Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
PRESSION DE GONFLAGE 4
(partager)
posté le 07 août 2007

ADAGIO
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 05/08/07

Message privé
Bonjour,
Je poursuis mon étude et mes cogitations. En ce qui concerne les pressions de gonflage, je vois que les Grabner préconisent 0,3 bars et les Gumotex 0,2. Par expérience nautique, je sais que sur un Zodiac, plus la pression est élévée, plus on améliore la glisse, la rigidité et tenue à la mer.
Qu'en est-il sur un IK ?
Merci d'avance
Bien cordialement,
Marc
posté le 07 août 2007

lico
Martinet
(49 messages)
Inscription : 21/02/07
Lieu : sud

Message privé
Bonjour,la pression obtenue par la pompe à pied livrée avec le solar est tout à fait satisfaisante.
J'ai toujours gonflé mes annexes gonflables(zodiac ou angeviniere) avec des pompes à pied au pif ou plutôt à la palpation des boudins(quand ca fait bong bong c'est bon)
Je fais de même sur le solar.
En attendant d'acheter une pompe North à manomètre(pour être dans le quantifiable au niveau pression)
Gonflé "bong bong" avec deux hommes à bord le solar est d'une rigidité suffisante.
Un test:se mettre debout dedans (solardans l'eau),si le solar ne se plie pas c'est qu'il est assez gonflé.
Mais ce n'est pas très scientifique...
posté le 07 août 2007

lico
Martinet
(49 messages)
Inscription : 21/02/07
Lieu : sud

Message privé
Sur un zodiac les contraintes sont plus importantes(moteur,rencontre à grande vitesse des vagues) la pression doit donc être superieure.
Sur un gonflable comme le solar c'est different.
Quand le gonflage commence à fatiguer le quadriceps c'est que la pression est bonne.
Vous me direz que ca dépend du quadriceps...
Et après c'est une question d'habitude.
posté le 09 août 2007

Christian
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 04/12/06
Lieu : Confédération Helvétique

Message privé
une petite précision tout de même : lors de grande chaleur et un soleil qui tape sur les boudins du canoë, il vaut mieux dégonfler lègèrement pour éviter une surpressurisation (c'est français ce mot ?).

Un bon moyen pour en être sûr et de mesurer régulièrement la température du boudin (avec le dos de la main). Plus le soleil tape, plus le boudin devient dure. C'est à ce moment-là qu'il faut réduire la pression.

Sur un Grabner, nous sommes régulièrement à 0.25 bars sous le soleil et en hiver à 0.28 sous le soleil également.

Si le canoë possède plusieurs compartiment (comme sur le Grabner Adventure SL), le boudin côté soleil sera dégonflé par rapport au boudin au côté opposé. Par contre, le boudin au sol sera gonflé au maxi, afin de continuer à bien glisser sur l'eau.

euh.... bien glisser n'est pas tout à fait le bon terme, en sachant que la vitesse maxi sur une surface plane avec ce canoë-là tourne autour des 3km/h. Je rectifie "bien glisser" en "pas d'effort supplémentaires".

Perso, je ne connais pas le IK, mais je suppose que la théorie s'applique à tous les gonflables.

Techniquement : améliorer la glisse avec un canoë gonflable est un peu utopique. Le gonflable sera un choix avant tout de meilleure tenue au vent et aux rapides ou à la promenade sur des rivières ou lacs calmes.

Si on cherche une meilleure performance de "glisse", il vaut mieux se tourner sur du plastic, de la résine, du bois ou du kevlar (jusqu'à 10km/h, mais cela dépend de la charge).

amitiés
posté le 09 août 2007

ADAGIO
Hirondelle
(12 messages)
Inscription : 05/08/07

Message privé
Merci pour vos réponses.
Bonjour à la Suisse ou j'ai passé le mois de juillet en camping car et dont nous sommes tombés amoureux, en particulier le Valais... La vallée d'Evolène... Je m'égare. Mais nous avons regretté de ne pas avoir de kayak pour des balades sur les lacs.
Bien cordialement, Marc.
(partager)
Remonter