Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Fuji Mountain Race
(partager)
posté le 22 août 2008

gatelli
Papillon monarque
(2 messages)
Inscription : 22/08/08

Message privé
Le Mont Fuji... La plus haute montagne du Japon : 3776m ! Une course, la plus dure du Japon : l’escalader en moins de 4h30 !
(je ne ferai mieux que 4h50...)





Une très belle portion dans une forêt ancienne, zébrées de coulées de lave, puis un passage dans le brouillard. Enfin, on sort : le désert, mais en vertical. Et là, on court sur des pentes de scories, de cailloux qui déboulent sous les pieds, autant escalader une dune ! Très très éprouvant. Mais pour varier les plaisirs, quelques murs d’escalade qui vous entament les mollets. Il fallait des gants tellement la pierre de lave est abrasive !

Et puis, vers 3500m, arrivent les premiers effets d’hypoxie. Enfin sur le moment je les prends pour tels : grosse fatigue, jambes de 25kg, et une envie inexpugnable de me coucher sur le côté et DORMIR ! De pire en pire. Sur la fin, j’étais à la dérive. Après coup, je me suis dit qu’il y avait sûrement des effets de fatigue : une nuit de 5h, puis une nuit blanche en vol plus le décalage horaire, c’est pas très sérieux pour une course comme celle-là (départ à minuit heure française, le coup de barre vers 4h).
En haut, la récompense. Le toit du Japon. LE volcan. Quelques photos, et on redescend, par la route de l’enfer. J’ignorais qu’il y avait un marathon des sables après. Voilà pourquoi les japonais avaient emporté des guêtres et des foulards ! On court dans la cendre ! Le sable rentre dans les chaussures, les yeux, les narines, la gorge, passe même à travers les chaussettes et les mailles du TShirt !

J'ai pris cette course un peu à la légère je pense, et je m'en suis mordu les doigts dans la montée car c'était vraiment dur. Pendant que je galérais dans les scories je me suis dit "plus jamais je ne reviendrai". Mais une fois arrivé en haut... Le Fuji est vraiment particulier. Déjà vu d'en bas il écrase tout. Seul, majestueux, comme un seigneur, il force le respect. Il s'est passé quelque chose là-haut car en redescendant ma décision était prise : je le referai un jour. Je comprends maintenant pourquoi 3000 personnes par jour en font l'ascension. Ce n'est pas pour "l'exploit" mais certainement pour le côté "sacré" qui prévaut là-haut.

Comme dit le dicton : "seuls les imbéciles n'escaladent pas le Mont Fuji, seuls les imbéciles l'escaladent deux fois..."


Toutes les photos sur : www.runtheplanet.fr

A bientôt !
http://www.runtheplanet.fr
(partager)
Remonter