Una semana de bicicleta, de MADRID a SEVILLA Vue d'ensemble

(réalisé) (partager)
Grosse envie de pédaler sous le soleil en cette fin du mois de mars, je décide de partir en Espagne, après quelques hésitations, ce sera MADRID->SEVILLE.
J'espère y trouver le soleil et la chaleur qui me permettront de bivouaquer dans de bonnes conditions. Le soleil se couchera aussi un peu plus tard.La distance de 560 kms sera fractionnéé en 7 étapes.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
vélo de randonnée
Quand : 25/03/16
Durée : 7 jours
Distance totale : 534.5km
Carnet créé par 2roues2yeux le 04 avr. 2016
modifié le 19 avr. 2016
2459 lecteur(s)
(14 personnes aiment ce carnet)

Coup de coeur !

Le topo : Jour 5 (mise à jour : 15 avr. 2016)

Distance section : 65.5km

Description :

Trace GPS 66 kils
Compteur 70 kils
D+701m
D-541m
Réf openrunner 5915978

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 5 (mise à jour : 15 avr. 2016)

Encore une nuit de 10h :blush: . J'avais quelques craintes de me faire sortir par un paysan mais RAS. Les agriculteurs travaillent tôt le matin et tard le soir, les oliviers sont bien soignés.
Petit déjeuner dans la chambre, le luxe :-)
Petit déjeuner dans la chambre, le luxe :-)
Une fois tout plié, me voici reparti sur la voie réservée qui longe le canal d'irrigation, c'est bien agréable comme mise en jambes.
Essai de photo avec APN posé sur le casque.
Essai de photo avec APN posé sur le casque.
En ce moment il est à sec mais le canal est régulé par plusieurs écluses
En ce moment il est à sec mais le canal est régulé par plusieurs écluses
C'est assez roulant jusqu'à Orrelana la Vieja, où j'en profite pour me ravitailler en nourriture.... et en crême solaire parce que je commence à cramer. Il est préférable de  prendre une bonne réserve d'eau parce qu'il n'y aura pas de fuenté avant la ville de Castuera
Les cigognes sont de retour.
Les cigognes sont de retour.
Je souffre un peu jusqu'à Castuera, j'ai un vent de face assez chaud et  je dois me rationner en eau. Il fait 28° et beau ciel bleu.
Les 22 kms de ce plateau sont pourtant agréables, mais il y a des moments où on a pas trop la forme.
J'ai pour cette portion un solide vent de face
J'ai pour cette portion un solide vent de face
Il y a aussi quelques cotes sur cette portion
Il y a aussi quelques cotes sur cette portion
J'arrive à Castuera assoiffé, je rêve d'une bonne cerveza, même si je sais que je le payerai sur la fin de journée, en général ça me coupe les jambes.
Je profite de la pose pour m'offrir une pression, et pour m'alourdir des 7 litres d'eau necéssaires à mon bivouac.
Je sais qu'il me reste au moins 15 kms de pistes donc c'est un peu tôt pour prendre l'eau, mais je sais aussi que je n'aurai pas de villes pour remplir avant 30-40 kms
Joli camino mais la cerveza+les 7kg de plus sur le vélo=plus de jus :-).
Joli camino mais la cerveza+les 7kg de plus sur le vélo=plus de jus :-).
J'apprécie particulièrement cette fin de journée de pistes, je finis par trouver un excellent bivouac sur les hauteurs d'une carrière. La carto du smartphone est une aide précieuse pour repérer les zones propices au bivouac qui jallonnent la trace GPS.
Mieux que le camping, non? Une fois passé le moment agréable de la douche gelée :-), c'est le top :-)
Mieux que le camping, non? Une fois passé le moment agréable de la douche gelée :-), c'est le top :-)
Section précédente Section suivante
Commentaires