Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Une aventure extrême: le World Trek Expédition 9
(partager)
posté le 26 mai 2006

World Trek Expédition
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 26/05/06
Lieu : Bretagne

Message privé
Le projet World Trek Expédition est l’aboutissement d’une passion pour l’aventure, qui me suit depuis de nombreuses années. Il y a 20 ans déjà, sur les bords du fleuve Niger au Mali, au côté de l’association Paris-Dakar / Pari du Cœur (créée par Daniel Balavoine), est apparue pour moi l’envie et le besoin de voyager et de découvrir le Monde. Aujourd’hui je concrétise enfin ce vieux rêve en me préparant pour une aventure extrême et unique : le World Trek Expédition.

Cette aventure consiste en un tour du Monde de 70 000 Kms, en solitaire et sans assistance, sur les 5 continents. Au programme : 72 pays traversés. J’ai choisi de réaliser ce périple de la manière la plus écologique possible à la seule force de mes bras et de mes jambes, sans utiliser d’engins motorisés ni même mécanisés, autrement dit ce parcours sera réalisé uniquement à pied et en kayak de mer. Ces moyens de transport, lents par nature, conduisent à la connaissance de soi et permettent également un retour aux sources primitives pour une complète harmonisation avec la nature. L’imprégnation totale avec cette dernière sera la clé de la réussite du World Trek Expédition.

Mon parcours me mènera dans les endroits les plus reculés de notre planète, pour y découvrir la faune et la flore locales, et constater les dégradations subies sur celle-ci, suite aux actions de l’homme.

D’après mes estimations (en moyenne 27 Kms parcourus par jour), ce périple devrait durer environ 7 ans, tenant compte des conditions climatiques et des aléas météorologiques, ainsi que des imprévus qui se présenteront à moi.

Afin d’inscrire mon projet dans une optique de développement durable, l’expédition parrainera une association à but caritatif.

Comme dit précédemment les traversées maritimes seront réalisées en kayak de mer et elles représenteront environ 30% de mon parcours total. Seule la traversée de l’Atlantique, pour des raisons évidentes, se fera en bateau.

Il a été décidé de privilégier les milieux montagneux sur mon parcours, d’une part afin de pouvoir y observer la faune et la flore typiques mais aussi afin de rester au plus près du monde sauvage. Certaines régions traversées présentent une densité de population inférieure à 0,05 habitants au km².

Néanmoins cette expédition se caractérise par la diversité des espaces traversés. Je rencontrerai tous les types de reliefs : hautes montagnes comme dans l’Himalaya, plaines d’Europe, plateaux du Colorado… Il en va de même pour le climat : climat tropical, désertique, continental, océanique... Cette diversité importante tant au plan géologique que climatique me permettra d’observer la richesse de la faune et de la flore mondiales, qui constitue la biodiversité de notre planète Terre.

Bien que mon expédition soit jalonnée par un grand nombre de points d’intérêt, certains se démarquent par la difficulté de progression qu’ils entraînent.

Traversée d’une partie du Karakoum : Ce désert du Turkménistan est principalement constitué de larges étendues de dunes mouvantes d’argile et de sable, le terrain est généralement dénué de toute végétation. Le climat y est aussi aride que dans le désert de Gobi. Les points d’eau étant rares, il me faudra transporter une quantité importante d’eau avec moi.

L’Himalaya d’Ouest en Est : Cette traversée commencera au Pakistan pour s’achever au Bhoutan. Je parcourrai environ 4000 km à une altitude moyenne de 4500m, longeant des sommets dépassant les 8000 m (Everest, K2, Annapurna,…).

Navigation en mer de Béring : Je relierai la Russie à l’Alaska via les Iles Aléoutiennes en kayak de mer, sur une distance de 4000 km. La navigation y est dangereuse à cause d’un brouillard quasi permanent, et de la présence de nombreux récifs. A ce jour n’ayant trace d’aucune expédition de ce genre, cela pourrait bien être une première mondiale.

Les Montagnes Rocheuses : Cet imposant massif montagneux me conduira du Canada aux Etats-Unis, sur une distance d’environ 3500 km. La première partie sera effectuée dans la tranchée des Rocheuses, avant de monter en altitude pour atteindre ensuite les plateaux du Colorado.

L’Amazonie : Le périple de 5000 km en Amazonie, du Venezuela au Brésil, sera réalisé dans des conditions très extrêmes dues au climat et au type de végétation qui s’y développe. L’imprégnation totale avec les éléments sera nécessaire pour réussir le franchissement de cette forêt tropicale humide, surnommée « l’enfer vert ».

Le Sahara Occidental : Cette étape sera avant tout une occasion de rencontrer les nomades qui peuplent cette région, pourtant hostile. Les Sahraouis seront un des derniers peuples nomades que j’aurai l’occasion de croiser pendant mon expédition.

L’Atlas : Cette chaîne de montagnes sera la dernière étape avant mon retour en Europe. Je traverserai l’Anti Atlas et le Haut Atlas à une altitude moyenne de 3000 m. N’ayant actuellement aucune certitude quant au moment exact de mon passage dans ce système, le temps y sera soit chaud et sec, ou alors froid et sec. Terre natale des Berbères, ce lieu constituera une des dernières difficultés de mon aventure.

Il s’agit ici d’un projet qui concilie à la fois défi sportif, voyage et aventure, découverte et sensibilisation aux problèmes de l’environnement.

Comme il l’a été dit précédemment, j’aurai la possibilité d’établir certains records tels que certaines traversées de pays. Mais celui qui est tout particulièrement visé est le record de dénivelé positif, négatif et total, sur l’ensemble du parcours. De plus l’intérêt sportif du voyage est évident puisque j’aurai l’occasion lors de ma progression d’utiliser différents modes de déplacement suivant les conditions : la marche, le ski de randonnée, les raquettes et le kayak. Je serai également amené à pratiquer parfois l’escalade.

Ce projet regroupe toutes les caractéristiques de l’aventure extrême, puisqu’il est impossible de prévoir tous les détails sur une telle distance ; le milieu naturel étant imprévisible et changeant. Malgré toute l’organisation possible, il restera une part d’improvisation et d’adaptation non négligeable. Pour exemple la traversée de l’archipel Indonésien qui peut être perturbée par le passage d’un typhon.

Une des premières préoccupations pour cette expédition est d’agir dans le cadre du développement durable. En effet il s’agit de réaliser un tour du Monde écologique, avec pour principe de respecter les milieux naturels traversés, sans laisser aucune trace de mon passage. Dans cette optique il a été décidé de traverser de nombreux parcs nationaux et réserves. Un des buts premiers est d’effectuer ce périple en harmonie parfaite avec le monde qui m’entoure : qu’il soit naturel ou humain. Ceci démontre que le voyage (et par extension le tourisme) n’est pas forcément source de pollution et de désagrément pour notre environnement.

Le départ de cette expédition est fixé au 14 juillet 2007, sous réserve du bon déroulement de la préparation, et vous donne donc rendez vous à cette date pour le début du World Trek Expédition.

Contact: worldtrek@hotmail.fr
Site web: www.worldtrek-expe.com
Chris du World Trek Expédition
posté le 10 juil. 2006

Guest
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 01/01/70

Message privé
T`es gentil, mais t`es completement fou.
posté le 11 juil. 2006

World Trek Expédition
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 26/05/06
Lieu : Bretagne

Message privé
Salut popol,

Pour ce qui est d`être gentil, en effet je le suis.Pour ce qui est d`être fou, on le dit aussi...Mais l`important dans la vie, n`est ce pas de réaliser ses rêves, même ceux qui semblent impossible?
Chris du World Trek Expédition
posté le 11 juil. 2006

Guest
Sterne arctique
(108 messages)
Inscription : 01/01/70

Message privé
Chris tu sais, enfin non tu ne sais pas, mais ca m`arrive souvent de penser à ce que tu veux faire.
Si je te dis ça, c`est pas par bete méchanceté, evidemment que tu as envie de réaliser ou de tenter ton reve.
Je trouve ça très bien, et dans notre monde envahi par la compétition inter individuelle et le consumérisme béat, c`est plutot rassurant de voir ce genre de projet.
Cependant et c`est la que je trouve que tu es un peu fou, c`est l`étendue de ton projet, je me demande souvent si tu te rends bien compte des distances et de la difficulté des terrains dans lesquels tu vas te trouver.
C`est tout, je souhaiterais que tu revoie un peu tes prévisions à la baisse, je ne sais pas moi au lieu de traverser l`himalaya d`est en ouest à 4500m d`altitude en moyenne comme tu le prevois, pourquoi ne pas longer une partie de l`himalaya en Inde, c`est très intéressant aussi. Tu y feras des rencontres INOUBLIABLES et la nature n`en est pas moins belle.
7 ans de vadrouille, 7 ans de route seul, avec 27km par jour en moyenne, il faut un sacré moral.

Un homme c`est tout petit. Sincerement pour toi ça me ferait de la peine que tu ne fasses pas un beau voyage, je sais que je ne devrais pas te dire ça parceque il ne faut pas essayer de changer les autres mais c`est plus fort que moi, vraiment personne ne t`en voudras si tu revois un peu ton programme en cours de route.

Popol
posté le 17 juil. 2006

World Trek Expédition
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 26/05/06
Lieu : Bretagne

Message privé
Salut Popol,

ne t`inquiète pas, je n`ai pas pris cela pour de la méchanceté. Pour ce qui est des difficultés de mon périple à venir, je me rend bien compte des difficultés que j`aurai a rencontrer. Les épreuves font partis de ma vie et pense qu`une vie sans épreuves n`est pas une vie. Ce n`est pas qu`un rêve mais bien plus que cela, beaucoup plus...Je ne m`étendrais pas sur ce sujet, car personnel, mais la motivation est là, forte et bien présente. Certaines personnes, un cercle très fermé, savent TOUTES les raisons de mon départ. Kim Hafez fait parti de ces personnes. Il m`a conseillé de révéler ces raisons, sachant qu`un jour ou l`autre j`en parlerai forcément et que, pour lui, c`était une très bonne raison de partir. Cela se fera un jour. Pour autant, pour de multiples raisons (politique, climatique...), le parcours pourra éventuellement être dévié de sa route initiale; ceci en respectant le nombre de pays traversés. Je suis heureux de voir que tu t`interesse à cette expédition et que tu n`hésite pas à dire ce que tu pense au fond de toi, cela est rare aujourd`hui. Les critiques permettent de ce remettre en question parfois, alors elles sont les bienvenues. Je sais pertinnement que personne ne m`en voudra si je revois un peu à la baisse mon voyage, mais tout est fait pour que je réalise ce périple comme il doit se faire. De plus je le fais avant tout pour moi, pour mes idées et mes convictions. Le seul qui sera décu en cas d`échec, ça sera moi.

Merci pour ton témoignage.
Chris du World Trek Expédition
posté le 17 juil. 2006

thomarchi
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 05/06/06

Message privé
nous sommes le17 juillet, notre ami Christophe est il bien parti?
ThOm.
bon courage a toi !!!
posté le 17 juil. 2006

Olivier
Caribou
(1645 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
2007 !!!
Et pourquoi pas ?
posté le 24 juil. 2006

thomarchi
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 05/06/06

Message privé
ok dsl !!!
posté le 21 mai 2009

World Trek Expédition
Hirondelle
(5 messages)
Inscription : 26/05/06
Lieu : Bretagne

Message privé
Demat deoc’h (Bonjour à vous en breton)

Voici bien longtemps que je ne suis pas venu sur ce forum. Cela fait plaisir de vous retrouver. Beaucoup doivent se demander si je suis parti…la réponse est malheureusement non. Et je vais vous en décrire partiellement les raisons. L’année passé, et se début d’année aussi, j’ai eu mon quota de malheur en ce qui concerne des personnes très proches. Je ne vous expliquerai pas en détails les raisons de ceux-ci, mais je ne suis pas homme à laisser des personnes en difficultés, surtout si elles me sont proches. J’ai donc fais de mon mieux pour les aider à de leurs galères et parfois même des choses bien plus graves, malheureusement. Du coup, la préparation de l’expédition ne s’est pas déroulée comme elle devait l’être. Non pas que je ne suis pas prêt mentalement et physiquement, mais tout simplement financièrement. Un projet de cette envergure, comme vous devez vous l’imaginer, représente tout de même un budget considérable. Alors le projet est repoussé au 12 février 2011.

Maintenant, je peux me remettre sérieusement au travail. Mes maquettes pour les gros sponsors sont enfin finies, il me reste qu’à les envoyer. De plus, comme certains me l’on fait remarquer, je ne me facilite pas la tâche, étant perfectionniste. Je le reconnais, et il est vrai que cela ne me permet pas d’avancer comme je le voudrais. Mais je préfère cela, qu’au laxisme, qui, j’en suis certains, n’arrangerai guère mes affaires.

Le site, quand à lui, sera entièrement réactualisé dès le mois prochain, ayant pris du retard aussi sur ce sujet. On ne peut être partout à la fois, et si l’on veut faire les choses biens, cela est préférable.

Il faut savoir que je suis seul pour réaliser ce projet, et par conséquent, cela prend du temps. Sans compter que je travail à coté de cela dans la restauration en tant que saisonnier, ce qui me laisse peu de temps pour tout accomplir. Ce qui, je vous l’avoue, laisse aucune place aux batifolages avec les femmes, et cela depuis deux années maintenant. Euh…pour les mecs qui se posent la question de savoir comment je fais pour tenir, je répondrais ceci : oui, c’est très très dur parfois, mais comme toute chose, on s’y fait. Et la dernière en date se plaignait de ne pas lui consacrer assez de temps, ce qui je dois l’avouer, était vrai. Revenons à nos moutons…humm.

Alors, certains se demandent si j’ai perdu la foi en cette expédition, ou simplement que je ne réaliserai jamais ce projet. Sachez que ma volonté de réussir une aventure pareille, n’a jamais été aussi forte. Je ne suis pas homme à baisser les bras, mais seulement une personne qui ne peut rester indifférent aux douleurs des personnes proches. Je pense que toute personne censée en ferait de même, à moins d’être un crétin, si je peux m’exprimer ainsi.

Ma première motivation pour l’accomplir reste bien secrète, connue seulement de mes proches et de personnes de confiance, comme Kim Hafez, que vous devez connaitre. D’ailleurs, celui-ci m’a fortement conseillé de la révéler, en m’expliquant que cela permettrait à certaines personnes de se reconnaitre en moi. Pour autant je n’en ferai rien, du moins pas pour le moment. Celle-ci ne sera révélée que le jour du départ, et vous comprendrez alors, pourquoi je me prépare pour un tel projet et quelle force m’anime.

Pour finir, je répondrais à JazzOn. Cette question me revient toujours sans cesse aux oreilles. Croyez vous que je suis assez fort pour tracter un kayak de plus de 6,50 m de long sur les parties terrestres ? Non! je dis cela car beaucoup le pense. Mais je sais que ta question est différente et vais donc te répondre. Le kayak viendra tout simplement par bateau ou avion. Je ne peux faire autrement. Il faut un certains savoir faire pour leur construction. De plus, le mien est fait sur mesure, avec ce que tout cela englobe : cockpit de survie, électronique à bord, panneaux solaires, déssanilisateur…Donc tu comprendras que je ne pourrais le faire construire sur place, comme certains le pensait. Sans compter, qu’il faut que je l’essaie avant cela pour effectuer toutes les modifications nécessaires avant de partir. Pour ce qui est de mes parties terrestres en Australie et au Japon, je connais du monde là bas, comme mon pote Tayuki Nagao, un ancien de la Légion Etrangère. Le kayak sera par conséquent transporté des Territoires du Nord au Queensland par voie maritime et m’attendra là bas pour la plus grande traversée en kayak de mer jamais réalisé à ce jour ; c'est-à-dire de l’Australie à l’Alaska. Car il n’est pas sûr que je fasse les îles du Japon par voie terrestre, comme cela était prévu initialement. Mais si cela s’avère le cas, j’ai ce qu’il faut sur place pour m’occuper du kayak pendant ma progression.

En clair, et pour conclure ce sujet, le kayak sera transporter de France à Singapour et ne retournera qu’au pays une fois arrivé à Anchorage. Il ne me retrouvera que pour la traversée des Caraïbes ensuite et le Détroit de Gibraltar. Comme tu peux le constater donc, je limite les effets Co2, bien que certains pensent que tout cela n’est pas très écolo ; mais je laisse dire.

Voilà, maintenant que vous savez de ce qu’il en est de cette expédition, je retourne à la tache qui est la mienne, et souhaite à tous les trekkeurs et aux personnes de bonne volonté croyant à leur rêve, une bonne route.

Kenavo ar wech all! (Au revoir, à la prochaine fois !)
Chris du World Trek Expédition
posté le 01 oct. 2010

grominet88
Martinet
(34 messages)
Inscription : 31/05/09

Message privé
Je fais remonter le sujet.

Le départ est toujours prévu pour février 2011? Vous en etes où dans les prépatatifs?
http://vagabond88.skyrock.com/
(partager)
Remonter