Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
la législation et le kayak ? 5
(partager)
posté le 14 avr. 2007

lescarabe_dtc
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 14/04/07
Lieu : Bretagne

Message privé
bonjour, je suis débutant dans le monde du kayak, et aprés quelques heures passées sur les differentes discussions de ce forum qui est tres riche en information (qui m'a "forcement" convaincu pour l'achat d'un solar 405), j'ai beaucoup de mal a avoir des renseignements en ce qui concerne la réglementation pour la navigation en canoe..

Quel est l'espace de liberté ?Pour les petites rivières, toutes sont elles accessibles à partir du moment ou il y assez d`eau pour l`embarcation et les pagaies ? faut il différentes autorisations ou l'accés aux differentes rivieres, fleuves, lac (hors periode de peche ou interdiction explicite) est totalement libre?
une petite rivière qui traverse un village ou une petite ville, ai je le droit d`y naviguer ?
Et pour la mer (en considerant une bande cotiere de 300 m) , la navigation y est elle totalement libre aussi?

comme je l'ai dit je suis débutant, et je me demande s'il existe des plans des différentes zones navigables (pour la france ou simplement de région..)? comment savoir lorsque lon connait pas (ou peu) la riviere ou sont les differents barrages, écluses? si il ya des passages assez remuant?

Est ce qu'il ya un matériel de sécurité précis qui est demandé au niveau de la loi?ou elle se remet au bon sens de chacun?

Votre aide me permetterait alors vraiment de me lancer dans le monde du kayak;)

Merci d'avance..
posté le 15 avr. 2007

paleo_pat
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 01/06/06

Message privé
Pour la loi :
Pour l'accès aux rivières voici un lien qui résume assez bien la chose:
http://ufrstaps.univ-fcomte.fr/ressourcesPeda/docLicenceMSCL/L3MSCL/JPBrayer/Legislation-Cours-D-eau.pdf
Pour les 300m en mer, je ne pense pas que l'esprit de la loi considère qu'une côte est un abri : Ex: dans les calanques, lorsqu'il y a un peu de vent et de houle, tu dois parcourir plus de 300m avant de pouvoir te mettre à l'abri et éventuellement débarquer.

Pour la sécurité : Sans vouloir te décourager, au contraire, je t'incite à la prudence :
Il y a le matériel de sécurité, le gilet de sauvetage(attaché comme le casque en moto) me semble être le minimum. Mais même avec tout le matériel de sécurité imaginable, tu courras des risques sans la connaissance du milieu et d'un minimum de technique. Il faut savoir que les rivières recèlent beaucoup de dangers (prises d'eau, branches basses ou à fleur d'eau, rappels, drossages, siphons...) Reconnaître tous ces dangers et savoir les gérer s'apprend, je te conseille et t'encourage donc, au début, de naviguer avec des personnes ayant de l'expérience et l'envie de te transmettre leurs connaissances.

Patrick
N'est pas grand celui qui ne tombe jamais, mais celui qui se relève et continue.
posté le 19 avr. 2007

lescarabe_dtc
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 14/04/07
Lieu : Bretagne

Message privé
MERCI pur toutes ces info,vive ce forum et ses participants!;)
posté le 25 avr. 2007

paleo_pat
Sterne arctique
(189 messages)
Inscription : 01/06/06

Message privé
Je ne cherche pas à avoir raison, mais souhaite montrer que les textes sont flous et qu'il faut être prudent (pour sa sécurité, mais aussi vis à vis de la justice). On peut être de bonne foi et se croire en règle, mais tomber de haut face à un tribunal.

Je pense que face à la police maritime, il sera possible de leur faire entendre raison pour une navigation avec un engin de plage dans la zone des 300m, même loin d'un abri. Par contre, en cas d'incident ou accident avec déclenchement de secours, je pense qu'il en sera autrement face à la justice.

Sur le site que tu indiques Gilbert, concernant les kayaks et avirons de mer, j'ai lu que pour les embarcations pouvant sortir de la bande des 300m, la navigation n'est autorisée que jusqu'à 2 miles d'un abri (5 miles en groupe).

Ceci voudrait-il dire qu'avec un engin de plage, on peut s'éloigner d'un abri pourvu que l'on reste dans les 300m et pas avec un bateau homologué ? Je ne crois pas. :blink:

Pour ce qui est de l'esprit de la loi, sous-entendue l'interprétation qui peut en être faite, je voudrais l'illustrer par ce que j'ai trouvé sur le même site, dans la rubrique foire aux questions :
La définition de l’abri est très générale et doit être interprétée en fonction des caractéristiques de l’embarcation et des conditions de navigation. Ainsi, un abri est différent pour un pneumatique qui peut s’échouer sur une plage ou pour un quillard qui devra attendre un niveau de marée suffisant pour entrer dans un port, par exemple.

Patrick
N'est pas grand celui qui ne tombe jamais, mais celui qui se relève et continue.
posté le 25 avr. 2007

Gaelounet
Milan noir
(331 messages)
Inscription : 19/05/06
Lieu : Paris

Message privé
pat :
Je ne cherche pas à avoir raison, mais souhaite montrer que les textes sont flous et qu'il faut être prudent (pour sa sécurité, mais aussi vis à vis de la justice). On peut être de bonne foi et se croire en règle, mais tomber de haut face à un tribunal.
Je pense que face à la police maritime, il sera possible de leur faire entendre raison pour une navigation avec un engin de plage dans la zone des 300m, même loin d'un abri. Par contre, en cas d'incident ou accident avec déclenchement de secours, je pense qu'il en sera autrement face à la justice.

Je suis d'accord sur ce point. Cette faille du règlement anormalement favorable aux engins de plage doit être exploitée avec prudence. De plus la bande des 300 mètres est soumise non pas à la règlementation maritime, mais à celle de la commune sur laquelle elle se situe. Elle peut donc varier d'une portion du littoral à l'autre.

pat :
Sur le site que tu indiques Gilbert, concernant les kayaks et avirons de mer, j'ai lu que pour les embarcations pouvant sortir de la bande des 300m, la navigation n'est autorisée que jusqu'à 2 miles d'un abri (5 miles en groupe).
Ceci voudrait-il dire qu'avec un engin de plage, on peut s'éloigner d'un abri pourvu que l'on reste dans les 300m et pas avec un bateau homologué ? Je ne crois pas. :blink:

C'est l'interprétation littérale du règlement : les bateaux homologués sont soumis à la notion d'abri, et pas les engins de plage. Ca ne me parait ni plus ni moins absurde que de décréter que pour être homologable un kayak doit mesurer plus de 4 mètres de long et avoir une structure rigide.

pat :
Pour ce qui est de l'esprit de la loi, sous-entendue l'interprétation qui peut en être faite, je voudrais l'illustrer par ce que j'ai trouvé sur le même site, dans la rubrique foire aux questions :
La définition de l’abri est très générale et doit être interprétée en fonction des caractéristiques de l’embarcation et des conditions de navigation. Ainsi, un abri est différent pour un pneumatique qui peut s’échouer sur une plage ou pour un quillard qui devra attendre un niveau de marée suffisant pour entrer dans un port, par exemple.

On trouve une autre définition d'un abri, un peu plus claire à mon avis : un abri est un lieu où l'équipage peut débarquer en toute sécurité.
posté le 26 avr. 2007

khutzeymateen
Milan noir
(400 messages)
Inscription : 02/06/06

Message privé
pat :
Je ne cherche pas à avoir raison, mais souhaite montrer que les textes sont flous et qu'il faut être prudent (pour sa sécurité, mais aussi vis à vis de la justice). On peut être de bonne foi et se croire en règle, mais tomber de haut face à un tribunal.

Patrick

Nous sommes tous d'accord et je pense qu'il faut penser avant tout sécurité et prudence.;)
C'est dément comment sur l'eau les conditions changent rapidement.
J'ai été pagayer la fin de semaine dernière le matin l'eau était comme une mer d'huile vers les 14 heures le vent s'est levé brusquement ; c'était sur une rivière et pour une rivière il y avait des petits creux tout de même
(partager)
Remonter