Vol bivouac autour de Rochassac

(réalisé) share(partager)
Marche et vol autour du refuge de Rochassac
randonnée/trek / parapente vol-bivouac
Quand : 20/10/17
Durée : 1.5 jours
Distance totale : 21.5km Dénivelées : +2156m / -2148m
Alti min/max : 898m/2428m
Carnet créé par Wantoine le 23 oct.
modifié le 24 oct.
69 lecteur(s) - 1
Vue d'ensemble

Le topo : Section 1 (mise à jour : 24 oct.)

Distance section : 8.2km Dénivelées section : +1079m / -279m
Section Alti min/max : 898m/1698m

Description :

Départ de l'air d'atterrissage de parapente de Courtet.
Emprunter la piste jusqu'au décollage officiel, puis continuer encore sur quelques centaines de mètres avant de trouver un chemin peu entretenu qui part en direction du refuge. Traverser une combe, puis une seconde, et enfin une troisième avant de suivre le chemin qui monte au refuge.
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 24 oct.)

Samedi matin, 7h. Le chant des oiseaux et la fraicheur matinale me tirent des bras de Morphée. Il y a juste un léger détail qui me chiffonne ... où est le soleil ?!
Ha oui mais suis-je idiot ? Il faut tirer le rideau pour voir dehors. Mince, pas mieux. C'est tout blanc, et sacrément humide. 
Heu ?! C'est pas le jour où je pars en vol bivouac là ? On reste calme, on déjeune et on improvise, comme d'habitude en fait.

Le plan est simple, partir sur 2 jours en marche et vol autour du refuge de Rochassac.

Milieu de matinée, ce n'est pas beaucoup mieux, et le vent de Nord est encore fort. Heureusement que j'ai été un peu malin, et que j'ai choisi un site de jeu protégé du vent de Nord. Je me console en avançant dans ma lecture du moment : Aussi loin que mes pas me portent de J.M. Bauer.
Cela raconte l'histoire d'un prisonnier Allemand qui s'échappe d'un camp de travail Russe entre 1945 et 1952.
Vue la météo, le livre va m'accompagner au refuge car je vais surement plus avoir le temps de lire que de voler.
J'avais prévu de monter au refuge en volant, mais les conditions ne sont pas optimales avec ce maudit vent de Nord qui se renforce dans l'après midi. C'est un coup à monter 2 fois à pieds à cause d'un vol loupé.

Je monterais donc à pieds et passerais la soirée la haut au calme. Le refuge étant bien équipé, je ne prends qu'un sac de couchage, un réchaud, et un peu de nourriture en guise de matériel de bivouac. Puisque je vais d'avantage marcher que voler. Je pars léger, pas de rechange, juste une doudoune et des gants pour le vol.
Mon matériel de parapente est ultra léger, une sellette string (comprendre pas très agréable à porter et sans protection), une voile mono-surface légère mais suffisament performante pour voler correctement en thermique ou dans du dynamique, et un casque d'alpinisme pour parer à un mauvais coup.
Sans oublier le traditionnel appareil photo reflex (ça c'est non négociable) et mon carnet pour dessiner.
Le tout entre sans problème dans mon sac de 50L. Je ne me charge pas d'eau outre mesure car une abondante source coule au refuge.

14h, le sac bien ajusté sur les hanches, je me lance sur la piste. Après quelques centaines de mètres, je concède finalement que le sac n'est pas si bien ajusté que cela, il me scie les épaules le bougre. Bof, je ferais avec ...
Le ciel n'a pas changé depuis ce matin. Toujours d'un gris menaçant. Il ne va pas pleuvoir au moins ? Le plafond se trouve au niveau du refuge vers 1700m.
Je passe la première combe, ici et là, je commence à apercevoir quelques tâches de bleu, la masse d'air sèche. Mais le vent de Nord se renforce, sans regret pour le vol donc.
Je croise quelques bestioles dont un petit sanglier qui semble avoir eu plus peu que moi.

J'arrive au refuge vers 16h30. Oups, j'ai pris mon temps. De la fumé s'échappe du conduit du poêle, je ne serais donc pas seul. Je pousse la porte et Oh ! Surprise, que de monde. Les présentations faites, j'apprend que les protagonistes font tous partie de l'association qui gère le refuge. Et on attend encore du monde, la soirée promet d'être animée.
Il fait frais en arrivant
Il fait frais en arrivant
L'ambiance se réchauffe peu à peu
L'ambiance se réchauffe peu à peu
Il fait presque grand beau maintenant, seuls les sommets des crêtes sont dans les nuages. J'en profite pour sortir prendre le soleil, lire et dessiner un peu.
Se laisser aller à se genre de vagabondage, c'est aussi ça l'esprit du bivouac.
C'est moi qui tiens le crayon, alors je fais ce que je veux ... Si je dis qu'il y a des sapins, c'est qu'il y a des sapins !
C'est moi qui tiens le crayon, alors je fais ce que je veux ... Si je dis qu'il y a des sapins, c'est qu'il y a des sapins !
Bon OK, il n'y a pas de sapins, mais le banc est bien là lui ...
Bon OK, il n'y a pas de sapins, mais le banc est bien là lui ...
19h, c'est l'heure de l'apéro. Et accessoirement de manger. Je m'éclipse discrètement pour aller profiter du coucher de soleil. Toute la palette de couleurs y passe, et moi je suis là, au milieu de toute cette splendeur.
Le sommets et le ciel s'embrasent, alimentés par les derniers rayons de soleil
Le sommets et le ciel s'embrasent, alimentés par les derniers rayons de soleil
Le soleil disparait derrière la grande muraille du Vercors
Le soleil disparait derrière la grande muraille du Vercors
Derniers rayons sur le plaine du Trièves
Derniers rayons sur le plaine du Trièves
La soirée se passe à discuter de parapente, de randonnée et du terroir de la région. J'aime bien partir seul en montagne, ça permet de rencontrer des gens et d'apprendre d'eux. Bien plus facilement que de partir en groupe. C'est l'heure d'aller dormir. A 10 sur l'espace de couchage, nous n'aurons pas vraiment froids ...
Je m'endors au son de la douce mélodie des ronflements.
Section suivante
Commentaires
share posté le 24 oct.

Johanna
Milan noir
(471 messages)
Inscription : 06/05/06
Lieu : Chorges, Hautes-Alpes

Message privé
Sympa ta petite virée :). Rochassac à 10, ça doit être short en effet :)
Vers l'infini et au-delà :-)

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018