Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Descente de la Loire à l'aviron ! 46
(partager)
posté le 03 sept. 2012 mis à jour le 13 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
Bonjour à tous,

Avant tout merci à tous les contributeurs du forum, tous ces aventuriers qui prennent le temps d'écrire le compte rendu de leur parcours !

Je prépare avec des amis (groupe de 5) une descente de la Loire, du Puy-en-Velay à Saint-Nazaire. Toutefois, nous aimerions faire quelque chose d'un peu différent..
Nous nous sommes fixés deux grandes contraintes :
1\ dormir à bord, pour être constamment en mouvement, avec des relais. A deux, ça fait 12h d’aviron par jour (bon plus 10h en comptant les temps morts). C’est beaucoup mais c’est bien le challenge qui nous intéresse.
2\ privilégier le sport et la vitesse (nous ferons la version balade dans 20 ans :D)

Du coup, après avoir un peu cherché, nous considérons l'aviron plutôt que le canoë/kayak. Physiquement on trouve ça plus chouette, ça permet a priori permet d'aller plus vite, et… ça se fait très peu !
Alors bien sûr, ça ne résout pas la première contrainte... à moins peut-être d'utiliser une méthode non conventionnelle.

Timing : tests en janvier-février 2013, descente en mai-juin 2013.

Voilà j'aimerais avoir votre avis sur ce projet. Est-ce un minimum viable ou sommes-nous dans un délire total ?

Merci beaucoup pour votre aide !!
Loïc


Récap des solutions envisagées/suggérées/commentées - post mis à jour pour faciliter le suivi du sujet à ceux qui n’ont pas le temps (ou juste la flemme :D) de lire toutes les réponses

[douill] Les bateaux utilisés pour les traversées en mer à la rame, qui disposent de cabines. Com: dimensions et poids importants, maniabilité limité, tirant d’eau inadapté, pas de lecture du fleuve, prix élevé. Surement pas une bonne solution.

[Jens78 + douill] Utilisation d’une yolette (4 rameurs + 1 barreur) tractant un radeau. Com : le barreur limite le problème de la lecture du fleuve, mais ça reste une embarcation peu maniable (ex, demi-tours sont laborieux). L’ensemble risque d’être un lourd pour les (barrages ou obstacle imprévu).

[++] Lobby important pour migrer vers le canoë ou le kayak. Com : nan ! On la veut notre descente à l’aviron ! :D Peut-être pour une prochaine fois.

[++] Effectuer la descente sur la Seine. Com : plus adaptée à l'aviron que la Loire.

[Jens78] La gondole. Com: bateau d'aviron à fond plat. On rame face à la marche et il est maniable.

[Jens78] Le Seil. Com : bateau voile aviron d'environ 5,30 m, 2 bancs de nage, mais mêmes inconvénients que le bateau d'aviron. Par contre il est adapté au camping nautique.

[Adishatz ]Les Sternes du Bureau des Guides de Loire et Allier à Nevers (http://www.l-o-i-r-e.com). Com : Pratique pour descendre le cours d’eau à plusieurs en posant au minimum le pied à terre. Mais l’aspect sport et vitesse serait totalement négligé.

[rubis] Le Sea Eagle PaddleSki et le kit Rowing Frame. Com : léger, stable et maniable. Se pose quand même la question de la lecture du fleuve, et le manque de place pour une personne couchée.

[yves76] Yole de la société "VIRUS". Com : Stables et performants. Inconvénients: voir com Sea Eagle ci dessus.

[rubis] Un Sunset rowing boat (http://www.indigoboat.com/rowing_boat_sunset.html). Com : Contrairement à beaucoup d’embarcations, il y a la place pour une personne couchée.. surement trop petite cela dit. Poids ? Maniabilité et vitesse limitées.

[Canoe Company + Philou] Le pédalo. Com : Peut être rapide si équipé de bonnes roues pour le faire rouler et passer des gués et autres endroits où il faut faire des portage.

[GruuZ] radeau dortoir avec 2 canoës jumelés.

[rubis] Doris (http://www.arwenmarine.com/BateauxDO12.html)
posté le 04 sept. 2012 mis à jour le 04 sept. 2012

Jens78
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 11/11/10

Message privé
Bonjour,

C'est une idée originale, mais qui à mon humble avis (j'ai lu quelques récits sur la descente de Loire, mais n'ai jamais trempé ma pagaie dons son eau), vous cantonne aux eaux calmes, et aux endroits où il y a de la place.

Je vois passer des yolettes (4 rameurs + 1 barreur) sur la Seine, et les demi tours sont laborieux.

Descendre un cours d'eau, à moins qu'il ne soit navigable, impose de le "lire", pour repérer les obstacles. Or on rame à reculons. Donc premier obstacle.

Un bateau d'aviron de mer est dessiné pour naviguer droit, pour faire du cap. Les bateaux d'aviron transatlantiques mesurent dans les 7 m de long par 2 m de large. Leur tirant d'eau est loin d'être négligeable. Ils sont donc juste le double dans toutes les dimensions, d'un canoé monoplace. Donc deuxième obstacle : le gabarit de l'embarcation. Et je ne parle pas du poids.

Les barrages des lacs qui barrent la Loire n'ont pas d'écluse. Il faut donc sortir le bateau de l'eau, contourner le barrage et remettre à l'eau.

Au chapitre du gabarit, il faut aussi compter la place nécessaire pour les avirons, environ 8 m en fonction de leur longueur.

Deux embarcations me viennent à l'esprit quand je lis votre projet :

- la gondole (je suis très sérieux, c'est un bateau d'aviron à fond plat. On rame face à la marche et il est maniable). Le club nautique de Sèvres (92) a une section gondoles, et a effectué quelques raids sur les voies navigables de France

- Le Seil, bateau voile aviron d'environ 5,30 m, 2 bancs de nage, mais mêmes inconvénients que la bateau d'aviron. Par contre il est adapté au camping nautique.


Si J'ai un tout petit conseil à vous donner, c'est de louer une embarcation pour "tâter" un peu de la descente de Loire.

Et vous verrez, le canoé, même si ça peut paraitre banal et planplan, c'est technique, simple, robuste, rustique, sportif, maniable et très plaisant On voit où l'on va. On est vers l'avant, et à genoux. Pas assis. C'est un vrai partenariat avec l'autre équipier. A deux par embarcation, ça le fait bien.

Bonnes recherches !
posté le 04 sept. 2012

Jens78
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 11/11/10

Message privé
NB : on peut aussi faire du sport de la vitesse en canoé.

C'est technique mais on y arrive.
posté le 05 sept. 2012

nidrey
Etourneau
(80 messages)
Inscription : 18/11/09
Lieu : Reims

Message privé
Bonjour Douil,
Oui, tu es dans un délire total. Les remarques de Jens78 sur la lecture de la rivière devraient te suffire.
Mais comme tous les gens qui délirent, tu vas le faire. ;)
Canoë diffusion, distributeur des canoës Esquif et Venture.
posté le 05 sept. 2012

Canoe Company
Martinet
(33 messages)
Inscription : 16/12/10
Lieu : la Touraine -Cher & Loire

Message privé
La solution, attendre la crue du siècle et ca devrait passer partout...

Jeff
posté le 05 sept. 2012 mis à jour le 05 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
Hello !
@Jens78 merci beaucoup pour tes suggestions. Pour le coup, on n’avait pas du tout considéré ces embarcations mais ça vaut le coup de jeter un coup d’œil.
C’est sûr que le gros point noir des bateaux transatlantiques c’est leur dimension et leur maniabilité limitée. Je me posais aussi la question du tirant d’eau qui risque de poser problème à certains endroits.
Sinon, à la base nous n’avons rien contre le canoe, mais plutôt l’envie de tenter quelque chose de différent :]

@nidrey haha merci de la franchise c’est bien ce que j’attendais des utilisateurs de ce forum. Je me dis qu’en étant têtu, il y a peut-être moyen de trouver une solution, aussi « baroque » soit elle ! :D
Concernant la lecture du cours d’eau, la solution aurait pu être d’utiliser une yolette avec barreur, en tractant une seconde embarcation pour le camping. Mais là vu la stabilité de la yolette, je ne sais pas si c’est vraiment réaliste d’envisager des passages de l’une à l’autre.

@jeff hmm... à voir :)

Merci beaucoup en tout cas, on creuse !
posté le 05 sept. 2012

Adishatz
Martinet
(26 messages)
Inscription : 28/12/10
Lieu : Gradignan (33)

Message privé
Le Bureau des Guides de Loire et Allier à Nevers (http://www.l-o-i-r-e.com) loue des "Sternes" (http://www.l-o-i-r-e.com/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=32&Itemid=102&lang=fr#lesterne)
On oublie le sport et la vitesse, mais on profite du reste ...
posté le 05 sept. 2012 mis à jour le 05 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
pourquoi vouloir dormir à bord ?
louer un bateau d'aviron transatlantique ? personne t'en louera , en loire il n'y a pas d'eau , tu es sur de l'abîmer et çà vaut une fortune ce genre d'embarcation .
avec un Sea Eagle PaddleSki et le kit Rowing Frame pourquoi pas , un gonflable çà supporte bien les chocs vu que tu ne pourras pas éviter tous les chocs en mode aviron . http://www.youtube.com/watch?v=FH0rNdNSi5I
posté le 05 sept. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
penez des kayaks, et pour le bivouac si vous ne voulez pas mettre pieds a terre faite un radeau avec les kayak et mettez y des tentes 2 seconde
posté le 05 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
Merci à tous pour vos commentaires

@Adishatz : je ne connaissais pas les sternes. Pratique pour descendre le cours d’eau à plusieurs en posant au minimum le pied à terre. Mais l’aspect sport et vitesse nous tient quand même à cœur.

@rubis : on veut dormir à bord pour être constamment en mouvement, avec des relais. Merci pour le lien du Sea Eagle PaddleSki. Se pose quand même la question de la lecture du fleuve, et je n’ai pas l’impression qu’il y ait suffisamment de place pour une seconde personne en position couchée à l’avant.

@jean baptiste : pas mal l’idée du radeau :D, sauf que ça nous obligerait à nous arrêter.

Que pensez-vous de l’idée de la yolette tractant un radeau léger ?
posté le 06 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
douill :

on veut dormir à bord pour être constamment en mouvement, avec des relais.


c'est pour naviguer jour et nuit ? à deux avec relais çà fait quand même 12 h d'aviron par 24h c'est énorme .

douill :

Que pensez-vous de l’idée de la yolette tractant un radeau léger ?


il me semble qu'ils en a qui ont essayés avec un kayak et çà le fait pas .

______________________________

Quand la loire est haute en hiver çà devrait pas posé trop de problème pour l'aviron par contre en été çà me semble compliqué .

______________________________

c'est un truc comme çà qu'il te faudrait :
http://img.nauticexpo.fr/images_ne/photo-g/catamaran-a-rames-39506-462273.jpg
posté le 07 sept. 2012

nidrey
Etourneau
(80 messages)
Inscription : 18/11/09
Lieu : Reims

Message privé
Ah ! Je comprends que tu veuilles dormir à bord !:D
Tu n'as pas une place de passager par hasard...:P
Canoë diffusion, distributeur des canoës Esquif et Venture.
posté le 07 sept. 2012

Canoe Company
Martinet
(33 messages)
Inscription : 16/12/10
Lieu : la Touraine -Cher & Loire

Message privé
Pourquoi pas en pédalo, je crois que ca ne s'est jamais fait... et puis c'est sportif...
Je précise que je suis sérieux...
posté le 07 sept. 2012

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Je suis un ancien(provisoirement) rameur d'aviron de mer et kayakiste intensif depuis 5 ans.
Tout d'abord tout à fait d'accord avec les précédent interlocuteurs ,le problème de l'aviron est qu'on est de dos par rapport à l'avance donc il vaut mieux être sûr de la où on va et qu'il y ai de l'eau devant!!:/
D'autre part , je ne vois pas en quoi l'aviron est plus sportif que le canoë ou le kayak!:|
on peut faire de l'aviron pépère et du canoë ou kayak extrème..
C'est comme si on disait que le vélo est plus sportif que la course à pied parce qu'on va plus vite.
Un trosième point pourquoi vouloir dormir à bord??je ne vois pas ce que ça apporte.

En toute sincérité , la descent de la Loire l'été ne me parait pas propice à l'aviron , la Seine par contre oui.
Sinon comme bateau d'aviron stable et assez performant il y a les Yole de la société "VIRUS" (dép 56, qui sont de bons bateau amateur avec lesquels je me suis bien éclaté et qui permettent à des non spécialiste d'aborder l'aviron.

Siu vous n'avez jamais fait d'aviron , je vous déconseille le skiff ou double scull , vous irez extrèmement vite..... à la baille!:D
Quand aux bateaux transatlantiques vous n'en trouverez pas (à moins d'être très riches)


Cela dit si votre idée exposée comme ci dessus me parait farfelue , néanmoins l'idée de périples à l'aviron est excellente et je ne comprends pas qu'il n'y ai jamais de poste la dessus.
C'est vrai qu'à l'aviron on peut parcourir de plus grande distances pour la même énergie et avec un bateau approprié aller dans des endrois difficilement accessible en kayak.
posté le 08 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
douill :
Bonjour à tous,

Je prépare avec des amis (groupe de 5) une descente de la Loire, du Puy-en-Velay à Saint-Nazaire. Toutefois, nous aimerions faire quelque chose d'un peu différent..
Nous nous sommes fixés deux grandes contraintes :
1\ dormir sur le fleuve (donc si nous sommes deux sur un bateau, chacun son tour logiquement...) et
2\ privilégier le sport et la vitesse (nous ferons la version balade dans 20 ans :D)

Loïc


Prévoyez tout de même plusieurs embarcations et le recyclage des épaves!!!
En effet la descente de Loire à l'aviron serait une première, en submersible également , du coup votre projet permet de réunir deux inédits.

Plus sérieusement, essayer tout de même d'en descendre une portion (à la pépère), notamment entre Brive-Charenssac et Aurec, mais toutes autre portions est aussi valable, hormis lacs de barrages et après Saumur cela vous permettra d'avoir une approche plus humble et plus réaliste du Fleuve.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 10 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
@rubis : 12h en position mais en réalité 10 à ramer, si on prend en compte les moments passifs. Ça reste énorme et c'est bien le challenge qui nous intéresse.
A priori on ne le ferait pas en été mais au printemps 2013.
L'embarcation que tu proposes est visuellement attrayante :D mais on irait sûrement plus vite avec un vrai bateau d'aviron en faisant des pauses pour dormir.

@nidrey : hehe pas d'accompagnatrices au programme :) même si ce serait appréciable vu le rythme que l'on compte s'imposer

@ Canoe Company : nous sommes vraiment attirés par la vitesse d'une descente à l'aviron

@yves76 : haha oui c'est bien farfelu comme projet, mais l'idée est de finir avec les pieds sur terre (ou dans l'eau, c'est selon).
Pour l'aspect sportif, en fait on apprécie beaucoup le fait que ça stimule presque tous les groupes musculaires. Et évidemment on peut se tuer en canoë ou kayak, la comparaison en termes d'effort n'a pas de sens, je te rejoins la dessus.
On souhaite dormir à bord pour ne jamais s'arrêter. D'ailleurs les 12h dont parlait rubis, seront sûrement découpées en tranches de 4h.
Merci pour l'info sur les yoles virus, on va creuser aussi de ce côté.
Globalement comme tu le soulignes on peut atteindre de belles vitesses avec ces embarcations, de quoi se faire une aventure inédite !
D'ailleurs si la Loire ne s'y prete pas, on a encore bien le temps de changer de cible (par exemple la Seine justement, je note !)

@jak91 : bof un inédit suffira :D. Sinon oui des membres de l'équipe feront un test "pepere" cet hiver pour valider nos hypothèses sur le périple intensif du printemps.

Je sens qu'on converge petit à petit vers une solution viable :P. Merci à tous !
posté le 10 sept. 2012 mis à jour le 10 sept. 2012

FrançoisB
Etourneau
(71 messages)
Inscription : 30/04/08
Lieu : Luchon (31) / La Forêt F. (29)

Message privé
Quelques impressions, en vrac :
Descendre (ou remonter) les fleuves et les rivières françaises à l'aviron, ou en voile-aviron, cela c'est fait pendant des millénaires. Donc çà ne semble pas un projet absurde. Reste à étudier les obstacles naturels et artificiels et la manière de les franchir.
Les yoles de mer sont sans doute trop lourdes pour les portages éventuels et ont peut être trop de tirant d'eau pour passer les hauts fonds. A l’exception des trucs légers comme les Virus déjà cités.
Avoir un barreur-navigateur en plus des rameurs, éventuellement par roulement, me paraitrai une bonne idée. Quelqu'un connaissant bien le fleuve aussi.
Dormir à bord sans s'arrêter ? Bof. D'une part pour s'allonger à bord, il faut supprimer un ou deux rangs de rameurs et donc réduire sérieusement la vitesse. D'autre part, naviguer de nuit, c'est pas très rentable. Déjà que de jour, c'est pas toujours simple. Je ne suis pas sur que cela soit autorisé, d'ailleurs.

EDIT : Après un coup d’œil sur Internet, j'ai l'impression que les canots-aviron de mer actuellement fabriqués ne sont pas adaptés : les plus légers sont mono-rameur. Trop gros, trop lourds, trop "marins" pour ce qui est des multi-rameurs*. Reste à trouver ou à inventer le canot à tirant d'eau et franc-bord réduits, assez léger pour être rapide et éventuellement porté par son équipage, avec une charge utile suffisante pour le long cours et assez vaste pour permettre à plusieurs rameurs de s'exprimer :)

* : ce genre là : http://www.yoles-safran.fr/safran30sdata_fr.htm
François
posté le 10 sept. 2012

Canoe Company
Martinet
(33 messages)
Inscription : 16/12/10
Lieu : la Touraine -Cher & Loire

Message privé
En admettant que vous ayez de l'eau, ce qui va être l'élément clé du projet car sans eau c'est déjà difficile avec un canoë " classique ", pensez à la légereté de l'engin car sur toute la première partie vous allez subir un grand nombre de portages (micro barrages) etc... sans compter les portages de Grangent et Villerest ce qui n'est pas une mince affaire pour le premier... ainsi que les barrages de centrales. Si vous ne pouvez pas portez votre embarcation à deux, ca va se compliquer...
posté le 10 sept. 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
je confirme, entre grangent et villerest, on est souvent sur les cailloux...
il faudrait passer juste après des orages pour que se soit l'idéal...
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 10 sept. 2012

Gilles008
Martinet
(49 messages)
Inscription : 04/11/08

Message privé
douill :

nous sommes vraiment attirés par la vitesse d'une descente à l'aviron

tu pars du pricipe qu'on va plus vite à l'aviron qu'en canoë ou en kayak... ça se discute !!!

Certes, les avirons de course (ce qu'on a vu aux JO y a pas si longtemps) sont un peu plus rapides que leur équivalent de Course en ligne à la pagaie.

Néanmoins, les engins qui évoluent en mer n'ont pas du tout le même profil !
Beaucoup plus lourds, avec un tirant d'eau plus important, et une ligne générale beaucoup moins rapide.

Un canoë, quand on sait le manier, qu'on est bien calé (sangles), qu'on a une pagaie adaptée, que le barreur a un bon col de cygne et sait lire la rivière, peut être très rapide.
Au cours d'une expé dans le grand nord, à 2 par bateau de rando, bien chargé (plus de 150kg au début), on parcourait autour de 80 km/jour les jours où on était énervés...
mais on dormait dans des tentes !!! et on ne naviguait guère que 8 à 10 h.

pour tenter de dormir dans un bateau, j'ai déjà réalisé l'expérience, pour des siestes de jour, ou de la récup, en canoë.
un pagaie tout seul, et l'autre récupère.
De nuit, sauf si vous avez une pleine lune permanente, parcourir une rivière qu'on ne connait pas par coeur est assez casse-g... .

pourquoi ne pas partir sur un idée de C3 ? bateau qu'on peut encore porter raisonnablement... et charger sérieusement.
Mais vous avez intérêt d'être en mode CUL (Canoë Ultra Léger) pour pouvoir être rapide aux portages.

Gilles, curieux de voir l'évolution de votre projet !
posté le 11 sept. 2012

nidrey
Etourneau
(80 messages)
Inscription : 18/11/09
Lieu : Reims

Message privé
Ah, j'adore le Canoë Ultra Léger, ça va rester dans les anales...euh, les annales !;)
Canoë diffusion, distributeur des canoës Esquif et Venture.
posté le 11 sept. 2012 mis à jour le 11 sept. 2012

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
A Douill
Si vous cherchez l'inédit, le sport, la perf, remontez le fleuve.
mais n'innovez pas en terme d'embarcation. il y a une raison à l'absence d'aviron en Loire supérieure.
En marche arrière sur un tel plan d'eau, c'est insensé.
Le "radeau dortoir" tracté doit être hydrodynamique et stable , je vois 2 canoës jumelés.

Certains bateaux de la Dakar-Guyanne peuvent être à vendre. mais je ne crois pas qu'on y loge à 2.
La Seine me semble plus apte à l'Aviron. Traverser Paris est certainement réglementé.
posté le 12 sept. 2012 mis à jour le 12 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
GruuZ :

En marche arrière sur un tel plan d'eau, c'est insensé.
.

en même temps à l'aviron les rapides c'est rameur face à la descente , mais bon avec un bateau d'aviron de vitesse très directeur pas adapté comme ils veulent çà paraît compliqué de partir du puy-en-velay .
çà n'a pas grand chose à voir mais il y a des vidéos sympas de doris ( dories ) sur youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=DysT2aoYZAI&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=OrS7s1YM6Ng&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=HJTdYKliQmE&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=GZYRVe9UxfA&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=K5qADa83YPs
http://www.youtube.com/watch?v=GSVot_iBUlk&feature=related
posté le 12 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
A ne pas louper ce soir
n'oubliez pas votre gilet de flottaison pour cette descente virtuelle

http://guidetv.france3.fr/jsp/prog/fiche.jspx?idProg=82837622
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 12 sept. 2012

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Bonjour
j'ai fait votre projet de descente depuis le Puy en velay jusqu'à saint brévin en trois tronçons en avril 2009 puis aout 2009 puis juillet 2010 pour terminer.

Je connais donc un peu la Loire, nettement moins que Canoe Company, qui propose des randos sur la Loire depuis des années, a fait un guide très pertinent et m'a utilement conseillé lors de mon passage dans sa ville. Bref n'écoutez pas et ne suivez pas ces conseils il ne doit surement rien savoir sur le sujet.

Pour ma part, je n'ai vu des avirons que sur deux tronçons de la loire, entre deux barrages et c'était compliqué pour eux. Ils connaissaient par coeur leurs alignements pour savoir quand virer et de quel coté se placer.

Dans pleins d'endroits vous n'aurez pas de fond pour utiliser votre aviron, soit d'un coté, soit des deux cotés.

La loire n'est pas un fleuve plat, il est orienté vers la descente c'est normal mais également latéralement, c'est à dire qu'il "penche" vers la droite ou la gauche cas de figure peu rencontré en aviron et plus facile à gérer en canoë ou kayak.

Il y a de nombreux barrages à passer, durant mon périple il y a eu une journée avec trois barrages, à chaque fois au moins deux heures de manipulation, prévoyez ce genre de désagrément.

Le barrage de grandgent est très difficile à passer en canoë, ce n'est pas une sinécure et il etait en examen technique complet jusqu'en juin soit 15 metres de plus à remonter. mais ce sera fini lors de votre passage.

L'idée du pédalo n'est pas stupide, si vous l'équipez de bonnes roues pour le faire rouler et passer des gués et autres endroits ou il faut faire des portages. J'ai le souvenir de plusieurs endroits ou ce sera quand même "sportif" notamment l'usine électrique de Vousse.

Pour rappel les grands radeaux sont construits pour ramer dans le sens de la descente, c'est la condition pour le placer au bon endroit, sur la bonne trajectoire.

enfin dernière remarque : vous voulez dormir sur le fleuve pour vous relayer et naviguer de nuit ?
La Loire n'est pas un fleuve tranquille, il y a des obstacles (arbres, rochers, gués) de jour c'est gérable mais de nuit cela doit être beaucoup plus difficile et dangereux, je ne sais pas quel est votre niveau technique mais si vous n'avez pas l'habitude de naviguer en canoë ou kayak vous devriez faire un stage de sécurité en eau vive, cela vous rendra service.

Je me retrouve dans votre idée de descendre vite et de faire un "exploit" sportif, c'était ma motivation de rentrer dans le top 5 des plus rapides descendeurs de loire en autonomie complète : toute ma nourriture, mon bivouac, aucune aide extérieure.
Avec ma descente je me suis rendu compte que c'était une erreur, la Loire est un beau fleuve et vouloir aller vite c'est passé à coté de pleins de choses, observer les poissons frayés, le vol des buses dans la partie des gorges de la loire, rechercher les traces de loutre ou castor, visiter les lieux historiques, rencontrer les habitantes des rives pour apprendre autre chose du fleuve, gouter aux différends cépages des vignes, prendre deux jours de bivouac sur une des iles de la loire pour observer la faune, gouter au lever du soleil ou à son coucher après le virage vers l'ouest, prendre le temps de discuter avec les pécheurs... etc
Je ne vais pas attendre 20 ans pour refaire une descente intégrale de la Loire, mais la prochaine fois je prendrai le temps , tout mon temps.

Apprenez dés maintenant que l'important n'est pas la vitesse mais le temps partagé.
posté le 13 sept. 2012 mis à jour le 13 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
philou :

Je me retrouve dans votre idée de descendre vite et de faire un "exploit" sportif, c'était ma motivation de rentrer dans le top 5 des plus rapides descendeurs de loire en autonomie complète : toute ma nourriture, mon bivouac, aucune aide extérieure.
Avec ma descente je me suis rendu compte que c'était une erreur.


en fait tu t'es rendu compte que tu n'avais pas les moyens physiques de faire un "exploit" sportif :D
tu m'avais bien fait rire en 2009 : 50ans ,je n'ai rien d'un sportif ni d'un sur-homme et je désire aussi prendre le temps de vivre ( et tu voulais rentrer dans le top 5 des plus rapides ? , cherchez l'erreur ) . /voyage/viewtopic.php?id=2338&p=1

ce groupe de 5 ( sûrement jeunes et sportif ) veut faire une première et pas une balade , et par définition dans une première il n'y a pas de référence et çà semble toujours impossible . ( avec un "vrai" bateau d'aviron c'est sûrement impossible )

ps : perso avec un petit doris comme çà en solo je suis sûr de le faire : http://www.arwenmarine.com/BateauxDO12.html
posté le 13 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
rubis :


ps : perso avec un petit doris comme çà en solo je suis sûr de le faire : http://www.arwenmarine.com/BateauxDO12.html


Moi j'en doute, pour avoir descendu plusieurs fois ce fleuve, je persiste à penser que de nombreux tronçons ne sont pas navigables pour de telles embarcations, mais je suis prêt à relever le paris et d' accompagner (avec mon KG) une expé de la sorte le printemps prochain ( j'ai le temps et la curiosité ).
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
je me fais des idées alors , indique les tronçons que tu penses infranchissables ( en hivers ) . çà pourra toujours leur servir .
posté le 13 sept. 2012 mis à jour le 13 sept. 2012

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,

J'ai construit le Doris dont parle Rubis (voir le post de l'année dernière relatant sa construction). Il est relativement léger (- de 30 kg) et haut sur l'eau mais il convient de se souvenir que plus on charge, plus il s'enfonce. Ce petit doris n'autorise qu'un seul rameur pour 260 kg de charge passager compris. Toutefois, pour ton projet, je pense qu'il faudrait au moins renforcer le fond avec des bandes de métal.
Il existe aussi la taille au dessus, le Doris 17: http://www.arwenmarine.com/BateauxDO17.html qui accueille 2 rameurs plus un passager avec 320 kg de charge passager compris. En plus, avec ses 45 kg il est facilement portable à deux...
Plus adapté à la vitesse le Werry http://www.arwenmarine.com/BateauxAWT.html avec deux rameurs qui permet un emport de 150 kg plus deux rameurs à l'inconvénient de mesurer 6,00m de long mais pour un poids inférieur à 45 kg...

Cependant, la construction de tels esquifs prend du temps, cela a un coût (qu'un bon bricoleur peu réduire en ne prenant que le plan). Même si l'on a du plaisir à naviguer tout bois cela reste un luxe car le plastique coûte moins cher. Surtout, quelle misère d'abimer de si beaux bâteaux sur des cailloux...
L'intermédiaire, le Skerry n'a pas d'intéret dans ce cas, puisque plus lourd et plus encombrant, il n'accueille qu'un rameur.
Il reste la solution de louer une dragueuse et de creuser un chenal juste avant ton passage, mais je crains que cela ne soit pas très éco-responsable...
posté le 13 sept. 2012

paleo_philou
Milan noir
(376 messages)
Inscription : 30/06/06

Message privé
Rubis :
en fait tu t'es rendu compte que tu n'avais pas les moyens physiques de faire un "exploit" sportif lol
tu m'avais bien fait rire en 2009 :


Oui je me souviens des échanges,en reprenant mes waypoints gps des bivouacs j'ai constaté avoir fauit plusieurs jours consécutifs à + de 50km et deux à + de 60km de navigation. (calculé d'après google donc il y a une marge d'erreur)

Cette descente reste un très bon souvenir, même si je n'ai pas atteint mon objectif premier qui était de tout faire en 15 jours ; j'avais bien précisé que la terre continuerait de tourner quoiqu'il m'arrive.

Je n'ai pas le regret de l'avoir tenté, j'ai dépassé certaines de mes limites et trouvé d'autres.
Tant mieux si en plus cela à pu te faire rire.
posté le 13 sept. 2012 mis à jour le 13 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
rubis :
je me fais des idées alors , indique les tronçons que tu penses infranchissables ( en hivers ) . çà pourra toujours leur servir .


Pourquoi en hivers? la saison n'est pas un critère , même si souvent le volume charrié est plus conséquent, cela ne facilite pas forcement l'activité, le volume d'eau a plus tendance à s'étaler dans sa plaine ligérienne que d'apporter de la hauteur.

La Loire n'est pas un fleuve figé dans sont lit, le fleuve est en perpétuel mouvement, sont tracé évolue aux gré des crues où simplement du travail de sape d'un méandres gourmand.

Je pense que jusqu'à Décize la descente est particulièrement compliquée avec ce type d'embarcations et impossible sans de longs et nombreux portages , après, même s'ils restent des passages délicats il est envisageable avec des restrictions de passages.

En ce qui concerne les tronçons difficiles, ils y a tellement de points délicats et comme je le dit plus haut en perpétuel évolution, qu'il est impossible d'en faire une cartographie fiable (ceux qui ont eu le plaisir de naviguer sur le fleuve savent de quoi je parle)

voici quelques photos qui en diront plus que de longs discours.















etc, etc.....et ce jusqu'à Saumur
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
en hivers il n'y a pas + d'eau ? rien que 10 cm en + çà change un passage non ? , perso je vais parfois dans la région d'orléans , je connais Sully -> Blois en été ( c'est pas représentatif des conditions en aval de Roanne ? ) et je vois pas de problème particulier pour un mini doris ( même problème qu'avec un canoë c'est à dire pas grand chose ) ; à la mi-août j'ai rencontré un allemand à châteauneuf qui faisait Roanne -> Tours avec une sorte de barque et il m'a dit : de Roanne très facile .
il m' a demandé si le passage d'Orléans était dangereux ( sont guide indiquait passage à Orléans dangereux ) je lui est dit que non .
posté le 13 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
alors douill çà va plutôt être la seine ( zéro galère ) ou la loire ? :D
posté le 13 sept. 2012 mis à jour le 13 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
rubis :
en hivers il n'y a pas + d'eau ? rien que 10 cm en + çà change un passage non ?l .


Sauf que la rivière c'est élargie, que les eaux ce sont chargés et que de ce fait, les veines d'eaux sont beaucoup moins visibles et par conséquence, les échouages sont plus fréquents (et je ne parle pas de la navigation de nuit).

Il suffit de faire une sortie par un temps suffisamment venteux pour soulever un petit clapot pour comprendre l’importance (sur la Loire et surtout après Roanne) de visualiser la veine d'eau qui serpente entre les bancs de sables et souvent d'une berge à l'autre.

Mais toujours rien d'impossible à condition de ne pas retenir la notion de rapidité.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
jak91 :


mais je suis prêt à relever le paris et d' accompagner (avec mon KG) une expé de la sorte le printemps prochain ( j'ai le temps et la curiosité ).
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 sept. 2012

Jens78
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 11/11/10

Message privé
ça y est : j'ai eu une révélation. Peut-être liée à la dernière émission "des racines et des ailes" sur la Loire.

Il faut que tu te fasses construire TON embarcation.

Elle doit être robuste, permettre la nage à l'aviron, avoir un fond plat, être manœuvrable et hospitalière (camping nautique).

Sur les bords de Loire, il y a des constructeurs de barques TRADITIONNELLES, en chêne, donc lourdes mais robustes.

Dans l'émission que je cite plus haut, on visite un de ces chantiers navals. Il y a surement moyen de te faire le bateau adapté à tes besoins.

Concernant la propulsion, il est possible de ramer debout, face au sens de la marche. Il faut supprimer le banc de nage et surélever les tolets. Je voyais les passeurs ramer comme ça quand j'étais petit. Je trouvais ça débile à l'époque, mais ça permet de voir où l'on voit, de dominer la situation (lire la rivière) et vu les proportions des avirons, tu as une force incomparable sur l'eau. Donc ton bateau est manœuvrant.

Si tu arrives à faire modifier une plate pour l'aviron debout, tu auras une chance d'accomplir ton périple.

Il m'est revenu qu'autrefois, les gabarres descendaient la Dordogne chargées de vin, et que pour gagner du temps, les mariniers sautaient les barrages. Arrivés à destination, les bateaux bien fatigués étaient convertis en bois de chauffage. Et les mariniers remontaient la rivière à pied, et construisaient une nouvelle gabarre pour le saison suivante.

Idées à creuser, à mon avis, mais attention, ça reste une embarcation lourde (la barque en chêne), donc potentiellement très dangereuse pour les autres usagers. Il faudra aussi trouver un moyen de franchir les barrages hydroélectriques.

Bonnes recherches.

Jens
posté le 13 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
Hello à tous! Merci pour tous les commentaires, ça motive !

Bon, j’ai modifié le post initial, en y mettant le récapitulatif de toutes les suggestions faites à date. Je le mettrai à jour petit à petit.

@jak91: merci pour le partage des photos, qui mettent bien en lumière les difficultés que l’on risque de rencontrer à certains endroits si on persiste sur la Loire.
et si on peut se synchroniser au printemps, pourquoi pas !! :)

@philou : merci pour l’idée du stage de sécurité en eaux vive, ça peut effectivement valoir le coup.

@MichMich : on ne voudrait pas abimer du matos délicat fait avec passion :o

@jens78 : c’est sûr que se faire construire notre propre embarcation est très attrayant. Toutefois, vu notre configuration (technique de rame + connaissance du fleuve + temps dispo + €€ dispo), on privilégie dans un premier temps les solutions toutes faites (ou avec légères modifs).
Bon, je dirai peut-être autre chose d’ici un mois :D

Vous êtes plusieurs à suggérer la Seine, ce serait dommage de ne pas creuser.
En prenant en compte les conditions de navigation + la réglementation, quelle est la distance maximale faisable (à vue de nez)?
Est-ce qu'il est possible de débuter sur une portion large et profonde d'un affluent important? Ça à l'air de se faire en commençant sur l'Yonne.

merci! :P
posté le 14 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
douill :

[rubis] Un Sunset rowing boat (http://www.indigoboat.com/rowing_boat_sunset.html). Com : Contrairement à beaucoup d’embarcations, il y a la place pour une personne couchée.. surement trop petite cela dit. Poids ? Maniabilité et vitesse limitées.


le sunset rowing boat c'était pour plaisanter !
posté le 14 sept. 2012 mis à jour le 14 sept. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
lol oui oui, mais pourquoi en priver les lecteurs du récapitulatif? :D
posté le 14 sept. 2012 mis à jour le 14 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
une autre façon de ramer avec les bras et les jambes et face à l'avance , çà doit être amusant et sportif ( c'est pas çà qui rendra la loire + navigable , mais pour faire de l'endurance çà doit pas être mal cette machine , il y a le rhône aussi à descendre ) : http://www.frontrower.com/video_page.htm
posté le 14 sept. 2012 mis à jour le 14 sept. 2012

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
douill :

Vous êtes plusieurs à suggérer la Seine, ce serait dommage de ne pas creuser.
En prenant en compte les conditions de navigation + la réglementation, quelle est la distance maximale faisable (à vue de nez)?


la Seine : 365km et 6 écluses en aval de Paris et 174km et 19 écluses en amont de Paris ( info navicarte pour les gros bateaux , Seine classé navigable à partir de Marcilly-sur-Seine ) .
portage à chaque écluse ( normalement il est interdit de s'approcher à moins de 500m d'une écluse , et traversée de Paris interdite . )
posté le 14 sept. 2012 mis à jour le 14 sept. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
bonjour

Voici un super reportage édité par Michel66 qui vous éclairera davantage, même si cette année là le fleuve était tout de même en dessous des niveaux d'étiage.

/voyage/viewtopic.php?id=3321
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 22 sept. 2012

yves76
Martinet
(49 messages)
Inscription : 20/01/10

Message privé
Tout à fait d'accord avec toi Philou! Dans notre société on ne prend pas assez le temps et on passe à côté de trop de chose.
La Loire est me semble t il le dernier fleuve sauvage de France alors il est plus adapté à la découverte qu'à une performance sportive.

Cela dit , Douill, je comprends le désir de performances sportives , j'ai moi même fait 35 ans de compétition en athlé , je comprends également le désir de le faire à l'aviron , je suis moi même passionné d'aviron et pour l'avoir pratiqué pendant des années, je confirme que la sensation de vitesse et de dépense musculaire est plus grande qu'en kayak , le canoë , je ne sais pas car jamais pratiqué.
Les chalenges ne manque pas mais sincèrement la Loire ne me semble pas adaptée , pas plus par exemple que les côtes d'Armor que je viens de faire en kayak , car beaucoup trop de récif sournois , c'est une côte malpavée.
Par contre la Seine ,les côtes Normandes et bien d'autres pourquoi pas!
posté le 19 oct. 2012 mis à jour le 19 oct. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
J'arrive tout juste sur ce forum et je n'ai AUCUNE expérience de ce fleuve mais ma première réaction est de me dire que la Loire n'est vraiment pas le bon choix pour ce genre "d'exploit".

Faites tout d'abord une première tentative sur un fleuve ou il y a de l'eau, sans risques de casse et sans obstacles à franchir.

Faites ça sur 2, 3 ou 4 jours pour tester la faisabilité, voir quelles sont les difficultés rencontrées et ce qui est transposable.

Après ça vous serez en mesure de réaliser autre chose.

Bonne préparation.
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 19 oct. 2012

douill
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/09/12

Message privé
Salut à tous !

@Alaintrt: bienvenue sur ce fil ;]
Suivant tous vos conseils, nous étudions sérieusement les alternatives. Peut-être un combo Aisne, Oise, Seine...
plus de news bientôt... mais si entre temps vous avez de bonnes infos à ce niveau nous sommes preneurs!! :D :D

ps: nous sommes un groupe de 5, sur 3 pays, donc pas toujours évident de se coordonner :D
posté le 29 mai 2013 mis à jour le 29 mai 2013

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Bonjour

@ douill

Où en êtes vous avec cette descente inédite, réalisé, ou pas ?, du bla bla ou du concret ?
C'est pourtant bien cette année que le niveau est le plus favorable avec un tel projet !
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
(partager)
Remonter