Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Vos récits de voyages
Kayak en Troupeau Serré : la Vogalonga 2007 ;-) 3
(partager)
posté le 03 juin 2007 mis à jour le 05 juin 2007

tetedechien
Sterne arctique
(123 messages)
Inscription : 19/08/06

Message privé
La Vogalonga... une manifestation de bateaux à rames qui a lieu chaque année fin mai dans les canaux de Venise.

Ce n'est pas le grand frisson de l'aventure... (quoi que la traversée en kayak dans le grand canal entre les vaporettos & les paquebots ....)

Mais c'est un grand moment de plaisir et d'émotions, portés par les encouragements de la foule.
De nos petites embarcations, Venise resplendit.
Les kayaks & les canoés sont un peu les vélos de cette univers lacustre, glissants sans bruit dans l'intimité des canaux.

Voila, alors si vous passez dans le coin à la bonne époque et que les photos qui vont suivre vous plaisent, n'hésitez pas une seule seconde !!
Profitez en pour visiter la lagune et les nombreuses îles abandonnées.

Présentation du parcours 2007 (http://www.vogalonga.com)...

Départ : Place St Marc au coup de canon à 09h00
Arrivée : Place St Marc
Distance : 30 kms incluant un passage entre les iles de Burano, Murano.
Durant la matinée, le traffic maritime est arrêté ou du moins fortement diminué.

Notre Vogalonga
C'est avec un sit on top plein à craquer (avec le chien copine et moi) que nous avons décidé d'aborder cette course.

Le samedi fut consacré au shopping (concession oblige) ainsi qu'aux derniers préparatifs de la course (récupération des dossards, calcul du temps de trajet entre le camping de Fusina & Venise (1h00)).
Le mauvais temps en fin de journée aidant, nos plans furent modifiés : nous décidames de laisser le bateau la nuit dans un square en bord de canal.

Au petit matin, le dimanche, nous rejoignons notre embarcation par le biais d'un vaporetto rempli de pagayeurs.
Le réveil fut au son de la cornemuse.
Autour de nous, convergent de partout les bateaux restés au camping.
Certains s'élancent seuls, d'autres sont trainés par des bateaux à moteur ou des vaporettos.
Arrivé dans la Serenissime, les discussions et l'ambiance vont bon train. L'expresso du matin est de rigueur.

Fin prêts, nous nous faufilons entre les pirogues et autres esquifs en prenant bien garde de ne pas rester scotché à un aviron.

Plus la place St Marc approche, plus l'espace maritime du grand canal disparait au profit de clameurs et des roulements de tambours des bateaux dragons.
L'instant est magique, nous nous dirigeons tous ensemble vers une hypothétique ligne de départ. D'ailleurs, personne ne se soucie vraiment de cette ligne. Nous naviguons, juste là, tous, sans se connaitre et heureux de participer à cet événement.

BANG - 09h00, le coup de canon est donné !!! C'est parti !!
Fini les séances photos, il est temps de dégainer le coup de pagaie.
"Arrghhhh ils ne nous doublerons pas !!
Vite à droite, à gauche... attention à la rame !!! passe entre les 2 gondoles, on va rattraper les pirogues bretonnes...!!!"
C'est la course à celui qui ira le plus vite.
Nous redoublons d'attention face aux énormes rames et proues des gondoles (elles ne peuvent pas manoeuvrer facilement et c'est assez bizarre de se sentir poussé dans le dos par une telle masse)
Nous sortons du canal, contournons la marina et filons le long des îles au nord est de la lagune.
Vignoles se fait attendre au loin vent de face...
Tandis que la ligne de départ disparait, les appareils photos ressortent. La compétition fait place au plaisir.

Vignoles...
Après la pleine lagune, la terre apparait : à gauche une zone herbeuse, artificielle, à droite l'île tant attendue.
On rigole, on chante. On se dit bonjour. Montana (le chien) passe son temps à prendre la pose.
C'est la coqueluche du voyage. Beaucoup de gens nous suivent pour le prendre en photo ou pour l'observer en rigolant.
Pôôôv bêêêête. Faut dire qu'il ne fait pas le malin. Il observe nos voisins de pagaies.

Avec copine, qui est très courageuse, nous trouvons le bon rythme et arrivont à soutenir face aux kayaks de mer.
Bien sur les avirons et les gondoles cruisent loin devant.

Premier poste de controle : la musique bat son plein, les spectateurs assis sur les quais, applaudissent.
Des bateaux à moteurs entourent d'encouragement la cohorte de rameurs. La télé filme.... Montana pôôôvvv bêêête....


Burano...
Magnifique petit village de pêcheurs avec toutes ses maisons si colorées!!! Une ptite visite s'impose.
A 11h30, nous en profitons donc pour faire la pause pique-nique comme la plupart des bateaux.
Une fois amarrés, c'est l'occasion aussi de communiquer et de se réchauffer.
Depuis le quai, nous entamons le saucisson corse et le défilement des participants n'en finit pas.
A 12h00, le retour s'annonce.
Nous ne souhaitons, en effet, pas être les derniers car notre plan de la course n'est pas accessible (au fond d'un bidon) et nous ne connaissons pas le chemin.

La ligne droite vers Venise est interminable.
Il fait lourd. Un petit vent frais intermittent nous évite de sombrer dans la torpeur. Les bateaux se sont naturellement espacés et certains somnolent au gré du courant.
L'attention des organisateurs s'accentuent : les vedettes ambulance apparaissent.


Murano...
Enfin ... YESSSSS !! Le plus dur est fait ! Le moral est au plus haut : nous finirons la Vogalonga.
Le long du canal se suivent les échoppes de verre.
Les insulaires nous attendent en haut des ponts pour nous acclamer. C'est un avant gout de ce qui nous attend dans Venise.
Plus qu'une ligne droite et c'est la grande parade !


Arrivée dans Venise...
Nous entrons par le canal Cannaregio et rejoignons le grand canal.
C'est le sprint final.... bizarrement, nous ralentissons...
Nous profitons ce rare moment et de la beauté du site et de la gentillesse des vénétiens. Ils sont nombreux à nous acclamer.
Depuis mon retour, le souvenir de la Vogalonga s'attache à ce cliché, ce lent défilé dans les canaux de Venise.
Un pur bonheur !
Déjà, sur notre droite, des avirons & des gondoles repartent après avoir passé la ligne d'arrivée.
Voici que vient le Rialto !!! Quel Délire !


Place San Marco
Un vrai entonnoir. C'est sous forme de radeau, coincés entre un bateau dragon fumant et des kayaks que nous franchiront vers 14h00 la ligne d'arrivée.
A la clé une médaille commémorative et le plein de souvenirs ! :D

Le reste de la journée sera consacré à la découverte des canaux et à fêter comme il se doit cette belle journée.
Nous retrouvons nos bretons, rassemblés dans un bar le long d'un canal latéral.

Pour l'anecdote, en fin de journée, l'orage a éclaté alors que je retraversais la lagune. Une violente tempête, avec de la pluie drue comme de la grêle.
Seul à bord, le sit on top ne chavirait pas dans les hautes vagues mais ne pouvait avancer contre le vent.
Je me déplaçais donc en crabe, poussé par le vent.
Finalement, ce sont les gardes-cotes qui m'ont ramené au camping sous les yeux médusés de ma douce qui était au chaud au meme moment dans le vaporetto.

En chemin, nous avons croisé des kayaks de mer en fibre, retournés, que les gardes se sont ausitot empressés de secourir.
Merci à eux de tout coeur et restons humbles devant la mer même dans une lagune !!!!

Place aux photos !!!

En Route Pour Venise


Préparatifs de départ



Nous convergeons vers la ligne de départ




En attendant le coup de canon



C'est parti !!!




Qq exemples de bateaux






Burano





Retour Sur Venise




Murano



Venise







Nous (Julia, Montana, Alexandre)


La Victoire fut rude !!!


Exploration Des Canaux





L'orage arrive


Une ptite dernière où l'on se sent tout petit - ohhhhh la belle galère !!!
Il doit y en avoir des rameurs !!!



D'un point de vue pratique..

- Vogalonga :
Renseignements disponibles au http://www.vogalonga.com.
Il faut compter 13 euros par personne pour l'inscription.
Sur place, il faut impérativement avant le départ de la course valider
l'enregistrement au guichet place San Marco.

- Venise & la Lagune :
On peut se promener dans la lagune et dans Venise.
Les iles sont autant de petis joyaux ou il fait bon faire une pause.
Les zones sauvages se succèdent et montre une faune riche.

Dans Venise, nous n'avons pas emprunté les canaux réservés aux gondoles.
Cela doit être faisable mais bon ... il faut voir comment réagissent les gondoliers.
Points ou il faut faire attention :
- Dans le grand canal ou transitent les taxis, vaporettos, bus, et paquebots sont omniprésents. Il en résultent des vagues assez hautes qui s'entrechoquent et la traversée de ce canal doit être faire avec vigilance.
- Dans la lagune, la zone industrielle donne lieu a des remorquages navires marchands.
posté le 03 juin 2007

chatpacha
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 01/06/07
Lieu : NANCY FRANCE

Message privé
Tu as raison tête de chien, il faut voir ça une fois dans sa vie (et Venise aussi bien sûr!) .
C'est un évenement formidable que nous avons découvert par hasard à l'occasion d'un court voyage à Venise il y a qq années.
Cette course attire des gens de toute l'Europe, on y voit des embarcations bizarroïdes ressemblant à de mini-drakkars, des canoés hyper-instables, des bateaux ressemblant à des pirogues maoris. Il y avait même un canoé géant entièrement construit en bouteille de plastique d'eau minérale.
Bref, du gransd spectacle dans un ambiance qui nous a paru très bon enfant.
En plus je vois sur les photos que tu as eu du beau temps!
Merci pour ces bons souvenirs!
Marie
posté le 03 juin 2007

cath
Martinet
(48 messages)
Inscription : 10/02/07
Lieu : Bruniquel (Tarn et Garonne)

Message privé
Ah Venise en canoë ou en kayak, j'en rêve. Il paraît que la partie sauvage de la lagune est très agréable aussi à faire en kayak, de nombreux oiseaux.

Quelqu'un connaît-il ?
Allonz-à-l'aventure Randonnée à pied, canoë et bivouac en famille
posté le 04 juin 2007

chatpacha
Etourneau
(72 messages)
Inscription : 01/06/07
Lieu : NANCY FRANCE

Message privé
Ha ha!
J'adore la photo du chien qui roupille pendant que son maître pagaie : la sagesse quoi!
Marie
(partager)
Remonter