Sarek - 9 jours de trek dans le dernier espace sauvage d'Europe

(réalisé) share(partager)
Récit de neuf jours de trek dans le dernier espace sauvage d'Europe : le Parc National du Sarek en Suède
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : Le Sarek est accessible en train et bus mais seulement durant la haute saison (mi juin à mi septembre)
randonnée/trek
Quand : 10/09/18
Durée : 9 jours
Distance totale : 170.5km Dénivelées : +2888m / -2816m
Alti min/max : 318m/1179m
Carnet créé par summit cairn le 07 oct.
159 lecteur(s) - 6

Le topo : Sarek (mise à jour : 07 oct.)

Distance section : 170.5km Dénivelées section : +2888m / -2816m
Section Alti min/max : 318m/1179m

Description :

Trek dans le Sarek
carte

Milieu traversé :

Environnement : [torrent, montagne, lac, plaine, plateau, rivière, colline, haute montagne] Biotope : [minéral, neige, toundra, forêt, maquis, bush]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Sarek (mise à jour : 07 oct.)

Partir dans le Sarek c'est vivre un aventure en pleine nature loin du monde civilisé. Au plus profond du parc on se trouve à 40-50km des premières vraies installation humaines. Partir dans le Sarek c'est s'enfoncer dans le dernier espace sauvage d'Europe dans une Nature à la fois magnifique mais dure.
Nous avons réalisé un trek de 9 jours qui passe par une bonne partie du parc. 9 jours merveilleux mais durant lesquelles nous avons dû affronter une météo difficile (un jour sans pluie), des marais, des forêts dense,... le tout sans véritable chemin bien tracer et en autonomie totale évidemment.

Pour découvrir l'intégralité du topo et tous les détails vous pouvez visitez cette page : https://www.summitcairn.com/sarek/

Je vous propose également un topo light ainsi que quelques photos pour vous donner envie de découvrir cette région absolument fantastique.

Jour 1 : Mise en jambe depuis Kvikkjokk le long de la Padjelanta. Une petite journée (7km) pas très difficile mais déjà les couleurs d'automne sont belles.

Jour 2 : Toujours le long de la Padjelenta, nous restons bas mais quelques points de vue permettent d'apprécier la majesté des paysages.

Jour 3 : Nous quittons le Padjelenta et faisons cap plein nord. Hors sentier, nous rentrons plus en avant dans la nature sauvage. On ne croise plus personne hormis les rennes. Les paysages sont magnifiques.

Jour 4 : Hors sentier toute la journée. Nous progressons bien et facilement dans ces prairies infinies. La traversée du lac, normalement en bateau, n'est pas possible ici car le niveau de l'eau est trop bas, nous empruntons donc le pont plus au nord pour revenir sur nos pas de l'autre côté. S'en suis une longue marche dans d'horribles buissons et une soirée sous la pluie.

Jour 5 : La nuit a été froide et les montagnes ont un bonnet de neige. Nous traversons Algavagge aujourd'hui. Toujours pas de chemin ou bien juste des traces. C'est beau. Au bout de la journée la minuscule cabane de Mikkastuga et une soirée mémorable. Les paysages sont impressionnants et merveilleux. Nous croisons enfin quelqu'un après 48h seuls. C'est la plus belle journée du trek.

Jour 6 : La pire journée de marche de ma vie !! Une journée entière de pluie et de vent couronnée par un passage sur un plateau à 1000m. Nous avons fini trempés jusqu'aux os et frigorifiés. Il nous faudra 3h dans les sacs de couchages pour récupérer en fin d'après midi. Heureusement la soirée se fera sans pluie ce qui nous remontera un peu le moral. Une journée vraiment difficile.

Jour 7 : Nous progressons dans Rapadalen toujours aussi mouillés. Le chemin est difficile entre la forêt dense et les marais. Le soir nous camperons sous Nammatj juste à côté de l'eau pour une vue magnifique ! Un beau bivouac mais frais :)

Jour 8 : Aujourd'hui nous grimpons le Skierffe mais avant cela nous devons dégeler nos chaussures car il a fait -5°C cette nuit. La montée pour le Skierffe est physique mais la récompense en vaut la chandelle. La vue du sommet est absolument bouleversante ! 360° de beauté brute. Plus tard nous rejoignons la Kungsleden, une vraie autoroute après ces dures journées sans chemin. Une traversée du lac Sitojaure plus tard et nous campons au milieu de nulle part pour une dernière fois.

Jour 9 : Encore une nuit froide, la dernière. Il nous reste 15km jusqu'à Saltoluokta, notre point de sortie. 15km dans un des plus somptueux paysages de la randonnée. Nous arriverons vers midi. Le soir nous auront même droit à une aurore !

Si vous avez envie de vivre une expérience unique et sauvage, le Sarek est "the place to be". Les paysages, l'isolement, le terrain, tout participe à cette aventure qui restera dans nos mémoires !

La petit vallée d'Algavagge
La petit vallée d'Algavagge
A la fin du trek à l'approche de Saltoluokta
A la fin du trek à l'approche de Saltoluokta
Aurore...
Aurore...
Corvée d'eau avant la popote du soir
Corvée d'eau avant la popote du soir
Petite pause contemplative
Petite pause contemplative
Que dire face à ce genre de paysage
Que dire face à ce genre de paysage
Depuis le Skierffe
Depuis le Skierffe
Un paysage tout en contraste
Un paysage tout en contraste
En attendant le passage du lac
En attendant le passage du lac
Jeux de lumière
Jeux de lumière
Les belles structures de Rapadalen
Les belles structures de Rapadalen
Nammatj et Rapadalen
Nammatj et Rapadalen
Commentaires
share posté le 13 oct.

Patrick G
Martinet
(24 messages)
Inscription : 28/09/15

Message privé
Waouh !!! ça donne envie. Mais apparemment vue la météo, ça n'est pas donné et ça se mérite...
Superbe photos. le poudrage de blanc avec les couleurs d’automne c'est magnifique.
Et pourquoi pas en ski pulka au printemps.
Merci pour ce partage
share posté le 14 oct.

summit cairn
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 08/02/15

Message privé
Merci pour votre commentaire :)
Je pense que ça doit se faire en ski pulka mais ça doit être une sacré mission ! La kungsleden qui passe pas loin est, elle, pas mal parcourue en hiver aussi

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°53