Tour VTT en hivernal en autonomie du Quercy-Aveyron

(réalisé) share(partager)
Un tour VTT hivernal, en solo, en bivouac, en autonomie complète, de 514km pour 11.688m de dénivelé en 9 jours (57km et 1298m de D+ par jour), dans des conditions climatiques dantesques. Départ Rocamadour, plein Sud jusqu'à Cahors, plein Est jusqu'à Rodez, plein Nord jusqu'à Aurillac, plein Ouest pour revenir à Rocamadour
VTT BUL
Quand : 30/01/21
Durée : 9 jours
Distance globale : 478km
Dénivelées : +9622m / -9619m
Alti min/max : 133m/796m
Carnet créé par PapyTA le 15 févr.
Coup de coeur ! 385 lecteur(s) - 6

Le topo : Section 1 (mise à jour : 15 févr.)

Description :

Introduction
Dans la lignée de ma traversée de l'Hérault en hivernale l'année dernière, j'ai voulu poursuivre mon expérience de ce type d'itinérance VTT en corsant un peu les choses. Donc toujours une traversée VTT en solo, en autonomie, en bivouac, hivernale, mais cette fois-ci dans un couple région / fenêtre météo moins clément. Ce sera un tracé en boucle traversant le Quercy et l'ouest de l'Aveyron, la première semaine de février 2021. Un rectangle au départ de Rocamadour, plein Sud jusqu'à Cahors, plein Est jusqu'à Rodez, plein Nord jusqu'à Aurillac, plein Ouest pour retourner à Rocamadour. J'ai pris plus de matériels que l'année dernière, mais il s'est avéré que j'ai été un peu trop précautionneux. Je suis parti en base avec une autonomie en nourriture d'un peu plus de 4 jours (Covid oblige).
Pour le VTT :
VTT semi-rigide,
pneus 27,5+,
pédales plates
Pour la bagagerie, ayant évolué depuis la GT Hérault :
Sac étanche sur porte-bagages (tente hiver), slaps sanglés sur les côtés
sacoche de selle T.M (vêtements de bivouac)
sacoche de cadre (nourriture + gants + manchettes + masque)
sacoche sous tube diagonal (outillage + PQ)
sac à dos (duvet + matelas + popotte + électronique + nourriture + vêtements VTT + papiers)
pochette 1l devant la potence (veste de pluie)
pochettes 1l de chaque côté tube supérieur (gourde 1l + bidon 0,75l)
2 porte-bidons 0,75 litres à l'arrière de la selle => OK pour du cyclo mais génant en tout terrain
x-x-x-x-x

Etape 1
Départ – Arrivée [Lieux] : Rocamadour – Pech de Bears
Départ – Arrivée [Horaires] : 11h - 17h45
Chiffres : 55km – 1233m D+
Météo : Très nuageux, grosse pluie au départ, nuées en milieu d'après-midi, température clémente
Sentiment général : Bof, pas super. C'est joli mais vraiment sans plus
Sentiers : Inondés en grande partie -
Points remarquables : Rocamadour - Vallée de la Rauze – Castrum de Bears
Anecdotes : Visite du sanctuaire de Rocamadour de nuit... viré par un moine - Kangoo dans l'enceinte d'une mission catholique (nickel) – Rayon de soleil furtif à 14h – Forêt « magique » - Ruisseaux cristallins – Ravitaillement en eau... payante – Stress de trouver le lieu de bivouac – Manque automatisme de mise en place du bivouac – Ancienne lampe de poche retrouvée dans la tente
Bivouac : Sauvage, légèrement à l'écart du sentier, en bordure de falaise
x-x-x-x-x

Etape 2
Départ – Arrivée [Lieux] : Pech de Bears – Dolmen de Marsigalliet
Départ – Arrivée [Horaires] : 11h - 18h
Chiffres : 55km – 1128m D+
Météo : Temps nuageux, pluie vers 12h30 puis accalmie puis bruine sans arrêt à partir de 16h
Sentiment général : Dans quoi je me suis engagé... un petit stress du aux conditions et au coup de faigue du jour
Sentiers : Hyper boueux à partir du km40
Points remarquables : Chemin de halage de Ganil – Saint Cirq la Popie – Cirque de Venès – Château de Marsa – Dolmen de Marsigalliet
Anecdotes : Pluie toute la nuit - Sacoche de cadre pas étanche – Lieu de bivouac super mieux... 200m plus loin - Gros coup de mou au km28 (ce sera le seul durant les 9 jours) – Chemin de halage submergé... franchi quand même - 20km en 3h – Perte d'un des deux bidons derrière la selle
Bivouac : Sauvage, bien à l'écart de la route, à 10m d'un dolmen, veillé par les dieux celtes
x-x-x-x-x

Etape 3
Départ – Arrivée [Lieux] : Dolmen de Marsigalliet – Fillols
Départ – Arrivée [Horaires] : 11h - 17h45
Chiffres : 60km – 1141m D+
Météo : Pluie toute la journée
Sentiment général : Très engagé physiquement et moralement, mais je prends le rythme
Sentiers : Gorges de l'Aveyron submergées, contournement par la route -
Points remarquables : Ancien prieuré de Laramière – Abbaye de Loc Dieu – Cathédrale de Villefranche en Rouergue – Cabanes – Pont du Cayla
Anecdotes : Apocalypse toute la nuit – Cul de sac au bout du parc de l'abbaye – Remontée sur 200m de l'Aveyron en furie sur un sentier « piétonnier » à Villefranche avec de l'eau jusqu'à mi-cuisses – Montée terrible après Villefranche – Déjeuner dans une étable – Vieilles pierres partout – Pont du Ceyla submergé tout au fond des gorges de l'Aveyron... et cette fois ça ne passe pas. Coup de chance, un chasseur adorable (dont je ne comprenais qu'un mot sur trois) me remonte en voiture en haut des gorges – Très bon conseil d'itinéraire bis en fin de journée par une dame à Prévinquières -
Bivouac : « Chez l'habitant », sur le terrain d'un particulier (une ferme). Recharge des appareils électroniques
x-x-x-x-x

Etape 4
Départ – Arrivée [Lieux] : Fillols – Souyri
Départ – Arrivée [Horaires] : 10h30 - 17h30
Chiffres : 57km – 1348m D+
Météo : Temps maussade mais presque sans pluie
Sentiment général : Extra, je suis dans le tempo des conditions
Sentiers : Pas mal de route pour shunter les sentiers détrempés, mais ça rajoute des km et du D+
Points remarquables : Plateau du Ségala (gorgés d'eau) – Belcastel – Chateau du Ceyla
Anecdotes : Quasiment pas de pluie la nuit – Croissants – Saute-moutons avec les gorges de l'Aveyron (aïe) – Route submergée... traversée quand même – Arbre abattu sur le pont, passé quand même – Arrivée tardive à Rodez pour les courses - Stress à Rodez (trop civilisée) – Stress pour trouver le lieu de bivouac (encore en agglomération peu avant la nuit)
Bivouac : « Chez l'habitant » (sur leur terrain pour être précis), une famille absolument charmante. J'ai pu recharger à fond tous les appareils électroniques, me laver intégralement avec une bassine d'eau chaude, manger sur une chaise de jardin, éclairé par une lampe de chantier. Grand confort
x-x-x-x-x

Etape 5
Départ – Arrivée [Lieux] : Souyri – Senergues
Départ – Arrivée [Horaires] : 10h30 - 18h
Chiffres : 53km – 1422m D+
Météo : Nuageux avec de très belles éclaircies, températures douces, menaçant avec quelques ondées l'après-midi
Sentiment général : Etape hyper physique, les poussages sont affreux. Mais le physique tient
Sentiers : Suivi quasi-complet du tracé. Sentiers très variés et chouettes, pistes et vrai tout terrain, parfois collant, avec 3 poussages monstrueux
Points remarquables : Eglise de Souyri – Cascade et village de Salles la Source ! - Cascade et sentier troglodytique de Laroque – Chapelle St Jean le Froid – Conques !
Anecdotes : Enorme merci à Alexandre, Karine, Elie et Marceau pour leur accueil (ils m'ont même laissé la maison ouverte à dispo pour moi tout seul le matin) – Condensation intense dans la tente – Manchettes retirées plusieurs fois – Première vue sur le Plomb du Cantal (enneigé) – Quasi toutes les maisons sont en pierre à toit en lauzes – 2 mini-chutes – Servi en eau en sauvage dans un bar vide à Conques – Talus effondrés partout – Chevreuils (x3) – Supérette inattendue et bienvenue à l'arrivée
Bivouac : « Sauvage en agglomération », dans un village en hauteur contre le terrain de pétanque, monté de nuit
x-x-x-x-x

Etape 6
Départ – Arrivée [Lieux] : Senergues – La Combe (Vezels-Roussy)
Départ – Arrivée [Horaires] : 10h30 - 18h
Chiffres : 56km – 1893m D+
Météo : Journée d'hiver typique, ciel voilé et froid
Sentiment général : Grosse journée bien physique. Gros dénivelé. Quelques shunts par la route
Sentiers : Pistes et routes
Points remarquables : Gorges de la Truyère
Anecdotes : Nuit bof - Plus de frein AR – Chevreuil – Un chien au milieu de nul part qui veut jouer -
Bivouac : « Sauvage en agglomération », sur le terrain d'une résidence secondaire (inhabitée en ce jour) dans un hameau isolé, la nuit tombant. Muret + lampadaire (unique) = table parfaite pour le diner
x-x-x-x-x

Etape 7
Départ – Arrivée [Lieux] : La Combe – Gorges de la Cère (Laroquebrou)
Départ – Arrivée [Horaires] : 10h30 - 17h15
Chiffres : 63km – 1170m D+
Météo : Journée d'hiver, là encore
Sentiment général : Un peu fatigué, les deux dernières journées ont laissé des traces
Sentiers : Pistes et routes, avec 3km de singletracks quasi-infaisables en fin de journée
Points remarquables : Commanderie de La Salvetat ! - Laroquebrou – Gorges de la Cère (début)
Anecdotes : Oubli de mon couteau à La Salvetat – Ravitaillement à Laroquebrou – Avant de m'engager dans les gorges, je demande à un local si ça passe en VTT bien chargé « Mais oui, ça passe à l'aise ». Tu parles, oui, ça passe pas du tout. Une horreur
Bivouac : Sauvage dans les gorges de la Cère, à l'arrache en corniche au bord d'un ruisseau, sur sans doute les seuls 4m2 plats à 20km à la ronde, (ouf, j'ai bien stressé avant de les trouver)
x-x-x-x-x

Etape 8
Départ – Arrivée [Lieux] : Gorges de la Cère – Chateau Castelnau-Bretenoux
Départ – Arrivée [Horaires] : 10h - 17h30
Chiffres : 60km – 1197m D+
Météo : Temps très menaçant toute la journée, pluie drue à partir de 16h
Sentiment général : Très étrange, entre les nuages de sable et le saute-moutons improvisé avec lesgorges de la Cère
Sentiers : Grosses pentes, pas mal de tout terrain, des poussages très durs. Itinéraire bis extra pour longer les gorges de la Cère
Points remarquables : Cascade de Lasbordes – Mur du diable – Trou de la Fauvette – Camps – Rocher du peintre – Château de Castelnau-Bretenoux
Anecdotes : Luminosité orangée étrange au réveil – Ballet pénible des 4x4 des chasseurs - Il a plu du sable... du Sahara, d'où la luminosité orangée et les nuages extrèmement sombres sans qu'il ne pleuve – Gorges de la Cère quasi-impraticables en VTT hiver (terrain glissant + poids du vélo) – Visite de nuit de la collégiale du château de Castelnau (mythique aussi), la porte à fermeture automatique s'étant fermée juste après que j'en sois sorti (ouf, chance)
Bivouac : « Sauvage en agglomération », au pied du château de Castelnau, dans un four à pain, l'agglomération médiévale bordant le château comptant une vingtaine d'âmes. Mythique.
x-x-x-x-x

Etape 9
Départ – Arrivée [Lieux] : Chateau Castelnau-Bretenoux – Rocamadour
Départ – Arrivée [Horaires] : 9h30 – 14h
Chiffres : 47km – 796m D+
Météo : Menaçant avec pluie drue à partir de midi
Sentiment général : Rythme métronomique pour arriver à Rocamadour en début d'après-midi
Sentiers : Route essentiellement mais avec sentiers empierrés non-boueux
Points remarquables : Loubressac – Eglise romane de Carennac – Cirque de Monvalent (Floirac)
Anecdotes : Pluie jusqu'à 2h du matin - Mon hôte (indirect) est charmant, je prends le café (avec lait cru et pain bio chez lui avant de partir) – 0 degré toute la journée (aïe les doigts) – Déposé par un vélo en côte... ouf, c'est un VAE – La Dordogne qui déborde
x-x-x-x-x

Conclusion
514km pour 11.688m de dénivelé pour 44,4 heures de pédalage en 9 jours.
Soit 57km et 1298m de D+ par jour, soit des chiffres déjà sympathiques en VTT classique, mais avec une bonne vingtaine de kg de bagages en plus.
2 jours de fortes pluies, 2 journées typiques d'hiver et 5 jours par un temps lourd se maintenant à peu près
Terrain détrempé et très lourd, avec de sacrées inondations, traversées néanmoins pour la plupart
2 journées un peu en deça physiquement, les 7 autres en très bonne forme
3 bivouacs sauvages, 3 “sauvages en agglomération”, 2 “chez l'habitant”
J'ai perdu 5kg, j'ai mesuré ma fréquence cardiaque la dernière nuit à 41bpm et ma résistance au froid, pourtant naturellement déjà pas mal, s'est encore nettement accentuée. Impressionnant.

Matériel
La configuration d'emport des bagages est complètement validée, à l'exceptions des 2 porte-bidons fixés derrière la selle sur le système antibalottement de la sacoche de cadre est extra en cyclo, mais ça gène en tout terrain technique, et j'ai perdu un bidon dans une descente cassante
La sacoche de cadre s'est révélée ne pas être étanche. Pas rédhibitoire mais génant (ça oblige à utiliser des sacs étanches suppélmentaires)
Mon fidèle sac à dos HyperLite Mountain Gear est toujours aussi exceptionnel d'endurance et de confort
Pédales plates (avec picots) toujours validées sans aucune réserve
Veste de pluie Haglöffs validée sous des trombes de flotte, ainsi que les vêtements Aklima en laine Merino et la doudoune Pajak Levity pour le bivouac
A noter une combinaison géniale, qui marchait jusqu'à des températures proches de 0° : T-shirt Aklima WoolNet (à mailles) + T-Shirt Odlo Windstopper + Manchettes Assos + (si nécessaire) veste de pluie Haglöffs LIM Comp Jacket, la veste étant stockée sur la pochette juste devant la potence donc directement accessible
Malgré mon expérience, je suis parti trop lourdement chargé. Certains matériels emportés se justifient mais pour de véritables expéditions en terrain hostiles (réchaud, tente, …), ce qui n'était pas le cas ici. Le 2ème cuissard, le collant de raid, le maillot chaud Aklima, les chaussettes SealSkin et la deuxième doudoune n'ayant notamment pas servis.
Les chaussures Scarpa Mescalito ont une accroche en marche sur terrain difficile exceptionnelle et la semelle bien rigide permet de pédaler sans le moindre souci
La frontale Petzl Bindi a une autonomie hallucinante. La batterie du GSP Garmin Edge 1030 tient 2 jours de 8h par 5° sans problème
Et mon duvet Western Mountaineering Antelope MF -15° m'a permis de faire de bons gros dodos

Si vous voulez acquérir du matériel d'”expédition” exceptionnel avec des conseils qui ne le sont pas moins, je ne saurais trop vous conseiller “tentes4saisons.com”. C'est une entreprise atypique. A tel point qu'elle s'est installée sur l'ile d'Ouessant pour permettre aux acheteurs de tester et d'être conseillés-formés dans des conditions météo difficiles réelles.

La recherche de bivouac le soir est toujours un moment particulier. Le soleil se couche à 18h, donc la recherche de bivouac commence à 17h30, et contrairement à la traversée de l'Hérault, où la nature du terrain permet une certaine prospective sur la carte, là c'était vraiment uniquement sur le terrain qu'on trouvait. Mais ça s'est toujours bien à très bien passé. Mais presque à chaque fois avec un certain stress à partir de 17h

Les plus beaux paysages, architectures comprises, se situent aux nord de Rodez

Elle n'a pas été ma plus belle traversée mais son degré d'engagement l'aura rendue très particulière et le souvenir que j'en garderais sera à la hauteur de ce dernier... extraordinaire
Ma position

Télécharger les traces et les points de ce carnet GPX , KML

Le compte-rendu : Section 1 (mise à jour : 15 févr.)

Section 1
Visite du sanctuaire de Rocamadour de nuit... juste avant de me faire virer :D
Section 1
Bon, faut se motiver
Section 1
Configuration d'emport des bagages
Section 1
Rocamadour
Section 1
Section 1
Ca déborde
Section 1
Ca déborde beaucoup
Section 1
Section 1
Ca déborde vraiment beaucoup beaucoup
Section 1
Section 1
Bivouac au dessus du Lot, au Pech de Bears, juste avant d'obliquer vers l'Est
Section 1
Chemin de hallage du Ganil, je vois bien la suite arriver
Section 1
Bon, on a l'impression qu'on voit bien le chemin, mais ce n'est pas le cas du tout. Je vais rouler bien contre la paroi
Section 1
Je viens de passer ça...
Section 1
Saint Cirq la Popie... tout en haut
Section 1
Saint Cirq la Popie
Section 1
Saint Cirq la Popie
Section 1
En haut du cirque de Venès
Section 1
Ca flotte dru
Section 1
Bivouac juste à côté du dolmen de Marsigalliet, protégé par les dieux celtes
Section 1
Ca passe
Section 1
Abbaye de Loc Dieu. Je vais passer par le parc pour éviter les sentiers publics détrempés
Section 1
Au bout du parc de l'abbaye de Loc Dieu ... pourtant sur la carte, ça passait :D. Bon, on va faire un peu d'escalade pour sortir
Section 1
L'Aveyron en furie hors de son lit à Villefranche sur Rouergue. Je le remonterais sur 200m avec de l'eau jusqu'à mi-cuisse en portant mon vélo à 30kg. Et l'eau est bien glagla
Section 1
Section 1
Basilique de Villefranche sur Rouergue
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Le pont du Cayla. Je suis tout au fond des gorges de l'Aveyron... mais là, ça ne passe pas
Section 1
Mais heureusement, j'ai de la chance. Ce gentil chasseur va me remonter en voiture en haut des gorges
Section 1
Bivouac chez l'habitant à Fillols
Section 1
Belcastel
Section 1
Belcastel
Section 1
Belcastel
Section 1
La route est à droite, ça passe :D
Section 1
Section 1
Section 1
Ca passe là aussi
Section 1
Cathédrale de Rodez, il commence à se faire tard et je suis en pleine agglomération
Section 1
Bivouac "grand luxe" chez Alexandre et Karine à Souyri, adorables
Section 1
Salles la Source... et sa cascade
Section 1
La cascade de Salles la Source, les embruns vont bien me tremper :D
Section 1
Sentier troglodytique de Laroque
Section 1
Section 1
Section 1
Section 1
Chapelle Saint Jean le Froid, au loin sur l'éperon rocheux
Section 1
Chapelle Saint Jean le Froid
Section 1
Très casse-gu...
Section 1
:D
Section 1
Conques
Section 1
Conques, la remontée sur l'autre versant sera atroce
Section 1
Maquette de Sénergues
Section 1
"Bivouac sauvage en agglomération" à Sénergues
Section 1
Sénergues au matin
Section 1
Le Puy Mary et le Plomb du Cantal enneigés au loin
Section 1
Apparu au milieu de nulle part, il veut jouer
Section 1
Salle à manger grand luxe, de quoi s'asseoir et avec un (unique) lampadaire
Section 1
Bivouac sauvage en semi-agglomération
Section 1
Section 1
Commanderie de La Salvetat... elle a une âme très particulière cette petite église
Section 1
Commanderie de La Salvetat
Section 1
Commanderie de La Salvetat
Section 1
Laroquebrou, entrée Est des gorges de la Cère
Section 1
Section 1
Gorges de la Cère, trop difficiles en chargement hiver, à seulement 3km de Laroquebrou, sur le seul bout de terrain plat susceptible d'accueillir un bivouac
Section 1
Patinoire... un exemple parmi d'autres de la difficulté de progression dans les gorges de la Cère
Section 1
Rocher du Peintre, à Camps. Les gorges de le Cère en bas.
Section 1
Camps
Section 1
Bon, après deux jours d'alerte, là, c'est officiel, je n'ai plus de frein arrière du tout
Section 1
Chateau de Castelnau-Brétenoux
Section 1
Bivouac au pied du chateau de Castelnau.... mythique
Section 1
Visite de l'église du chateau de Castelnau de nuit, re-mythique. J'ai visité l'intérieur et la porte, munie d'un actionneur automatique, s'est refermée juste après que je sois sorti :)
Section 1
Chateau de Castelnou. Le beau temps ne va pas durer.
Section 1
Section 1
Eglise romane de Carennac
Section 1
Eglise romane de Carennac
Section 1
Section 1
Ca sent l'écurie
Section 1
Et voilà, de retour à Rocamadour
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°65