GR5 - De Saint Gindolph à Briançon

(réalisé) share(partager)
Cela faisait longtemps que l'idée de faire un bout du GR5 me titillait, je me suis donc lancée cet été, d'abord avec une amie jusqu'à la Vanoise, puis seule jusqu'à Briançon.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus stop
randonnée/trek
Quand : 20/07/17
Durée : 20 jours
Distance totale : 202.3km Dénivelées : +14891m / -12667m
Alti min/max : 372m/2795m
Carnet créé par Miaq le 09 sept.
modifié le 24 oct.
314 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le topo : Jour1 : De Saint-Gindolph aux Châlets de Bise (mise à jour : 17 sept.)

Distance section : 10.6km Dénivelées section : +1555m / -426m
Section Alti min/max : 372m/1907m
carte

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour1 : De Saint-Gindolph aux Châlets de Bise (mise à jour : 17 sept.)

De Saint-Gindolph aux Châlets de Bise :

C'est parti pour 3 semaines de randonnées!
Jusqu'à la Vanoise, je suis accompagnée d'une amie. Elle n'a jamais fait de rando pendant plus de 2 jours d'affilée, espérons que je ne vais pas la dégoûter et que la météo sera bonne!
Jour1 : De Saint-Gindolph aux Châlets de Bise
Nous partons donc de Saint Gindolph sous un beau soleil, direction le petit village de Novel. La montée se fait sous les arbres, heureusement, car malgré l'heure matinale, ça tape déjà!
vue depuis Novel
vue depuis Novel
Après Novel, la montée se fait plus raide, les arbres disparaissent pour laisser la place à des alpages. En se retournant, on voit encore le lac Léman, c'est beau!
Jour1 : De Saint-Gindolph aux Châlets de Bise
Dans la montée finale vers le col de Bise, on voit de gros nuages noirs se rapprocher. C'est sans doute l'orage qui était prévu pour la fin de journée, sauf que la il est à peine 15h! Arrivées en haut du col de Bise, le temps est vraiment menaçant, nous nous dépéchons donc de descendre vers les châlets de Bise (Et moi qui m'étais promis de ménager mes genoux et de prendre mon temps dans les descentes...). Mais à mi-descente, il commence à pleuvoir et à tonner! Tant pis pour la descente au sec... Trempées, on se réfugie dans le restaurant, ou la patronne, trop gentille, rallume le feu de cheminée exprès pour nous!

Une accalmie nous permet finalement de monter la tente non loin des châlets. 
Section suivante
Commentaires

Actuellement en kiosque

Actuellement en kiosque
Carnets d'Aventures N°51
Prochain numéro
(CA #52) :
fin juin 2018