3 invités en ligne

Petites routes des Alpes Italo-Françaises

Petites routes des Alpes Italo-Françaises

(réalisé)
Du col du Lautaret à Vizille, en passant par la côte ligure!
Une découverte des vallées alpines, de leurs cols, de leurs lieux magiques, de part et d'autre de la ligne de crête entre la France et l'Italie, tout ceci en privilégiant petites routes, voire pistes et beaux cols.
Pas mal de dénivelé (17'000 m), environ 1000 kilomètres d'enchantements, d'efforts et de plaisirs. 
vélo de randonnée / randonnée/trek
Durée : 19 jours
Distance globale : 981km
Dénivelées : +16856m / -18242m
Alti min/max : -1m/2804m
Carnet publié par Solive le 25 sept.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en bus
Précisions : Bus ZOU de Grenoble au col du Lautaret
143 lecteur(s) -
Vue d'ensemble

Le topo : La remontée (mise à jour : 25 sept.)

Description :

La montée :'(
Eh oui, on parle de montée quand on va du sud au nord!
A part une toute petite partie en Italie, toute cette partie de l'itinéraire se déroule en France.

Le compte-rendu : La remontée (mise à jour : 25 sept.)

Au départ de Ventimiglia, nous remontons la vallée de la Roia jusqu'à Olivetta San Michele, dernier village italien avant la France et le col de Vescavo puis Sospel.
Ici nous nous octroyons une vraie journée de repos cette fois!
Airole, joli village de la Roia italienne
Airole, joli village de la Roia italienne
Bien reposés, nous attaquons le col de Turini; jolie montée dans de superbes gorges, sur une route tout en lacets, bien ombragée.
Un grande plongée nous amène dans la vallée de la Vésubie, où nous sommes effarés de voir l'ampleur des dégâts de la tempête de 2020.
Le court col de Saint Martin (la Colmiane) nous permet de sortir de la vallée de la Vésubie pour plonger dans celle de la Tinée, que nous remontons jusqu'un peu après Saint-Etienne-de-Tinée, à la limite du parc du Mercantour.
Au bivouac, nous entendons tout près de nous les cerfs brâmer, mais malheureusement sans jamais les apercevoir.
Le lendemain, c'est journée marche aux magnifiques lacs de Vens; nos yeux émerveillés ne se lasseront pas de regarder ces eaux limpides et turquoises au milieu des myrtilliers rouges et de l'herbe aux couleurs automnales.
Marmottes et chamois nous surveillent durant cette découverte du Mercantour!
Devant nous se dresse, 1200 mètres plus haut, le col de la Bonette et sa fameuse cime.
Superbe montée dans les alpages, dans une nature grandiose.
Peu avant le sommet, des écharpes de brouillard s'invitent, rendant les lieux magiques.
Le dernier kilomètre, du col à la cime, est bien raide pour nos mollets, mais l'arrivée à la Cime de la Bonette, à 2802 mètres, au-dessus du brouillard nous récompense grandement!
Une route folle!
Une route folle!
Une plongée dans l'Ubaye et Barcelonnette nous permet de retrouver un peu de chaleur!
A Lauzet-sur-Ubaye, nous découvrons par hasard que la voie ferrée (qui n'a jamais été terminée), est transformée en chemin piéton et VTT.
De longs tunnels totalement noirs nous permettent de suivre la rive droite de l'Ubaye, par un itinéraire en légère descente, tout à fait passable avec nos vélos. Ne pas oublier la lampe, car sinon, le tunnel à tâtons doit être un peu longuet et stressant :).
Entre les tunnels, de belles échapées dans la gorge, les montagnes alentours et, plus loin, le lac de Serre-Ponçon.
Nous profitons du niveau bas (très bas) du lac pour dormir dans son lit!
Petit feu de camp bienvenu, sous le niveau du lac
Petit feu de camp bienvenu, sous le niveau du lac
Retour dans la région grenobloise en deux jours, en passant par le Champsaur puis la rive gauche du Drac, avant de finir par les balcons du Monteynard; une succession de petites routes, de belles perspectives sur les montagnes environnantes et sur les magnifiques eaux du Drac et de ses lacs.
Dernier bivouac
Dernier bivouac
l'Obiou
l'Obiou
Que le Monde est grand et nous tout petits .....
La toute petite Sonia vous remercie d'avoir suivi son périple!
Et Olivier est caché derrière son appareil de photo!
La toute petite Sonia vous remercie d'avoir suivi son périple!
Et Olivier est caché derrière son appareil de photo!
Commentaires
Anthony - 26 sept.
Joli carnet et beau choix d'itinéraire, merci pour le partage :)
Où a été prise la photo de couverture ? Vous avez pu mettre facilement vos vélos dans le bus pour le col du Lautaret ? Ce sont des bus avec porte-vélos ?

Solive - 27 sept.
Merci Anthony!
Photo de couverture: route de l'Assietta.
Privilégier le bus en semaine pour qu'il y ait peu de monde. Selon ZOU, il aurait dû y avoir un porte-vélo, mais c'était un box à skis! On a juste réussi à placer les 2 vélos, mais c'était limite. La remorque est allée en soute.

Anthony - 27 sept.
Top, merci pour tes infos.
Le box à skis en septembre, c'est un concept !