Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Sevylor Pacific sks500 et rivière 19
(partager)
posté le 05 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Bonjour,

Tout est dans le titre du post.

Novice en kayak, j'ai parcouru de nombreux sites et ce forum avant de fixer mon choix. Je cherche un kayak qui permette des ballades, en duo, (bivouac éventuel inclus) en mer, lac ou rivière, pas d'ambition de grande traversée, du cabotage, mais le souci de la sécurité et d'efficacité. Pour cause de rangement le choix du gonflable s'impose.

Je sais bien qu'il n'y a pas de recette miracle pour toutes les situations. A la recherche de polyvalence j'ai fait le choix du Sevylor Pacific sks 500. D'accord il est annoncé surtout pour les ballades en mer (ce qui me met en confiance, il semble bien fini également et bien pensé pour le matériel), mais je me demande ce que ça peut donner en rivière.

Le produit est trop récent pour trouver de réels essais sur le net semble-t-il.
L'essai le plus complet sur ce produit semble être celui-ci.

Quelqu'un peut-il me faire un retour de l'usage de ce type de bateau en rivière (on est d'accord que je n'ai pas l'ambition de faire du rafting, mais bon ça peut rapidement brasser dans de nombreux cours d'eau) ?

Par ailleurs j'évalue mal les capacités de rangements et je ne sais pas dans quelle mesure je peux envisager des bivouacs (sacs de couchage ; eau; vivres ; ....) , si vous avez des sites vers lesquels me renvoyer pour me permettre d'imaginer le matériel qu'il est possible d'emporter avec ce kayak, ça me rendrait service.

Enfin, je n'ai aucune idée de la fragilité de l'engin : faut-il le sécher absolument avant de le replier ? si on fait des ballades en itinérant (camping) et qu'on replie la chose tous les soirs cela va-t-il fragiliser ou endommager le kayak ?

Le produit est récent, peu de littérature là dessus, rappelons, comme vous l'aurez compris, que je suis novice et vous imaginerez bien tout l'intérêt qu'auront vos conseils.

Merci d'avance.
posté le 06 mars 2011 mis à jour le 28 oct. 2011

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
ocatarina :
Le produit est trop récent pour trouver de réels essais sur le net semble-t-il.
L'essai le plus complet sur ce produit semble être celui-ci.

Bonjour, difficile en effet de trouver des tests d'utilisateurs puisque les premières livraisons ne se sont faites qu'en juillet dernier...

Une autrediscussion sur Forum-kayak apporte quelques éléments...

Pour notre part, pas encore d'essai "in situ" de chargement pour de l'itinérence, mais un rapide essai dans le salon de la maison d'Auvergne aux vacances de février : à l'avant, possibilité de placer deux auto-gonflants et deux petits duvets (type sarcophage) chacun dans un sac étanche... à l'arrière, il faudra remplir le fond (tente, popote...) et ajouter au dessus un ou deux sacs étanches pour l'ensemble des vêtements... (donc un peu plus de prise au vent)
Il est aussi possible de ranger un peu de matériel au milieu du bateau, derrière le siège avant. Bien sûr, le tout arrimé au bateau (en plus de la ligne de vie, nous collons quelques anneaux "D" supplémentaires, sur l'avant et au milieu, puisque Sevylor n'en a prévu que sur l'arrière)

Nous nous sommes basé sur notre expérience de rando itinérante : Corse, Croatie, Sardaigne... consultable sur Notre Site pour évaluer tout ça.

Quant aux essais de navigation, nous serons sur le Lac de Biscarosse (essais ordinaires et en charge) du 14 au 18 avril... Pour la rivière ? à voir... en attendant une randonnée sur la Loire de Tours à l'estuaire, début juillet (mais nous n'avons pas encore définitivement choisi entre le SKS500 et notre Nautiraid)
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 06 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Merci pour les précisions. Merci aussi des photos et infos sur ton site, bravo.
Ton avis et les autres échanges confirment mon choix vers le sks500. (L'aspect "péniche très stable" semble beaucoup plaire à ma compagne.)

J'ai découvert que de nombreux bricoleurs s'essayent à la voile, même avec un gonflable, je n'imaginais pas ça vraiment réaliste, tes diaporamas prouvent le contraire. Faudra que je m'y intéresse.

Dans un premier temps je dois faire le choix de pagaies. J'ai lu les échanges dans ce forum. Mais je ne vois rien d'évident.
A priori le vieux campeur énonce clairement les critères de choix et propose des produits abordables, comme celui-ci.

Peut-être auras-tu une suggestion ?
posté le 06 mars 2011

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
En consultant les liens que tu cites, tu as effectivement tous les éléments nécessaires au choix.

Attention à l'argument longueur de la pagaie/ largeur du bateau, car je considère celui-ci comme essentiel, surtout si vous voulez naviguer sur des périodes plus ou moins longue (plus de 2 heures de suite et plusieurs jours successivement)

Le rapport qualité/poids/prix de la pagaie Egalis que tu as trouvé me parait très correct, mais je la trouve un peu courte pour pagayer sur le SKS500 ; 2,20m à 2,30m me paraîtrait plus adapté. (pour garder un mouvement plus bas type "low-angle", comme cité chez le vieux campeur) C'est donc un peu plus cher mais pas trop si l'on reste sur un manche alu et sur de pales en matériau plastique.

Quant au croisement des pales... c'est aussi affaire de technique individuelle (ou d'absence de technique diraient des puriste du kayak de mer) Pour notre part, nous avons finalement opté pour zéro degré de croisement, et un pagayage confort sur longue durée.
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 06 mars 2011

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Le SK500 semble en effet être un bon produit, mais comme le fabriquant le précise, sont domaine d'utilisation est réservé à la mer où aux lacs, la rivière peut être dans le programme à condition qu'il n'y ai pas de hauts fonds, sa configuration d'étrave le rend fragile aux chocs ou aux frottements ce qui lui interdit les glissières et les zones de hauts fonds.

Pour ce qui est de ses capacités à la randonnée:
sa charge maxi est de 250kgs, ce qui est acceptable pour un périple à deux et en autonomie, sa taille de presque 5m lui permet également une l'aisance confortable à deux, mais est t-il utilisable en mono ?

Quant à la longueurs des pagaies
: 225 cm me semble être le minimum, le bateau affiche une largeur extérieur de 80cm (ce qui le rend malgré tout étroit pour un KG), le diamètre des boudins n'est pas précisées, mais c'est le facteur primordial a prendre en compte pour la taille des pagaies (modification de la distance entre l'axe et la surface de l'eau).
Pour exp: mon bateau fait 94 cm de L, D des boudins de 32 cm et mes pagaies font 240cm


L'emploie d'une pagaie trop courte, engendre un déhanchement à chaque coup de rame qui va, par le fait, rythmer une oscillation parasite du bateau (dans sont axe longitudinal), ce qui a pour conséquences de freiner la glisse et de provoquer des douleurs dorsales ainsi qu'une fatigue inutile.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 09 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Bonjour,

J'ai fait l'emplette du sks500. Reçu ce midi, monté dans le jardin pour me faire une idée. Sauf imprévu nous ferons un premier essai en lac demain. Pour info, j'ai opté pour des pagaies de 220 (voir ici) . Merci encore pour vos retours et conseils.

Le montage s'est bien passé mais je suis septique sur l'étrave. J'ai bien placé le plancher (peu gonflé pour l'installer) puis j'ai gonflé les côtés et enfin mis en pression le plancher (7psi). Mais l'étrave persiste à faire un pli et donne l'impression de ne pas bien se déployer. Pourtant ça touche partout. Plancher calé à fond à l'arrière aussi, les encoches pour l'accès aux autovideurs sont bien en face des bouchons d'autovideurs.
Je joint quelques images pour me faire comprendre : cliquez ici

Outre l'aspect curieux de l'étrave qui fait le pli, c'est peu pratique pour le sac étanche qui se trouve un peu empeché de se déployer. Si je conserve l'option ballon de rugby alors le sac étanche ne peu plus s'ouvrir j'imagine. Y-aurait-il une ruse de sioux ou un ordre différent de gonflage pour parvenir à un dépliage complet et la mise en tension correcte de l'étrave ?
posté le 09 mars 2011

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
bonsoir,
En effet , les images sont plutôt inquiètantes...
Je n'ai pas vraiment de ruse de sioux pour un meilleur résultat, mais lors des trois essais de gonflage, je n'ai jamais eu un pli aussi important dans la partie avant du plancher !

N'hésite pas à dégonfler partiellement l'ensemble, à faire glisser le plancher drop stich... (à la première sortie du sac, tout ne prend pas immédiatement sa place) et à regonfler à pression indiquée en commençant par le plancher à 7 psi pour finir par les boudins latéraux à 3psi.

( Pour ma part je n'ai pas ajouté le ballon de rugby de François )
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 10 mars 2011 mis à jour le 10 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Première mise à l'eau aujourd'hui : le lac est plan comme un billard et le soleil fait penser au printemps.
Première gaffe : j'ai oublié de boucher les autovideurs -> l'eau arrive de tous les trous et nous met les fesses à température du lac en 30s.
On resort ; on redégonfle ; on rebouche les autovideurs ; on repart le cul trempé mais sans voie d'eau cette fois.

Très vite on constate que la flotte coule à grosse gouttes à chaque pagayage. Le bateau se rempli rapidement . On fait une halte au bord du lac pour chavirer le kayak et repartir (le cul trempé dans un lac de montagne en mars c'est pas super).

Multiples essais sur la manière de pagayer. Plus long, plus court etc.... rien n'y fait : à chaque effort nous ramenons 1/2 litre d'eau à bord.

De plus la personne à l'avant se tape les doigts dans l'anneau de la ligne de vie, très mal placé. Cela malgré le changement de place des acteurs, malgré les modifications les plus fantaisistes du réglage du siège, etc... Cet anneau est destiné à être tronçonné et pis c'est tout. Mais bon....c'est dommage pour un bateau neuf.

Conclusion : par temps très très très calme , sans s'énerver , en tachant de faire attention : on arrive à remplir le fonds du kayak d'eau (le cul dans l'eau en mars c'est pas confort). Cela malgré l'antigoutte sur les pagaies, des efforts démesurés pour pagayer très horizontal,

Qu'en penser ? des pagaies trop courtes (220) ? C'est l'hypothèse que nous retenons. Je suis persuadé après cet essai qu'il faut passer au 240 voir plus (280 ?).

Dommage, j'avais pensé que 220 restait une dimension acceptable , ce que m'a confirmé le vendeur où j'ai acheté les pagaies. C'était un minimum. Je ne pensais pas que ça deviendrait un handicap.

Restons dans les remises en question : est il possible que notre technique soit à ce point navrante qu'avec ce type de pagaies nous n'arrivions pas à limiter les apports d'eau dans le bateau ??????????? (m'enfin c'est une pure hypothèse car on n'a pas ménagé les variantes.)

Nous restons "open" aux suggestions !
posté le 11 mars 2011 mis à jour le 11 mars 2011

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Bien que ne connaissant pas vos tailles, une longueur de 2,20 m me paraissait un peu courte. Je vois que cela se confirme.
1- cela vous oblige à pagayer avec un fort angle, ce qui facilite bien sûr le ruisselement et augmente la fatigue,
2- cela explique aussi probablement le fait que vous accrochiez cet anneau de la ligne de vie. J'attendrais donc un peu avant de le supprimer.
Tu as opté pour un bateau largement ouvert (presque un SOT) autovideur. C'est à mon avis aussi la meilleure formule. Mais bien sûr il faut s'équiper en conséquence. Tout ce que tu transportes doit être protégé dans un sac étanche y compris toi-même. Le minimum c'est le short en néoprène (sans coutures pour l'étancheïté). Tu verras qu'en plus il te permettra de "coller" au siège et de faire corps avec ton bateau, ce qui améliorera grandement l'efficacité de ton pagayage et donc diminuera ta fatigue.
Te sentant un peu déçu, j'ai pensé que ces quelques conseils pourraient être utiles. Mais ne te désespère pas, tous ces petits ennuis corrigés, tu vas te régaler !

NB : si tu dois racheter des pagaies, prends les en trois morceaux. C'est tellement plus facile à ranger. Le poids n'est pas aussi important qu'on (les vendeurs en particulier dont il faut toujours se méfier !) le dit. Evite l'alu (corrosion) si tu comptes naviguer en mer.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 11 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Merci de tes conseils, ça redonne confiance.

Il semble que les pagaies de 240 soient bien moins répandues chez les spécialistes. (Là où j'ai pris ces pagaies, le 230 semble le maxi.)

J'hésite à faire l'échange de mes pagaies pour des 230 ou carrément les revendre, (si je peux), pour acheter du 240.
Si tu as un conseil pour le choix d'un fournisseur je suis preneur.
Sais-tu s'il existe des sites de kayakistes où proposer les pagaies à la vente si je me tourne vers cette solution ?
posté le 11 mars 2011 mis à jour le 11 mars 2011

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Dans mon post précédent, j'avais oublié de parler de cette conséquence, également à prendre en compte, avants bras, bras qui frottent sur les boudins (abrasion), la bonne taille pour une pagaie (en action) peux se résumer à la position de confort, colonne vertébrale rectiligne (sans déhanchement pour allez chercher l'eau)et sans que les bras ne touchent les boudins.

Ce qui est acceptable ou pas significatif pour une sortie sur quelques heures est un véritable handicap sur une longue durée et peu vite rendre une rand'eau désagréable (souvenir d'une abrasion des avants bras), et le fait d'augmenter la longueur des pagaies change la vie.

Sachant qu'il est toujours possible de les recouper, des pagaies de 240 ne me semblent pas exagérées, le fait de pagayer plus loin du bateau diminue les entrées d'eau, mais ne les éliminent pas complètement, les conseils vestimentaires de BM sont à prendre en compte aussi .

L'option vide vite du sk 500 (bouchons de vidange) semble être limitée au choix lors du gonflage (ça c'est pas top), au bout d'un moment il est toujours intéressant de vider l'eau que l'on a embarquée en ouvrant un bouchon, si sur ton bateau c'est pas possible sans le dégonfler, il te faudra donc le retourner a chaque fois !

Pour améliorer le confort et notamment le désagréable coté assis cul dans l'eau, l'emploie d'un (+- 4cm) ou deux (collés, cousus) coussins de protection de genoux (en vente dans tous les magasins de bricolage), et en plus cela isole bien du froid .
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 11 mars 2011

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
ocatarina :
Merci de tes conseils, ça redonne confiance.

Il semble que les pagaies de 240 soient bien moins répandues chez les spécialistes. (Là où j'ai pris ces pagaies, le 230 semble le maxi.)

J'hésite à faire l'échange de mes pagaies pour des 230 ou carrément les revendre, (si je peux), pour acheter du 240.
Si tu as un conseil pour le choix d'un fournisseur je suis preneur.
Sais-tu s'il existe des sites de kayakistes où proposer les pagaies à la vente si je me tourne vers cette solution ?

http://www.seaeagle.com/accessories/OarsPaddles.aspx

http://www.kwa.fr/

http://www.nautiraid.com/nautiraid-bateaux-pliants-accessoires.html

Et bien d'autres, les pagaies en 240 ne sont pas si rares que ça.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 11 mars 2011 mis à jour le 11 mars 2011

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Ocatarina,

Ta question m'embarrasse et je ne sais que te répondre. Le choix d'une pagaie est très personnel et je ne connais pas assez bien les modèles que l'on peut trouver. Si ton vendeur accepte l'échange tu peux déjà prendre des 2,30 m. Tu auras peut-être réglé ton problème. En tous cas, ça ne peut pas faire de mal.
L'idéal bien sûr serait que tu puisses faire un essai avec ton bateau avant de faire un nouvel achat.
Nous avons sur ce forum un spécialiste, entre autre, de la pagaie : c'est Gaëlounet. Sa modestie en souffrira un peu mais tu devrais essayer de lui envoyer un courriel pour lui demander conseil.

PS : on a tendance à l'oublier, mais rien ne vaut la pagaie en bois pour le confort et l'efficacité, au moins pour le programme de navigation que tu t'es fixé.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 11 mars 2011 mis à jour le 11 mars 2011

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
N'en déplaise à BM je ne suis spécialiste ni de la pagaie, ni d'autre chose.
Je peux difficilement donner mon avis sur la longueur de pagaie adaptée à ce kayak car je n'ai jamais navigué dans un modèle aussi large. Mon Grabner H2 fait 20 cm de moins en largeur. J'ai essayé plusieurs longueurs de pagaie entre 218 et 230 cm.
Au delà de 230 cm j'estime que l'effort de pagayage est trop important.
En KG j'utilise soit une 225 cm pale moyenne, soit une 230 pale étroite, les deux étant croisées à 90° et équipées de pare-gouttes.
J'embarque de l'eau en pagayant en très petite quantité, mais comme je fais partie de ceux qui pensent qu'il est normal d'être mouillés en pratiquant des sports nautiques, çà ne me dérange pas plus que çà et je m'habille en conséquence.
La quantité d'eau embarquée à chaque coup de pagaie dépend aussi de la qualité du mouvement.
posté le 11 mars 2011

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
ocatarina :
J'hésite à faire l'échange de mes pagaies pour des 230

si tu peux les changer pour des 230 fait le , c'est une bonne dimension ; et surtout évite de pagayer en ramenant ta main derrière toi , tu stop le mouvement quand ta main est au niveau du tronc .
en clair pour pas mouiller ton KG tu plonges ta pagaie le plus en avant possible et tu stop le mouvement au niveau du tronc le tout en low angle et pare goutte le plus près de la pale .
posté le 11 mars 2011 mis à jour le 11 mars 2011

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
ocatarina :
J'ai découvert que de nombreux bricoleurs s'essayent à la voile, même avec un gonflable, je n'imaginais pas ça vraiment réaliste

si t'as un peu de sous le top en voile kayak c'est çà : http://www.youtube.com/watch?v=nSXkQI2QohA
posté le 11 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Merci à tous de vos réponses.

Je suis retourné faire un essai cet après-midi. Météo printanière, lac comme un miroir. Cette fois essai en solo. J'ai bien bouché les autovideurs ce qui permet de partir au sec.

Objectif : travailler le mouvement et trouver le moyen de ne pas m'éclater les doigts sur l'anneau de ligne de vie quand je pagaie à l'avant + éviter de remplir le kayak à chaque pagayage + avancer (c'est quand même le but non ?) sans m'exploser le dos ou les épaules.

J'ai tâché de pagayer plus sur l'extérieur, du coup je déhanche un peu. J'embarque moins d'eau. En tenant assez haut la pagaie j'arrive à ne pas m'éclater les doigts, ça me rassure. Il y a donc moyen d'améliorer les choses en bossant le mouvement. Voir après ce que donne la technique expérimentée aujourd'hui sur un temps plus long...

Je suis bien d'accord sur l'idée que le sport nautique mouille et effectivement je vais compléter l'équipement pour mieux vivre l'humidité inévitable. Je retiens l'idée du coussin protège genoux dans un premier temps.

Reste qu'il me semble utile, et vos avis le confirment, de passer en 230 pour limiter le déhanchement et réduire le ruissellement. J'ai contacté la boite où j'ai acheté les pagaies et ils semblent ok pour un échange même s'ils maintiennent que 220 reste un bon choix. Je vais donc tenter l'échange.

Dès que possible je ferai un retour sur l'évolution de la situation.
Merci pour votre réactivité.
posté le 11 mars 2011

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
ocatarina :
ils semblent ok pour un échange même s'ils maintiennent que 220 reste un bon choix. Je vais donc tenter l'échange.

J'ai moi même fait les mêmes constatations, la randonnée en gonflable leur est quasi inconnu, peu ont pratiqués le KG plutôt considéré encore aujourd'hui par les puriste comme un ersatz d'embarcation.
La majorité des vendeurs sont issus des clubs CK où la pratique est axée sur la compétition en eaux vives, dans ces conditions et en rigide les références sont bien différentes, plus la pagaie est courte et plus le rendement est élevé, l'idée est de perdre le moins de temps et de distance possible dans le gestuel.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 mars 2011

pataphilippe
Sterne arctique
(147 messages)
Inscription : 25/08/08
Lieu : 63

Message privé
Bonsoir Ocatarina,
Concernant à la fois les chocs dans les anneaux de ligne de vie... et les pb de longueur de pagaie :
Une possibilité... serait de surélever le/les siège(s) ... Ce qui modifierait les angles d'attaque et de sortie des pagaies... tout en supprimant les chocs...
A voir... à essayer... (sur notre nautiraid 500, cela a été déterminant... et on verra ça au printemps, à Biscarossse pour le SKS500 )
Certes l'élévation des sièges entraine une élévation du centre de gravité (pas grave sur un gonflable hyper stable) mais aussi une augmentation de la prise au vent (plus ennnuyeux, selon les conditions de navigation) mais le jeu en vaut la chandelle...
Kayak à voile : "Navigue si tu peux, pagaie si tu dois !"
posté le 13 mars 2011

ocatarina
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 04/03/11

Message privé
Pas bête du tout !

Si je croise avec les suggestions précédentes, on peut penser que l'ajout de mousse type "protection de genoux des bricolos" peut faire du 2 en 1 : isolation + élévation.

Cela dit, j'ai constaté lors de mon deuxième essai qu'en attaquant loin devant et en déhanchant un peu on s'épargnait d'éclater les doigts. Je ne sais pas si le mouvement reste confort sur une longue durée. Combiné à ta proposition ça peut aider.

Je réexpédie mes pagaies 220 demain pour échange au profit du 230.

Le temps s'est remis au pourri, dès que possible et quand j'aurai reçu les nouvelles pagaies, je ferai un retour sur ce forum. Je reste preneur des suggestions d'équipement et de technique .
(partager)
Remonter