Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
AE FRAME CONVERTIBLE 2, Tenue en mer...? 34
(partager)
posté le 27 mars 2009 mis à jour le 27 mars 2009

Tahiti Explorer
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 20/01/09

Message privé
Bonjour à tous,

Après 10 ans de kayak rando (mer), rigide et monoplace, j'ai récemment fait l'achat d'un Kayak gonflable biplace de marque ADVANCED ELEMENTS (modèle : Frame 2 Convertible).
Je l'ai acheté sur la base des bons témoignages recueillis sur le forum. Il est équipé du tube de rigidification dénommé "BackBone" (option).

PREMIERE IMPRESSION = Ce kayak bien fini semble constitué de matériaux solides.
Est-ce vraiment le cas ???

Nous l'avons testé en lagon (j'habite en Polynésie) : Il avance assez bien.

Nous l'avons aussi essayés dans les remous d'une passe (clapot de 20 cm qui s'agite en tous sens) et là, les repères que j'ai acquis en kayak rigide (Kialivac Plasmor) n'étaient plus là !
- J'ai eu l'impression que le AE ne fendait pas vraiment la mer en glissant dessus, que j'étais bien plus secoué qu'à l'habitude, et qu'il se déformait même quelque peu.

Je precise de suite que nous n'avons pas fait d'erreur de montage, et que le gonflage était parfait.

Je ne me suis pas senti en danger, mais je me suis posé la question de sa tenue de mer. Quelqu'un a t'-il une expérience en mer avec ce modèle ?
- Comment se comporte t-il dans de la vague de 1M, voir 1,5M ? - Par houle de travers ?
- Dans les vagues et l'écume à l'approche du rivage et durant l'accostage ?
- Dans l'action (ca arrive), les jupes restent-elles vraiment solidaires de l'hiloire ?
- Avec un peu de vagues et du vent, peut-on charger le pont ?


J'ai peut-être surévalué les capacités d'un KG moyen de gamme...

Merci de vos témoignages.
posté le 27 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
J’aurais envie de répondre par une autre question : est-ce que se poser ces questions ce n’est pas déjà y répondre ?

Mais, il n’y a peut-être pas de raisons pour autant de se lamenter car il reste un tas de choses extraordinaires à découvrir grâce aux kayaks gonflables et à leurs qualités de mise en oeuvre incomparables sur les terrains (calmes et liquides) les plus variés. Surtout en Polynésie, je suppose ! A ce propos, ne pourrions nous pas en avoir un petit aperçu avec quelques récits ou photos… ? Juste pour rêver un peu !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 27 mars 2009 mis à jour le 27 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Tahiti Explorer :
Nous l'avons aussi essayés dans les remous d'une passe (clapot de 20 cm qui s'agite en tous sens) et là, les repères que j'ai acquis en kayak rigide (Kialivac Plasmor) n'étaient plus là !

Dimensions du Kialivac : Longueur 560 cm - Largeur 53 cm
Dimensions de l'AEC : Longueur 457 cm - Largeur 82 cm
Et çà t'étonne que les sensations soient différentes ?

Tahiti Explorer :
- J'ai eu l'impression que le AE ne fendait pas vraiment la mer en glissant dessus, que j'étais bien plus secoué qu'à l'habitude, et qu'il se déformait même quelque peu.
[/b]
Je precise de suite que nous n'avons pas fait d'erreur de montage, et que le gonflage était parfait.

Un bateau court et large passe moins bien dans le clapot qu'un bateau long et étroit. Rien de plus normal.
De plus un kayak gonflable a une forte flottabilité et "bouchonne" dans les vagues, d'où l'impression d'être balloté.
Même assemblé correctement et bien gonflé un AEC ne sera jamais aussi rigide qu'un kayak en fibre. C'est normal de constater des déformations dans le clapot. Je ne vois pas où est la surprise.

Tahiti Explorer :
Je ne me suis pas senti en danger, mais je me suis posé la question de sa tenue de mer. Quelqu'un a t'-il une expérience en mer avec ce modèle ?
- Comment se comporte t-il dans de la vague de 1M, voir 1,5M ? - Par houle de travers ?
- Dans les vagues et l'écume à l'approche du rivage et durant l'accostage ?
- Dans l'action (ca arrive), les jupes restent-elles vraiment solidaires de l'hiloire ?
- Avec un peu de vagues et du vent, peut-on charger le pont ?

Je laisse ceux qui l'expérience pratique de l'AEC répondre sur les points particuliers mais voilà mon avis général : tant que les vagues ne déferlent pas ton AEC suivra la pente des vagues et sa forte stabilité l'empêchera de chavirer. Si les vagues sont très abruptes ou déferlent, il faut pouvoir giter vers la vague et éventuellement prendre appui dans la face de la vague. Cette technique marche très bien avec un kayak étroit dans lequel le pagayeur est bien calé. Un gonflable large est plus difficile à faire gîter, et le pagayeur n'est pas aussi bien calé, voire pas du tout et l'appui est moins efficace.
Pour une arrivée dans les rouleaux, il faut bien sûr essayer de maintenir le kayak perpendiculaire aux vagues, ce qui est bien plus facile avec un bateau relativement court et qui flotte haut qu'avec un bateau long qu'il sera très difficile de ramener dans l'axe s'il part de travers.

Tahiti Explorer :
J'ai peut-être surévalué les capacités d'un KG moyen de gamme...

Ou bien tu as surévalué les tiennes.
Tu devrais expérimenter les différentes situations que tu as évoquées et observer ce qu'il se passe. Un kayak n'est pas un radeau statique. L'équipage doit le manoeuvrer de façon appropriée en fonction des situations rencontrées et du comportement de l'embarcation. A iso-conditions, on ne manoeuvre pas un Kialivac comme un AEC.
posté le 27 mars 2009

mgk
Martinet
(19 messages)
Inscription : 05/10/08

Message privé
Il est bien précisé que l'AEC est conseillé en mer calme !. Ca reste un gonflable et non un rigide. En ce qui me concerne pour un KG j'ai trouvé ses performances très satisfaisantes (même sur le bassin d'Arcachon). Maintenant si tu veux te rapprocher du comportement d'un rigide, adopte les modifs qu'a apporté Andy sur le sien (sur l'autre fil de ce forum).
Personnellement j'ai pas testé mon AEC dans de la vague de 1,5M (pas conçu pour ces conditions). Dans des sorties houleuses je sors le rigide.
petites randos en kayak: lacs de Lacanau et Hourtin, canal de Lège et bassin d'Arcachon, en images. 2 Roues Pour 2 Midis: 1500 km à vélo itinérant, en images.
posté le 27 mars 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
pour la sécurité en mer , je ne suis pas inquiet , tu bouchonne comme l'a rappelé Gaelounet .
la soilidité = ce bateau est solide mais attention aux surpressions ( voir le post <>AE)
pour la tenue du bateau par mer agitée , le clapot se franchit bien mais le bateau ondule sur l'axe longitudinal , sans problèmes pour la sécurité , mais avec une perte de rendement ,
tru le verras ici: http://auroreetandre06.club.fr/Dotclear/index.php?Approche-du-kayak
mais doit on vraiment parler de rendement par mer forme avec ce genre de bateau ? les déformations sont normales avec une pression faible .
pour ma part si je naviguais dans des vagues de taille moyenne soit 1m a 1,5m je ne mettrai pas de pieces rigides car l'avantage du gonflable en cas de grosse boite c'est justement qu'il est mou , donc déformable . sur l'autre fil AE , un propriétaire fait état de la destruction de son backbone des la premiere sortie ....
mais Berny a réalisé de beaux surf avec son AE ....

comparer un rigide d e 5 m a un gonflable , je pense qu'il vaut mieux raisonner autrement ...
pour la tenue des jupes , avec des paquets de mer je n'ai jamais testé .
si je faisais des tentatives de surf avec ce bateau je ne mettrai pas les jupes pour sortir aisément , car je n'eskimaute pas ;)
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 27 mars 2009 mis à jour le 27 mars 2009

Tahiti Explorer
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 20/01/09

Message privé
Merci à tous de vos réponses, cela me permet d’y voir plus clair.

J’ai pu vous paraître un peu idiot ou néophyte, surtout à GAELOUNET qui me le manifeste bien, mais je n’ai VRAIMENT pour référence que le kayak rigide (et pas des plus mauvais). De plus, j’habite au bout du monde depuis 25 années, à 18 000 km de la France.

Ici, on pratique le “kayak-bronzette” avec des Sit on Top” - ou le kayak de course - mais fort peu le kayak de randonnée et encore moins pour des expéditions. Il n’y a donc peu ou pas de pratiquants et aucune association de kayak-rando.
Dans ces conditions, il est donc impossible de confronter son expérience, tester le kayak du voisin, prendre des tuyaux pour monter ses expés... ni essayer de kayaks gonflables !
Le “rat de laboratoire”, c’est donc moi, et j'ai commandé ce kayak en Californie avec forcément beaucoup d’interrogations.

Avec 2 amis nous avons été les premiers à importer 3 kayaks rigides de Bretagne et nous nous sommes lancés dans des expéditions dans des atolls éloignés (grosse logistique à prévoir). Je ne suis donc pas complètement ignare en manoeuvres. Ce fut aussi l’occasion de quelques beaux reportages pour la presse locale.
Il est utile de préciser que l’image du beau lagon turquoise aux eaux statiques et peu profondes est totalement erronée. Un atoll c’est du courant qui rentre et qui sort et lorsqu’il y a “coup de mer & coup de vent”, il peut y avoir des creux de 3 mètres. Celui de Rangiroa (à 250 km de Tahiti) fait 1450 km2. Les polynésiens ne s’y risquent pas lorsqu’il est démonté.

Voilà pour le complément d’information.

À ceux qui rêvent de terrains d’aventure... Tahiti Explorer peut vous fournir quelques infos. Pour de la grosse expé en Polynésie, il faut lire le livre de Karin Huet, “à même la mer”.
posté le 27 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Tahiti Explorer :
J’ai pu vous paraître un peu idiot ou néophyte, surtout à GAELOUNET qui me le manifeste bien, mais je n’ai VRAIMENT pour référence que le kayak rigide (et pas des plus mauvais).

Pas du tout. C'est justement parce que je pense que tu n'es ni idiot (pas même une peu) ni néophyte que je t'ai répondu de façon directe.
D'une part répondre à un idiot ne servirait à rien, d'autre part je m'abstiens de porter ce genre de jugement sur des personnes dont tout ce que je connais consiste en quelques lignes sur un forum.

Tahiti Explorer :
Dans ces conditions, il est donc impossible de confronter son expérience, tester le kayak du voisin, prendre des tuyaux pour monter ses expés... ni essayer de kayaks gonflables !
Le “rat de laboratoire”, c’est donc moi, et j'ai commandé ce kayak en Californie avec forcément beaucoup d’interrogations.

Tu devrais nous expliquer pour quelles raisons tu as décidé de naviguer sur KG au lieu de t'en tenir au Kialivak.
Il faut plutôt te considérer comme un pionnier que comme un rat de laboratoire. Quand j'ai acheté mon KG il y a dix ans je me suis senti aussi un peu seul. Puis de sortie en sortie j'ai découvert ce que je pouvais faire ou ne pas faire avec.
La seule personne dont j'ai bénéficié des conseils (à travers ses livres et ses articles) réside d'ailleurs à Hawaii.

Tahiti Explorer :
À ceux qui rêvent de terrains d’aventure... Tahiti Explorer peut vous fournir quelques infos. Pour de la grosse expé en Polynésie, il faut lire le livre de Karin Huet, “à même la mer”.

La rubrique "Vos récits de voyages" n'attend plus que toi.
Personnellement je préfère "Les Iles Heureuses d'Océanie" de Paul Théroux au bouquin de Karin Huet.
posté le 28 mars 2009

Tahiti Explorer
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 20/01/09

Message privé
Merci de ta prompte réponse GAELOUNET.

J'ai choisi de ranger le KIALIVAC et de passer au KG pour 3 raisons =

1- J'ai un fils de 13 ans qui veut partir en "expé" avec son papa. Hors, même si il pagaye assez bien, il ne se sent pas assez endurant et habile pour être seul dans un Kayak. Pour sa sécurité, je n'y tiens pas encore non plus. Voila pourquoi il m'a fallut passer au biplace !

2 - Le choix du biplace gonflable s'est presque imposé, car l'investissement pour un biplace rigide (type Bélouga II) aurait été fort conséquent. Achat du kayak, prise en charge par un transporteur, expédition container vers la Polynésie, taxes d'importation = Le prix final rendu en Polynésie est hallucinant !

3 - Le gonflable, c'est 25 kilos de fret aérien qui peuvent voyager avec vous à l'aller et au retour = MOINS DE CONTRAINTES, MOINS DE RISQUES (vol, perte, bris).
Avec un rigide, chaque expédition vers un atoll polynésien nécessite qu'un des bateaux desservant les (très nombreuses) îles achemine votre esquif. Il faut donc l'emballer au mieux, le déposer à l'entrepôt de l'armateur, le faire récupérer par un contact établi dans l'atoll de destination, et prier qu'il n'ait pas été abîmé par les costauds du bord qui ne sont pas toujours très délicats. Une fois le raid achevé, même circuit dans l'autre sens. C'EST LOURD A GÉRER QUAND ON A BIEN D'AUTRES OCCUPATIONS.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour en revenir à mon affaire, j'ai donc eu un très mauvais feeling en testant mon KG dans le clapot et celà m'a un peu refroidi. Heureusement, tes explications et celle de Andy sur le "bouchonage" et le fait que "le bateau ondule sur l'axe longitudinal sans problèmes pour la sécurité , mais avec une perte de rendement " m'ont rassuré.
Vos mots sont justes et traduisent parfaitement ce que j'ai ressenti (sans avoir su le transcrire...).

J'ai encore deux question "ingénues" à poser.

- Si l'on embarque de l'eau, voir beaucoup d'eau = Est ce que la forte flottabilité de ce type de kayak permet encore de le manoeuvrer ?


- Certains ont-ils fait de petites expé mer de 3-4 jours - avec ce type de kayak ? - Si ce n'est la prise au vent, le chargement du pont avant et arrière ne révèle pas de problèmes particuliers ?

Merci à tous.
posté le 28 mars 2009

mgk
Martinet
(19 messages)
Inscription : 05/10/08

Message privé
Des entrées d'eau j'en ai eu mais pas au point de ne plus manoeuvrer. Une petite observation sur le pont avant, lorsqu'il est chargé ça facilite les entrées d'eau. Personnellement j'y met un sac étanche de 40L et pas plus. Je n'ai pas de recul sur une expé de 4 jours en mer avec ce type de kayak. D'autres personnes sur l'autre fil ont des expériences de gros chargement je crois.
petites randos en kayak: lacs de Lacanau et Hourtin, canal de Lège et bassin d'Arcachon, en images. 2 Roues Pour 2 Midis: 1500 km à vélo itinérant, en images.
posté le 28 mars 2009 mis à jour le 28 mars 2009

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
vidéo d'un AE de 4 mètres dans les rouleaux çà passe plutot bien malgrès des pagaies un peu nul :
http://www.youtube.com/watch?v=I-CzMw7tHMo&feature=related
posté le 28 mars 2009

Grégoire
Sterne arctique
(238 messages)
Inscription : 03/07/08
Lieu : Au nord du Nord

Message privé
rubis :
vidéo d'un AE de 4 mètres dans les rouleaux çà passe plutot bien malgrès des pagaies un peu nul :
http://www.youtube.com/watch?v=I-CzMw7tHMo&feature=related

J'aurais bien voulu voir son comportement avec les deux dernières vagues :/
parce que la, a mon avis...il nous faisait un roulé boulé le gars :siffle:
posté le 28 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
Tahiti Explorer :
- Si l'on embarque de l'eau, voir beaucoup d'eau = Est ce que la forte flottabilité de ce type de kayak permet encore de le manoeuvrer ?[/b]

Oui. Comme un KG flotte haut, il faut des circonstances exceptionnelles pour l'inonder au point de le rendre non manoeuvrant. Tant que tu peux pagayer, tu pourras le faire avancer. Je te suggère de lire cet article pour te faire une idée.

Tahiti Explorer :
- Certains ont-ils fait de petites expé mer de 3-4 jours - avec ce type de kayak ? - Si ce n'est la prise au vent, le chargement du pont avant et arrière ne révèle pas de problèmes particuliers ?

Moi non parce que j'utilise un autre type de KG (un Grabner Holiday) mais plusieurs membres du forum pratiquent la randonnée en AEC. Pour ma part je ne pratique la randonnée en KG qu'en solo, mon bateau étant trop petit pour supporter une autre personne autrement qu'en sortie à la journée.
Je pense que la longueur mini d'un kayak pour faire de la rando sur plusieurs jours en tandem est de 5 mètres. Or les grands KG sont rares sur le marché, chers, encombrants et lourds. Pour le même poids et le même encombrement, un démontable genre Nautiraid, Klepper ou Wayland (il y a plein d'autres marques) est plus approprié.

Tiens une petite video pour faire rêver ...
posté le 28 mars 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
Tahiti Explorer :
J'ai encore deux question "ingénues" à poser.

- Si l'on embarque de l'eau, voir beaucoup d'eau = Est ce que la forte flottabilité de ce type de kayak permet encore de le manoeuvrer ?


- Certains ont-ils fait de petites expé mer de 3-4 jours - avec ce type de kayak ? - Si ce n'est la prise au vent, le chargement du pont avant et arrière ne révèle pas de problèmes particuliers ?

Merci à tous.

si 'lon embarque beaucoup d'eau , l'inertie du bateau le rend difficile a manoeuvrer , mais avec une pompe a main on s'en sort très bien pour assecher au moins partiellement le bateau . les Canadiens utilisent des pompes électriques , solaires ou a batteries rechargeables ,et automatiques .. sur un gonflable elles ne prendront pas le point bas qui est sous les fesses des pagayeurs , mais elles auront l'avantage d e vous laisser pagayer tous les deux .
pour la prise au vent , un KG ponté offrira plus de prise au vent si l'on met les sacs sur le pont qu'un modele non ponté .en effet , dans le bateau ouvert sous les genoux des pagayeurs ile st possible de mettre deux sacs de 15 a 20 litres selon les modeles , cela empêche aussi les crampes dues a l'hyper extension des jambes . et les autres sacs peuvent être au fond du bateau , selon les modeles encore une fois , dans le cas du AE c , le boudin est annulaire ce qui fait que le volume chargeable au fond est plus petit que sur les autres modeles d e même longueur ; en contrepartie les performances sont meilleures que sans les étraves etc ...

pour plusieurs jours en mer je pense comme Gaelounet quie la longueur est insufisante , 5m est effectivement un minima pour ces projets .. Grabner avec son Discovery s'approche de ce programme mais avec un prix et une technologie dissuasive .



bonnes balades ;)
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 28 mars 2009

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Erön Riog :
rubis :
vidéo d'un AE de 4 mètres dans les rouleaux çà passe plutot bien malgrès des pagaies un peu nul :
http://www.youtube.com/watch?v=I-CzMw7tHMo&feature=related

J'aurais bien voulu voir son comportement avec les deux dernières vagues :/
parce que la, a mon avis...il nous faisait un roulé boulé le gars :siffle:

à oh my good c'est coupé il a fait plouf c'est sur ( la vague qui arrive est haute et très déferlante ) mais bon avec de la persévérance il est passé .
posté le 28 mars 2009 mis à jour le 28 mars 2009

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Tiens une petite video pour faire rêver ...

sympa les metzeler riverstar
5m20 x 0m85 29kg
mais plus fabriqué .
une occas ici : http://www.quoka.de/wassersport/boote-schiffe-yachten-und-zubehoer/cat_51_5106_5780_adresult_27113846.html
posté le 29 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
En effet, pas mal les petites vidéos de Gaëlounet pour rêver par un triste week-end froid et pluvieux ;).

Merci Rubis pour tes précisions sur le modèle des kayaks qu'ils utilisent. Voilà qui correspond mieux à ma conception du KG pour randonner en mer. N'entravant que couic à la langue de Goethe je n'ai pas pu comprendre s'il était autovideur. Ca serait pas impossible vu la position assez élevée des pagayeurs. Et à mon avis, ça serait un gros + !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 29 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
En effet, pas mal les petites vidéos de Gaëlounet pour rêver par un triste week-end froid et pluvieux ;).

Merci Rubis pour tes précisions sur le modèle des kayaks qu'ils utilisent. Voilà qui correspond mieux à ma conception du KG pour randonner en mer. N'entravant que couic à la langue de Goethe je n'ai pas pu comprendre s'il était autovideur. Ca serait pas impossible vu la position assez élevée des pagayeurs. Et à mon avis, ça serait un gros + !

Voilà la notice d'utilisation du Riverstar en 3 langues (allemand, français, anglais). Ne me remercie pas.
Comme la plupart des KG germaniques il a été conçu pour l'eau calme des lacs et des rivières, et pas vraiment pour la mer (la vraie, celle qui remue). Non il n'est pas autovideur.
C'est dommage qu'il n'ait pas été repris par un autre constructeur, mais le coût en serait certainement très élevé.
Pour être autovideur un kayak doit avoir un fond épais et surélevé, ce qui nuit à la stabilité. Pour ma part je pense que c'est un inconvénient qui est compensé par un avantage bien mince. Pour descendre des rapides de classe III ou plus il est indispensable qu'un KG soit autovideur, mais dans d'autres conditions je n'en vois pas la nécessité.
posté le 29 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Je ne te remercie pas Gaëlounet, mais c'est quand même sympa de ta part. Préviens-moi si tu veux aussi être enterré sans fleurs ni couronnes :D !

Je n'aime pas beaucoup les KG pontés. Ils sont plus lourds, l'espace intérieur y est généralement très restreint à cause du volume des boudins qui constituent la coque. L'entretien (nettoyage, séchage et réparation) est difficile voire même impossible sur certains modèles à double enveloppe. Tout ceci m'amène donc au SOT qui se doit d'être autovideur si l'on veut s'aventurer sur des flots un peu agités. Sinon que faire quand on embarque plus d’eau qu’on ne peut en évacuer en écopant ? Et ça arrive même sur une mer de fantaisie comme la mer Méditerranée par exemple, parole de marseillais !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 30 mars 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
BM :
Je ne te remercie pas Gaëlounet, mais c'est quand même sympa de ta part. Préviens-moi si tu veux aussi être enterré sans fleurs ni couronnes :D !

Je n'aime pas beaucoup les KG pontés. Ils sont plus lourds, l'espace intérieur y est généralement très restreint à cause du volume des boudins qui constituent la coque.

le volume des boudins est commun a tous les gonflables .. a peu de choses près ...
pour le choix du SOT pourquoi pas mais ce n'est pas le même programme .. transportabilité , poids ( souvent le double d'un KG ) et été comme hiver le froid fait des ravages car il n y a aucune protection .. mais si tu embarque autant d'eau , les vagues doivent être .. comment dire ... Marseillaises ;) Humour ne pas frapper sur la tête :drapeau:
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 30 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Andy,

Par SOT j’entendais SOTG (c’est-à-dire SOT gonflable), donc ton argument du poids ne tient pas, bien au contraire.

Concernant le risque d’hypothermie... tu oublies que nous sommes en train de rêver et que nous navigons à Tahiti ! De plus, ce problème peut être résolu grâce à une combinaison had hoc.

Quant aux vagues, à Marseille, elles sont terrrriiiibleu, peuchère... :snif:!
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 30 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
Je ne te remercie pas Gaëlounet, mais c'est quand même sympa de ta part. Préviens-moi si tu veux aussi être enterré sans fleurs ni couronnes :D !

Je n'y manquerai pas. Dans mon message précédent j'ai omis une phrase qui disait : "remercie plutôt Google".

BM :
Tout ceci m'amène donc au SOT qui se doit d'être autovideur si l'on veut s'aventurer sur des flots un peu agités. Sinon que faire quand on embarque plus d’eau qu’on ne peut en évacuer en écopant ? Et ça arrive même sur une mer de fantaisie comme la mer Méditerranée par exemple, parole de marseillais !

Avec la flottille de KG dont tu disposes je me demande comment diable tu peux avoir envie d'un SOTG. Chacun voit midi à sa porte n'est-ce-pas. Cependant je me demande aussi dans quelles circonstances tu as embarqué plus d'eau que tu ne pouvais en écoper. Moi çà m'est arrivé deux fois, la première fois contre un gros clapot très raide en Italie (mais j'avais oublié mon écope), une autre fois sous un orage impressionnant en Croatie (un genre de déluge à quasiment rempli le bateau). Quand je navigue seul le Grabner Holiday embarque très peu d'eau et j'en viens à bout en quelques coups d'éponge.
posté le 31 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Gaelounet :
Cependant je me demande aussi dans quelles circonstances tu as embarqué plus d'eau que tu ne pouvais en écoper.

Il a suffi qu’un jour le vent se lève sur une assez forte houle avec laquelle nous étions partis. Dès les premiers moutons - déferlantes pour les vrais marins, je crois - l’Hélios a commencé à embarquer et la situation s’est rapidement dégradée, le bateau plein d’eau étant devenu très difficile à diriger pour regagner un abri. Je me suis d’ailleurs rendu compte à cette occasion qu’une écope n’aurait servi à rien car nous n’avions pas trop de nos quatre bras pour avancer et garder notre équilibre. Heureusement Quelqu'un veillait sur nous et nous avons pu nous réfugier à la Madrague (pour ceux qui connaissent) !

Cela s’est passé à Marseille, pardi ! Mais personne n’est obligé de me croire.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 31 mars 2009 mis à jour le 31 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Pour répondre plus complètement à Gaëlounet et illustrer ma pensée, je voudrais rajouter que je ne suis pas seul “à voir midi à ma porte” (il m’a fallu un peu de temps pour comprendre le sens de cette expression que je ne connaissais pas). En effet, Feathercraft, maison dont personne ne conteste le sérieux et la qualité de la production, a 3 SOTG à son catalogue. Ils correspondraient assez bien à ma recherche et me permettent d’alimenter encore mes rêves, même diaboliques, auxquels je tiens beaucoup.





PS : la dernière image est pour Andy ;) !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 31 mars 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
effectivement grosse vague de neige , elle est froide a Marseille cong ! ;)
ps j'ai pas de chien :D
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 31 mars 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
En effet, Feathercraft, maison dont personne ne conteste le sérieux et la qualité de la production, a 3 SOTG à son catalogue. Ils correspondraient assez bien à ma recherche et me permettent d’alimenter encore mes rêves, même diaboliques, auxquels je tiens beaucoup.

Là tu marques un point. Moi-même je voudrais bien avoir l'occasion de les essayer.
Ceci dit, tu n'échapperas pas à l'inondation avec ces engins. La vidange n'étant pas vraiment instantanée, il peut y avoir des situations où l'eau entre plus vite qu'elle n'est évacuée.
Le Gemini et le Java sont des embarcations "normales" en terme de stabilité. Par contre le Jetstream n'a quasiment pas de stabilité statique et un débutant passera beaucoup de temps à nager à côté avant de le maîtriser.
posté le 31 mars 2009 mis à jour le 31 mars 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
les SOT . G de feathercraft sont des hybrides , comme le discovery de Grabner , avec parties tubulaires en renfort de structure .. le vrai hic c'est quand ça plie .. et l'autre de taille c'est le prix , en dollars canadiens 3500 qui ramene a plus de 2000 euros avant transport et TVA .. beau mais un autre monde is n it ;)
c'est un peu comme comparer une bonne Clio a une belle sportive an quelque sorte :D

mais sur cette photo http://www.feathercraft.com/gallery/java.php
je ne trouve pas la rigidité promise sur le site car le bateau ploie sous le poids du pagayeur malgré l'eau plate ... a essayer mais a ce prix la , je trouve que même si c'est superbement construit ça ne vaut pas leurs démontables ;)
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 31 mars 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Gaëlounet,


Je crois que tu as mis le doigt sur le problème majeur rencontré avec les SOTG qui sont nécessairement hauts de plancher et donc assez instables à cause d’un centre de gravité élevé. Bien sûr, ce défaut peut-être corrigé par l’élargissement de la coque, mais c’est alors au détriment des performances et de la manoeuvrabilité, en particulier dans la vague prise sur le travers. Difficile de trouver le bon compromis.

J’ai pu “essayer” chez Globetrotter, à Berlin, en piscine, brièvement et en tenue de ville, les modèles Java et Jet Stream. Tes commentaires correspondent tout à fait à l’impression que j’ai gardée de cette expérience que je qualifierais avec le recul de hasardeuse au regard des conditions dans lesquelles je l’ai faite.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 31 mars 2009 mis à jour le 01 avr. 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Andy,


Je ne trouve pas qu’une certaine “mollesse” soit un défaut pour un kayak de mer. Au contraire, ça l'empêche de cogner trop dur sur la vague et ça ne nuit pas forcement à ses performances.

Quant au prix...!? C’est un peu à cause de lui que je me suis plus modestement rabattu sur le Safari de Gumotex. Mais bien-sûr, ce n’est pas tout à fait la même chose...!
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 31 mars 2009
posté le 01 avr. 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
BM :
Andy,


Je ne trouve pas qu’une certaine “mollesse” soit un défaut pour un kayak de mer. Au contraire, ça l'empêche de cogner trop dur sur la vague et ça ne nuit pas forcement à ses performances.

ben moi je pense le contraire comme la majorité de ceux qui font des bateaux en carbone pour plus de rigidité , ou qui ajoutent des tubes alu dans leur gonflables en argumentant de la rigidité ... qu'ils n'ont pas obtenu :D et a ce prix la je trouve que le produit ne correspond pas a la description .
pour les performances quand un bateau tape c'est parce que l'étrave comporte trop de volume , pas parce qu'il est trop rigide bien au contraire ... j'ai pu comparer par exemple le AE c en version stock et le même avec mon systeme de quille , on obtient sans peine 20% de vitesse en plus sur eaux plates , et bien plus de différence en mer agitée ...
crois moi si la rigidité n'avait pas de raison d'être on ne serait pas aussi nombreux a investir dans des concepts pour l'obtenir , au prix d'une augmentation du prix client ;)
bonnes balades
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
posté le 01 avr. 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Andy,


Tu as peut-être raison. Pourtant, certains puristes qui construisent leur kayak selon la tradition préfèrent en assembler l’ossature avec des liens afin qu’elle garde une certaine souplesse. Si c’est le terme de “mollesse” qui te choque dans mon précédent message, tu peux le remplacer par ce dernier.

Dans mon cas, il m’arrive même de diminuer légèrement la pression nominale pour augmenter le confort selon l’état de la mer et de mon humeur, un peu comme on le fait avec une Citroën à suspension oléopneumatique variable.
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 01 avr. 2009

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
BM :
Pourtant, certains puristes qui construisent leur kayak selon la tradition préfèrent en assembler l’ossature avec des liens afin qu’elle garde une certaine souplesse.

Puriste, tradition... Arrête avec les gros mots.

BM :
Dans mon cas, il m’arrive même de diminuer légèrement la pression nominale pour augmenter le confort selon l’état de la mer et de mon humeur, un peu comme on le fait avec une Citroën à suspension oléopneumatique variable.

Non seulement tu oses parler de mollesse mais en plus tu te vautres dedans en toutes occasions. Belle mentalité !
posté le 01 avr. 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
Gaelounet :
Non seulement tu oses parler de mollesse mais en plus tu te vautres dedans en toutes occasions. Belle mentalité !

Et tu ne sais pas tout, j'ai en plus une âme de Sybarite !
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 02 avr. 2009

BM
Sterne arctique
(106 messages)
Inscription : 04/09/06
Lieu : Toulouse (31)

Message privé
andy :
BM :
Andy,


Je ne trouve pas qu’une certaine “mollesse” soit un défaut pour un kayak de mer. Au contraire, ça l'empêche de cogner trop dur sur la vague et ça ne nuit pas forcement à ses performances.

ben moi je pense le contraire comme la majorité de ceux qui font des bateaux en carbone pour plus de rigidité , ou qui ajoutent des tubes alu dans leur gonflables en argumentant de la rigidité ... qu'ils n'ont pas obtenu :D et a ce prix la je trouve que le produit ne correspond pas a la description .
pour les performances quand un bateau tape c'est parce que l'étrave comporte trop de volume , pas parce qu'il est trop rigide bien au contraire ... j'ai pu comparer par exemple le AE c en version stock et le même avec mon systeme de quille , on obtient sans peine 20% de vitesse en plus sur eaux plates , et bien plus de différence en mer agitée ...
crois moi si la rigidité n'avait pas de raison d'être on ne serait pas aussi nombreux a investir dans des concepts pour l'obtenir , au prix d'une augmentation du prix client ;)
bonnes balades

Oui, mais en remontant le fil de cette question (cinquième message), je me suis rendu compte que toi aussi, Andy, tu cachais un coeur “tendre”....

andy :
...pour ma part si je naviguais dans des vagues de taille moyenne soit 1m a 1,5m je ne mettrai pas de pieces rigides car l'avantage du gonflable en cas de grosse boite c'est justement qu'il est mou , donc déformable....
Hélios 380 et Safari (Gumotex), Raid I 460 (Nautiraid), Holiday 3 (Grabner).
posté le 02 avr. 2009

a_quitté_le_forum
Sterne arctique
(239 messages)
Inscription : 23/02/07

Message privé
dans un texte on peut trouver ce que l'on vuet y lire ;) la mollesse relative d'un bateau est un point négatif pour les performances c'est un fait .
Pour un gonflable rajouter une piece rigide tubulaire risquant de casser ou se tordre ne permet pas une évolution en sécurité dans des vagues ou rouleaux marqués , c'est mon point de vue ..

Donc le mou qui se déforme dans les grosses vagues ou déferlantes de 1,5m ce qui est déja gros contrairement a ce que je lis dans des récits d'aventures disons un peu amplifiées ( 60 noeuds de vent des vagues de 5metres le tout avec un ou deux mois d'expérience etc .. chacun est libre de se s propos :D ) le mou relatif donc me semble un bon choix .
Par contre pour avoir expérimenté le rigidificateur dans un gonflable , je lui préfere la solution du tout gonflable , ou alors d'un démontable qui, offre d'autres avantages .. Sauf bien sur si l'on reste raisonnable dans ses choix de conditions navigables ..

Pour moi en terme de vague je distingue ( comme l'ensmble des marins ) la houle qui effectivement si elle est ample est navigable jusqu'a des hauteurs élevées ( 2 a 3m semble déja costaud mais on peut s'y trouver rapidement dans les calanques .. ) et les vagues déferlantes qui déja a 1,5m de hauteur font souvent désaller un kayak si le surf n'est pas parfaitement maitrisé .
Quand au vent n'oublions pas que, à 60 noeuds, on a du mal a tenir debout sur la plage ...
mais ce que j'en dis ... n'est qu'avis personnel :D
Utilisateur ayant souhaité quitter le forum...
(partager)
Remonter