Kayak Cap de Creus (partager) Vue d'ensemble

5 jours en kayak de mer, de Argeles(France) à Cadaques(Espagne), à 5 (1 k2 et 3 k1).
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
kayak de mer
(réalisé) Quand : 20/07/15 Durée : 5.0 jours
Carnet créé par Emeric le 14 juil. 2015 modifié le 17 juil. 2016
1899 lecteur(s)
(5 personnes aiment ce carnet)

Le topo : 4ème étape (mise à jour : 15 août 2015)


Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : 4ème étape (mise à jour : 15 août 2015)

Départ 14h.
à13h on se prépare.

Météo : Le vent est toujours fort. Il a baissé un peu en puissance.
A la sortie de la calanque on voit toujours des moutons.

Christiane et Eléa prendront le k2.
On est pas sûr de partir, mais on est prêts.
A 14h on décide d'aller à l'entrée de la calanque est de voir sur place.
Le vent est encore un peu fort et les vagues sont grosses.

Mais, maintenant qu'on est partis, on y va.
Tout le monde a été briefé sur le comportement à avoir en cas de chavirage.
Lucie est aux anges. Elle se fait plaisir sur la mer agitée.
Ça brasse pas mal, même si les images ne le montrent pas.
Sur la première partie,
juste avant le passage du cap, la mer est simplement agitée et le vent à baissé un peu.
Nous avons les vagues de travers et nous sommes obligés de tirer des bords, un peu vers le large.
Quand on est trop près de la côte, les vagues rebondissent contre la falaise et nous reviennent en
profondeur.

Ça bouge dans tous les sens.
Lors du passage du cap proprement dit,
nous nous retrouvons avec les vagues arrivant par l'arrière et le vent a forcit un peu.
Les grosses vagues qui arrivent quand mon kayak est dans un creux me recouvre jusqu'à la taille.
Le kayak disparait sous l'eau et un instant j'ai l'impression de couler.
La jupe est pleine d'eau mais reste étanche.

Et ça repart aussitôt.
On voit bien l'influence du vent sur la mer. Après le cap, la mer est calme.
On voit bien l'influence du vent sur la mer. Après le cap, la mer est calme.

De l'autre coté du cap, c'est le calme plat.


Nous découvrons une grotte où nous faisons une pause.
La grotte vue du ciel.
La grotte vue du ciel.
Il ne nous reste presque rien à faire pour terminer l'étape.
A l'arrivée, Christiane, Eléa et Lucie se font inviter à l'apéro sur un deux mats.
Nous trouvons un endroit pour cacher les kayaks et passer la nuit.
Le soir.
Le soir.
Le matin.
Le matin.
Section précédente Section suivante
Commentaires