Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Questions aux auteurs des articles
N°15: Vie Sauvage, la maladie de Lyme, la Méningo-encéphalite à tiques 21
(partager)
posté le 04 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Vos questions à David Manise à propos des maladies transmises par les tiques.
Et pourquoi pas ?
posté le 04 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Salut :)

Je ne résiste pas à l'envie de souligner la qualité du travail du Dr George sur le site http://www.maladies-a-tiques.com/ . Ce site est vraiment une MINE. Il est d'ailleurs certifié par le HONcode (certification de qualité pour les sites médicaux). Extrêmement complet et bien documenté... c'est notamment grâce à lui que j'ai pu poser (avec l'aide de mon médecin) le diagnostique d'encéphalite virale, qui a été confirmé par une sérologie tout récemment.

Bonne nouvelle, je jouis maintenant d'une immunité durable contre à peu près tous les Flavivirus de sous-type CEE. Cool non ? :)

Sinon j'ai déjà reçu plusieurs mails de soutien et d'encouragements... alors je rassure tout le monde, JE VAIS BIEN MIEUX :) Merci à tous pour vous bons mots et vos pensées qui font chaud au coeur...

INSPECTEZ-VOUS TOUS LES JOURS ;)

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 07 mars 2009

nanette
Sterne arctique
(118 messages)
Inscription : 23/12/08
Lieu : Grenoble

Message privé
Merci pour cet article vraiment bien fait. Il me semble que les autorités sanitaires devraient entreprendre des campagnes plus actives. La maladie de Lime est un peu nouvelle chez nous (Haute Savoie) alors qu'elle est très courante en Alsace-Lorraine-Suisse. Enfin quand je dis nouvelle, je veux dire dans son ampleur actuelle. Plusieurs de mes collègues, randonneurs du dimanche pour la plupart, en ont été victime cet été et cet automne (pas loin d'une dizaine !). La fille d'un collègue s'est retrouvée hospitalisée avec des symptômes neurologiques graves. La plupart d'entre eux n'avaient ressenti aucune piqûre, in retiré aucune tique (sans doute que la tique est tombée toute seule, d'où l'intérêt de bien s'inspecter PARTOUT TOUT DE SUITE après une balade comme l'a souligné David). J'espère que cet article sensibilisera au moins les voyageurs nature qui sont particulièrement exposés.

Je ne savais pas que cela immunisait ! Ca valait le coup finalement :p
"Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité" Antoine de Saint-Exupéry http://transhimalaya.blogspot.com
posté le 07 mars 2009 mis à jour le 07 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Attention ! :) C'est uniquement l'encéphalite virale qui est immunisante, pas la maladie de Lyme qui, elle, est causée par une bactérie, et se soigne donc avec des antibiotiques adaptés ;)

La maladie de Lyme est peu et mal immunisante.

Le Dr George indique sur son site que les personnes sensibilisées et un peu "allergisées" aux piqûres pourraient courir moins de risques d'être infectés, notamment à cause de la démangeaison qui permet de localiser et de retirer prématurément les tiques...

Quand on se plonge dans le détail dans l'analyse des mécanismes de transmission et de lutte contre les diverses maladies transmises par les tiques, on se rend compte que c'est une vieille histoire, et que la complexité des diverses mesures et contre-mesures mises en place des deux côtés (tant chez le parasite que chez l'hôte), est franchement hallucinante... et fascinante.

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 07 mars 2009

Bixente
Milan noir
(350 messages)
Inscription : 08/05/08
Lieu : Hasparren (64)

Message privé
Oui, merci DAVID pour ce témoignage si prenant.
J'ai deux phobies lors de mes escapades en pleine nature européenne :
- les frelons que je redoute terriblement pour leur agressivité,
- et les tiques que je redoute pour leur passivité.

Je suis un inconditionnel de l'inspection méthodique, pour certains mon comportement s'apparente à de la hypocondrie, mais depuis que j'ai rencontré un agent de l'ONF il y a quinze ans qui était atteint de la maladie de Lyme (c'était les prémisses de la découverte de cette maladie) je psychote entraînant petit à petit mon entourage.... Nous nous inspectons même plusieurs fois par jour, à la sortie d'une traversée d'une fougerai, à la sortie d'un bois, après être passé à proximité de troupeau.... Nous avons fait un paquet de sérologies ...
En terre Basque il y a même une montagne (Baigura) où nous n'allons plus tellement les pottoks (petits chevaux basques) véhiculent ce genre de bébêtes, à peine assis sur un caillou que les tiques te sautent dessus, et pas des nymphes, de bonnes bestioles de 4 ou 5mm.

Bref, je suis très heureux que ton témoignage soit disponible à la lecture dans un magasine, car pour le moment c'est encore un peu tabou de parler des tiques chez les humains.

En espérant que tu pourras retrouver toutes tes facultés rapidement.
Bixente
posté le 07 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Salut Bixente :)

Effectivement, il convient d'être prudent... Ceci dit, une fois qu'on connaît bien le risque et les moyens de le limiter, on peut se permettre de continuer ses activités nature favorites sans tout le temps psychoter. Le tout, c'est de bien s'inspecter, et surtout de consulter dès les premiers symptômes étranges. Prise à temps, la maladie de Lyme est bénigne. L'encéphalite virale, de son côté, représente malgré tout un risque limité en France. Les autorités de santé ne recommandent pas la vaccination, même pour les personnes les plus exposées, au vu du faible pourcentage de tiques porteuses. Ceci dit, je viens de lire sur le site du Dr George que le virus se transmet entre les générations de tiques... Je pense qu'on peut donc raisonnablement en déduire que ce problème sera de plus en plus important dans les décennies à venir. Autant en parler tout de suite... ! :)

PREVENIR, DETECTER, RETIRER+DESINFECTER, CONSULTER :)

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 07 mars 2009

floproteus
Martinet
(25 messages)
Inscription : 10/01/09
Lieu : Clermont-Ferrand - Auvergne

Message privé
.
Merci pour cet excellent article qui tombe moins d'un mois avant ma "grand traversée" ! Il est vraiment détaillé et bien écrit, efficace.
Je ne connaissais pas le sujet et je dois dire que ça fait un peu peur, mais advienne que pourra, en suivant vos conseils ça devrait aller !

Flo
.
posté le 08 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Salut Florian :)

Normal d'avoir peur. C'est sain et utile. J'avoue que le weekend dernier alors que je repartais en stage, j'ai eu un petit moment de stress aussi. Mais bon. Faut pas s'empêcher de vivre parce qu'on a peur de mourir :D

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 08 mars 2009

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Bravo pour l'article. C'est vrai le site http://www.maladies-a-tiques.com/ est le plus complet que je connaisse.
Depuis de nombreuses années nous emportons cette fameuse pince en forme d'arrache-clou, à placer entre la peau et la tique, puis tourner en tirant doucement, c'est super efficace. L'été dernier dans la vallée du Biros ( Pyrénées ariégeoises ), on en ramenait presque tous les jours.
Il y a quelques années dans le cantal, le 1er médecin consulté pour un mollet tout enflammé, n'a pas pas fait le rapprochement, le 2nd a eu le bon réflexe de donner l'antibiotique qui va bien .
Dans l'article il est écrit que les tiques ne tombent pas des arbres, pourtant comment expliquer lorsqu'on en trouve sur la tête ou près des oreilles ?
posté le 08 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
PHILIP :
Dans l'article il est écrit que les tiques ne tombent pas des arbres, pourtant comment expliquer lorsqu'on en trouve sur la tête ou près des oreilles ?

On peut en attraper quand on fait la sieste, allongé par terre... directement sur la tête. Sinon elles peuvent aussi grimper sur les vêtements, exemple sur une manche de veste, et trouver leur premier bout de peau découvert au niveau de la tête...

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 10 mars 2009

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
Pour avoir trouvé au soir d'une balade, entre 15 et 20 tiques accrochées au niveau des jambes, bras et entrejambe et torse, je confirme que les plus petites sont très difficiles à détecter, je n'ai distingué certaines qu'au troisième balayage visuel. Pourtant j'étais assez attentif. Mais je pense qu'avec l'habitude on les repère plus facilement.

D'où mes questions: lorsque l'on porte des vêtements longs, les tiques vont-elles avoir tendance à monter et se fixer au niveau de la tête ? Ou bien les vêtements longs contribuent à la prévention du fait que la tique a plus de chances de se laisser tomber avant d'arriver jusqu'au niveau du cou ?

Je pose la question car le cuir chevelu est probablement l'endroit le plus difficile à inspecter pour ceux qui n'ont pas les cheveux courts (trèèèès courts :) ), ne vaut-il donc mieux pas au contraire porter des vêtements courts pour leur permettre de se fixer au niveau des jambes et des bras pour pouvoir les détecter plus facilement ?

Je n'oublie pas l'insectifuge bien sûr: où le mettre ? Le DEET peut se mettre sur la peau ou sur les vêtements (même si certains plastiques réagissent mal).
Les chevilles celà semble évident, mais si la tique peut s'accrocher jusqu'au niveau du genou, ne faudrait-il pas le mettre plus haut ou se recouvrir les jambes ?
Les poignets ? Pour éviter à la tique de longer le vêtements et rentrer par là ? Le cou (même idée) ?
posté le 10 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
oli_v_ier :
D'où mes questions: lorsque l'on porte des vêtements longs, les tiques vont-elles avoir tendance à monter et se fixer au niveau de la tête ? Ou bien les vêtements longs contribuent à la prévention du fait que la tique a plus de chances de se laisser tomber avant d'arriver jusqu'au niveau du cou ?

Elles peuvent aussi grimper sous les vêtements... c'est typiquement ce qui arrive quand elles s'accrochent à nos pieds, et qu'elles remontent sous le pantalon. Pas mal de gens conseillent de mettre les bas de pantalons dans les chaussettes, et le t-shirt dans le pantalon, ce qui oblige les tiques à monter longtemps avant de trouver de la peau... et augmente les chances qu'on les trouve avant, surtout si on porte des vêtements clairs. L'armée canadienne a d'ailleurs des pantalons avec guêtres internes intégrées, qui vont dans les chaussettes et les bottes... pour cette raison.

Je n'oublie pas l'insectifuge bien sûr: où le mettre ? Le DEET peut se mettre sur la peau ou sur les vêtements (même si certains plastiques réagissent mal).
Les chevilles celà semble évident, mais si la tique peut s'accrocher jusqu'au niveau du genou, ne faudrait-il pas le mettre plus haut ou se recouvrir les jambes ?
Les poignets ? Pour éviter à la tique de longer le vêtements et rentrer par là ? Le cou (même idée) ?

Les tiques peuvent assez facilement se faufiler sous un élastique, sauf s'il est très large et très serré... j'en ai déjà trouvé sous l'élastique de mon slip. Bien installées en train de bouffer. Personnellement, je mets plutôt l'insectifuge aux endroits les plus exposés, à savoir les chevilles et les jambes du pantalon. Mais bon, dans la mesure où ça n'est pas efficace à 100%, et donc où ça n'affranchit pas d'un examen quotidien attentif... je zappe de plus en plus l'insectifuge (sauf pour les parasites volants...).

L'insectifuge diminue le risque, mais ne l'annule pas complètement.

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 11 mars 2009

oli_v_ier
Martinet
(29 messages)
Inscription : 03/06/06

Message privé
DavidManise :
Elles peuvent aussi grimper sous les vêtements... c'est typiquement ce qui arrive quand elles s'accrochent à nos pieds, et qu'elles remontent sous le pantalon. Pas mal de gens conseillent de mettre les bas de pantalons dans les chaussettes, et le t-shirt dans le pantalon, ce qui oblige les tiques à monter longtemps avant de trouver de la peau... et augmente les chances qu'on les trouve avant, surtout si on porte des vêtements clairs. L'armée canadienne a d'ailleurs des pantalons avec guêtres internes intégrées, qui vont dans les chaussettes et les bottes... pour cette raison.

Ok pour le bas du pantalon dans les chaussettes, mais étant donné la taille de certaines tiques que j'ai chopées (1 à 2mm), j'ai vraiment des doutes sur ma capacité à pouvoir les repérer sur un tissu, même clair (d'autant que plus c'est clair et propre et plus je les salis vite :D) : il y a toujours des petits débris et saletés qui viennent se mettre et rendre le repérage des petites tiques difficile.
Donc avec vêtements longs et pant' dans chaussettes, si on ne les repère pas, elles grimpent jusqu'aux cheveux, et là pour les repérer... Hum.
J'observais certaines tiques se déplacer sur ma peau, il y en a qui ont un bon rythme ! Leur faudrait pas plus de 10-15 minutes pour aller de bas en haut à ce rythme, d'autant plus si elles marchent sur un tissu plutôt qu'en slalomant entre les poils :).
Bref, pas totalement convaincu par le repérage sur vêtements longs, mais à tester. Si c'est moyen, étant la difficulté à repérer des tiques au niveau de la tête, dans les cheveux, quand on est seul, je me demande si je ne préfèrerai pas être en short et leur offrir de s'installer plus bas... :) .

Pour conclure, l'idéal est donc d'avoir la boule à zéro... avec le pantalon dans les chaussettes :D .

David :
oli_v_ier :
Je n'oublie pas l'insectifuge bien sûr: où le mettre ?

Les tiques peuvent assez facilement se faufiler sous un élastique, sauf s'il est très large et très serré... j'en ai déjà trouvé sous l'élastique de mon slip. Bien installées en train de bouffer. Personnellement, je mets plutôt l'insectifuge aux endroits les plus exposés, à savoir les chevilles et les jambes du pantalon. Mais bon, dans la mesure où ça n'est pas efficace à 100%, et donc où ça n'affranchit pas d'un examen quotidien attentif... je zappe de plus en plus l'insectifuge (sauf pour les parasites volants...).

L'insectifuge diminue le risque, mais ne l'annule pas complètement.

Oui, comme chacune des mesures préventives: inspection et répulsif ne sont pas imparables. Il s'agit de trouver comment le diminuer de la façon la plus intelligente possible :) .

Merci pour tes conseils David.
posté le 11 mars 2009 mis à jour le 11 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Salut :)

oli_v_ier :
Bref, pas totalement convaincu par le repérage sur vêtements longs, mais à tester.

Pas facile hein, surtout pas avec des vêtements sales comme moi aussi j'en ai quand je suis dehors... Et il faut regarder régulièrement. Un coup d'oeil de temps en temps ne suffit pas...

Si c'est moyen, étant la difficulté à repérer des tiques au niveau de la tête, dans les cheveux, quand on est seul, je me demande si je ne préfèrerai pas être en short et leur offrir de s'installer plus bas... :)

Ouaipe. Dans ton cas, sans doute :) Ceci dit, quand je ne suis pas seul, je suis plus à l'aise de demander à un pote ou un stagiaire de regarder derrière ma tête que derrière mes testicules... chai pas pourquoi :D

Bref. Le plus important, je pense, n'est pas de proposer une réponse parfaite (qui de toute manière n'existe pas), mais bien de faire en sorte que les gens comprennent comment les tiques fonctionnent, pour qu'ils puissent prendre les mesures les plus pertinentes pour eux-mêmes, et par eux-mêmes.

Sinon, un facteur à ne pas oublier, c'est les morsures à la maison. L'an dernier ma femme s'est retrouvée avec une tique dans les cheveux. Elle n'était pas sortie dans les bois depuis des semaines. Notre hypothèse est que j'ai dû en ramener une dans mes vêtements ou dans mon matos... Bref, faut pas hésiter à inspecter/nettoyer le matos de rando avant de le rentrer, et à balancer les vêtements directement au lave-linge...

Ciao ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 28 mars 2009

Askelon
Martinet
(24 messages)
Inscription : 21/07/08

Message privé
Salutations David, et merci pour ce papier très instructif ! et qui m'intéresse d'autant plus que je prépare un voyage de 6 semaines minimum pour cet été.

Ce que je retiens, c'est que comptant voyager en Gironde puis nord de l'Espagne, je risque moins de rencontrer ces charmantes bébêtes que si j'avais choisis l'Autriche, c'est déjà une bonne chose. Mais ça n'empêchera pas une inspection minutieuse chaque soir, et une uniformisation de mon potentiel pileux à 5mm avant le départ histoire de faciliter les recherches.

Bon, les vêtements couvrant, ça ne va pas être possible, j'ai horreur de marcher couvert (inconditionnel du short+tshirt) donc surveillance accrue. Repérer l'intrus, l'évacuer, consulter le médecin le plus proche. Et au pire, noter les symptômes apparent, et consulter.

Ça c'était pour la récitation de leçon, une question toutefois : y a-t-il des produits naturels qui repoussent les tiques ? ma grand-mère avait des recettes (de grand-mère donc) anti-moustique, comme se faire des infusions ou frotter sur sa peau des feuilles de citronnelle avant de dormir, se badigeonner de lavande, etc. Des suggestions sur des moyens de faire ça en chemin dans les régions que je vais traverser ?

Merci d'avance :)
posté le 28 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Je suis en train de tester des huiles essentielles qui sont efficaces contre les poux, en espérant que ça puisse éventuellement aider... parce que bon du DEET sans arrêt, non seulement ça coute cher et c'est pas écolo, mais en plus ça pue et ça ruine les textiles synthétiques donc bof...

Je verrai bien si ça aide ou pas, mais quoi qu'il en soit ça ne me dispensera pas d'une inspection minutieuse.

Bon voyage pour cet été ! :)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 29 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Salut David
Tu testes avec quelles huiles essentielles ?
Et pourquoi pas ?
posté le 29 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
C'est un mélange fourni par des copains qui distillent des huiles essentielles bio. Ca contient :

- Géranium Rosat
- Girofle
- Lavande fine
- Thym à linalol

A la base c'est prévu pour une utilisation dilué dans de l'huile pour se débarasser des poux (2 gouttes dans l'huile + peigne)... Et je constate avec ma fille (beaux grands cheveux à la maternelle = poux chaque année) que ça marche bien aussi en préventif : 1-2 fois par semaine, deux gouttes de ce mélange d'HE dans le shampoing et hop. Plus de poux depuis 2 ans, malgré une exposition identique.

Donc pure hypothèse : Je me suis dit que comme les tiques sont aussi des acariens, autant le même mélange pourrait aider un peu à les décourager. Donc avant d'aller me rouler dans les herbes et les feuilles mortes je me lave en ajoutant une petite goutte du mélange par-ci par là (faut pas en abuser parce que ça décape bien, mine de rien !!!). Ca me fait une drôle d'odeur mi-cloude girofle mi tisane pour les bronches <rire>... j'attends de tester un peu plus longtemps avant de me prononcer sur l'efficacité du truc.

Pas évident de tester ça de manière un tant soi peu sérieuse, même juste pour mon cas particulier...

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 29 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Merci David pour la précision
Il faudrait que tu nous concoctes un test avec une méthodologie scientifique. Genre un long tube en verre avec d'un côté un petit carton imbibé d'HE.
Au bout d'une heure tu regardes le barycentre des positions des tiques dans le tube, si sur plusieurs essais le barycentre est plutôt situé du côté sans HE c'est que ça a une certaine efficacité. On peut imaginer des tas de tests comme ça et après tu publies un petit article dans Nature ;)
Et pourquoi pas ?
posté le 29 mars 2009 mis à jour le 29 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
:D

Ouais mais moi je pars du principe que les comportements des tiques, comme ceux de pratiquement tous les êtres vivants, sont fondés sur des schémas/attracteurs indépendants et concurrents, sans la moindre gestion centralisée... exemple la tique sera disons repoussée par l'odeur des HE mais attirée à dans une proportion par la perspective du repas de sang frais (dans des conditions données qui peuvent varier). Résultat, ça marchera pour un bout de carton (attractivité zéro, odeur des HE présente), mais pas si on refait le test avec ma main (odeur des HE repoussante mais attractivité élevée pour une tique affamée). Par exemple.

Ce modèle un peu systémique est par ailleurs intéressant pour expliquer plein de nos comportements paradoxaux de manière simple et efficace : exemple on garde un boulot qui nous gave parce qu'on a trop peur d'en changer. Tant que la peur est plus forte que la "gavation", on reste... quitte à faire le grand écart entre une rage incroyable et une peur de l'inconnu tout juste un peu plus grande...

Mais je digresse :)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
posté le 29 mars 2009

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Tu as raison et c'est très intéressant. Tu pourrais nous pondre un petit point de vue de l'extraterrestre sur le sujet :)
Tiens-nous au courant si tu trouves une bonne expérience à mettre en place.
Et pourquoi pas ?
posté le 29 mars 2009

DavidManise
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 14/06/06
Lieu : Sur la route...

Message privé
Ouaipe, si tu veux je vous ponds un petit PVET... mais je vais déjà finir mon texte sur les ours ;)

David
http://www.davidmanise.com http://stages-survie-ceets.org
(partager)
Remonter