Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Destinations
Quatre MULs au Spitzberg : Carnets d'Aventure # 26 11
(partager)
posté le 06 oct. 2011

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
J'ai créé ce fil à propos de notre voyage au Spitzberg, voyage évoqué brièvement dans la Chronique MUL du numéro 26 de Carnets d'Aventure, afin de pouvoir rajouter des photos et des détails, et pour que nous puissions répondre à vos questions.
Outre la chronique, je vous invite à aller voir le site de Pierre (ChP) - surtout les 5 dernières rubrique de cette page : Site ChP.
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2011

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Voici la liste de la pharmacie que nous avions emportée : cette liste a été établie par Vé, qui est médecin et participait à l'expédition. En fait, à part l'Acerola, que nous avons consommé systématiquement, et l'Aspirine (prise pour accélérer la guérison de mes gelures), nous n'avons que très peu tapé dans les réserves.
Une exception importante toutefois : nous avons presque épuisé le stock d'Elastoplast, mais pas pour soigner des humains :D !


TROUSSE PHARMACIE SPITZBERG

Paracétamol
Ixprim
Ibuprofène
Acide acétyl salicylique (Aspirine)


Tetrazepam (myolastan)

Arestal
Duphalac
Smecta
Phloroglucinol (spasfon)


Xyzall

Amoxicilline/acide clavulanique (Augmentin)
Noroxine
Monoflocet
Birodogyl



Gouttes aux essences

Dacryoserum
Désomédine collyre
Rifamycine collyre
Multicrom collyre
Pommade ophtalmique à la vitamine A


Niflugel
Ialuset pommade
Diprosone


Adrénaline injectable (stylo anapen)

Compresses
Elastoplaste
Bande nilexogrip
Tulle gras


Acerola (vitamine C)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2011

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Une petite carte de notre trajet (la partie en rouge en bas de la carte, de Longyearbyen au glacier de Von Postbreen, a été faite en motoneige pour des raisons de temps, de sécurité et de monotonie):







Un paysage typique :








Progression avec les pulkas :









Le bivouac avec les pulkas : la tente 3 places au premier plan est décrite par son concepteur et réalisateur ChP (Pierre), dans son site mentionné ci-dessus; au second plan on voit la tente d'eraz (Thierry) elle aussi faite maison par son occupant - Vé et moi étions en compagnie de bricoleurs-tailleurs de premier ordre !








Le coin cuisine :








Vé et ChP dans les tenues de bivouac conçues et réalisées par ChP :









Après une nuit un peu ventée (il y a eu bien pire, avec certains matins la tente presque ensevelie malgré les murs de neige préparés avant) :









Quant ça souffle, il faut sortir couvert !











Au fond au centre, le "Newton Toppen", but de notre marche et sommet du Spitzberg (1713 m ou 1717 m selon les sources, qui bat ainsi de justesse le "Perriertoppen" qui culmine quant à lui à 1712 m) :










Sur le chemin du retour, on voit au loin le fjord Von Postbreen :










Les lumières sont parfois sublimes :








A notre dernier lieu de bivouac, eraz a construit un superbe igloo, que l'on voit ici après une nuit de tempête - des sastrugis se sont formés dessus :










Une dernière image de rêve :





"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2011

ChP
Martinet
(18 messages)
Inscription : 22/02/08
Lieu : Herblay 95

Message privé
mad :
... Une exception importante toutefois : nous avons presque épuisé le stock d'Elastoplast, mais pas pour soigner des humains :D ! ...

Si au moins Vé m'avait expliqué que ça se mettait sur le pied et non sur la chaussure :P .
Bon, ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait. Pour réparer une chaussure dont le semelle fout le camp, l'Elastoplast est super efficace, contrairement au Duke tape qui ne veut absolument pas coller par températures négatives.

Pompe_ski

Cordialement.

Pierre
posté le 03 déc. 2011

Poupy
Martinet
(15 messages)
Inscription : 06/09/10

Message privé
Bonjour,
A la suite de la lecture de votre article très intéressant, j'aimerais savoir comment vous vous protégiez efficacement du froid au niveau des doigts.
Pour ma part, je souffre du syndrôme de Raynaud, et malgré les 3 épaisseurs (sous-gants, moufles et moufles coupe-vent), je ressens de vives douleurs, et même plusieurs jours après avoir été dehors.
J'ai aussi essayé les chaufferettes, mais ça n'y fait rien.
Merci
posté le 03 déc. 2011

ChP
Martinet
(18 messages)
Inscription : 22/02/08
Lieu : Herblay 95

Message privé
Poupy :
Bonjour,
A la suite de la lecture de votre article très intéressant, j'aimerais savoir comment vous vous protégiez efficacement du froid au niveau des doigts.
Pour ma part, je souffre du syndrôme de Raynaud, et malgré les 3 épaisseurs (sous-gants, moufles et moufles coupe-vent), je ressens de vives douleurs, et même plusieurs jours après avoir été dehors.
J'ai aussi essayé les chaufferettes, mais ça n'y fait rien.
Merci

Suite à quelques imprudences lors de mes différentes sorties au Spitzberg, j'ai eu des petites gelures et j'ai conservé une forte sensibilité au froid de mes doigts. Si j'ai vraiment froid pendant quelques moments, je peux avoir des picotements et une perte de sensibilité dans les doigts pendant plusieurs jours.

Pour y pallier, il n'y a pas de mystère, les mains doivent être bien protégées. Pour des températures inférieures à -15 °C, cela veut dire au moins deux ou trois choses :

1 - avoir des gants et moufles en rapport avec le froid et le vent. Les gants ne doivent pas serrer les doigts et les moufles ne doivent pas écraser les gants,
2 - ne jamais rester les doigts nus plus d'une minute sans vent et plus de 30 secondes lorsqu'il y a du vent. C'est-à-dire que, lorsqu'on a un travail à faire nécessitant d'avoir les mains nues, il faut prévoir de pouvoir le fractionner,
3 - Avoir le reste du corps bien couvert car, si on commence à avoir froid un peu partout, ce sont les extrémités qui vont subir en premier la vasoconstriction.

Il faut absolument éviter toute cause de refroidissement, notamment si vous avez le syndrôme de Raynaud. Si vous sentez que le froid commence à se faire sentir au bout des doigts (ne pas attendre qu'il soit installé), vous pouvez faire des moulinets avec les bras afin de forcer un peu la circulation du sang dans les extrémités. Après, je suppose que vous avez vu des spécialistes qui vous ont peut-être proposé des solutions médicamenteuses.

Un petit point supplémentaire : éviter de manipuler les mains nus des éléments en aluminium tels qu'arceaux de tente ou manche de pelle à neige.

Cordialement.

Pierre
posté le 04 déc. 2011

Bixente
Milan noir
(350 messages)
Inscription : 08/05/08
Lieu : Hasparren (64)

Message privé
ChP :
ne jamais rester les doigts nus plus d'une minute sans vent et plus de 30 secondes lorsqu'il y a du vent. C'est-à-dire que, lorsqu'on a un travail à faire nécessitant d'avoir les mains nues, il faut prévoir de pouvoir le fractionner

Vé, Thierry, MAD, Pierre, j'ai une question d'ordre pratique (qui aurait conforter Jacques au sujet de mon QI de brosse à dents).
Comment faites-vous au quotidien pour gérer vos effluents si 1cm² de peau ne doit pas rester en contact avec l'air plus d'une minute ?
Bixente
posté le 04 déc. 2011

ChP
Martinet
(18 messages)
Inscription : 22/02/08
Lieu : Herblay 95

Message privé
Bixente :
... Vé, Thierry, MAD, Pierre, ... Comment faites-vous au quotidien pour gérer vos effluents si 1cm² de peau ne doit pas rester en contact avec l'air plus d'une minute ?

De quels effluents parles-tu ? précise ta question car nous sommes de vrais passoires, de la tête aux pieds, il en sort de partout ;) .

Cordialement.

Pierre
posté le 04 déc. 2011

Bixente
Milan noir
(350 messages)
Inscription : 08/05/08
Lieu : Hasparren (64)

Message privé
ChP :
De quels effluents parles-tu ?

Bin ceux de vos corps, urines-excréments.
Bixente
posté le 04 déc. 2011

ChP
Martinet
(18 messages)
Inscription : 22/02/08
Lieu : Herblay 95

Message privé
Bixente :
... Bin ceux de vos corps, urines-excréments.

La réponse qui suit n'engage que moi.

Pour ce qui est d'uriner, cela ne me pose aucun problème sinon qu'au travers des n couches de vêtements, il faut trouver l'engin par ces temps froids :P

Pour la partie "hard", je n'ai jamais eu de problème à me mettre les fesses et le sexe à l'air. On sent bien l'air froid surtout s'il remonte sur les reins, mais rien de plus. Par contre, pour la partie nettoyage, cela se fait malheureusement mains nues. C'est une tâche qui est difficile de tronçonner et au retour de cette opération, après s'être reculotté, j'ai souvent besoin de quelques minutes pour me réchauffer les mains.

Par temps de grand vent, voire de tempête, je ne fais pas ses besoins dehors ...

Cordialement.

Pierre
posté le 10 déc. 2011

Plécoptère
Etourneau
(57 messages)
Inscription : 15/06/09

Message privé
Waah... J'espère bientôt lire l'article en question. Merci pour le détail de la pharmacie, je vais pouvoir comparer à ce que j'avais composé de mon côté !
posté le 12 déc. 2011

Bixente
Milan noir
(350 messages)
Inscription : 08/05/08
Lieu : Hasparren (64)

Message privé
ChP :
La réponse qui suit n'engage que moi.

Merci Pierre d'avoir pris le temps de me répondre.

Bonnes préparations pour le prochains projet.
Bixente
(partager)
Remonter