Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
De Modane à Mt Dauphin,par Briançon à travers les Alpes 2
(partager)
posté le 25 août 2008 mis à jour le 25 août 2008

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Voici le récit d'une randonnée pédestre alpine effectuée pendant l'été 2005.

Je conseille de suivre l'itinéraire pour ceux qui ne connaissent pas les Hautes-Alpes avec www.geoportail.fr le site en ligne de l'IGN.

Bon c'est pas un raid de plusieurs mois mais c'est juste un peu à titre illustratif.
Je n'avais pas d'appareil photo donc désolé pour les illustrations graphiques :(
Sur ce bonne évasion par la lecture :p


Samedi 02 juillet 2005 Modane

Arrivée en gare de Modane, vers 16h00 encore une fois ; j'ai déjà emprunté cette gare maintes fois pour rayonner autour en montagne et faire des randonnées.
Celle-ci est imposante et étendue, elle assure le triage des wagons de marchandises par contre question voyageurs il n'ya pas vraiment foule.
Pour passer de l'autre coté il faut emprunter un souterrain qui passe sous les voies et on arrive vers Fourneaux.
En principe c'est assez bien balisé et le sentier/GR grimpe très vite dans la forêt de sapins le long d'un torrent.
Quelques instants après on passe par Val-Fréjus station de ski qui doit être très fréquentée en hiver.
Par contre impression de une ville fantome en été.

Il ya une brise légérement fraiche et il fait chaud mais pas trop ce 2 juillet.
Le sac pèse un peu parce qu'il ya des rations pour plus d'une semaine..
Une fois passé Val Fréjus on suit une route de montagne qui grimpe très haut vers le Col de Fréjus ( environ 2540m).
Il ya des pylones de remonte-pentes mais aussi des anciens baraquements sans doute là les vestiges d'opérations militaires à haute altitude.
Arrivée vers Col de Fréjus vers 20h00 en altitude
La tente est plantée juste à côté d'un pylone de remonte-pente c'est pratique le terrain est plat et herbeux.
Pour faire chauffer la nourriture, utilisation d'un Bleuet camping-gaz 206 + cartouche 190g ( j'en ai 3 )


Dimanche 03 juillet 2005 Bardonnechia

En route le matin pour descendre vers Bardonecchia en Italie, par un début de journée ensoleillé -
Un peu en bas,on passe une grande ferme avec des chevaux puis arrivée dans le centre de Bardonecchia vers 12h00.
Il commence à faire chaud et le soleil tape.
Après c'est un tronçon qui n'est pas plaisant car il faut marcher le long de la route vers le Melezet et Pian del Colle pour rattraper le Col de Nevache.

Bardonnechia ne présente pas grand intérêt et je passe rapidement.
J'essaie de demander mon chemin : dove c'é il camino per Melezet ?

Pian del Colle il y a beaucoup de voitures qui sont stationnées ( il y a un camping ).
Passé le Pian del Colle c'est la France de nouveau et le département des Hautes-Alpes..
Repas rapide près de Pian del Colle avant de re-grimper.
Le passage côté italien aura été bref à peine quelques heures.
Et Col de l'échelle vers Nevache en fin d'après-midi.
C'est un moment pénible à cause des voitures, parce que nombre d'automobilistes emprunte la route pour repasser en France..
Je prends des raccourcis pour court-circuiter les lacets en grimpant partiellement sur un ébouli et manquent d'envoyer des grosses caillasses sur la route ou passent toutes les voitures.
Donc si vous faites comme-moi soyez prudents.
Puis une fois grimpé c'est une sorte de plateau ( Vallée Etroite ) mais malheureusement c'est trop fréquenté par les automobilistes ; le ciel s'est voilé et je me presse pour redescendre vers Plampinet.
Je plante la tente sur le sentier à environ 1-2 km de Plampinet.


Lundi 04 juilllet 2005 Vers Briançon.

Au petit matin, encore dans le sac de couchage sous la tente, j'entends quelqu'un passer tout proche.
Sûrement un autre randonneur.
La journée commence par un ciel couvert...
Je passe Plampinet hameau très sympathique et caractêristique des Hautes-Alpes ( toits de lauzes, cadran solaire..)
Puis il faut prendre beaucoup de souffle pour grimper le Col de l'Olive.
Il ya des vieilles fortifications abandonnées ce sentier mérite d'être emprunté .
Mais malheureusement la journée sera maussade contrairement à la journée ensoleillée de la veille..
Vers midi le temps se couvre le ciel devient vraiment menaçant ,il commence à y avoir des averses.
Quel temps de cochon et en plus il fait frais si c'est pas carrément froid !
Je fais chauffer un repas, le long de la route de montagne ( l'altitude est de 2000m).
Après cela devient un peu compliqué, il ya des sentiers qui partent un peu partout il ya même un refuge d'altitude qui propose des boissons chaudes ( mais je ne m`y arrête pas je trace..).
Suivi GR57 puis Fort de Granon.
Après c'est une descente interminable vers le Bois de l'Ours .Le dénivellé est important et le terrain assez accidenté.
Je croise un groupe de cyclistes sur VTT..
Vers 17h00 arrivée Serre Lan.
La tente sera plantée non loin de là, altitude 2000m , quasiment à l'aplomb de Briançon ;
Pendant la nuit l'orage éclate si bien que la tente est trempée et prend l'eau.C'est Venise !! :snif:


Mardi 05 juillet Briançon

Direction Belvédére Croix de Toulouse puis descente vers une première fortification proche de Briançon
La descente est relativement raide et un peu éprouvante voire un peu dangereuse si on ne fait pas attention ; il y a des à-pics.
Arrivée vers les 10heures ; la vieille ville est superbe avec ses ruelles pavées en pente ( un endroit que je conseille particulièrement )
Bref arrêt à la gare pour horaires.
"refueling" , achats biscuits et bonbons dans un petit magasin d'alimentation.
Puis en route de nouveau.
Le vent qui souffle est un peu frais par un parfait ciel dégagé ; il y a quelques bourrasques.
Direction versVillard Pancras.
Une fois l'endroit atteint progression sur le GR5 vers le Chalet Ayes.
Le ciel le soir est dégagé et qui dit ciel dégagé...dit nuit GLACIALE !
Bivouac à proximité du point chalet Ayes à 2200m environ d'altitude


Mercredi 06 juillet Col Ayes descente vers La Chalp Lac de La Roue Chateau Queyras

Levé à 04:45 à cause du froid ; c'est une épreuve difficile que de sortir de la tente , il y a du givre sur des plis de la tente.
Le Col des Ayes peut s'atteindre sans difficultés puis descente vers Pré Premier.
Pré Premier : malgré la nuit glaciale je ne regrette pas le décor ; c'est digne d'un western , GRANDIOSE !
Il y a une sorte de cuvette géologique, je crois que c'est une doline.
Sinon cela rappelle l'Obiou dans le Dévoluy au-dessus de Veynes.

Le paysage rappelle le Colorado ou quelque chose dans ce genre comme dans les films de Sergio Leone avec les montagnes un peu arides et le paysage accidenté.
Il y a des vias ferrata pour les amateurs.
Descente sur la route traverse qui traverse un camping installé dans une forêt de mélèzes puis progression vers Brunissard et La Chalp
Route forestière vers Lac de La Roue; vers les 13:30 j'allume ma petite radio de la taille d'un balladeur,mets les écouteurs pour les JO afin de savoir si Paris est élue.
Mais ce sera Londres.
Avec cette même radio, j'apprendrai que des alpinistes et randonneurs ont perdu la vie soit en tombant soit en étant foudroyé, juste de l'autre côté dans le Parc des Ecrins.

Enfin le Lac de La Roue , il ya pas mal de monde et descente raide interminable dans une forêt de mélézes vers Chateau Queyras.
Chateau Queyras : GRANDIOSE également ( 80 % d'intérêt ).
C'est une sorte de patelin sans doute fortifié par Vauban construite près du Guil la rivière.
La France possède d'innombrables biens patrimoniaux malheureusement ignorés ( ou bien heureusement ).
Des personnes font du rafting sur le Guil.
Progression sur route forestière "balcon" vers Montbardon.
A Montbardon, hameau d'altitude ,en fin d'après-midi une averse brusque m'oblige à m'abriter sous le porche d'une vieille bâtisse.
Puis suivi du GR vers Col Fromage.

Je suis très anxieux : impossible de trouver la moindre goutte d'eau !!!
A un moment je trouve une "veine" qui descend de la montagne malheureusement à sec...
Après avoir essayé de trouver de l'eau en vain la tente est plantée à proximité de l'endroit Pré Patris;
Malgré ma gourde à moitié vide, la nuit ne sera heureusement pas froide.
Pourtant c'est une sensation pénible de se coucher la gorge sèche avec peu d'eau 'a boire.


Jeudi 07 juillet Ceillac


Le matin une fois la tente pliée, passage du Col Fromage sans difficultés ; celui-ci passé toujours pas de source d'eau ( si ce n'est qu'un filet ) !
Descente vers Le Villard où il y a un torrent qui coule : enfin de l'eau....
Puis progression en descendant vers Ceillac dans la Combe du Queyras.
Il ya une route forestière qui permet d'éviter de marcher sur la départementale jusqu'à Quigouillet.
Forêt de la Réortie ( surplombant le Guil ) ,elle longe grosso-modo la départementale.
Je m'arrête à midi pour faire chauffer la soupe et c'est la consternation : des attentats ont eu lieu à Londres.
Après le repas, belle route forestière avec des ravins et formations géologiques faisant penser à celles des "demoiselles coiffées"
Je grimpe dans une saignée pour trouver d'éventuelles pièces géologiques intéressantes.
Le soir bivouac proche du Ravin de Combalas ( à l'aplomb de Risoul -Guillestre ).

Vers les 22:30 je suis réveillé par un grognement : un sanglier passe à quelques métres de la tente en reniflant le sol sur le sentier
Tétanisé, je bloque ma respiration en espérant qu'il ne va pas sentir ma présence...
Heureusement il poursuit son chemin comme si de rien n'était.


Vendredi 08 juillet Vers Les Chalps

Progression en montant vers Peyre Haute, Peyre Basse ( est de Risoul)
Le sentier se faufile dans la végétation et j'ai du mal à grimper parce que c'est éprouvant.
Il suit une sorte de "baisse" ( comme on dit dans les Alpes du Sud ) c.a.d. une sorte d'arête montagneuse qui descend progressivement vers la Vallée.
La soupe du midi est prise près d'un cours d'eau proche du Pont de Panacelle.
Aujourd'hui il fait beau.
Plus loin c'est le Val des Escreins qui semble être superbe mais pas le temps de pouvoir continuer plus.
La tente est plantée près de l'endroit "Le Serre Gonthier" et la route pastorale de Mélezet qui semble être superbe.
Je fais une première tentative pour planter la tente mais il y a un troupeau de vaches qui squatte le chemin et j'aime pas trop camper près de ces bêtes.
Si bien que je vais planter la tente planqué dans la végétation,sur un terrain en pente, un pré d'altitude .


Samedi 09 juillet Vers Les Rencuraux

Le temps est maussade et couvert.
Progression vers la station de ski de Risoul 1850 en grande partie vide si ce n'est quelques retraités et randonneurs qui y logent.
Après progression en montée vers le Belvèdére de l'Homme de Pierre ( 2374 m)
La montée est un peu éprouvante parce que c'est de l'altitude et ça n'en finit pas.
Il y a un vent très désagréable et frais tout en haut heureusement que je ne continue pas en altitude, ça ne motive vraiment pas.
Enfin les cabannes de Chérine ou j'avais bivouaqué un été 2001 ;) et une autre fois un printemps.
Je croise d'autres randonneurs qui grimpent vers les cabannes de Chérine pendant que moi je redescends.
Je leur souhaite bien du courage avec ce vent très pénible.
Puis descente vers ce tout petit hameau un peu abandonné dans un vallon forestier ( forêt de Saluces ) qui s'appelle les Florins. ( chut il faut pas le dire l'endroit est secret et superbe ;) )
Il ya une ancienne chapelle et quelques bâtisses en ruine.
Puis on continue vers Saint d'Andrée d'Embrun les Rencuraux.
Je retrouve sur le sentier un ancien abri demi-circulaire dans lequel j'avais dormi il ya quelques temps auparavant.
Je plante la tente dans un endroit sec très isolé coincé entre 2 routes forestière où passent des 4x4 quelque part vers le Col du Coche.


Dimanche 10 juillet 2008

La nuit il a plu quelques instants et c'est sous un ciel couvert que la descente vers Embrun pour prendre le train s'effectue.
Et je laisse derrière moi le paysage de cimes, forêts et vallons qui auront été mon quotidien un bref instant.
posté le 12 juin 2010 mis à jour le 12 juin 2010

ansrick
Sterne arctique
(210 messages)
Inscription : 14/03/10
Lieu : Val de Marne

Message privé
Merci khutzeymateen pour ce compte-rendu.
J'y passe dans un petit mois.
posté le 14 juin 2010

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
Salut Ansrick avec plaisir.
Par ou comptes-tu passer et quel est ton itinéraire ?
Le Queyras est une très belle région
(partager)
Remonter