Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Gumotex Helios et ses rivaux: Solar 410C, Grabner Holyday & Explorer 16
(partager)
posté le 10 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Bonjour,

Je lance une nouvelle discussion autour de l'Hélios II et des kayaks gonflables de la même gamme (longueur, capacité, utilisation). Pourquoi? Parce que j'ai besoin d'avis sur ses éventuels rivaux!

En bref, je navigue sur un Gumotex Hélios depuis 18 ans, dans toutes les conditions:
- seul en balade (et alors je m'assois au fond avec une pagaie double)
- seul en randonnée (et alors je charge à fond tout l'avant avec 100kg de bagages)
- à 2 en balade (et alors nous nous mettons à genoux: on ne se gêne plus avec les pagaies —simples—, je trouve la position plus agréable, transmettant mieux l'effort)
- à 2 en randonnée (à genoux là encore, car ça libère une place folle au sol pour emmener de quoi vivre en autarcie pendant une semaine)

Mon 1er Hélios a fait 11 ans sans aucune crevaison... et sans jamais être rincé de son eau de mer pendant les 4 dernières années. Et puis un jour, un corail traître a eu raison de lui lors d'une randonnée: je l'ai fait réparer et l'ai donné à un copain à Tahiti.

J'ai racheté un 2e Helios, qui vient de faire 6 ans, a beaucoup servi, mais moins que le 1er. Et il est mort (je viens de l'apprendre hier, après une vaine tentative de réparation)! Je suis dégoûté. Décollage de la bande de "suture" à l'intérieur des boudins: à peu près irréparable.

J'ai bien un 3e Helios en métropole, mais je veux le laisser en métropole. Et (pour ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'ici) il me faut donc remplacer le 2e, afin d'avoir un kayak à la Réunion où j'habite.

Et c'est là où j'hésite.

Je connais les qualités innombrables de l'Helios. Mais il est vrai que sa construction assez subtile (avec 3 ponts; et des boudins latéraux doublés) a plus de risque de mener à un mauvais collage ici ou là... que sur un Solar 410 par exemple. Et puis le 410 permet plus facilement de naviguer seul en déplaçant le siège au milieu. Et puis il est plus long: peut-être a-t-il une meilleure glisse? Et il est plus large, donc sans doute plus stable lors des randonnées un peu lourdes ou avec des enfants agités... Avec ses boudins latéraux non doublés, peut-être est-il plus rigide? D'un autre côté, l'Hélios, avec ses deux ponts avant et arrière, peut recevoir deux gros sacs étanches à la proue et à la poupe: prise au vent terrible, certes, mais 120 litres de bagages en plus: bien commode pour les randos d'une semaine à deux... Et puis il permet de se mettre à genoux...

Vous l'aurez compris: tous ceux qui ont un Solar 410 sont cordialement invités à donner leur avis (surtout s'ils ont fait de la randonnée à 2 sur rivière ou littoral)! Si vous avez eu la chance de pouvoir comparer avec les très beaux et très chers Holyday et Explorer de Grabner, votre avis m'intéresse aussi (surtout si vous me donnez le complément de 1000€; j'accepte le Paypal, les chèques, tout! ;).

Bref, si vous pensez connaître encore plus polyvalent et mieux que l'Hélios, soyez les bienvenus dans cette discussion. Et merci d'avance pour vos avis.
posté le 10 mai 2012 mis à jour le 10 mai 2012

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Le peu d'informations que tu fournis sur tes navigations me laisse sur ma faim.
Je ne peux que te confirmer ce que tu as déjà observé : l'Helios et le Solar ne différent pas seulement par la longueur (3,80 / 4,10) mais surtout par leur construction. L'Helios est en effet bi-boudin ;) tandis que le Solar est mono-boudin :rolleyes: .

Deux avantages de la construction bi-boudin sont d'une part de dégager plus d'espace à l'intérieur pour l'équipage et son équipement, d'autre part de laisser rentrer moins d'eau par dessus les flancs.
L'inconvénient est la prise au vent dûe justement au franc-bord plus important (mais d'après ton message la prise au vent ne te gène pas vraiment)

Malgré sa longueur supérieure, l'espace intérieur du Solar est réduite par le diamètre des boudins. Mais l'absence de pontage central et de sièges fixes permet de nombreuses configurations de chargement. Le Solar est assez bas sur l'eau et la navigation dans le clapot est plutôt humide.

J'utilise un Grabner Holiday 2 depuis 13 ans et un Incept Tasman K40 tout récemment. Je suis plutôt favorable à cette forme de KG pour la randonnée en mer. Contrairement à toi je ne mets jamais rien d'important sur les pontages et je ne pagaye jamais à genoux (pas de randonnée à deux donc). Il y a 13 ans la différence de qualité entre un Grabner et un Gumotex était bien visible, mais le rapport qualité/prix était déjà en faveur de Gumotex. J'ai pris le Grabner Holiday à l'époque parce que j'avais besoin de ses 15 cm supplémentaires pour mon confort.
Le Grabner Explorer 2 est bien trop lourd et trop volumineux. Le pontage fixe est très gênant pour nettoyer et sécher l'intérieur.
En résumé je suis par conséquent d'avis que tu continues à naviguer en Helios.

En randonnée je suis loin, très loin de tes 100 kgs de bagage, même en comptant l'eau et la bière. Mais je pars sans doute moins longtemps que toi. Je suis curieux de savoir de quoi sont faits ces 100 kgs. As tu des photos de ton Helios chargé en configurations rando solo et rando duo ?

Parmi les concurrents de Gumotex répondant à ton programme, et si tu n'es pas allergique au mode de construction à chambres à air, tu devrais regarder le Bic Yakkair et le Bic Nomad.
posté le 11 mai 2012 mis à jour le 11 mai 2012

martin_alexandre_fr
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 11/05/12

Message privé
1 pack par soir ~=2 kilos * 7jours ~= 14 kilos rien qu'en biere.... plus de 10 % du poid....de chargement
Les 100 kilos arrivent vite....

Ben là je parle de canettes en alu et non pas de bouteilles en verre.
Il faudrait une version MUL pour améliorer le container et permettre d'optimiser le poid.

Alex

PS : promis, je ne te pourris plus le post veihlan
posté le 12 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Gaelounet (pour l'anecdote, ça me fait rire: mon ex-femme s'appelle Gaëlle, et certains l'appelaient parfois Gaëllounette), merci pour ta réponse et tes suggestions. Je reviens sur certaines d'entre elles.

D'abord, je vais aller fouiner pour voir ce qu'est l'Incept Tasman K40 et s'il pourrait répondre à mes besoins: c'est un bateau dont je n'ai jamais entendu parler, donc merci pour l'info.

100kg

Je reviens sur le poids, les 100kg qui t'ont surpris... à juste titre! J'ai écrit 100 kg, comme ça, d'instinct. Mais devant ta surprise et ta question, j'y ai réfléchi un peu plus... pour m'apercevoir que j'avais sans doute forcé un peu la dose! Il m'est arrivé d'être très chargé, certes. Les trois fois que j'ai en tête où j'ai été le plus chargé, ça a été:

— lors d'une rando avec des copains: eux avaient loué un C2 sit-on-top, et moi j'étais seul dans mon kayak avec les bagages de tout le monde... ce qui leur permettait de se renverser sans arrêt! et moi de lester un peu l'avant!
— une rando où j'étais seul mais où j'avais aussi emporté mon VTT sanglé sur l'avant, avec les sacoches et le petit matériel de réparation: ça me permettait de varier un peu les plaisirs, et aussi d'aller récupérer mon véhicule en fin de rando.
— une rando en Polynésie où j'avais beaucoup d'eau, de jus de fruits, de fruits et de légumes (la bière, pas trop: je ne l'aime que glacée!), plus mon matériel de snorkeling, une ancre assez lourde...

Mais dans chacune, je n'étais pas à 100kg à bien y réfléchir, tout au plus 60 ou 70. Si ça t'intéresse, j'ai quelques photos pour te montrer comment je fais tenir tout ça. Mais comme je ne sais pas attacher des photos à un post, je te les envoie sur ta boîte mail directement.
posté le 12 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
mono-boudin?


Avec mon premier Hélios (=Albatros), j'ai un peu eu l'habitude du... mono-boudin! Hein? Quoi? Comment? Ca a commencé un soir, à 19h, sur la grève en galet de la Dordogne ou de la Vézère, j'ai oublié. Mon Hélios échoué, bien sagement, pendant que je m'occupais du campement. Soudain, un bruit sec, comme un coup de feu très près. Pas compris d'où ça venait. J'ai compris le lendemain matin quand j'ai récupéré un bateau dont un des flancs était tout mou. En fait, malgré l'heure tardive, le double-boudin avait surchauffé sur les galets, la pression était devenue trop forte, et avait décollé la bande de liaison créant le double-boudin à partir d'un seul! (d'où la détonation, qui n'était que le claquement du tissu). Vu en coupe, le boudin n'aurait plus fait un "8" mais un "O". Sur le coup, j'étais dégoûté. Cela dit, le bateau n'était pas fichu: j'ai pu continuer la rando. Ouf!

C'est juste que le bateau n'était plus à plat: du côté explosé, le mono-boudin résultant était énorme et la portance bien meilleure. Bref, j'ai fini la rando avec une gîte permanente et un dos tordu! A l'arrivée, j'ai tenté l'opération chirurgicale de la dernière chance: j'ai démonté la valve de l'autre côté, j'ai fendu la bande qui fait la liaison, et avec deux pinces-étau, j'ai méticuleusement tiré jusqu'à déchirer sur les 3m de long. Mon kayak avait désormais des flancs mono-boudin!

Je perdais 8cm de largeur intérieure (32 au lieu de 40: un peu pénible), mais je gagnais 8cm de largeur hors-tout, donc une stabilité très accrue, une capacité de charge surprenante (il nous est arrivé, sur une petite descente de 3h, d'être 4 adultes dessus!), une plus grande facilité à remonter dedans en mer. Au final, je ne sais pas si j'avais vraiment perdu au change! (Bon je dois penser que si, un peu, puisque je n'ai pas fait l'opération sur l'Hélios suivant).

Remarque pour ceux à qui ça arriverait: la pression tendait à écarter les deux flancs et à décoller leur jonction à l'arrière. J'ai donc du mettre deux pièces de contre-plaqué marine de part et d'autre de la bande arrière, assemblées avec de la visserie inox. Le tout n'a jamais ni pourri ni rouillé. Et ça a duré des années.

Donc je confirme ton avis pertinent, Gaelounet: un mono-boudin, ça prend plus l'eau qu'un bi-boudin: la moindre vaguelette rentre! Et par temps froid, bah, ce n'est que moyennement agréable. Ou en rando quand vider le kayak bien chargé devient un peu plus problématique.

Par contre, le kayak que je désire acheter, c'est pour ici, à la Réunion. En fait, je laisserais mon Hélios non abîmé en métropole pour les randonnées en rivière. Et j'achèterais un nouveau kayak pour remplacer mon Hélios mort pour mon utilisation ici. Et ici, c'est quand même le beau temps tout le temps! L'eau étant entre 26 et 29°C, ce n'est pas trop grave si je navigue un peu humide. En gros, ici, ce serait:
— 70% balade seul, à deux, à trois, en lagon: jouer dans les petites vagues, faire un peu de palmes-masque-tuba, pique-niquer dedans, emmener les enfants...
— 20% randonnée à deux en lagon sur 1 à 2 semaines (Maurice).
— 10% petites explorations à la journée ou sur 2 ou 3 jours: lagon, littoral, rivières, lacs, lors de mes voyages dans le coin (Madagascar, Afrique du Sud)

Voilà, mon utilisation a bien changé par rapport à quand je vivais en métropole. Et si l'Hélios me paraissait idéal en métropole par sa polyvalence, je me dis que j'ai désormais besoin d'un "bon kayak de plage". Glurppps. J'ai l'impression de déchoir en disant ça... mais il faut bien que je me rende à l'évidence.

chambre à air

Je n'ai pas d'avis sur la question. Si une technologie est fiable dans le temps et ne demande aucun entretien, elle m'intéresse! (Car je fais partie des personnes qui sont incapables de rincer leur bateau.)

Le Bic Nomad m'intéresse bien. Plus exactement, il me fait rêver par sa ligne (pour un gonflable), sa bonne glisse probable. Mais il n'est pas assez polyvalent pour mon utilisation. Ou alors il faudrait que j'achète 2 kayaks... et là c'est le budget qui coince un peu.

Tant que j'y suis, Gaelounet: entre ton Grabner Holyday et les Gumotex actuels, trouves-tu que la différence de qualité justifie l'effort financier?
posté le 12 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Petit ajout pour ceux qui hésiteraient à acheter un gonflable et qui se trouveraient plus ou moins par hasard dans cette discussion:


J'ai découvert le kayak sur les gros C2 en polypropylène de location: sympa, mais quelle contrainte (le poids, le prix, le parcours obligé). Quand j'ai découvert l'Albatros 380 (désormais Hélios), il y a 18 ans, tout à fait par hasard, ça a été le coup de coeur (je me souviens encore essayer de convaincre ma femme que 1890 francs, c'était rien!). Aussitôt, j'ai compris que c'était ce qu'il me fallait: avoir mon kayak, et pouvoir le transporter, n'importe où, en camping-car, à vélo, à pied, en bus, en stop, en avion. Il a été de (presque) tous mes voyages.

Bon, je ne vais pas m'étendre sur mes navigations, car je ne suis pas sûr que ça intéresse qui que ce soit. Mais quelle polyvalence cet Hélios! Eau-Vive III? il passe (certes, il faut le vider!). Mer un peu formée? il épouse la vague et s'en sort bien. Vent un peu fort? on en bave, mais ça passe encore. Randonnée? On peut le charger à mort, à condition de se fabriquer deux sacs sur la proue et la poupe.

Il tient facilement sur le porte-bagage d'un vélo... et le vélo tient sanglé sur le devant (bon, faut être seul, et que la rivière soit calme et peu encombrée). Hyper commode parce qu'il ne faut quand même pas oublier que les rivières ne coulent que dans un sens et qu'il faut bien récupérer sa voiture!

Roulé serré dans un petit sac à dos porté négligemment sur une épaule, je l'ai déjà fait passer en bagage à main dans l'avion, ce qui me permettait de ne pas payer de surcoût bagages. (Avec la nouvelle enduction plus lourde, et surtout les nouvelles règles dans les aéroports, c'est plus dur!).

Porté sur le dos pendant 15km parce que les garde-côtés néozélandais n'avaient pas apprécié qu'on n'ait pas de gilet de sauvetage et nous avaient interdit de reprendre la mer (j'ai pesté je l'avoue, mais au fond de moi, difficile de leur donner tort!).

Certes, avec un bon petit gonflable polyvalent, on va à 4,5 km/h au lieu de 6 km/h avec un kayak en dur: et alors? Tout bien considéré, quand on aime le kayak, c'est chouette de rester 6h sur l'eau au lieu de 4h30, non? ;)
posté le 12 mai 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
je te rejoins sur le côté pratique du gonflable.
Kayak faudra que je test mais en ce qui concerne le canoë je ne regrette pas mon baraka.
A+ au fil de l'eau
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 13 mai 2012

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
veilhan :
Bon, je ne vais pas m'étendre sur mes navigations, car je ne suis pas sûr que ça intéresse qui que ce soit.

Moi déjà, çà m'intéresserait. Et aussi la plupart des contributeurs et lecteurs du forum CA sans doute.

veilhan :
Roulé serré dans un petit sac à dos porté négligemment sur une épaule, je l'ai déjà fait passer en bagage à main dans l'avion, ce qui me permettait de ne pas payer de surcoût bagages. (Avec la nouvelle enduction plus lourde, et surtout les nouvelles règles dans les aéroports, c'est plus dur!).

Il semble bien en effet que cette époque soir révolue.

veilhan :
Porté sur le dos pendant 15km parce que les garde-côtés néozélandais n'avaient pas apprécié qu'on n'ait pas de gilet de sauvetage et nous avaient interdit de reprendre la mer (j'ai pesté je l'avoue, mais au fond de moi, difficile de leur donner tort!).

Là tu l'avais un peu cherché.

veilhan :
Certes, avec un bon petit gonflable polyvalent, on va à 4,5 km/h au lieu de 6 km/h avec un kayak en dur: et alors? Tout bien considéré, quand on aime le kayak, c'est chouette de rester 6h sur l'eau au lieu de 4h30, non? ;)

Disons qu'un KG n'est pas un bon choix si la vitesse de pointe, la possibilité d'accélérer et la moyenne journalière sont des critères importants.
posté le 13 mai 2012

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
veilhan :
Voilà, mon utilisation a bien changé par rapport à quand je vivais en métropole. Et si l'Hélios me paraissait idéal en métropole par sa polyvalence, je me dis que j'ai désormais besoin d'un "bon kayak de plage". Glurppps. J'ai l'impression de déchoir en disant ça... mais il faut bien que je me rende à l'évidence.

Une certain Jak91, contributeur régulier sur ce forum et randonnaute patenté, utilise un engin assez polyvalent de la marque Sea Eagle qui à mon avis correspondrait à ton programme. Fait une recherche sur son pseudo et tu devrais trouver largement de quoi te faire une isée

veilhan :
Le Bic Nomad m'intéresse bien. Plus exactement, il me fait rêver par sa ligne (pour un gonflable), sa bonne glisse probable. Mais il n'est pas assez polyvalent pour mon utilisation. Ou alors il faudrait que j'achète 2 kayaks... et là c'est le budget qui coince un peu.

Ce commentaire me surprends. Je trouve le Nomad assez polyvalent justement, avec la possibilité de naviguer en solo, en tandem et à trois. Je te suggère de consulter le forum forum-kayak.fr qui comporte une section dédiée à ce kayak.

veilhan :
Tant que j'y suis, Gaelounet: entre ton Grabner Holyday et les Gumotex actuels, trouves-tu que la différence de qualité justifie l'effort financier?

Comme je l'ai écrit plus haut, je pense que le rapport qualité/prix est en faveur de Gumotex. Mais le Holiday correspondait mieux à mon programme, suffisamment pour justifier le prix à mes yeux.
posté le 15 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Gaelounet, merci pour l'info concernant Jak91 et le SeaEagle. J'ai été fouiner un peu. Et en effet, à deux petits détails près, il me conviendrait presque parfaitement.
Les deux détails?

-Le prix d'abord: le site US donne un prix en $, le site UK donne un prix en £... et c'est quasiment le même! Pourtant, sauf erreur de ma part, le $ vaut 0,62 £. J'ai du mal à croire que les droits de douane soient aussi élevés.
-La largeur aussi: 95cm. Ca me paraît énorme, et plus adapté à l'eau vive gros volume.

Cela dit, il a l'air pas mal du tout et assez polyvalent: le fond HP, les deux étraves très bien finies, autovideur ou non au choix, avec une dérive relevable... Si je devais passer par les USA pour un voyage, je me laisserais sans doute tenter. Mais là, le prix me refroidit un peu. Je vais quand même envoyer un mail au distributeur anglais: on ne sait jamais, s'il fait un (gros) effort!
posté le 15 mai 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Bon, je reviens sur mes navigations passées... puisqu'on m'invite à le faire!

Quand j'habitais en métropole, j'ai fait les rivières françaises qui se prêtent aux randonnées estivales: Allier, Dordogne, Vézère, Lot... Et puis quelques tronçons d'Eau-Vive un peu plus soutenus: Verdon (le petit tronçon III), l'Ubaye (c'était avec un Indio, pas avec l'Hélios), la Durance... Un peu de mer aussi: les calanques de Cassis à Marseille en randonnée, la côte de granit rose (Perros-Guirrec...) en Bretagne, le Golfe du Morbihan... (Celui-ci, je rêve de le refaire un jour de grande marée, avec un GPS et surtout une carte des courants, pour essayer d'utiliser ceux-ci au mieux en gérant l'heure au mieux afin d'explorer le maximum en une journée: une sorte de "course d'orientation" perso où chaque île "vaudrait" des points!)

Quand j'ai vécu à Tahiti, j'ai un peu dit adieu aux rivières... pour me rabattre sur les lagons. Celui de Tahiti n'est pas terrible. Par contre, le tour de Moorea est un régal (2 ou 3 jours) et je l'ai fait plusieurs fois, invitant à chaque fois quelqu'un de nouveau. Comme c'est en lagon, donc calme et sans danger, je m'arrangeais toujours pour me caler 2 ou 3 jours avant la pleine lune afin qu'elle soit déjà haute dans le ciel quand le soleil se couche: ça me permettait de faire certains tronçons de nuit. Le sable blanc du fond est éclairé par la lune, et ça donne l'impression que l'eau est en quelque sorte "rétro-éclairée" par le sable, et on a l'impression de glisser 2m plus haut, en sustentation.

Huahine est magnifique aussi: je l'ai fait 3x, dont 2x seul sur une semaine. Une semaine, c'est beaucoup pour un tour qui n'est pas si grand que ça. Mais ça me permettait de n'avoir aucune contrainte, d'aller et venir. J'ai adoré. A mes yeux, c'est la plus belle île de Polynésie. Et pourtant la moins visitée. Les Américains se ruent sur Bora-Bora, qui a pourtant beaucoup moins d'intérêt; tant mieux, en fait.

Et puis Tahaa et Raiatea aussi: très beau, mais moins sublime que Huahine. C'est vrai que le temps avait été un peu gris, et venteux.

Et quelques autres atolls.

Pour ceux que ça tenterait, je peux leur envoyer quelques photos de ces randonnées. C'est vrai que le billet pour la Polynésie est hors de prix. Disons que si on va là-bas et qu'on a un KG... il ne faut pas hésiter à l'emporter et à se programmer quelques randonnées! C'est aussi une façon de fuir les grands hôtels luxueux qui sont bien sûr très loin de "la vraie polynésie" (si celle-ci existe encore) et de rendre l'ensemble du voyage à peu près abordable.

Quand j'étais là-bas, j'ai aussi eu l'occasion d'aller 3x en Nouvelle-Zélande. Aucune rando, mais beaucoup de sorties à la journée, selon l'inspiration. Un petit estuaire ici, que je mourrais d'envie de remonter pour voir jusqu'où il allait; une petite mangrove là; le parc Abel Tasman (et ses garde-côtes!); les grands lacs du sud; la rivière qui a servi pour le film "Le Seigneur des Anneaux"... Bref, le KG dans le camping-car de location, et je le sortais dès que j'en avais l'occasion. Souvent avec ma femme, parfois tout seul. Quelle variété ce pays!

Actuellement, j'habite à la Réunion... et je ne voyage plus guère. La Réunion n'est pas vraiment une destination kayak. Et de moins en moins maintenant que les requins sévissent en mer. Le lagon fait 7 ou 8 km: c'est sympa, tôt le matin ou le soir au couchant, mais bon, à un moment, on finit par bien le connaître ce lagon! On aimerait bien pouvoir aller ailleurs.

Je suis allé 2x à Maurice... et j'avais bien sûr emporté mon KG. Pour des petites balades à la journée. La prochaine fois que j'y retourne, j'aimerais bien en faire le tour sur une randonnée de 15 jours: pas mal de petites îles, un ravitaillement facile, des restos de temps en temps.

La métropole et ses rivières me manque! La métropole et ses billets pas chers pour les 4 coins du Monde me manque! Qui a dit: "On ne peut pas tout avoir dans la vie." ?
posté le 03 juil. 2012

pescator
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 20/06/12

Message privé
Salut,

Je remonte ce sujet pour connaître ton choix final, ayant une idée de trip dans des conditions similaires qui se profile pour début 2013, je suis très intéressé par ton retour.
L'objectif est d'aller pêcher des endroits un peu paumés dans les caraïbes, los roques, bahamas, etc....sans faire des traversées trop longues (il faut du temps pour pêcher quand même !). Ayant visité quelques atolls polynésiens (Ahe, Fakarava, Mataiva) je pense qu'on sera sur les mêmes conditions, zone protégée des houles du large mais vent soutenu pouvant générer un clapot bien usant.

Lors d'un récent trip aux Bahamas, j'ai adoré utiliser mon paddle board gonflabe pour prospecter les bancs et sable et voir les poissons bien plus haut qu'en étant au sol, y a moyen de se mettre debout sur ces kayaks ? Si oui, reste à éviter de planter une mouche dans les boudins !
posté le 03 juil. 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Salut Pescator,

Finalement, j'ai acheté un Bic Nomad, un Bic Yakkair HP1 et un Gumotex Twist 2. Et je rapatrie mon Gumotex Helios de métropole! Et je ne plaisante même pas! En fait, j'achète tout cela car je vais monter une association pour faire découvrir les kayaks gonflables à la Réunion. J'en aurai donc 4... à tester dans différentes conditions.

D'après ton projet, et tout ce que j'ai pu lire à gauche et à droite, je pense que le Bic Yakkair HP1 te conviendrait:
prix abordable (on le trouve facilement à 650€ neuf et 400€ d'occasion! hors pagaie)
— paraît-il assez marin, navigant bien dans le clapot grâce à son étrave et à sa très grande rigidité
— et suffisamment rigide pour se mettre debout dedans grâce à son fond haute pression.
léger: 11kg pour le bateau lui-même
siège confortable (il existe chez Bic un siège pour pêcheur: je ne sais pas si ça vaut le coup)
— on peut installer un deck qui empêche les vagues de trop rentrer, mais dans les eaux chaudes tropicales, je ne pense pas que cela soit utile.

Cela dit, je te confirmerai tout cela quand j'en aurai pris livraison et l'aurai essayé en mer.
posté le 03 juil. 2012

pescator
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 20/06/12

Message privé
Merci pour ce retour immédiat !
J'oubliais un point important, on devrait partir à deux, les contraintes sur les bagages me font pencher pour un bateau pour deux plutôt qu'un bateau chacun, les cannes, moulins et leurres, ça pèse un blinde.
Le Yakkair HP2 me paraît un peu limite en volume de chargement, gumotex ou carrément nomad ?

Le siège pêcheur comporte à priori des portes cannes intégrés, pratiques mais pas indispensable.
posté le 04 juil. 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Ce que j'ai dit sur le Yakkair HP1 reste valable sur le HP2, et a fortiori pour le Nomad.

Sauf les prix: 650 > 900 (HP2) et 1400 à 1600 (Nomad). Tu as le budget?

Et le poids: 11kg > 16 kg (HP2) et 25 kg (Nomad)

Si tout le matériel de pêche pèse beaucoup, ce n'est pas un problème à mon sens: la charge utile des gonflables est quand même impressionnante.

C'est plus une question de volume, certes. Mais en s'organisant bien, on peut mettre beaucoup de choses sur un gonflable: c'est juste qu'il faut charger un peu sur les ponts, voire créer des ponts supplémentaires au-dessus des jambes pour y mettre du matériel par-dessus.

Après, j'ai quand même une suggestion: et si tu t'orientais plutôt vers un canoë gonflable? Certes, le franc-bord est important, donc la prise au vent importante, et parfois gênante. Mais si ton but n'est pas tant la navigation que la pêche, peu t'importe cette prise au vent...

J'ai moi-même eu un Jumbo Indio (le canoë des raids Gauloises, si tu l'as en tête): 4m45 de long, 25 kg, mais 450kg de charge utile! et un volume de chargement inouï: en gros, tu mets tout ce que tu veux au milieu sans te soucier de rien. Pour te donner une idée: nous attachions parfois nos deux VTT en travers de la partie centrale pour descendre des rivières!

L'avantage d'un canoe, aussi, c'est que tu es à genoux pendant la navigation, puis assis confortablement et un peu en hauteur quand tu pêches, et que tu peux bouger et te déplacer très facilement: tu es à mon sens beaucoup plus à l'aise pour aller prendre tel ou tel matériel dans le fond de ton bateau, pour surveiller tes lignes, etc.

Autre avantage aussi. Quand tu ne navigues pas, les deux passagers peuvent s'asseoir face à face, ce qui est plus sympa pour discuter, manger, arranger les lignes...

(Je ne sais pas comment mettre des photos ici, mais si tu en veux pour mieux imaginer, je peux t'en envoyer en mail perso. Tu peux m'envoyer un mail à: solal.lux aro base laposte.net)

Gumotex a sorti deux canoë gonflables dernièrement. Va voir le site. Pour la pêche dans une mer normale (un peu agitée mais pas démontée), un canoë me semble beaucoup plus confortable qu'un kayak.
posté le 04 juil. 2012

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Petit ajout après avoir été moi-même revoir le site Gumotex.

Le mien ressemblait beaucoup au Scout Rando. Va voir le site: l'espace disponible pour le matos, c'est en gros tout l'espace entre les deux sièges! (Eh oui, c'est le gros avantage d'être à genoux ou assis sur un banc: les jambes ne prennent quasiment aucune place!)

Tu noteras aussi qu'un 3e banc peut être installé au milieu. Tu peux remplacer le banc par une tablette de 50cm de profondeur x 65cm de large environ (faite en CP marine, ou CP normal bien peint): cela te fait une table en hauteur pour préparer plus facilement ton matériel, disposer tes leurres, etc. Et à l'heure du pique-nique en pleine mer, tu es face à face avec une table entre les deux! Là tu découpes ton poisson sur la table en fines tranches, tu assaisonnes d'huile d'olive et citron, et tu le manges en carpaccio directement en mer. Pas belle la vie?

Ca me donne presque envie de me mettre à la pêche!
posté le 05 juil. 2012

pescator
Hirondelle
(9 messages)
Inscription : 20/06/12

Message privé
C'est vrai que l'idée du canoe est pas mal, même si j'ai quand même quelques doutes en cas de besoin de traversées importantes, c'est à dire supérieures à 5km. Et elle permet de solutionner le problème de l'eau douce quand tu vas dans des archipels paumés avec peu de monde alentours. Au niveau du matos, il doit y avoir moyen de réduire le poids mais la pêche aux leurres nécessite pas mal de bouts de plastique et de métal qui font un sacré volume/poids à la fin.

Et en cas de vent favorable qui t'amène à destination, la petite partie de pêche pépère assis tranquille....Dans les spots que je vise, l'idée est plus de se rendre sur place en kayak et de pêcher ensuite à pied, rarement dans le bateau, sauf pour aller prospecter derrière les barrières de corail.

Bon, avant tout il faut que j'aille voir ces bateaux pour me faire une meilleure idée des contraintes sur les kayaks gonflables en termes de volume.

Les Seychelles font partie des meilleures destinations pêche au monde, à condition de pouvoir accéder à ces atolls paumés au milieu de nulle part. A défaut, Maurice, Rodrigues et Mayotte peuvent constituer une alternative tentante, on aura peut être l'occasion de croiser gaules et pagaies !
Pour le moment c'est plutôt les caraïbes qui nous attirent, notamment l'archipel de Los Roques au Venezuela.
(partager)
Remonter