Accueil des forums
Philosophie du voyage nature

Sylvain Tesson Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages

share(partager)
share posté le 15 May 2008

yvanquoi
Sterne arctique
(110 messages)
Inscription : 12/20/06
Lieu : toulouse

Message privé
Le dernier bouquin de Tesson

L’amoureux d’aphorisme vit dans l’urgence.
Il n’a ni le temps de développer ses idées ni assez d’espace pour s’épancher. Il préfère précipiter sa pensée dans le bain chimique de la formule. Il en ressort parfois un aphorisme
réussi, c’est-à-dire le resserrement d’une émotion ou d’une réflexion jusqu’à leur plus simple expression.
Si l’aphorisme est réussi, les mots qui le composent continueront à livrer leur sens longtemps après qu’on les ait lu. Comme les feuilles de thé qui s’ouvrent et exhalent leurs arômes après qu’on les ait plongés dans l’eau bouillante.
En voyage, l’amoureux des aphorismes est entomologiste.
L’aphorisme, lui, est comme le papillon : il éclot de la pensée et s’envole léger. Le voyageur vaque en chemin avec son filet.
Devant un paysage, après une rencontre ou un petit événement, il piège sa pensée et l’épingle dans son carnet de note. Au retour, il se relit. Quelques mots suffisent à décrire la cascade, les fleurs d’un alpage, l’odeur de l’aube dans les sous-bois, le plaisir de la marche.

L’amoureux d’aphorisme voudrait bien mettre le monde entier dans son petit carnet.

L’amoureux d’aphorisme est un peintre sans pinceau, un photographe sans appareil. Il se contente des mots pour saisir l’instant. Il transforme le réel en paroles.
Il est heureux lorsqu’il n’y a rien à ajouter à quelque chose dont il y aurait beaucoup à dire.

voir l'article dans Libé
Conseil bouquin: Longue marche de Bernard Olivier "il ne faut pas rajouter des années à sa vie,mais plutôt essayer de rajouter de la vies à ses années" JF Kennedy
share(partager)
Remonter