Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Canoë, Kayac et hernie discale ? 34
(partager)
posté le 03 janv. 2012 mis à jour le 03 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Je pose ici un peu les mêmes questions que dans le forum "Voyage à pied", mais transposées au canoë et kayak.


Ce qui m'amène ici aujourd'hui est bien triste.


Me voilà affublée d'une hernie discale au niveau lombaire que j'ai choisi de tenter de ne pas faire opérer (kiné et ostéopathie pour l'instant donc).


Je voulais savoir si certains d'entre vous ont connu pareille mésaventure de santé ? Si vous vous êtes fait opérer ou pas ? Si vous avez pu retourner faire du canoë ou du kayak ? Eaux calmes ? Eau vive ? Lacs ? Rivières ? Mer ? Si vous n'êtes pas trop incommodé pour dormir sur le sol en bivouac ?


Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 03 janv. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Bonjour cath,

Ce n'est pas une bonne nouvelle de début d'année ...
Tu as sans doute raison de commencer par kiné et osteo avant de te décider pour une opération, mais ne néglige pas de recourir aussi à un traitement allopathique (anti-inflammatoires, antidouleurs et décontracturants) qui évitera l'installation de mauvaises attitudes du corps.

Et si au bout de quelques mois tu souffres encore, fais toi opérer sans trop attendre.

J'ai des problèmes de dos récurrents depuis l'adolescence suite à un accident de plongeoir (en voulant éviter de percuter une idiote qui traversait tranquille sous le grand plongeoir alors que j'étais en vol :o ) et j'ai jusque là récupéré après chaque crise aigüe. Mais pour une hernie discale confirmée, il y a un moment où il faut arrêter de jouer ...

Remets toi vite et tiens nous au courant !

Amitiés

mad
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 03 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Bonsoir Mad,

Merci pour ton message.

En fait, ça fait plusieurs mois que je fais de la kiné et ostéo pour mon hernie discale + un traitement allopathique (anti-inflammatoires, etc). La kiné et l'ostéo m'ayant bien améliorée, j'ai pu arrêter le traitement médicamenteux. Je suis encore un peu gênée pour certaines activités, je récupère doucement mais sûrement apparemment.

Alors je commence à me demander, si ça pourra le refaire un jour de passer des journées entières à pagayer ou à marcher... voir s'il y en a d'autres qui ont eu des expériences similaires...

Au Québec, ils ont fait des études montrant que sans opération, avec un bon suivi kiné et/ou osteo, les hernies discales se résorbent totalement ou partiellement en 6 mois à 1 an dans 78 % des cas. Mais bon, ils disent pas si les patients repartent crapahuter en montagne ou pagayer au long cours après :).

Je connais des gens qui ont repris une vie tout à fait normale sans se faire opérer, après avoir fait soigner leur hernie discale par kiné. Hélas, ce ne sont pas des grands marcheurs ou pagayeurs. Je ne sais donc pas ce que je peux espérer ou pas...

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 03 janv. 2012

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@ cath
Au cas où, un jour, tu opterais pour l'opération :
Un gars m'a parlé d'une pratique opératoire employant de l'alcool ou de l'ether, je ne me souviens plus très bien.
Cette méthode serait plutôt novatrice.
Séjour à l'hosto de courte durée (2 jours me semble-t-il, de mémoire).
Impact sur l'organisme moindre, comparé à l'usuel.
Taux de réussite prometteur.
Possibilité de réopérer en cas d'échec, ce qui semblerait moins évident avec la ou les méthodes plus conventielles.
La-dite méthode aurait été mise au point par le Pr Tournade (Hopital Pasteur à 68 Colmar).
Ce professeur aurait une audience internationale et aurait formé de nombreux chirurgiens.
J'emploie le conditionnel car je n'ai rien vérifié.
Mais je l'évoque car le gars qui m'a parlé de ça a été opéré par le-dit professeur.
Son dos était mort m'a-t-il expliqué.
A cause de courses sur asphalte et en montagne au niveau international.
Donc de fréquence et intensité en rapport.
Son récit m'a marqué car mon épouse a le dos très douloureux (le vélo est une activité qui la soulage, outdoor ou sur son home-trainer) et car il a vécu les 6 mois précédant l'opération sous morphine et en totale incapacité.
Nous nous sommes rencontrés sur une piste cyclable dans le Doubs (dépt 25).
C'était il y a 15 mois.
Il venait de terminer un trek en altitude avec des potes.
Il pédalait (très) vigoureusement.
Il pètait la santé et avait des projets pour rattraper le temps perdu.
Evidemment je te souhaite de recouvrer tous tes moyens sans passer sur le billard.
Pour porter et pagayer.
Et bien vite, tant qu'à faire :)
posté le 03 janv. 2012 mis à jour le 03 janv. 2012

Grégoire
Sterne arctique
(241 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
Pour ma part, je n'ai pas ce problème :D
Pour ma femme, c'est tout autre :o
Grande sportive ados de très bon niveau en tennis, elle en est tout l'inverse aujourd'hui... malgré une arthrodèse de la L5 S1
Une hernie a plus de chance de se résorber plus on est jeune et surtout je crois que cela dépend fort de sa santé mental.
Un individu angoissé, stressé, tendu avec un sommeil peu réparateur aura à mon avis largement moins de chance de récupérer quel qu'en soit le traitement.
Il faut boire aussi suffisamment car le corps va facilement faire le plein dans ces parties pour compenser.
Je te souhaite mes meilleures vœux de rétablissement
posté le 03 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Merci H3, je prends note au cas où.

Et merci aussi à Grégoire pour ses conseils.

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 janv. 2012 mis à jour le 04 janv. 2012

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,

J'ai aussi quelques petits problèmes dorsaux avec deux disques écrasés entre les omoplates. Dans les premiers temps, alors que j'avais ignoré jusqu'à son existence, je connaissais le cheminement du nerf de mon bras. Mais c'était "grâce" à la douleur qu'il m'infligeait à chaque mouvement. Je soufrais de jour comme de nuit et les trois derniers doigts de ma main étaient gourds. J'étais sous morphine et autres cochonnerie bien utile cependant à ce moment. Après les visites (tardive) chez les spécialistes j'avais le moral dans les chaussettes. J'ai d'ailleurs à cette occasion pu mesurer ce qui sépare le quidam moyen d'un grand sportif ou une personnalité connue. C'est moins le salaire que le temps d'attente d'un rendez-vous pour une IRM d'un à deux jours pour l'un et de plusieurs semaines pour l'autre...Mais revenons à nos moutons, je devez (selon ces spécialistes) surveillez attentivement l'apparition d'une paralysie qui m'aurait amené sur le bloc opératoire comme un mouton à l'abattoir.

Après quelques semaines douloureuse, désespérante, crispante, grognognante que j'infligeais autant à moi même qu'à mon entourage, je décidais de me prendre en charge.

Diminuer puis ne plus utiliser de médicaments, apprendre les postures, maigrir (même si là il reste des progrès à faire). Il a fallut du temps pour que mon état s'améliore, le chemin a été long et il m'arrive de reculer un petit peu lorsque je me laisse aller. Les progrès d'abord minimes ont été suivie d'autres de plus en plus important. Je suis valide, je porte des choses, je marche, je fais du vélo, je bricole, je jardine, j'ai même construit une véranda et carrelé mon rez-de-chaussé....(à mon rythme, j'en convient). Je peux même prévoir le mauvais temps dans les deux jours. Par contre, cela m'a réveillé dans mon train-train. je me suis rendu compte de tout ce que je n'allais pas réaliser, si... J'ai maintenant en tête les projets aventureux de mon adolescence...Qui sait!

Tu vas, peut-être (en la matière il n'y a pas de certitude), devoir changer d'habitude. Etre plus à l'écoute de ton corps. Découvrir, comme tant d'autres avant toi, que ce corps est complexe, qu'il n'est pas une simple machine dans lequel il suffit d'entrer de la nourriture d'un côté pour qu'il sorte du travail de l'autre.

Préserve tes espoirs et ton moral...et garde le plus important à l'esprit, sur le chemin de la guérison ne brûle pas les étapes, hâte toi lentement...
posté le 04 janv. 2012

Jo_l
Hirondelle
(8 messages)
Inscription : 22/05/06

Message privé
Bonjour Cath,

J'ai souffert d'une hernié discale au niveau L4 L5, dont je me suis fais opéré en Oct 2010 à Bordeaux 2 jours d’hospitalisation retour le lendemain de Bordeaux à Saint-Nazaire en conduisant moi même, une semaine d'arrêt et je recommençais le kayak 5 jours plus tard, un mois après je suis partis "crapahuter" à la Réunion.
Un an plus tard tout va bien.
Je me tiens à ta dispo pour te communiquer les coordonnées et les détails si ça t'intéresse, en conclusion si l'hernie doit être opérée, ne pas en avoir peur ça peut très bien se passer.

Joël
posté le 04 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Merci Michmich et Joël,

Tout ça montre qu'il y a plein de façons de s'en sortir. On est tous différents et il faut trouver la méthode qui nous conviendra le mieux. Pour l'instant, je préfère persévérer dans la voie de la kiné et de l'ostéopathie, tout en gardant à l'esprit que peut-être il faudra en passer par l'opération un jour...

Et sinon Michmich, je me hâte lentement, comme tu dis, ce qui n'est pas toujours compris par mon entourage qui me voudrait déjà guérie. Alors parfois je brûle un peu les étapes malgré moi et ensuite je m'en mors les doigts. Mais bon maintenant, ça y est je crois que j'ai compris, je vais m'écouter encore plus attentivement ;).

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 janv. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
salut
je n'ai pas lut toutes les reponses, toute fois j'ai une hernie discal aussi L4-L5, et pratique le canoe et les portage qui vont avec et la position a genou me convient. je peut rester asser longtemps sans trop de dificulter en alternat positons assises, a genoux etc etc
pour les portage (je suis habituer a porter des charges lourde de part mon metier) toujours bien se positionner et surtout bien adapter le joug de portage aux epaules y rajouter une mousse pour le confort et limiter les choques "secs"
j'ai toujours avec moi des antalgiques asser costaud !
j'ai apris quelques mouvement de base pour m'auto-redresser mais bon c'est pas forcement se que je fait de mieux mais sa soulage

par contre la position assis jambe allonger dans un kayak me devient insuportable au bout de quelques heures et me demande enormement de temps pour recuperer
posté le 04 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Merci Jean-Baptiste.

C'est quoi tes antalgiques assez costauds ?

Comment fais-tu pour alterner position assise et position à genoux dans le canoë ? Soit le canoë est équipé pour être assis, soit il est équipé pour être à genoux, mais pas les deux ??? Peux-tu éclairer ma lanterne sur ce point ?

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 janv. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
pour les antaligues ixprim en general en surdosage (oui je sais c'est pas serieux) et un autre truc mais je ne me souvient plus du nom et j'en ai pas sous la main !
la position bah !!! :) le cul poser sur le bord du siege et les genoux sur les fond ! un petit tapis de mousse et hoppp
posté le 04 janv. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
au passage vous m'avez vachement inspirer pour les randos canoë en famille
posté le 04 janv. 2012

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonsoir Cath,

Il est effectivement difficile de maintenir longtemps son entourage sous pression sans conséquences...

Chacun vit sa douleur et fait vivre cette douleur aux autres différemment et la patience de ceux qui nous aiment est souvent mise à rude épreuve. Le pouvoir de résilience de l'être humain est fantastique, j'ai pratiquement tout oublié, les termes médico technique avec lesquels je devisais habilement pour m'étourdir, le nom des médicaments, celui des spécialistes, jusqu'à la localisation des douleurs (sauf dans mes périodes "monsieur Météo vous parle"). Toutefois, dans mes vagues souvenirs le plus dur reste, , les longues nuits d'insomnies. Lorsque réveillé brutalement par la douleur, aucune position ne te permets de retrouver le sommeil aussitôt. Encore groggie pour quelques instants, tu tournes et te retournes dans le lit conjugal afin de trouver la position idéale. Le sommeil te fuis, tu bouges, rebouges. Le fait que ton sommeil s'évades definitivement t'énerve au plus haut point. A ton côté, l'on grogne, l'on proteste d'une voix endormie. Alors tu te lèves. Tu avales des cachets, par habitude, sans illusion, puisque cela fait longtemps qu'ils t'apportent plus d'inconvénients que de soulagement. Maintenant, définitivement éveillé, tu erres tel un zombie dans la maison froide. En attendant un retour improbable du sommeil, tu regardes les programmes indigents que te propose sempiternellement la TV de nuit. Cela fait si longtemps que tu te lèves. Bientôt tu connaîtras par coeur tous les documentaires de Arte...Comment font donc les grands malades chroniques?

Lire un livre aide à l'endormissement, t'as-t-on dit? Trop las depuis des jours et des jours, tu n'en as plus vraiment envie. En plus la TV, le dos bien appuyé sur les coussins ça va encore pour quelques instants. T'as tout essayé: debout, assis, couché, sur le divan, par terre, contre le divan, sur une chaise, contre le mur, dans l'angle du buffet, rien n'y fait. Qui plus est, lire, la tête penchée en avant, titille trop ta colonne. Et puis, tu espères encore et toujours. Dès que cette fichue douleur s'arrêtera tu retournes illico te coucher. Alors, pas question de rester coincé sur un chapitre passionnant. Tu ne prends plus de risque, même pas celui-là, la douleur te rends timoré...Sans prendre garde, plus de fatigue qu'autre chose, tu t'es enfin assoupi. Mais ta tête penche sous son poids et tire sur ta colonne. La douleur te réveille, tu t'en veux ...Tu te relèves du divan, te fais une énième tasse, esquisses quelques pas sans bruit, tournes en rond. Tu ravales des cachets, par habitude, sait-on jamais. Tu rallumes la télè comme un fumeur une dernière écoeurante cigarette. Et la nuit s'étire sans fin...

Enfin, à une certaine modification de la clarté, aux mouvements bruyant de la rue, tu devines que le jour se lève. Cette fichue douleur lancinante ne te quitte toujours pas. L'aube arrive et tu es épuisé. La douleur que tu hais, elle te nargues depuis si longtemps que tu lui appartiens...Les autres vont se lever, reposé frais et dispo... Comment peuvent-ils comprendre tes souffrances? Les mots sont trop pauvres pour les décrire. Et bien, sauf à l'avoir vécu, ils ne peuvent tout simplement pas. Ils ne peuvent que compatir, et, dans ce monde égoïste, c'est déjà beaucoup...Aucune parole ne te soulageras de tes douleurs. Tes douleurs, c'est toi et toi seule qui vas les apprivoiser petit à petit. Les faire reculer pouce après pouce, pour qu'elles n'obscurcissent plus ton intelligence, ta bonne humeur et ta gentillesse. Alors seulement, tu verras mieux l'amour et la patience des tiens. Ce jour là, tu sortiras vainqueur de ce combat déloyal. Ce jour là tu seras plus forte encore. Ce jour là c'est demain peut-être.

A demain Cath...
posté le 04 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
jean baptiste :
pour les antaligues ixprim en general en surdosage (oui je sais c'est pas serieux)


Ouais, c'est pas sérieux :/. Fais gaffe à ton foie quand même...
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
jean baptiste :
au passage vous m'avez vachement inspirer pour les randos canoë en famille


Ah oui ? Tu as effectué certains de nos parcours ou plutôt tu t'es inspiré de notre organisation/"philosophie" ?
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Michmich,

Je comprends ce que tu dis. Je peux très bien imaginer. J'ai eu beaucoup de problèmes de sommeil pendant 2 mois. Heureusement, pas autant que toi. L'endormissement était long et difficile, à cause de la douleur, mais je parvenais toujours à finir par m'endormir dans le lit conjugal sans avoir à me relever. Je me tournais discrètement dans le lit pour changer de côté, quand la douleur devenait trop intense d'un côté.

Ce qui m'a peut-être aidée, c'est que je suis une couche-tard et mon mari un couche tôt. Il était déjà bien endormi quand j'allais me coucher vers minuit. Je finissais par trouver le sommeil sur 3 à 4 heures du matin. Lui se lève en général vers 6 à 7 heures. Du coup, j'avais le lit conjugal pour moi toute seule jusqu'à 10 heures du matin. Et aussi, mon mari travaille en région parisienne la semaine, j'avais donc et j'ai encore le lit conjugal pour moi toute seule 4 nuits sur 7 par semaine.

Quand je dis que mon entourage me voudrait déjà guérie, ça n'est pas par rapport à ces problèmes là (car ça n'a pas été vraiment problématique et maintenant je dors "bien", depuis 3 mois environ). C'est qu'ils voudraient que je sois capable de faire de la voiture comme avant, pour qu'on puisse sortir un peu plus, que je sois capable de conduire comme avant pour aller faire un peu plus de courses moi-même... que je sois capable de retravailler dans mon atelier à un rythme plus soutenu (pour l'instant, j'y retravaille en pointillés), je prépare une reconversion dans les arts plastiques (et ils ont hâte de voir mes premières œuvres, moi aussi remarque, mais je ne peux pas aller plus vite que la musique...)

Par contre pour les tâches ménagères, je dois reconnaître qu'on me laisse reprendre à mon rythme, à présent, ce qui n'était pas gagné au départ :).

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 05 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Joël :
Bonjour Cath,

J'ai souffert d'une hernié discale au niveau L4 L5, dont je me suis fais opéré en Oct 2010 à Bordeaux 2 jours d’hospitalisation retour le lendemain de Bordeaux à Saint-Nazaire en conduisant moi même, une semaine d'arrêt et je recommençais le kayak 5 jours plus tard, un mois après je suis partis "crapahuter" à la Réunion.
Un an plus tard tout va bien.
Je me tiens à ta dispo pour te communiquer les coordonnées et les détails si ça t'intéresse, en conclusion si l'hernie doit être opérée, ne pas en avoir peur ça peut très bien se passer.

Joël


As-tu été opéré selon la méthode du professeur Tournade, dont nous parle H3 vers le début de ce fil ?

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 05 janv. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
salut
oui pour l'organisation avec les mômes, le fait de se dire " bahh aller ça le fait avec des des gamins" ils ont 8 et 11 ans et ils ont leurs propres canoe maintenant
un discovery 119 modifier par la canoë company
posté le 05 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Ben, c'est super ça.

Nous, on a attendu un peu plus longtemps pour qu'ils aient leur propre canoë. On a fait un essai sur quelques jours, quand ils avaient 13 et 10 ans. Ca n'a pas été très concluant. Il y avait que le grand qui pagayait :/ :).

L'année suivante, sur 2 jours dans les gorges du Tarn, ça s'est mieux passé. Ils ont assuré. Il faut dire aussi que l'embarcation qu'on avait louée était bien meilleure que celle qu'on avait louée l'année précédente pour eux en Pologne (embarcation bizarroïde dont on ne sait pas très bien s'il s'agit d'un canoë ou d'un kayak :rolleyes: :)).

Un an plus tard, quand ils ont eu 15 et 12 ans, on leur a passé notre premier canoë léger en fibre. Et ils se sont mangé les doigts dans le nez, 400 kms sur la Loire. Ils étaient même obligés de nous attendre :). Enfin bon, c'est nous qu'on se trimbalait tout le chargement quand même.

Catherine
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 05 janv. 2012

Chtigui
Martinet
(17 messages)
Inscription : 10/03/09

Message privé
Bonjour, je viens de poster ce message dans la rano à pieds. J'en fais une copie ici... en y ajoutant 2 infltrations reçues pendant mon séjour à l'hosto !.
a+
"je me suis retrouvé du jour au lendemain avec d'importantes douleurs à une jambe( type sciatalgiques). au bout de 2 semaines, j'ai fait un séjour à l'hosto avec traitement par morphine. j'ai marché dans mon quartier au bout d'un mois et grimpé sur le vélo au bout de 6 semaines. Bref, hernie discale non opérée. Les hernies ne sont plus opérées, sauf urgence bien sur (manque de sensibilité, ....). C'était au printemps de cette année. A 40ans, j'étais un sportif avéré (CAP - trails, Vtt, randos, natation, ...). A ce jour le vélo ne me pose plus de pb. mais la CApieds me rend encore trop fragile. le quotidien est donc plutot positif/ à ce pb là! Mon toubib m'a certifié dernièrement que les hernies "disparaissaient" naturellement grace aux enzymes du corps. Il m'a pas précisé combien de temps :rolleyes:, tout ceci étant naturel et donc propre à chaque individu....Mais il faut effectivement se rééduquer (gestes et postures) quotidiennement. Ne pas rester sans activité, au détriment de la musculature, notamment abdominale. Et etre patient; je pense effectivement qu'il faut parler en "années" et non en mois ! ..."
posté le 05 janv. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
cath :
Ben, c'est super ça.

Nous, on a attendu un peu plus longtemps pour qu'ils aient leur propre canoë. On a fait un essai sur quelques jours, quand ils avaient 13 et 10 ans. Ca n'a pas été très concluant. Il y avait que le grand qui pagayait :/ :).

L'année suivante, sur 2 jours dans les gorges du Tarn, ça s'est mieux passé. Ils ont assuré. Il faut dire aussi que l'embarcation qu'on avait louée était bien meilleure que celle qu'on avait louée l'année précédente pour eux en Pologne (embarcation bizarroïde dont on ne sait pas très bien s'il s'agit d'un canoë ou d'un kayak :rolleyes: :)).

Un an plus tard, quand ils ont eu 15 et 12 ans, on leur a passé notre premier canoë léger en fibre. Et ils se sont mangé les doigts dans le nez, 400 kms sur la Loire. Ils étaient même obligés de nous attendre :). Enfin bon, c'est nous qu'on se trimbalait tout le chargement quand même.

Catherine


re
le fait de leur avoir offert un canoe les a motivé un max ! les enfants sont des éponges, quand ont a acheter le cano¨jeff leur a donner un cour particulier de deux heures au moins avec passage sous chenonceaux, les gamins ont tout capter asser vite, suivit d'une descente de 60 bornes sur la loire mais avec leur matos de camping a bord, et plusieurs petite sortie a la journée
je vais profiter de l'open canoë festival a paques pour qu'il decouvrent en securité l'eau qui galope un peut plus que la dordogne ! (ceci dit ils se sont fait la canche sans soucis )

pour l'hernie
chtigui a raison se menager et se muscler les abdos et le dos, si ta moitier peut aprendre quelques geste de manipulation c'est un plus !
avec le temps ont sent venir l'hernie, a un moment ont se dit ha la il faut que je me calme bref ont aprend a vivre avec et a limiter grandement la douleur
perso je la sent venir des fesses petit douleur qui monte doucement c'est pour moi la sonette d'alarme, je me pose et m'auto-remet en place (delicat a faire ), sinon si tu as moyen de te suspendre par les pieds en toute securiré (moi ça me fait du bien) fait le de temps en temps
posté le 14 janv. 2012

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
cath :

Je voulais savoir si certains d'entre vous ont connu pareille mésaventure de santé ? Si vous vous êtes fait opérer ou pas ? Si vous avez pu retourner faire du canoë ou du kayak ? Eaux calmes ? Eau vive ? Lacs ? Rivières ? Mer ? Si vous n'êtes pas trop incommodé pour dormir sur le sol en bivouac ?
Catherine


mon cas
1991 : crise de sciatique jambe D. Hernie disque L5S1 hospitalisation, pas d'opération.
1992-1997 : natation, natation et natation , renfort de la ceinture abdo et marche à pied. ergonomie préventive.
1998-2112 : kayak de mer et sommeil sur le dur.

A propos : une couche mole décontracte mal le dormeur.
posté le 14 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Merci Gruuz ;)
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 15 janv. 2012

Grégoire
Sterne arctique
(241 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
GruuZ :

A propos : une couche mole décontracte mal le dormeur.

A bon !!??!! :/ Pourrais tu compléter le sujet stp car je n'y connais rien. Merci Gruuz
posté le 19 janv. 2012

caroline2012
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 19/01/12

Message privé
Mon mari a une hernie discale L5 S1 , il n'a pas été opéré par contre un traitement d'infiltration foraminale de cortisoniques, il en a eu 3, c'est 3 dans une vie, je dis bien dans une vie, ensuite il est allé 5 semaines au Centre Rééducation Réadaptation Fonctionnelle André Lalande à Noth, quand il est aller las-bas il marchait comme une personne de plus de 80 ans et 5 semaines plus tard il remarchait comme avant, c'était spéctaculaire,pendant 5 semaines 8h de sport par jour, muscu + piscine etc... pour finir la dernière semaine par du vélo et du cheval ensuite il a pu reprendre la moto ballade ensemble le week-end plus le trial, il a mal de temps en temps mais son hernie est calcifié, voilà il ne faut pas desesperer en tout cas bon courage:)
posté le 21 janv. 2012 mis à jour le 21 janv. 2012

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Grégoire :
GruuZ :

A propos : une couche mole décontracte mal le dormeur.

A bon !!??!! :/ Pourrais tu compléter le sujet stp car je n'y connais rien. Merci Gruuz


le corps en dormant doit se décontracter. si le lit est trop mou, il ne trouvera pas les appuis souhaités. il restera tendu pour garder l'équilibre.
Idem dans un canapé. une chaise de bureau fixe et raide est meilleure qu'une chaise molletonnée et suspendue. surtout avoir 3 points d'appui comme le tabouret ( avec 2 il tombe): pied-fesses-dos ou pieds-fesses-bras-sur-table.
Autrefois tous les Chinois dormaient sur un lit de babou. leur ''Niveau de vie" augmentant, ils ont acheté dues matelas et mènent des vies plus sédentaire. Résultat: ils découvrent le mal de dos.


bonne continuation à Cathy.
posté le 22 janv. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
caroline2012 :
Mon mari a une hernie discale L5 S1 , il n'a pas été opéré par contre un traitement d'infiltration foraminale de cortisoniques, il en a eu 3, c'est 3 dans une vie, je dis bien dans une vie, ensuite il est allé 5 semaines au Centre Rééducation Réadaptation Fonctionnelle André Lalande à Noth, quand il est aller las-bas il marchait comme une personne de plus de 80 ans et 5 semaines plus tard il remarchait comme avant, c'était spéctaculaire,pendant 5 semaines 8h de sport par jour, muscu + piscine etc... pour finir la dernière semaine par du vélo et du cheval ensuite il a pu reprendre la moto ballade ensemble le week-end plus le trial, il a mal de temps en temps mais son hernie est calcifié, voilà il ne faut pas desesperer en tout cas bon courage:)


Quel âge à ton mari ?

Il a repris la balade à moto dès son retour du centre ?

Il ne souffre pas des trajets en voiture ?
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 11 mars 2012

caroline2012
Papillon monarque
(4 messages)
Inscription : 19/01/12

Message privé
Excuse moi de répondre que maintenant...., mon mari à 46 ans, on a repris les ballades ensemble le week-end en Harley peut-etre 1 mois après et il a repris le trial 3 mois après, non en voiture pas de soucis, de temps en temps il a mal ou alors une petite sciatique qui commence à venir mais ca passe rien de méchant.
posté le 15 mars 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Ouaouh, ça me laisse rêveuse. J'ai pour ma part, 45 ans. J'aurais bien aimé avoir connaissance du centre où est allé ton mari, quand j'ai déclenché l'hernie discale.

Car je suis bien loin de pouvoir faire tout ce que fait ton mari. Enfin bon, il semblerait que le sport fasse beaucoup de bien. Je marche, de plus en plus, et je m'en porte de mieux en mieux, mais ça n'est pas encore ça (enfin côté marche, si, ça se passe très bien).

Chaque cas est différent, les habitudes, les rythmes de vie, le boulot, tout ça. Je pense que mon problème vient surtout de ma reconversion professionnelle (les arts plastiques) à laquelle j'essaie à nouveau de me consacrer. Cela implique de longues heures debout devant un chevalet ou assise à une table pour dessiner, dont mon hernie discale s’accommode mal apparemment.

Ca n'est pas très physique, mais ça implique de rester dans la même position pendant assez longtemps, et ceci au quotidien, ce qui n'est peut-être pas bon pour une hernie discale, où plus on bouge et plus on varie les positions, mieux c'est.

Il faut que je fasse des pauses, me dit-on. Oui, mais bon, c'est pas comme ça qu'on avance un dessin ou une peinture...

Enfin bon, merci pour ta réponse. Ton mari a à peu près le même âge que moi, ce qui me laisse optimiste pour les trajets en voiture de plus d'une heure que je n'ai pas encore osé reprendre. Enfin si, justement, j'avais essayé en décembre-janvier (2h30 à 3h00) et ça c'était mal passé, mais il faisait particulièrement humide et froid, ce qui a peut-être été surtout ça le problème...
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 16 mars 2012

chatpacha
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 01/06/07
Lieu : NANCY FRANCE

Message privé
Bonjour Catherine,
J'ai cru comprendre que désormais les indications opératoires sont bien plus mesurées qu'avant : en gros si on t'a proposé une opération, c'est que "tu le mérites vraiment" et que l'indication est réelle.
Mon père (73 ans) s'est fait opérer il y a une dizaine d'années d'une sciatique paralysante (hernie L4-L5 ou L5-S1 chéplus) : il s'en est remis à toute vitesse et depuis navigue toute l'année en solitaire sur son voilier d'une dizaine de mètres (en ce moment il rentre du Portugal), ce qui sollicite bien le dos pour plein de manoeuvres. Il a qq mois après son opération fait le trek du Laugavegur en Islande. On a marché ensemble sur qq jours dans le Vercors en octobre dernier (avec tente et tout le fourbi...)
Le jour où j'en aurai besoin (j'ai un dos "foireux"), plutôt que de "bricoler", si j'ai la chance qu'on me propose une opération (il y a plein de gens qui souffrent du dos et pour lesquels une opération n'est pas indiquée), je foncerai!
Bon courage!
Marie
posté le 19 mars 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Ben en fait, mon médecin traitant voulait m'adresser à un neuro chirurgien pour avoir son avis.

Moi, ça me disait rien du tout d'être opérée. Alors j'ai tenté la kiné, et au bout de quelques séances face aux améliorations, mon médecin a estimé qu'il n'y avait plus de raison particulière de m'adresser à un neuro-chirurgien.

Ma kiné pense qu'un chirurgien qui m'examinerait aujourd'hui estimerait qu'il n'y a plus d'indication opératoire dans mon cas.

Donc du coup, on ne m'a jamais proposé l'opération.

Mais bon, aujourd'hui, j'ai une bonne nouvelle, je suis allée à la kiné. Et mon nouveau kiné (car ma kiné a un remplaçant, elle a des problèmes de santé, et doit s'arrêter plusieurs mois), semble avoir décelé que les douleurs qui réapparaissent quand je bosse dans mon atelier ne sont pas liées à l'hernie discale en elle-même, mais à un déséquilibre de mon système neuro-végétatif dans toute la zone qui a souffert de l'hernie discale.

Du coup, il m'a fait des manipulations extrêmement désagréables (mais il m'avait prévenue avant) pour ré-équilibrer mon système neuro-végétatif. Et, ça a l'air de m'avoir fait du bien, hormis des réactions cutanées (rougeurs) qui se sont déclenchées tout le long des muscles et des nerfs sur lesquels il a agi. Mais c'est bon signe que mon corps ait autant réagi apparemment, signe qu'il y avait vraiment quelque chose à faire de ce point de vue là.

Cet après-midi, j'ai bossé dans mon atelier. Je verrai bien si les douleurs réapparaissent ou pas, ou si miracle, je suis quasiment guérie :cool:...

Parce-que, quand je marche, ça se passe super bien. Je ne fais que des balades de 1 heure à 1 heure 30, pour l'instant (par prudence, et pour reprendre progressivement), mais néanmoins en terrain bien vallonné, parce-que chez moi, il n'y a que ça :). Et je n'ai pas mal à la montée, ni à la descente :cool:.

La deuxième semaine d'avril, je vais aller dans les Pyrénées au plateau du Bénou, voir ce que ça donne...
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 20 mars 2012

chatpacha
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 01/06/07
Lieu : NANCY FRANCE

Message privé
Salut Catherine,
Donc tu n'as sans doute pas """la chance""" d'avoir une bonne grosse hernie claire et nette...
Une chose est sûre c'est qu'il est maintenant reconnu que le repos n'apporte rien et qu'il faut - dans la mesure du possible - vaquer à ses activités aussi normalement que possible.
Bonne balade dans les Pyrénées donc!
Marie
posté le 27 mars 2012 mis à jour le 27 mars 2012

GruuZ
Sterne arctique
(157 messages)
Inscription : 05/06/09

Message privé
Salut Cath

merci de tes positifs progrès.
un copain connu par le kayak, vient d'être opéré pour une Hernie discale, 4 semaines après il a encore du mal à marcher mais s'améliore. il y a eu une complication que je ne saurais retranscrire.

jusqu’à là je n'avais pas connu d’opéré aussi directement et les ouï-dires jusqu'à présents évoquaient des miracles ou pire une détérioration.
posté le 25 avr. 2012

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Fait suer, il a fait un temps pourri dans les Pyrénées au plateau du Bénou (j'en ai bousillé un téléphone portable qui a pris l'humidité dans un petit sac à dos :(, c'est vous dire). Je voulais faire de la rando moi, pas de la plongée sous-marine :D.

Du coup, je n'ai pas pu vérifier, si comme je le pense, je peux randonner à nouveau quelques heures en terrain vallonné. M'enfin bon, la seule après-midi ensoleillée que nous avons eue m'a permis de marcher sur le plateau du Bénou, le temps d'une petite de rando de 2h30, et la hernie ne s'est pas manifestée...

Le lendemain non plus, sous le vent et la pluie, elle n'a rien dit non plus... Mais bon, on a rebroussé chemin quand même, car nous n'étions pas suffisamment équipés pour ce temps là... C'est là, que j'en ai été pour un téléphone portable :/.

Par contre trois jours après, juste pour une petite balade d'une heure à une heure trente, dans la vallée d'Ossau, avec un temps humide, légère pluie, ça s'est bien passé au début, et puis à mi-chemin, il était temps que je rentre. L'humidité me faisait des siennes cette fois-ci... Va comprendre :(.

Bon, dommage, c'était bien vu pourtant mon histoire de plateau du Bénou pour profiter de la montagne sans trop de dénivelé.

Pas grave, le beau temps va bien finir par revenir par chez moi. Et à moi, je l'espère les collines surplombant les gorges de l'Aveyron et la vallée de la Vère :).

Par contre, pour mon projet de VNI de quelques jours autour de chez moi, je crois que je vais attendre encore une année. Je me voyais déjà faire ça l'été prochain. Mon mari pense que ça ne serait pas très prudent, je crois hélas qu'il a raison. Et comme je suis une femme obéissante, si, si ;), je vais sagement l'écouter... :cool:
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
(partager)
Remonter