly pour faire des franchissements aquatiques il n'y a pas de quoi pousser des hauts cris , je trouve .

par contre faire Alger-->Tombouctou avec un vélo de 180kg à 3 grosses roues là je dis pas , y a de quoi pousser des hauts cris .

mais à coeur vaillant rien d'impossible :D

je suis lourd http://boutmenteux.net/forums/public/style_emoticons/default/jesors.gif
posté le 08 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Flo :
Cool, tu fais la question et la réponse comme ça le débat est clot, c'est super collectif tout ça

Que nenni : j’exprime seulement le résultat de mon analyse !



pas mal d'entre nous n'ont pas que ça faire

J’en conviens.
Cependant le niveau de réactivité suite à mon ‘scratch de fil’ m’a amené à penser qu’il en serait de même dans le cadre du sondage.
J’accepte toutefois la possibilité de m’être trompé.



Dans ton cahier des charges il faut trancher "hauturier" ou non ?


Tu m’obliges à radoter comme un vieux con ;) : le cahier des charges reste à définir en fonction des attentes des membres du forum (s’il en est) !
Il ne faut pas écarter l’hypothèse de 2 pistes de recherche : la côtière et l’hauturière.
Et même une 3ème : le VNI mixte en eaux intérieures.
Mais au préalable encore faut-il des personnes intéressées par la pratique du VNI mixte ce qui est le fond du sujet.
On revient aux nécessaires réponses au sondage avant de poursuivre.

Si quelqu’un m’avait soumis ledit sondage, j’aurais répondu :
Q1 (le sujet) : Oui, je me sens très concerné par le VNI mixte terre et eau !
Q2 (la durée d’une étape) : Maxi 1 semaine. En côtier ordinairement et hauturier quand cela est nécessaire par rapport à l’itinéraire souhaité.
Q3 (les freins) : Arriver à concevoir et à fabriquer l’ensemble vélo+bateau ad hoc. Cela ne me paraît pas gagné d’avance mais je suis prêt à contribuer du mieux possible pour faire avancer le chimilimi.




Le collectif au sens de travailler ensemble pour un projet commun ou travailler ensemble pour échanger des idées ce n'est pas la même chose, ça n'apparait pas dans tes messages.


Tu en es sûre et certaine ?
Je crois me rappeler avoir proposé un travail en commun sur la base d’idées à exprimer par les membres du forum.
Je crois aussi me souvenir de ma proposition de l’approche de la chose sachant que la méthode de travail doit être décidée par le ‘collectif’, s’il se forme bien évidemment, et non pas par un seul individu.



@rubis : Elle est vraiment chouette la photo de ton BatoVélo.
C’est quoi ton vélo ?
C’est quoi ton kayak ?
Que dire sur la stabilité de l’ensemble ?
Qu’as-tu fait comme trips ainsi équipé ?
posté le 08 déc. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
tu dois avoir beaucoup fauté pour t'infliger un truc pareil :D
http://www.svsr.fr/_Photos/TocFrame/_10.jpg:
il est où le frigo ?
http://www.svsr.fr/_Photos/TocFrame/_34.jpg
posté le 08 déc. 2012 mis à jour le 08 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Faut pas exagérer, il y a tout de même plus pénitent :D

"La sévérité du pécheur envers lui-même est une qualité essentielle à la pénitence."
Louis Bourdaloue


Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 09 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Il est un temps pour l’expression de la souffrance liée aux blessures narcissiques,
Nécessaire.
Un autre gouverne l’acceptation de l’Autre dans sa différence,
Inévitablement, je crois.
En fin de cycle, le rire joyeux et l’amitié fondent la Liberté libératrice.
Ce cycle peut se boucler dans la fulgurance ou dans l'éternité.
AMHA.
posté le 09 déc. 2012 mis à jour le 09 déc. 2012

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Mes envies sont finalement toujours les mêmes...
Mais pour parvenir à rendre cohérent et réaliste mes envies et mes besoins, je suis arrivé à la conclusion suivante...
Vivre avec de très faibles moyens (financiers) de longues immersions en des lieux reculés et relativement hostiles impose des choix difficiles, surtout, si l'on veut, ce qui est mon cas encore aujourd'hui, vivre en «quasi» autonomie, sans assistance et sans sponsors!
Donc, j'ai fait le choix de privilégier comme «porteur» un petit voilier minimaliste (pas cher), que j'utiliserai comme «sherpa et camp de base».
Seule, cette configuration, et ce n'est pas faute d'en avoir cherché d'autres me convient...
Pourquoi?
Marin en mer, et transporte le matos pour «rouler sur routes, chemins et marcheur tout terrain...»
Très grande capacité d'emport, en regard du tout tractable, déjà parce qu'il m'autorise à prendre des livres (ceux que le Kindle ne permet pas)
L'équipement pour différentes régions et saisons. (Je n'imagine pas tirer mon matos "grand froid", l'été)
Seul lui, m'autorise à emporter de quoi assouvir mes passions. (Kayak, canoë, vélo et marche le tout en toutes saisons)
En plus il me permettra d'emporter un volumineux «outillage à main» permettant, sans doute de compenser le manque de moyens sur place...
Avec des outils et un certain savoir faire, je pense survivre facilement dans le monde où l'homme est plus présent et donc agrémenter le quotidien...
En fait, je cherche à changer mon existence, sans course, ni défit, ni extrême, mais juste changer mon mode de vie... dans le respect de la nature et des hommes, de vivre mes passions et j'espère y trouver le plaisir d’écrire...

Avec toute mon Amitiée cher H ;)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 09 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Je pense que tu as composé ton message pendant que je postais le mien.
L'Amitié en est le dénominateur commun.
La vie sait par moment être formidable. :)
posté le 09 déc. 2012 mis à jour le 09 déc. 2012

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
En effet H,

Un délicieux hasard...
Je suis dispo du 24 au 6 janvier...
J'accepte toute proposition malhonnête de ta part...
D'autant que je serai dans ton coin pour cette période....

Qui sait :P

PS: En Bivouac et à Vélo...
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 09 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Vivant au jour le jour, j'ai un peu de mal à gérer le futur.
Une amie instite m'a expliqué un jour, et à ce propos, que pour les Enfants du Voyage qui sont dans sa classe conjuguer au futur leur était complètement étranger.
Sacrés Nomades !
Ceci dit, l'hiver (et la neige en ce moment) est propice à la sédentarité temporaire.
Alors je vais t'envoyer un MP avec mes coordonnées.
A bientôt, j'espère. :) :)
posté le 09 déc. 2012

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
:)

Ici la neige hésite encore...
C'est pour cette raison que je me rends dans ta belle région...
Config minimaliste et une fois sur zone...
Bivouac semi sédentaire (rêverie, lecture et écriture) d'une semaine...
En bord de cours d'eau (pêche)
Et Chouette, certainement de belles rencontres!!!

A bientôt donc (entre temps, j'ai reçu le MP) :P
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 09 déc. 2012 mis à jour le 10 déc. 2012

paleo_Flo
Sterne arctique
(217 messages)
Inscription : 29/08/06

Message privé
Flo :
Le collectif au sens de travailler ensemble pour un projet commun ou travailler ensemble pour échanger des idées ce n'est pas la même chose, ça n'apparait pas dans tes messages.


H3 :
Tu en es sûre et certaine ?
Je crois me rappeler avoir proposé un travail en commun sur la base d’idées à exprimer par les membres du forum.
Je crois aussi me souvenir de ma proposition de l’approche de la chose sachant que la méthode de travail doit être décidée par le ‘collectif’, s’il se forme bien évidemment, et non pas par un seul individu.


J'ai repassé toute les scories disponibles :D ce n'est pas clair nulle part.

Sinon par rapport à la sécurité au programme hauturier solo je verrais plutôt un monocoque avec lest profond, sur dérive relevable pour gérer la trainée en fonction du risque de chavirage.

Dans une forme d'obus bien profilé qui s'ouvre avec un gros bouchon, que tu pourrais remplir avec du sable/gravier sur site, pour ne pas le tirer par la suite en vélo.
Dérive en contre plaqué marine stratifié époxy + demi coque en stratifié verre + polyester, pas très compliqué à réaliser sur une forme en polystyrène détruite par la suite.

Faudrait réféchir un peu à la longueur de la dérive et au poids du lest...ceci est bien sûr cohérent avec une propulsion à voile.

Sinon pour tirer avec le vélo le Merryexpedition modifié est pas mal, je n'ai cependant pas trouvé le poids...

Salut Nomade en mer :)
Solar 300, 405, Osprey triple_construction amateur, Bavaria 32
posté le 09 déc. 2012

Nomade en mer
Etourneau
(81 messages)
Inscription : 26/07/10
Lieu : Namur
Belgique

Message privé
Salut Flo ;)
Ni course, ni défi, ni extrême, Mais changer mon mode de vie… dans le respect de la nature et des hommes.Monture et Embarcation: Wheelie IV Traveller + remorque Cyclone, Canoë Nautiraid rando 450 et Windrider 17 :) En route pour Cap Nord, au départ
posté le 09 déc. 2012 mis à jour le 10 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@Flo : J'ai retrouvé ça un peu plus haut :
H3 :

Concernant "Le Bato du VNIste au long cours" je pense le moment venu, pour les membres du forum, de décider de la suite à donner.
Je suis partant pour continuer.
Qui d'autre ?

Faire avancer un tel projet implique, je pense, de mettre dans le pot commun des compétences pratiques favorisant le cheminement depuis la conception (l'objectif étant à (re)définir en fonction des attentes des membres du forum) jusqu’à la réalisation du ou des prototypes.

Cela requiert aussi différentes fonctions :
- La définition de la méthode de travail en commun et des prises de décisions.
- La coordination et le recadrage du projet quand nécessaire.
- La synthèse de ce qui existe pour ne pas réinventer l’eau chaude.
- La réalisation de plans exprimant les idées retenues par le groupe et permettant le travail partagé.
- La coordination de l'importante sous-partie "fabrication".
- La fabrication des différents modules par les personnes sachant et voulant faire.
Il appartiendra à chacun(e) de déclarer son niveau d'engagement en préambule à la constitution des équipes.

Ce projet pourrait se coder ‘CdA xs’ soit la construction d’un petit navire à usage individuel par les membres du forum Carnets d’Aventures. Le prototype, une fois fini, pourrait être prêté à des VNIstes ou distribué par tirage au sort ou demeurer le souvenir d'une aventure partagée sur ce forum ou ...
posté le 10 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
H3 :
@FrançoisB : Tu te décris comme un peu 'has been'.
Et pourtant /.../
J'aimerais bien, par conséquent, en savoir plus sur les aventures du 213.
/.../


Le détail de mes aventures en camping nautique sur de petits canotes n'ont guère d’intérêt. Les raisons qui m'ont fait y renoncer en ont sans doute plus.
J'ai d'abord essayé avec un gros kayak de fabrication maison, qui ressemblai à un grand Nautiraid, un peu plus large, un peu plus haut, deux fois plus lourd. Il était très marin, et doté d'une bonne voile il pouvait remonter le vent et la mer pas très rapidement mais sans trop de difficultés. Son poids était par contre un vrai handicap. 50 ou 60 kg, cela peut être remorqué sur route derrière un vélo, cela peut être porté par un homme seul sur quelques mètres, mais chaque mise à l'eau et chaque retour à terre était quand même une vraie galère, jusqu'à être impossible sur une plage trop pentue ou dans les rochers. Avec un bateau de 150 kg, il faudra prévoir du matériel (chariot avec des pneus basse pression, treuil ou cabestan, cordes et ancres adaptées) ... ou de nombreux amis pour pousser :) Ou bien que la bateau soit démontable en morceaux de moins 50 kg.
C'est la recherche de légèreté qui m'a poussé à essayer d'utiliser un Tabur Sportyak I. Plus de problème de mise à l'eau ni de remontée sur la terre ferme. Par contre c'est vraiment trop bas sur l'eau pour affronter autre chose que des eaux et des vents très calmes ou portants, et j'ai du le porter sur mon dos sur une route côtière pendant des km pour éviter de doubler des caps par la mer. Bon, en gros, pour la randonnée nautique çà ne marche pas.

Après une interruption due à un intérêt soudain pour les déserts, avec des moyens réprouvés ici ;), je suis revenu à la mer avec des moyens financiers un peu accrus. Je louchai avec passion sur les kayaks Nautiraid, mais finalement pour le même prix on trouvait des petits voiliers d'occas. tout équipés pour naviguer en 3eme catégorie (<60 milles d'un abri). C'est la voie que j'ai suivie (Kelt 6.20). D'autant plus volontiers que j'avais déjà une grosse expérience de navigation à la voile sur les BDA*.

Aujourd'hui, je pense qu'il se pose un problème supplémentaire : la réglementation. Il y a 30 ou 40 ans, elle était beaucoup plus stricte sur le papier, mais était appliquée assez souplement, à la tête du client. Depuis la réglementation s'est européanisée, elle est plus réaliste, mais j'ai l'impression qu'elle est appliquée sans concession. Cela sera sans doute difficile de naviguer dans les eaux européennes, au delà de la bande des 300 m, dans un bateau non homologué et pas équipé dans les règles (voir la "Divivion 240" qui en est la version française)

* BDA = bateaux des autres
François
posté le 10 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@FrançoisB : Les voiliers me font rêver quand je visite un port ou que je scrute l'horizon lointain. Je trouve dommage qu'ils se transforment en boulet dès que l'on rejoint la terre. A tort peut-être.

A partir de mon expérience en solo et concernant un bateau de 130 kg : Avec une solide barre de traction à l’avant pouvant être empoignée à 2 mains cela se tire/glisse plutôt aisément lors de l’accostage si la pente n’est pas trop pentue et le sol pas trop agressif ou collant. C’est la phase de ‘glissage’ qui permet de passer rapidement de l’environnement ‘aqueux’ à celui ‘sec’. Ensuite, pour gagner le lieu de bivouac, il faut ‘rouler’ le bateau plus ou moins déchargé selon l’état du sol et la pente. Là, ce qui devient essentiel ce sont la qualité des roulements et la surface de contact des roues. J’utilise des roulements industriels rayonnés sur des jantes de 16’’ : tiptop ! Jumeler les roues pour passer dans le mou est une bonne idée, je crois. Pour cela, j’utilise un jeu de jantes que je fixe à celles des roues au moyen de 2x3 colliers rapides en inox disponibles chez Accastillage Diffusion, notamment. Durée de vie sur l’asphalte ~ 100 km.
D’autre part, pouvoir mettre à poste chaque roue indépendamment apporte une simplicité et une diminution d’effort très nettes par rapport au chariot classique à glisser sous la coque (qu’il faut mettre sur le champ pour le moins). C’est un des atouts du ‘bricolage’ que j’ai mis au point dans ce but.

et j'ai du le porter sur mon dos sur une route côtière pendant des km pour éviter de doubler des caps par la mer.

Voilà pourquoi associer un vélo au bateau, donc pouvoir alterner VéloBato <---> BatoVélo (si mad veut bien m'autoriser ces néologismes ;) ) est tant jouissif ! Et n’oublions pas que le vélo permet aussi de rejoindre la côte depuis chez soi même si l’on en est (très) éloigné(e).

Concernant la règlementation : Un petit bateau digne de voyager en mer est quand même homologué ou homologable ‘6 milles’, je pense.
Cependant je cherche, en vain jusqu’à présent, la réponse à 2 questions :
1) Que se passe-t-il si on se fait piquer hors des clous en France ?
2) Les autorités étrangères (en Europe) ont-elles plein pouvoir (dans le cadre d’un éloignement d’un abri non conforme à la règlementation) sur un navire battant pavillon français ?
posté le 10 déc. 2012 mis à jour le 10 déc. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
H3 :
Et n’oublions pas que le vélo permet aussi de rejoindre la côte depuis chez soi même si l’on en est (très) éloigné(e).

Cela n'est pas contradictoire avec le fait de laisser le bateau en attente dans son élément naturel :)
Mais, bon, j'arrête de faire du mauvais esprit.


Cependant je cherche, en vain jusqu’à présent, la réponse à 2 questions :
1) Que se passe-t-il si on se fait piquer hors des clous en France ?
2) Les autorités étrangères (en Europe) ont-elles plein pouvoir (dans le cadre d’un éloignement d’un abri non conforme à la règlementation) sur un navire battant pavillon français ?

1) en général : une amende. Cela peut sans doute se compliquer s'ils pensent que tu cours un danger, auquel cas ils te ramèneront d'une manière ou d'une autre, de force s'il le faut.
2) Quelque soit les eaux (territoriales) dans lesquelles tu te trouve, ton bateau doit être conforme aux règles du pays dont il porte le pavillon, et les autorités locales doivent faire respecter ces règles, les règles françaises si tu est sous pavillon français ou supposé tel. En pratique, si le pays est plus "permissif" (ce qui n'est pas le cas des autres pays d'Europe) il n'ira pas souvent au delà de ses propres règles. Sinon, eh bien, c'est tout l'intérêt des pavillons de complaisance, cela permet de s'affranchir de presque toute règle.
François
posté le 11 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Merci pour l'info FrançoisB.

Voici une chtite séquence photos montrant un autre avantage du dispositif permettant de mettre les roues à poste l'une après l'autre et non pas simultanément : l'accostage rapide. Sur une cale en béton celui-ci est impressionnant de simplicité, silence et discrétion.

1) Mise en place des roues.


2) Sortie du matelot.


3) Passage du milieu aqueux à celui 'sec'.


4) Roulage vers l'aire de bivouac ou celle de l'attelage du vélo au bateau.


Evidemment tout cela fonctionne aussi en ordre inverse lors de la mise à l'eau.
posté le 15 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Le proto du monoplace est au point.
Il me reste à le tester sur l’eau.
C’est un trimaran et il est tiptop conforme au CdC :
- Capacité de charge supérieure à 250 kg
- Moins de 100 kg sans les bagages
- Tractable derrière n’importe quel vélo
- Auto-videur
- Propulsion par pédalage et l'éolien
- Capable d’embarquer un vélo pliant
- Dodo à bord plutôt douillet eu égard aux contraintes
- Ergonomie habituelle et donc parfaite.

J’ai les plans, les techniques et les astuces pour le proto biplace.
Les caractéristiques d’usage seront assez voisines, les grosses différences se situant dans la longueur et le mode de propulsion : pagaies et voile.
Compte tenu du volume disponible ce bateau sera réservé à des amoureux et s’il sera tractable par un vélo il ne pourra en embarquer deux (a priori et en l’état actuel de la recherche et du développement).
posté le 21 déc. 2012

kanaky
Sterne arctique
(172 messages)
Inscription : 26/01/08
Lieu : nievre

Message privé
je vois que tu est toujours a fond H :D
ou on veut, quand on veut, comme on veut !!! www.les-kanaky-s-roulent.fr www.simplement-savons.com
posté le 22 déc. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Salut kanaky(e) ! :)
A donf ? BinOui !
Puisque le Voyage Nature Intégral m’est une quête incontournable.
En me réveillant ce matin j’ai eu un big flash dans le cortex concernant l’engin volant de mes rêves, c'est-à-dire adapté au VNI mixte au long cours Air et Terre.
J’ai abandonné le vol motorisé (ULM) et le vol libre car l’emploi d’appendices 'Nature Killer', pour se mettre en l’air ou pour rejoindre les bons spots de décollage (dont les fenêtres météo deviennent de plus en plus étroites va savoir pourquoi), m’était trop nécessaire.
Alors je peux à nouveau repenser la vie en 3D !
En attendant la montéééée d'adrénaline, j’ai vraiment hâte de mettre By Fair Means 3 dans les vagues tant je le pense empli de potentiel.

Es-tu contente de l'avancement de votre projet de cueillette de lumière de Croix du Sud ?
posté le 19 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
BFM version 2013

Pendant le Htour2013, BFM (By Fair Means : une expression anglaise signifiant quelque chose comme "à la loyale") aura pour mission de nous emmener, GPV (Génial Petit Vélo) et moi, vers de nouvelles aventures.
C'est une évolution de la version précédente.
Soit un Hobie Mirage Oasis très adapté au voyage.
Les flotteurs latéraux que j'ai rajoutés sont gages de sérénité sur l'eau.
Spartiatement habitable, ce bateau doit permettre de se détendre sur l'eau lors de longues traversées et aussi de passer des nuits au ponton dans un port.
En plus du fabuleux dispositif Hobie de propulsion par pédalage, la voile offre un surcroît de vitesse et de plaisir en mer et sur fleuves et aussi la possibilité de se reposer les jambes en cas d'effort prolongé.
Bien sûr le top de l'ergonomie est au rendez-vous.
Chaque chose embarquée y est donc facilement et rapidement accessible.
En cours de navigation comme lors de l'étape ou du bivouac.
J'ai le sentiment d'avoir réussi à maximiser le potentiel de ce bateau dans sa version "voyage".
Le résultat d'une déjà longue pratique des bateaux à pédales Hobie associée à la volonté de m'offrir un engin dédié à d'immenses plaisirs.
Et pas mal de boulot dans l'atelier durant l'hiver !
Son poids d'environ 115 kg tout compris (sans le vélo ni le matelot) autorise le VéloBato sans difficultés.
Je publierai des photos quand il aura navigué dans cette nouvelle version.
La vie est formidable !
posté le 19 févr. 2013

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,
Tu nous fais saliver! Même pas une petite photo pour nous donner un avant goût?
posté le 19 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
MichMich :
Même pas une petite photo pour nous donner un avant goût?

Non, vraiment :)
posté le 19 févr. 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
Pour cette année, H3 phosphore encore et concocte certainement de bonnes surprises.
Sa version 2012 était déjà bien fonctionnelle et propice au voyage/plaisir.
J'ai pu le constater au mois de décembre aux cours d'essais sur route et rivière en alternance. 
Exemple d' un parcours d'essai réalisé de domicile à domicile ( Vent modéré 30/40  avec rafales à 55/60 km/h )
Trike Gekko fx + kayak Oasis remorqué :11 km 
Oasis avec trike plié et arrimé:  nav de 6km 
Trike seul le long du canal : 10 km (Oasis resté au ponton de l'écluse)
Réarrimage du trike sur l'Oasis puis nav de 6km
retour : 11 km en trike avec Oasis remorqué.
Total : 44 km 
Départ 11 heures, arrivée 16 heures30
Que du plaisir !
État de fatigue pratiquement nul.
J'avais un peu d'appréhension au départ. Quel serait le comportement du "convoi" sur le trajet que je m'étais imposé. De la route à grande circulation, de la ville, du chemin, puis rivière canalisée pour navigation avec 2 chargements et 2 déchargements  du tricycle pliant.
Ce qui a été réellement étonnant c' est le peu de fatigue généré à l'arrivée, inversement proportionnel avec la sérénité et le plaisir.
Merci Henri pour cela.
J'envisage donc à l'avenir de marier le pédalage rotatif sur route en trike Gekko FX avec le pédalage en step sur l'eau à bord du Hobie Kayak Oasis.
Allier la navigation en eau intérieure ou/et mer avec la balade tout-chemin tout cela à la carte, c'est vraiment le pied. Cela permet de décupler les possibilités au sein d'un même voyage.
En additionnant silence, discrétion, confort au bilan carbone, cela ne frise t'il pas l' excellence, écologiquement parlant ?
Beau programme non ? Y'aurait-il d'autres adeptes pour partager ?
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 20 févr. 2013

Oscar
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/06/08

Message privé
Stepeurabord :

En additionnant silence, discrétion, confort au bilan carbone, cela ne frise t'il pas l' excellence, écologiquement parlant ?
Beau programme non ? Y'aurait-il d'autres adeptes pour partager ?


Il manque sans doute un paramètre important : le coût. 6 000 € pour l'ensemble, et par personne, ce n'est pas donné à tout le monde. 24 000 € pour une famille de 4 !

Qu'en est il en pratique du bilan carbone, sur la durée de vie de ce type d'équipement, avec un usage "moyen" ?

Je pense que l'excellence en terme de silence, discrétion, etc, écologiquement parlant, c'est la marche à pied. Puis, en mobilité douce, le vélo basique.

Maintenant c'est clair que les solutions développées par H3 sont intéressantes, voire étonnantes. Mais sans doute resteront elles marginales, en grande partie en raison du coût de celles ci, voire aussi de leur encombrement. Il faut tout de même pas mal de place pour stocker tout cela.
Quelques récits de mes randos dans ma présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=48159#p48159
posté le 21 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
6.000 boules pour 1 personne, voilà qui me semble bien surévalué.
Et 24.000 pour la famille de 4 personnes m'apparaît extravagant.
Tu peux détailler tes calculs Oscar ?

En en prenant soin, ce genre d'équipement peut durer toute une vie.
Comme un vélo.
Je ne sais pas faire un bilan carbone.
Quelqu'un veut bien s'y coller ?

Un bateau à pédales est, sur l'eau, plus silencieux qu'un vélo (sur terre :D ).

Un jour quelqu'un a inventé la bagnole : 38 millions ont envahi la France d'aujourd'hui.
Je vacille rien que d'y penser :|
Un jour quelqu'un a inventé la téloche : ?? millions ...
Un jour le téléphone (portable) ...

Un jour quelqu'un (pas moi) a inventé le vélo utilitaire capable de tracter tout et n'importe quoi en phase avec les fondamentaux de l'humain.

Chaque chose vient à son heure.
Quand les freins, qui sont d'abord dans la tête, ont pèté les câbles qui figent la normalité.

@Oscar : je partage pleinement ton commentaire sur la marche à pied.
Mais que faire si te titille l'envie de chercher l'aventure sur l'eau sans pourrir la vie d'autres terriens ?
posté le 21 févr. 2013 mis à jour le 21 févr. 2013

Oscar
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 16/06/08

Message privé
H3 :
6.000 boules pour 1 personne, voilà qui me semble bien surévalué.

Tu peux détailler tes calculs Oscar ?


Trike Gecko Fx indiqué à 2420 €en version de base, sans amortisseur arrière, ici.

Hobie Kayak Oasis à 3550 € ici. Est ce bien le même, sachant que le seul que j'ai trouvé en tapant Hobie Kayak Oasis est un "mirage" bi place ?

La somme des 2 faisant 5 970 €. QUe j'ai arrondi à 6 000 €.

* 4 pour une famille de 4, mais je me suis gouré, car alors on ne prendrait que 2 bi place et non 4, soit 7 000 €de moins. Donc 18 000 €.

Sans aucun équipement autre que les trikes et les kayaks : pas de casques, de gilets, etc. Une belle somme tout de même.

H3 :

@Oscar : je partage pleinement ton commentaire sur la marche à pied.
Mais que faire si te titille l'envie de chercher l'aventure sur l'eau sans pourrir la vie d'autres terriens ?


Je réagissais juste à ce commentaire :
Stepeurabord :

En additionnant silence, discrétion, confort au bilan carbone, cela ne frise t'il pas l' excellence, écologiquement parlant ?

en disant que l'excellence, écologiquement parlant, était sans doute la marche à pied.

Maintenant pour aller sur l'eau, à moins de s’appeler Jésus, c'est délicat à pied.

Après, l'idée d'un kayak pliant ou gonflable sur le porte bagage arrière d'un vélo pliant me semble une solution beaucoup plus "acceptable" financièrement parlant, et aussi par rapport au stockage, qu'un trike (même pliant) et un kayak rigide. Si on pense à une démocratisation de ce type de vacances ou loisirs.

Enfin, le bon modèle ne serait il pas la location des embarcations, qui permet de mutualiser le prix de l'engin, et de l'utiliser plus de quelques jours par an en usage nominal, donc de réduire l'empreinte carbone du coût de fabrication divisées par le nombre de jours d’utilisation sur la durée de vie du bateau ?
Quelques récits de mes randos dans ma présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=48159#p48159
posté le 22 févr. 2013 mis à jour le 22 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Merci Oscar pour ces précisions quant aux chiffres. :)

Oscar :
Après, l'idée d'un kayak pliant ou gonflable sur le porte bagage arrière d'un vélo pliant me semble une solution beaucoup plus "acceptable" financièrement parlant, et aussi par rapport au stockage, qu'un trike (même pliant) et un kayak rigide. Si on pense à une démocratisation de ce type de vacances ou loisirs.


Charger un bateau pliant/gonflable sur un porte-bagages n'est pas évident du tout.
Mieux vaut à mon avis un chariot bien adapté en taille, poids et pliabilité pour l'embarquer facilement sur l'eau.

Un trike et un kayak rigide sont bien plus accessibles financièrement, bien plus écologiques et bien plus faciles à stocker qu'un ensemble bagnole + bateau au port (ou transportable + remorque) ; tout est relatif.
Remplacer les millions de gros engins roulants et flottants par ceux tels qu'utilisés par Stepeurabord serait une avancée considérable.

Tu as parfaitement raison, je pense, de prôner la mutualisation des bateaux de loisir.
Des bases de location bien situées à laquelle se rendraient, avec des moyens de déplacement "doux", les candidats à la balade sur l'eau, voilà qui aurait du sens.
Et, concernant les rivières à courant, inclure dans le dispositif des cycles (à 2 ou 3 roues) à assistance électrique pour remonter le bateau à sa base voilà qui aurait vraiment de la gueule.

Je pense qu'une telle activité de location serait économiquement pérenne.
Elle serait très bien accueillie et soutenue (publicité voire finances) par les collectivités locales, OT, etc...
Les enfants adoreraient.
Les parents aussi, j'imagine.
Si je démarrais dans la vie professionnelle ou cherchais à me réorienter, l'idée me séduirait. :cool:

Pour le voyage au long cours, le canoé ou le kayak personnel est généralement nécessaire.
Mais cela ne concerne qu'une très faible minorité.
posté le 23 févr. 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
Oscar, merci de comparer la marche à pied avec la randonnée kayak + trike.
Tu ne prends pas vraiment de risque en prenant cet exemple pour comparer économiquement un mode de voyage par rapport à un autre.
Néanmoins je ne veux pas esquiver la justification d'un tel coût.
1 Le kayak : Depuis 2008 je navigue avec le modèle Oasis muni de MirageDrives qui a changé ma manière de concevoir le plaisir de naviguer sur l'eau. Après plus de 3000km de parcours sur fleuve, rivière, lac, littoral atlantique et méditerranéen, je ne cache pas mon addiction pour ce mode de propulsion super efficace permettant d' autres activités en simultané ( photo, harmonica, pêche … )
2 Le trike : Pédaler sur le kayak m' a entraîné naturellement vers le pédalage horizontal. Bingo, deuxième déclic qui me pousse donc à réunir ces deux passions pour de prochaines balades et randonnées.
La balade en trike me permet de concilier l' approche nature d'un randonneur à pied mais confortablement assis, pouvant se mettre debout à tout moment sans chercher à se garer pour mettre la béquille, cela avec le rayon d' action d' un vélo.
Economiquement ces deux modes additionnés peuvent constituer un retour sur investissement intéressant.
Le kayak seul sans le trike nécessite une auto, galeries ou remorque, + carburant etc…
Avec le trike plus besoin.
Le trike permet de circuler tous les jours, de laisser le plus possible la voiture au garage.
Ces deux investissements sont bien sûr basés pour une utilisation intense et tout terrain.
Sur 10 ans, les 6000€ représentent 600 € l'an donc 50 par mois.
Si je rajoute 10 € d' entretien, réparation,cela fait 60 € par mois,
Je retranche la somme des économies de voiture et de carburant induites et rajoute les bienfaits sur la santé et condition physique.
De plus j' ai la satisfaction de faire bosser des entreprises innovantes et étiquement fiables.
(Etats-Unis et Allemagne), dans des domaines de déplacement d'avenir.
Pour le trike le cadre est garantie 10 ans .
J' allais oublier qu' avec un kayak (si toutefois hors d'usage un jour) son matériau pourra faire l' objet d' un recyclage complet, remis en bille pour refaire un autre kayak.
Il est donc un peu plus écologique que le bois avec ses colles et vernis, mais surtout que toutes les coques en composite et stratifiés polluants ne pouvant être que très peu recyclables.
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 24 févr. 2013

tud
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 15/09/12
Lieu : grenoble

Message privé
Bonjour à tous,
l'important n'est il pas de trouver son bonheur peut importe nos moyens.... grands ou petits...?
Certains adorent marcher, d'autres naviguer, skier, voler... certaines activités demande plus d'investissement que d'autre. A chacun de se donner les moyens de les réaliser (bricolage, sponsors, travaille, échanges, dons...), les solutions existent.
Ce qui est sûr c'est que le vélo (ou trike..., tandem ... ;)..) + kayak ouvre le champs des possibilités de balade (et de bonheur) de façon incroyable.
H3 et Stepeurabord nous le montrent.
Pédaler et naviguer, c'est merveilleux !
posté le 25 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Salut tud, VNIste Mixte (terre et eau) :)
Tu as des projets pour 2013 ?
posté le 26 févr. 2013

tud
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 15/09/12
Lieu : grenoble

Message privé
Coucou H3,
oui pas mal de projets... après suivant le temps... mais je repars tout début avril (vers le 4) pour ma ballade Trièves, col de menée, descente de la Drôme et contreforts du Vercors.
Allez, que le soleil réchauffe nos montagnes ;)
Bonne journée à tous.
posté le 26 févr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
tud :
oui pas mal de projets... mais je repars tout début avril (vers le 4) pour ma ballade Trièves, col de menée, descente de la Drôme et contreforts du Vercors.

Tu as acheté ou construit un nouveau chariot pour ton bateau ?
posté le 02 mars 2013

tud
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 15/09/12
Lieu : grenoble

Message privé
En fait, j'en ai racheté une.... j'ai négocié le prix avec le fabricant, mais c'est pas donné quand même.
posté le 08 mars 2013

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
@stepeurabord: une petite précision tu as dit:
stepeurabord :
J' allais oublier qu' avec un kayak (si toutefois hors d'usage un jour) son matériau pourra faire l' objet d' un recyclage complet, remis en bille pour refaire un autre kayak.
Il est donc un peu plus écologique que le bois avec ses colles et vernis, mais surtout que toutes les coques en composite et stratifiés polluants ne pouvant être que très peu recyclables.


Tu confond théorie et pratique le PE est recyclable mais les kayaks sont rarement ,pour ne pas dire jamais recyclé parce que il faut au moins 500 kg de matériau pour lancer la machine (je sais je me suis occupé du recyclage des bouées en PE ) pour cela il faudrait collecter les kayaks ce qui à priori ne se fait pas.

Quant à la durée de vie des kayaks en PE pas trop d'illusion ça vieillit vite!:(

Pour ma part , je suis partisant du gonflable car très transportable , les Gumotex car excellente qualité pour un prix très raisonnable ou du bois époxy car on fait de beaux bateaux en plus c'est solide et très réparable.
posté le 08 mars 2013

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,
@yves76
Je dispose des deux.
Un canoé gonflable avec Miragedrive beaucoup trop encombrant une fois replié pour envisager un jour de faire de l'intinérant avec...
Un Doris bois époxy trop fragile pour et pas du tout adapté à la descente de rivière...
Comme quoi rien n'est jamais parfait....
posté le 08 mars 2013

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
le contre plaquée a l'air de plutôt bien passer ! :o)


d'ailleur ça me donne des idées, rien de plus facile que de faire un doris a cogité !
posté le 08 mars 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
@ Yves 76
Comment expliques-tu que les coques PE soient rachetées par des récupérateurs s'ils ne sont pas recyclabes ?
Les hobie sont aussi très solides ( 3000 km à mon actif ). Toutes les pièces sensibles sont remplaçables à des coûts plutôt moins cher que la moyenne pratiquée dans le nautisme.
Ils nécessitent très peu d'entretien et acceptent des transformations "maison". Je connais quelques Miragedrivers qui équipent leur Kayak d'accessoires de toutes sortes pour la rando, la pêche, la plongée, la chasse, voir le voyage vélobateau etc .
Je confirme ( pour aller de temps en temps dans les ports techniques ) que les odeurs et vapeurs en tout genre autour des coques en bois et autres stratifiés me paraissent suspects pour ne pas dire plus et que je suis bien content de ne pas avoir à en utiliser pour moi et les autres !
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 09 mars 2013

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,
@Jean-Batiste
Tout est dans la conception d'origine, épaisseur du contre-plaqué, renforcement de la coque, doublage à la fibre de verre sur toute la hauteur....
Mon Doris qui n'est pas prévu pour ce genre de cascade est constitué d'une âme fine de contre-plaqué et seule la sole et le premier clin sont renforcés de fibre. Le résultat d'une descente comme tu en montre les images avec lui, serait dans le meilleur des cas de finir la descente à pied....
posté le 15 mars 2013

ferreira
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 15/03/13

Message privé
je découvre ce forum. Memes envies d'un petit bateau passe partout. Allez voir du côté de chez sven Yrvind, il avait conçu il y a quelques années un canot à rames-voiles de 4.80m. tiré par un vélo. Voir aussi Stéphen Ladd et son bateau Squeak. Bcp de bonnes idées
posté le 18 mars 2013

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
Pour reparler de choses déplaisantes, mais dont il vaut mieux s'occupper avant que ce soit elles qui s'occupent de vous, il y a une page que je trouve claire sur la "réglementation de la navigation de plaisance" sur le site d'Arwen Marine, concepteur et fabriquant de kits de construction de petits bateaux.
François
posté le 18 mars 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Oui, Arwen Marine est un vraiment chouette site avec derrière un personnage bien sympathique.
Le raton laveur y est absolument craquant !
(partager)
Remonter