GR5 - De Saint Gindolph à Briançon

(réalisé) share(partager)
Cela faisait longtemps que l'idée de faire un bout du GR5 me titillait, je me suis donc lancée cet été, d'abord avec une amie jusqu'à la Vanoise, puis seule jusqu'à Briançon.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
randonnée/trek
Quand : 20/07/17
Durée : 20 jours
Distance totale : 202.3km
Carnet créé par Miaq le 09 sept.
modifié le 24 oct.
71 lecteur(s) - 2
Vue d'ensemble

Le topo : Jour15 : du refuge de Peclet-Polset à Modane (mise à jour : 24 oct.)

Distance section : 14.1km

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour15 : du refuge de Peclet-Polset à Modane (mise à jour : 24 oct.)

Du refuge de Peclet-Polset à Modane

Ce matin, le départ est un peu laborieux, étant donné que je dois partir à la recherche de mes affaires que j'ai étalé aux quatre coins du refuge (voilà ce qui arrive quand on a la salle hors-sac pour soi toute seule...)!
Après avoir tout rassemblé, je pars en direction du col de Chavière. Mon topoguide me dit de bien suivre les cairns. Facile à dire quand chaque randonneur qui est passé là en a construit un, transformant le lieu en un véritable champ de cairns!
Jour15 : du refuge de Peclet-Polset à Modane
Bref, je finis par trouver le chemin et passer le col de Chavière. La vue du col est superbe, on voit d'un côté les sommets de la Vanoise et de l'autre le massif du Thabor et la barre des Ecrins. Il y a même quelques bouquetins sur les hauteurs!
Vue du Col de Chavière
Vue du Col de Chavière
La (très longue) vers Modane se fait d'abord dans les alpages, puis sous les arbres. J'arrive en début d'après-midi au camping. Un peu plus tard dans l'après midi, j'avise un monsieur qui monte son tarp pas très loin de ma tente. C'est drôle, il ressemble beaucoup au monsieur avec qui j'avais fait un bout de chemin jusqu'à Tignes! En allant voir de plus près, plus de doute, c'est bien lui! 
On discute un peu, puis on fait le point sur nos provisions: j'ai des pâtes et un réchaud, il a du saucisson, du pain et des tomates. Parfait! Ça se termine donc en un énorme festin, pour clôturer cette traversée de la Vanoise.
Section précédente Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets #49

Carnets d'Aventures N°49

Sommaire détaillé

COMMANDER, S'ABONNER

Points de vente

Prochain numéro
(CA #50) :
fin décembre 2017