Marche, grimpe et vole depuis les sommets Zautorisés des Zécrins

(réalisé) share(partager)
Une jolie balade entre deux nouveaux potes pour essayer de décoller des 8 sommets autorisés des Ecrins avant le 1° juillet.
parapente vol-rando / alpinsime
Quand : 16/06/19
Durée : 5 jours
Distance totale : 138.1km Dénivelées : +12074m / -12090m
Alti min/max : 1641m/3988m
Carnet créé par voleur de cimes le 01 juil.
modifié le 10 août
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train stop
Précisions : Au départ de Chorges, train jusqu'à Briançon (13€ pour une heure à regarder défiler le paysage et faire de nouveaux projets), puis stop facile jusqu'à Vilar-d'Arêne (2*3' d'attente pour 2 gars avec des gros sacs sous la pluie ; déposé devant l'aub...
Coup de coeur ! 561 lecteur(s) - 8
Vue d'ensemble

Le topo : J1 : Tête des Corridors (mise à jour : 07 août)

Distance section : 45.6km Dénivelées section : +4384m / -3478m
Section Alti min/max : 1641m/3725m

Description :

Depuis Villars-d'Arêne (1650m), montée à la Tête des Corridors (3734m) en passant par le refuge de l'Aigle.
Décollage en NO.
Posé au parking de la base de loisirs (1670m) ou à Côte Belle (2100m)
Remontée au refuge de l'Alpe de Villar-d'Arêne (2077m)

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J1 : Tête des Corridors (mise à jour : 07 août)

Nos premiers pas de cette aventure sont dubitatifs : nous partons un peu avant 3h30 sous une bruine plus que présente qui nous mouille rapidement... Est-ce vraiment la bonne journée pour aller décoller en altitude ? Mais vers 2000m, le plafond nuageux s'ouvre et nous laisse entrevoir aux premiers rayons du soleil une montagne immaculée dans un ciel parfaitement bleu au dessus du plafond de stratus. Ragaillardis, nous arrivons à 8h15 avec la banane au refuge de l'Aigle où Jeff le gardien, aussi parapentiste, nous accueille avec un café, puis nous envie quand nous lui parlons de de notre projet ! La suite de la montée jusqu'à la Tête des Corridors, dans une neige beaucoup plus profonde est plus physique, mais le vent est correctement orienté au décollage, ce qui est gage de sécurité pour nous car la course est rendue compliquée par la neige et le trou ensuite ne pardonne aucune erreur. Je galère un bon moment à gonfler ma voile dans les rafales pendant que JB m'encourage tout en faisant des photos et en gardant  sa propre voile 15 minutes au dessus de la tête ! Le vol ensuite est très calme et JB pose au parking pendant que je rejoins un alpage à niveau du refuge de l'Alpe, pas mécontent d'enfin me poser après 2000m à essayer de m'asseoir sans succès pour cause de sangle de sellette coincée... On se rejoint vers 12h30 au refuge pour une après-midi sieste, rangement et réparation de sellette pour moi.
Gonflage compliqué pour moi sous l’œil patient de JB
Gonflage compliqué pour moi sous l’œil patient de JB
Déco devant la Meije ; la classe !
Déco devant la Meije ; la classe !
C'est simple : y a qu'à courir jusqu'au trou, et après çà vole !
C'est simple : y a qu'à courir jusqu'au trou, et après çà vole !
JB en vol devant la Meije
JB en vol devant la Meije
Séchage de la voile devant le refuge de l'Alpe de Villar-d'Arêne
Séchage de la voile devant le refuge de l'Alpe de Villar-d'Arêne
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57