Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Philosophie du voyage nature
Au sujet des petits cadeaux en voyage. 6
(partager)
posté le 06 mars 2009

Renaud
Etourneau
(50 messages)
Inscription : 06/12/06

Message privé
J'ai reçu un mail de qulqu'un qui me demandait des renseignement pour un voyage en mongolie. Cette personne me demandait entre autre ce qu'elle pouvait emporter comme petits cadeaux si elle partait la bas. Je vous fais par de la réponse que je lui ai fait. Car si j'ai un point de vu personnel sur la question je ne suis pas non plus bien certain que ce soit le meillleur. Et comme c'est une question qui je pense est importante et interressante, je met ma réponse en débat pour connaitre vos avis et me faire une idée plus précise sur la question.

Donc voila ma réponse au mail:

Pour ce qui est des cadeaux je vais te faire part d'une reflexion qui est personnelle et que je me suis forgé à force de voyager. Je ne fais pas de leçon, je donne juste mon point de vu. Pour faire court, je suis vraiment contre. L'explication elle est un peu plus complexe... Je sais que c'est très tentant. On aimerait faire plaisir aux gens que l'on rencontre et ce d'autant plus que ces rencontres sont souvents une réelle source de plaisir. Mais voila, je pense que cette attitude est néfaste et peu naturelle.

Néfaste car, ne serait ce que par notre présence dans de tels pays, nous poluons les cultures locales en cultivant des fantasmes sur la culture occidentale. Les gens prennent conscience de la différence de nos niveaux de vie et le compare aux leurs. Nous attisons alors chez eux le désir d'obtenir notre mode de vie et nos moyens. Je ne dis pas qu'ils n'y ont pas droit et que c'est bien pour eux, pour la culture et pour mon besoin d'autenticité touristique qu'il reste en l'état. Mais le fait est qu'ils n'ont pas à court ou à moyen terme la possibilité d'accéder à notre mode de vie. Alors nous ne faisons qu'atiser des désirs refouler et un sentiment d'infériorité. Une fois que je dis cela, il ne me reste plus qu'à rester chez moi. Ce que je ne fais pas non plus car j'aime trop voyager. Mais lorsque je voyage j'essaie au moins de limiter mon impact à ce niveau. Donc je ne déballe pas toute ma technologie (montre, GPS ...) à tout bout de champ. Je ne ment pas non plus lorsqu'on me pose des questions, il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles. Mais je ne me vante pas de tous nos acquis technologiques. Bon j'ai fait un grand détour et j'en reviens aux cadeaux. Je pense que ces petits cadeaux participent à tout cela. Ils donnent une idée d'aisance technologique, une croyance à une surabondance de biens en occident. On mène les gens à croire qu'on vit dans un pays de cocagne, ou on a tout, ou tout coute rien. Et puis progressivement les gens vont venir voir les touristes non plus par curiosité, pour échanger, pour le plaisir de discuter, mais pour essayer de grater un stylo, pour avoir un chewing gum ou un couteau. Et la, on détruit ce que l'on cherche en allant à la rencontre des gens lorsqu'on voyage. Il n'y aura plus de contact pour le plaisir et pour l'échange. Tout contact sera intéressé. Et avec la meilleure intention du monde on aura polué l'état d'esprit de ces gens. (il n'y a qu'à voir les rapports qu'on a avec les gens dans certains pays très touristiques comme le Maroc par exemple).

Le deuxième point est que je trouve que cette attitude est peu naturelle. Et la je risque de répondre à d'autre de tes interrogations. Il faut faire les choses avec respect et naturel. Comme à la maison. Souvent on m'a dit: commme il sont hospitaliers ces mongols! C'est fabuleux! Si 2 routards allemands passent devant mon jardin sac sur le dos et qu'ils me demandent de l'eau, je me vois mal leur dire d'aller se faire voir. Et si ils ont l'air sympa, il y a de forte chance que je leur propose une bière. Si ils me demande si il y a un coin pas loin ou ils est possible de bivouaquer, il y a aussi de forte chance que je leur propose un coin de mon jardin. Donc on peut tomber sur des gens sympas partout, ce n'est pas l'apanage de certains peuples d'être hospitalier. Par contre si je sens que les 2 allemands n'attendent qu'une chose c'est de se faire inviter chez moi pour voir une maison provençale et pour raconter à leurs collègues de boulot qu'ils ont bu un ricard avec un provençal, il y a de forte chance que je ne sois pas trop aimable. Voila en gros le type de question que je me pose quand je suis en voyage. Je ne vais pas planter ma tente à coté d'une yourte et je ne le demande pas parcequ'ils ne sont pas obligé de vouloir voir ma gananche. Par contre si le contact est sympa et qu'ils me le propose spontanément, je l'accepte avec plaisir. C'est pareil avec les cadeaux. Si un allemand qui a pioncé dans mon jardin m'offre une rolex, peut être que je la prendrais, mais je le considèrerais comme un gros tocard et je me sentirais un peu insulté. Par contre si il me propose de partager une bière c'est différent. Donc partager ses fruits secs au moment du dessert en mongolie c'est une chose, offrir un opinel à quelqu'un avec qui vous avez discuté 2h c'est autre chose.
Bon j'espère ne pas avoir été trop moralisateur. Mais c'est une question qui me tiend réellement à coeur depuis que je voyage. J'espère ne pas t'avoir trop cassé les pieds. Aprés chacun fait comme il l'entend.
posté le 06 mars 2009

ChristopheD
Milan noir
(351 messages)
Inscription : 15/05/07
Lieu : Bourgogne, hips !

Message privé
Après avoir vu pas mal de reportage en terre lointaine, le "cadeau" que j'ai trouvé sympa c'est la photo souvenir. Ca mange pas de pain, ça fait plaisir et ça dure plus longtemps qu'un gadget high-tech.
Bon, le soucis, c'est qu'avec la fin de Polaroïd, ça devient plus difficile ... :/
Adepte de la pulka depuis une reconstruction du bas du dos (interdiction de porter plus de 15 kg !!)."Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
posté le 06 mars 2009

floproteus
Martinet
(25 messages)
Inscription : 10/01/09
Lieu : Clermont-Ferrand - Auvergne

Message privé
+1
TAFDAC avec Renaud, rien à redire !
posté le 07 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Bien d'accord avec l'argumentation de Renaud.
Pour les photos, en Mongolie on prenait l'adresse des gens qu'il nous est arrivé de photographier (on ne photographie pas trop les gens dans l'ensemble car sinon j'ai l'impression de les traiter comme des animaux de zoo - c'est ma perception perso et je comprends que cela ne soit pas l'avis de tout le monde - donc quand on le fait c'est plus la pose photo de famille devant la yourte (voir CA4), on prend le type de photo qui leur fait plaisir) et à la fin du trip à Ulaan Baator on a fait développer les photos numériques sur papier et on les a envoyées aux adresses collectées.

Pour la photographie de "local" on pourrait ouvrir un fil dédié, mais je pense que le débat va être enflammé :)
Et pourquoi pas ?
posté le 07 mars 2009

nanette
Sterne arctique
(118 messages)
Inscription : 23/12/08
Lieu : Grenoble

Message privé
Bravo Renaud, tu as tout résumé. Je rajouterais juste une remarque (moralisatrice pour le coup) : en faisant des "petits cadeaux", notamment aux enfants parce qu'on les trouve mignons, on en fait des mendiants (y sont pas bêtes, ils comprennent vite que ça rapporte plus d'aller taxer les touristes de passage que d'aller à l'école pour avoir un hypothétique boulot qui rapporte des cacahuètes dans 10 ans!!!). Résultats : les "bonbon" "stylo" "pen" "chocolate" que l'on entend du Maroc au Vietnam en passant par l'Afrique et l'Amérique du Sud. Cela est hyper déstructurant, et néfaste à l'organisation des sociétés.

Pour les photos, c'est pas toujours évident de bien noter les adresses quand on ne parle pas la langue et que les gens ne savent pas nécessairement écrire, ou bien qu'ils sont nomades. L'idéal est de pouvoir retourner sur place ou de trouver des gens sympas qui veuillent bien jouer les facteurs.

Un fil enflammé sur la photo de "local" ? Je vote pour ! Pas plus tard que le mois dernier alors que je me baladais avec le tricycle (et une tenue bariolée il faut l'avouer) à Lyon, j'ai vu un touriste avec un gros zoom qui voulait me photographier en cachette. Je suis allé le voir furax et je lui ai dit que s'il voulait ma photo, la moindre des choses c'était de demander, je lui aurais oui, et il aurait en plus pu prendre son temps pour cadrer correctement. Là, il a juste gagné une volée d'insultes ! Je comprends tout à fait que les "locaux" n'aient pas forcément envie d'avoir leur tronche dans les albums photos ou sur les blogs des touristes de passage qui prennent à peine le temps de s'arrêter. Discuter avec eux, apprendre à les connaître un peu, puis leur offrir la photo que l'on a prise est quand même une démarche plus satisfaisante me semble-t-il.

Alors d'autres flammes dans le débat ? ;)

Pour revenir au sujet de discussion : est-ce que échanger qqs fruits secs au dessert quand on a été invité à manger sous une yourte c'est vraiment un cadeau ? N'est-ce pas juste continuer le partage avec des gens qui ont choisi de partager un peu avec nous ? C'est peut-être là qu'est le débat.
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité" Antoine de Saint-Exupéry http://transhimalaya.blogspot.com
posté le 08 mars 2009

Renaud
Etourneau
(50 messages)
Inscription : 06/12/06

Message privé
J'ai fait pareil qu'Olivier question photo. J'ai pris les adresses et j'ai envoyé les quelques photos que j'avais faites en Mongoie. Mais je ne sais pas si les gens les ont réellement reçu. Car les adresses en Mongolie...

Pour ce qui est de la photo, il y aurait aussi beaucoup de chose à dire. Dans l'ensemble, je suis du même avis que Nanette. Le tout c'est de respecté les gens et que le fait de faire des photos soit naturel. Il ne s'agit pas de shooter à tour de bras.

Tout à fait d'acc avec Nanette pour les raisins sec. Ce qui me semble important c'est simplement de partager. Juste comme on le ferait de partout. Du simple savoir vivre. Et ne pas se pointer avec n'importe quel cadeau en pensant qu'on est un chic type.
posté le 21 avr. 2009

Méla
Hirondelle
(6 messages)
Inscription : 10/06/06
Lieu : Montbrison

Message privé
Mais il faut reconnaitre qu'il n'est pas forcément évident d'avoir cette réflexion d'entrée de jeu. Personnellement, nous avons beaucoup évolué dans l'abord des gens que nous rencontrions au cours de notre voyage à cheval en Mongolie. C'est au bout de quelques temps qu'on s'est rendus compte qu'il n'était pas nécessaire voire même néfaste de gratifier matériellement les personnes qui nous accueillaient. Mais c'est à ça que servent les voyages: à faire réfléchir, si tant est qu'on ai le temps!!! Il est dure, en 2 semaines, de se faire une idée sur la question.
La démarche est la même pour celles et ceux qui payent sans rechigner des sommes astronomiques pour s'acheter à manger ou à boire sans au moins tenter la négociation comme peuvent le faire les locaux, tout ça parce que nous ne sommes pas à qq € près et qu'il est plus facile de payer. Les prix flambent ensuite pour les produits de base, y compris pour les gens du coin qui n'ont pas de revenus suffisants... C'est ce qui se passe au Népal, sur tous les grands treks très convoités des touristes. Le tourisme de masse crée une véritable économie parrallèle pas toujours profitable pour ceux qui en auraient le plus besoin.
Enfin, pour ce qui est des photos, au cours de notre taversée à vélo du Tibet, nous avons pu être confrontés au problème, et je peux vous dire qu'il est extrêmement énervant de voir des cars entiers de touristes chinois s'arrêter dans une montée de col pour vous photographier sans rien demander, en ayant l'impression que le guide vous décrit comme une espèce particulière d'Homo Vélocypèdis. Sans compter que ça peut être dangereux: je suis tombée une fois en rentrant dans la portière laissée ouverte d'une voiture d'un gars qui voulait me photographier alors que j'en ch... et que je baissais la tête pour ne pas qu'il voit mon visage diforme!!! Avec le souffle court, impossible de leur crier dessus!!!
Tout ça pour dire, que les conseils sur ces sujets doivent être donnés, mais que comme toujours, il n'y a rien de tel que DE PRENDRE LE TEMPS pour les expérimenter et faire évoluer sa propre réflexion.
A pluche!
(partager)
Remonter