Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Rencontres insolites : élan, ours, loup et lynx 7
(partager)
posté le 07 août 2007 mis à jour le 30 nov. 2007

Christian
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 04/12/06
Lieu : Confédération Helvétique

Message privé
Je me décide à poster ce fil sous l'influence de Tokamatt avec sa Rencontre avec un ours brun.

Du coup, je vous propose 2 petites rencontres insolites, l'une avec un jeune élan mâle dans la région de Kilarney en Ontario, et l'autre avec un ours noir (un mâle de 3 ans environ) à 100km au nord de la Georgian Bay (quelque part dans le bush).

Voici l'élan, lequel est resté une bonne dizaine de minutes vers nous, et s'est approché jusqu'à 5 mètres.





et voici l'ours qui lui est resté une vingtaine de minutes et s'est approché jusqu'à 10 mètres (il a fait mine de partir, pour revenir par un autre côté de la forêt, en fait, nous pensions qu'ils étaient deux).






Il était difficile d'avoir peur de l'élan, car c'était un jeune ado qui paraissaient totalement inoffensif. De plus, il était très en confiance avec nous, il mangeait les feuilles devant nous.

Pour l'ours par contre c'était un peu différent. La peur n'était pas immédiate, car on n'a pas le temps d'y penser.... mais alors.... lorsque l'ours est reparti dans sa forêt, avec le recul : nos jambes ont commencé a trembler très fort.

Ces rencontres-là nous ont montré que nous n'étions pas chez nous dans le bush, nous ne sommes que des invités et bien nous a pris de nous comporter comme tels.

Dans le titre, je parle de loup et de lynx.... nous avons entendu une meute en pleine matinée, nous avons vu quelques traces.... mais nous espérons toujours une rencontre avec ce noble animal. Le lynx a été plus facile à voir, mais il a passé tellement vite que nous n'avons pas eu le temps de prendre une photo.

Mais un jour peut-être....... A force de sillonner les bois comme des enragés.... (nous posterons des photos, c'est promis).

Comme je ne voudrais pas trop polluer le forum avec toutes ses images, toutes les photos peuvent être vues ici:

- pour l'élan : Mr Moose himself !

- pour l'ours : Mr Bear !
posté le 09 août 2007 mis à jour le 09 août 2007

Tokamatt
Martinet
(17 messages)
Inscription : 07/08/06
Lieu : Stockholm, Suède

Message privé
Salut Christian
De bien belles images en effet ! Il a une bonne tête ton élan ado. Et l'ours aussi. J'aurais bien voulu photographier l'ours brun que j'ai rencontré, mais dans les circonstances que je décris dans le récit, je dois avouer que je n'ai pas eu la présence d'esprit de sortir mon appareil photo...
Par contre j'ai eu la chance de prendre 2 fois des lynx, l'un vu par hasard, et l'autre que j'ai traqué en suivant ses traces d'abord sur les bords d'un ruisseau puis dans les bois.



"L'homme qui a vu l'ours"
posté le 09 août 2007 mis à jour le 09 août 2007

Christian
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 04/12/06
Lieu : Confédération Helvétique

Message privé
Salut Tokamatt,

tu es chanceux pour les 2 lynx, j'avoue que je t'envie.... De temps à autre, nous visitons des parcs animaliers pour au moins les voir, mais il est vrai, que cela n'a rien à comparer avec une rencontre dans leur élément naturel.

J'ai relu ta petite histoire sur ta rencontre avec l'ours brun, un moment donné tu as empoigné ton couteau et tu pensais que c'était dérisoire.... pas tant que cela.

Un ami canadien, spécialiste en survie et pistage me racontait un jour : "Il y a deux façons de se comporter en face d'un ours qui ne recule pas ou qui est agressif : mourir ou mourir fatigué (en utilisant tout ce que tu trouves à portée de la main pour le charger et l'attaquer de toutes tes forces)."

Il est évident que je ne conseille pas personnellement ce comportement, mais il est vrai que fuir devant une attaque d'ours ne sert à rien. Mais il faut relativiser tout de même, car les attaques restent malgré tout très rares.

L'ours (ainsi que tous les animaux sauvages) n'ayant que très peu vus d'hommes, ont très peur et fuient devant eux. Les animaux dangereux sont ceux qui vivent près des hommes (ou plutôt où les hommes vivent près d'eux).

Nous (mon épouse et moi) prévoyons une rando en canoë en Suède l'année prochaine sur une dizaine de jours, je transmettrais volontiers tes salutations à ton ours brun (pour autant qu'il m'en laisse le temps :().

Amitiés
Christian
posté le 09 août 2007 mis à jour le 09 août 2007

Tokamatt
Martinet
(17 messages)
Inscription : 07/08/06
Lieu : Stockholm, Suède

Message privé
Concernant le comportement à avoir face à un ours dans telle ou telle situation et comprendre les accidents pour mieux les éviter, je ne peux que recommender cet excellent bouquin : Bear Attacks: Their Causes And Avoidance (Stephen Herrero)

Détails et commentaires sur Amazon USA ici.

Les différences de comportement et d'habitudes entre les ours noirs et les ours bruns sont également bien présentées et j'ai bien aimé la blague au sujet des astuces plus ou moins efficaces pour repousser les ours comme accrocher une clochette sur son sac ou se munir d'un spray au poivre :
"Comment reconnaît-on une crotte d'ours noir d'une crotte de grizzly ?
La crotte de grizzly sent le poivre et il y a une clochette dedans."

:D :D :D

En tout cas, pour ta rando en Suède sois rassuré, les Suédois se plaisent à rappeler qu'ils ont les ours bruns les plus gentils du monde ! (en fait les moins habitués à l'homme et les randonneurs les plus propres : ceux qui ne laissent pas de déchets sur lesquels les ours vont se nourrir et associer odeur humaine avec nourriture, ce qui est finalement l'une des causes principales des accidents en Amérique du nord).
"L'homme qui a vu l'ours"
posté le 30 nov. 2007

Christian
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 04/12/06
Lieu : Confédération Helvétique

Message privé
Avec beaucoup de retard, je te remercie Tokamatt pour le livre que tu m'as conseillé. Je l'ai acheté à fin août et je dois dire que les informations m'ont passionnées.
Déjà que je n'étais pas trop peureux avec l'ours que nous avions en face de nous, mais avec la lecture de ce livre, je vais les craindre encore moins.
Encore merci et peut-être nous rencontrerons-nous un jour dans une forêt quelque part... ;o)....
posté le 30 nov. 2007 mis à jour le 30 nov. 2007

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
SUPERBES photos Christian ! ;)
Quel appareil as-tu ?

Lors de ma virée dans le Yukon ( /voyage/viewtopic.php?id=360 ) le soir sous la tente j'ai été réveillé par un jeun élan qui ressemblait fort à celui photographié ;)

Est-ce que cette région de Kilarney est vraiment sauvage ?
posté le 03 déc. 2007

Tokamatt
Martinet
(17 messages)
Inscription : 07/08/06
Lieu : Stockholm, Suède

Message privé
Salut Christian
Je trouve ca vraiment cool que tu aies acheté le livre sur mes conseils et qu'en plus il t'ait plu !
Merci pour ton message enthousiaste, je pense qu'il incitera ceux qui, comme nous, se baladent en territoire d'ours à bien s'informer sur la question du comportement à avoir et du comportement de ces grosses bébêtes.
@+
"L'homme qui a vu l'ours"
posté le 16 déc. 2007

Christian
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 04/12/06
Lieu : Confédération Helvétique

Message privé
pour répondre aux questions de khutzeymateen, j'ai un EOS 20D avec une optique 100-400.

La région de Killarney n'est pas trop sauvage, il s'agit d'un parc national (comme Algonquin ou autres), mais dans lequel tu peux malgré tout te perdre. Sauf erreur de ma part, Kim Hafez avait traversé le Killarney lors de son périple conté dans "La quête sauvage".

Dans ce genre de parcs, les places pour camper sont bien définies, et tu trouves les cartes de navigation en canoë ou à pied pour tout le parc. Tu peux y passer sans problèmes plusieurs semaines sans croiser âme qui vive (cela dépend de la saison choisie). Sur l'automne, tu trouveras surtout les puristes de la nature.

Par contre au Nord de la baie de Géorgie, tu peux commencer à te trouver bien solitaire (sauf sur certains axes sur lesquels des camions de bois circulent).

Si tu continues à monter au nord, tu vas croiser encore quelques bleds puis après plusieurs centaines de km, tu te retrouves à la baie d'Hudson. (le polar bear national park n'est pas très loin).

P.S. c'est mon épouse qui prend les photos ;o)
(partager)
Remonter