Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Le voyage à vélo
réalité difference de rendement roues 26 et 28 pouces 10
(partager)
posté le 02 mars 2011

tommeke
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 19/01/11

Message privé
Bonjour , comme beaucoup je me pose la question de roues 26 ou 28 pouces. On entend toujours les mêmes arguments de rendements plus élévés en 28 pouces.
Est -ce réellement prouvé , existe t'il une étude de rendement avec même poids, mêmes pneus ( largeur et qualité) etc....
merci de vos réponses
posté le 03 mars 2011

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
L’angle d’attaque d’une roue de 26 pouces n’est pas le même que celui d’une roue de 28 ou 20 pouces.
Attaque de quoi ?
De la rugosité du chemin (celui de traverse est mon préféré), pardi !
Je pense que là réside la différence d’efficience entre les différents diamètres de nos roues chéries, invention décisive pour l’humanité.
Qu’en penses-tu ?
posté le 03 mars 2011

Mogwaï
Martinet
(42 messages)
Inscription : 21/01/10

Message privé
Les diamètres des roues sont principalement un choix dicté par la pratique.

Pour ne prendre que le VTT, on a généralement souvent besoin de relancer, d'où la nécessité d'un vélo dynamique, et donc (entre autre et pour simplifier) du choix d'un diamètre plus réduit.
Ce critère peut également être appliqué au BMX, par exemple.

Sur route, la relance est également primordiale, mais c'est davantage pour des efforts d'accélération (sprint). Là, on ne joue pas sur le diamètre mais sur l'inertie de la roue. Donc on choisira des matériaux légers.

Ce deuxième critère est également valable pour le VTT, mais cela peut se faire au détriment de la solidité...
Actuellement les compromis sont très bons entre solidité / légèreté.

Pour des vélos de voyage, l'intérêt est justement qu'on n'ait pas souvent besoin de relancer, on va donc souhaiter conserver l'inertie de la roue. Plus une roue a de masse répartie sur la circonférence, et plus cette masse est éloignée du centre de la rotation, plus il faudra d'effort pour l'arrêter (Une roue ultra-légère ne sera donc pas le meilleur choix).
A contrario, plus il faudra d'effort pour la mettre en mouvement.

Le choix du diamètre est donc un compromis entre inertie souhaitée, et effort assumé pour la mouvoir (là, c'est un choix personnel, car on n'est pas tous aussi puissants).
A cet effort, il faut ajouter celui nécessaire au lancement de la masse du vélo chargé. Je dirais que l'effort propre à la mise en mouvement des roues est négligeable au regard de celui qu'il faut déployer pour bouger 40-50kg de bagages + 15kg du vélo + 70kg du cycliste.

Pour un vélo voyage purement route, mon choix se porterait sur du 28 pouces.
Pour un vélo de voyage tout terrain, plutôt un 26 pouces.

Dans tous les cas la qualité du roulement n'est sûrement pas à négliger.
posté le 04 mars 2011

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Merci Mogwai pour cette réponse très technique, j'avoue que je n'avais jamais fouillé cette différence et que cette réponse m'apporte une explication claire et argumenté, notamment sur les notions de masse et d'inertie.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 04 mars 2011

Mogwaï
Martinet
(42 messages)
Inscription : 21/01/10

Message privé
De rien :)
Mais ce n'est que mon retour d'expérience, je peux être approximatif et l'aspect technique est en fait plus complexe.

De plus, je pense que ces critères sont valables sur des vélos nus ou peu chargés (VTT), sans quoi les questions sur le chargement lui-même ou la fiabilité deviennent prépondérantes (cas du voyage).
En d'autre termes, un VTT de XC de 15kg est trop lourd, alors qu'un vélo de voyage de 15kg et solide est tout à fait valable.

Quant à l'inertie en voyage, elle est surtout acquise au niveau de l'ensemble du vélo/bagages/cycliste dès que celui-ci est en mouvement.
L'effort le plus important est à fournir au démarrage. Alors le diamètre des roues ...

Pour compléter et pour infos, il existe des roues de 29 pouces en VTT : perte de dynamisme de par le diamètre, mais davantage de confort car une grande roue passe plus facilement sur les obstacles qu'une petite.
C'est évident, et du coup l'utilisation des 26 pouces en VTT paraît paradoxal, mais il existe différentes pratiques de VTT, et le 29'' est la tendance actuelle, aidée par l'existence de matériaux toujours plus performants et des techniques mieux maîtrisées (attention, les cadres sont spécifiques).
posté le 04 mars 2011 mis à jour le 04 mars 2011

toto38
Martinet
(43 messages)
Inscription : 05/06/09
Lieu : Lans en Vercors (38)

Message privé
Mon avis sur la question est partagé:

- d'un coté, je suis passé entre 2009 et 2010 d'un VTT rigide avec pneus Marathon 26'' à un vélo type rando rigide aussi, avec les mêmes pneus en 28'', et bien que j'ai une position plus droite (moins aérodynamique), ca roule nettement mieux. On peut donc supposer que ça vient principalement du changement de diamètre de la roue (cf. explications ci-dessous).

- de même, cet été, en suivant un ami ayant un VTT (26'' donc), je devais freiner dans les faux-plats descendants pour ne pas le percuter, et lorsqu'il était derrière, il devait pédaler pour me suivre, avec les mêmes pneus (Marathon, de même section 42mm), et les mêmes moyeux Shim Deore, malgré ma position plus relevée. La différence était très nette.

- d'un autre coté, de 1993 à 1997, j'ai participé au Marathon Shell qui est une course de véhicules qui consomment le moins de carburant possible (ce sont des sortes de trike en carbone carénés et motorisés, d'environ 80kg pilote compris, roulant entre 10 km/h dans les montées et presque 100 dans les descentes, selon les circuits). Michelin fournissait gratuitement des pneus spéciaux pour cette course, à très faible coefficient de roulement, et surprise, Michelin assurait que la dimension choisie est celle qui apportait le plus faible coeff: 20'' x 2'' je crois me souvenir (je suis certain du diamètre mais pas de la section).
Presque 20 ans plus tard, Michelin en est au moins à la 4éme génération de ce pneu, et les dimensions n'ont pas changé (selon les sources, il semblerait que la section se serait réduite à 35 mm au lieu de 50, mais ce n'est pas certain).
Le coefficient de roulement atteint est deux fois plus faible que pour un pneu de vélo de course de compet, donc en 28''.
Il semblerait d’ailleurs que certains essayent de se procurer certains de ces pneus pour tenter des records de vitesse en vélo couché.
Donc, une petite taille n'est pas forcement handicapante...

Je n'ai pas fait avancer le schmilblick, mais il semblerait que pour avoir une réponse fiable, il faudrait aller du coté de Clermont Ferrand... ou sur un circuit du Marathon Shell lors de la prochaine course (en Allemagne en Mai), où se trouvent des ingénieurs de Bib.
Comme c'est motorisé, c'est contraire à l'étique du forum, mais il faut reconnaître qu'un véhicule capable de plus de 3000km avec un litre d'essence consomme moins qu'un cyclo avec un réchaud (autre qu'à bois).
posté le 05 mars 2011 mis à jour le 05 mars 2011

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Pour expérimenter l’incidence du diamètre de la roue je propose de réaliser successivement et avec 2 diamètres très différents (20 et 28 pouces) :
1) Un parcours très « rugueux ».
2) Un parcours très « lisse ».
Bien entendu seul le diamètre des roues (et donc des pneus) doit varier, toutes choses restant égales par ailleurs et notamment les caractéristiques des pneus.
Sur le parcours « rugueux » le vélo en 20 pouces sera pénalisé.
Sur le parcours « lisse » la différence sera insignifiante.

Si l’expérience s’opère à haute vitesse l’effet du diamètre de la roue est à croiser avec la trainée et donc l’aérodynamisme du vélo qui augmente en diminuant la taille des roues.
C’est essentiellement ce second facteur (la trainée minimisée) qui permet aux vélos couchés carénés et équipés de « petites » roues de détenir le record de vitesse de pointe et celui de vitesse moyenne sur une heure ou plus, records qui se gagnent sur des surfaces très lisses.

A mon avis le meilleur rendement moyen en conditions de voyage sur routes et pistes s’obtient avec un vélo couché (aérodynamisme) équipé de roues de 24 ou 26 pouces (effet modéré de la rugosité de la surface de la voie).
Si le voyage s’opère avec un vélo droit je pense que le plaisir de rouler avec (lié notamment à son adaptation au terrain pratiqué et surtout à la morphologie du cyclo ou de la cyclote) est cependant un facteur de choix prioritaire sur la dimension des roues.
Mais je crains d’être un peu HS.:siffle:

@ tommeke : ta question initiale concerne quel type de vélo et/ou d’emploi ?
posté le 08 mars 2011

tommeke
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 19/01/11

Message privé
merci de vos réponses, si j'ai bien compris............ on ne sait pas vraiment .
Je vais rester sur du 28", je ferai surtout de la route avec ce vélo.
bonne route
posté le 08 déc. 2011

BENOITLE
Hirondelle
(8 messages)
Inscription : 05/12/11
Lieu : belgique

Message privé
Dans le tour de France, ils ont des roues de 28 donc c'est forcément plus roulant. Sinon ils seraient passer au 26, il y en a qui auraient gagné avec des 26. Pour moi, les roues de 28 sont plus roulantes mais moins solides, et les roues de 26 et les pneus plus larges sont plus solides (beaucoup moins de crevaisons) mais moins roulants.
posté le 10 déc. 2011

tandaimenature
Hirondelle
(8 messages)
Inscription : 05/12/06

Message privé
26" ou 28" : aucune importance pour moi !
La qualité de la roue (et surtout le moyeu) fera davantage la différence : entre une roue arrière à 75 euros et une à 300 !!!... ici se trouve un choix peut être plus difficile que la taille de la roue.
Pour le voyage à vélo, sans se restreindre à telle route ou telle piste parce que l'on a des roues trop fragile et un vélo peu maniable, le 26" sera peut être quand même à privilégier :
- plus costaud
- plus maniable
- pneu et chambre à air plus facile à trouver (notamment à l'étranger)
- possibilité d'utiliser des fourches (télescopique ou non), des cadres de vélo, des moyeux, des rayons et des jantes de VTT donc moins fragile qui ont fait leur preuve et qui par leur grande commercialisation peuvent aujourd’hui se trouver pour pas trop cher.
posté le 09 févr. 2012

Coolcat
Martinet
(22 messages)
Inscription : 02/05/10

Message privé
tandaimenature :
26" ou 28" : aucune importance pour moi !
La qualité de la roue (et surtout le moyeu) fera davantage la différence : entre une roue arrière à 75 euros et une à 300 !!!... ici se trouve un choix peut être plus difficile que la taille de la roue.
Pour le voyage à vélo, sans se restreindre à telle route ou telle piste parce que l'on a des roues trop fragile et un vélo peu maniable, le 26" sera peut être quand même à privilégier :
- plus costaud
- plus maniable
- pneu et chambre à air plus facile à trouver (notamment à l'étranger)
- possibilité d'utiliser des fourches (télescopique ou non), des cadres de vélo, des moyeux, des rayons et des jantes de VTT donc moins fragile qui ont fait leur preuve et qui par leur grande commercialisation peuvent aujourd’hui se trouver pour pas trop cher.



D'accord avec toi. Je suis passé de moyeux avant et arrière Shimano XT M770 à des moyeux Royce Titan Venus high flanges 36 trous. (voir /voyage/viewtopic.php?id=5770)


L'expérience de roulement des Royce n'a plus rien à voir avec celle des XT. Le jour et la nuit.


:D
(partager)
Remonter