De Grenoble à la Mer en Rosalie

(réalisé) share(partager)
"Une Rosalie??? Mais pour quoi faire ??"  
"Ben....pour rigoler !!"
Tout est parti de là. Lorsqu'on a découvert qu'on pouvait acheter une rosalie sur le Boncoin. Ca a fait tilt. 
"On prend le train pour aller la chercher à Nice et on rentre en pédalant jusqu'à Grenoble !"
Voilà le plan initial. Sauf que nous n'avions pas prévu qu'elle serait en si piteux état. Nous  l'avons donc ramené chez nous en voiture, et lui avons refait une petite santé (soudure, peinture, un petit toit assorti....)
Changement de plan donc : une semaine de vacances  et voilà, l'idée était née : On part de chez nous à Grenoble et on tente d'aller à la mer! 
La viaRhôna s'est imposée comme la solution la plus simple d'autant qu'on est pas fous nous...ça descend!! 
Une chose est sûre..... lorsqu'on voyage en Rosalie, l'adage "doucement mais surement" prend tout son sens, et c'est l'occasion de faire parler bien des curieux! Succès garanti et pleins de jolies rencontres!  "Vous allez où comme ça?" "A la mer????"  Il faut dire que vu l'allure où l'on avance, je comprends que ça puisse étonner! 
Il faut descendre de la rosalie pour la pousser à la moindre côte mais on ne voit pas le temps passer ! Toute la journée des gens nous klaxonnent, nous font coucou et je ne peux même plus compter le nombre de fois où l'on a été pris en photo!
Des voyages à l'autre bout du monde ou des jolies traversées de massifs à pied, on adore, mais je crois que cette semaine de baroude en partant de la maison restera une de nos plus belles aventures !

Marion et Vivien
tandem
Quand : 22/04/19
Durée : 8 jours
Distance globale : 399km
Dénivelées : +614m / -767m
Alti min/max : 0m/272m
Carnet créé par Marion L le 20 avr.
modifié le 03 juin
280 lecteur(s) - 11
Vue d'ensemble

Le topo : Jour 6 (mise à jour : 26 avr.)

Distance section : 58.6km
Dénivelées section : +10m / -28m
Section Alti min/max : 0m/19m

Description :

Nous décampons de ce bivouac (vraiment pas idéal et un peu visible) le plus tôt possible. Tant pis pour le petit dèj, on le prendra dans la première boulangerie que nous croiserons! 

Finalement ça sera à Beaucaire! On traverse Tarascon, (on commence à entendre des mouettes!! Un bel avant goût!)
Puis on fait les touristes à Beaucaire! Il fait grand beau, on traverse les petites rues pavées du vieux centre historique, puis on s'arrête quand même prendre ce café terrasse dont on a tant rêvé depuis notre journée d'hier ! 

Pas simple de retrouver la Viarhôna à la sortie de Beaucaire, il y a beaucoup de circulation et c'est sans équivoque: on remarque un net changement des mentalités des automobilistes à l'encontre de tout ce qui n'a pas de moteur ! 
Heureusement, nous continuons de bien papoter avec les passants qui nous posent des questions, parce qu'ici les voitures sont bien moins patientes lorsqu'on créé un bouchon avec notre Rosalie! 

Notre topo de la viarhôna n'est pas tout récent on n'est pas toujours sûrs d'être au bon endroit : le trajet par endroit a pas mal changé ! On se retrouve donc sur des petites routes au milieu des champs, ce n'est plus une piste cyclable mais pas désagréable, on est tranquille on a quitté la circulation! 

Mais ... un vent !!! j'ai déjà parlé du vent ??? 
Après Avignon notre trajectoire a vraiment déviée vers l'ouest pour rejoindre la Camargue et nous avons naïvement cru que nous n'aurions plus le vent de face, que ça serait moins pénible sur le côté. 
Que nenni !!! Je crois bien que le vent, sachant où nous allions, a fait exprès de changer de direction en même temps que nous pour se retrouver toujours de face !! AAaaaahhhh! On donnerait cher pour que ça cesse de souffler pendant quelques minutes! 

Nous arrivons au cœur des marais salants, c'est super beau, ça nous dépayse, Grenoblois que nous sommes, mais c'est super plat! Et super exposé ! C'est donc reparti pour des heures de sur-place et de lutte contre la bise.
Ca fait plusieurs heures que nous n'avons croisé ni habitation ni âme qui vive lorsque nous arrivons à Gallician, petit village Camarguais où l'on s'octroie une petite bière.... et puis une 2ème pour la route ! 
Bon .... et bien ce café de Pays aura eu raison de notre motivation! Plus envie de refaire des bornes en plein vent, on décide de ne reprendre la Rosalie que pour nous trouver un petit coin pour dormir non loin de là. 
On est tellement motivés à ne pas faire d'effort qu'on se pose quasiment sur la viarhôna ! Un petit brin d'herbe plat nous suffit amplement et puis on peut même dire que c'est assez joli entre 2 cours d'eau! 
Un coin qui ne paye pas de mine mais qui restera notre 2ème meilleur bivouac sur ce périple !
 
Ma position

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Jour 6 (mise à jour : 26 avr.)

Pause pic nique
Pause pic nique
Lutte contre le vent.... encore !
Lutte contre le vent.... encore !
Les cheveux de Vivien en disent long ! Ce n'est pas la vitesse qui les pousse en arrière !!! XD
Les cheveux de Vivien en disent long ! Ce n'est pas la vitesse qui les pousse en arrière !!! XD
On se délasse et on fait charger les téléphones dans ce petit café plein d'inertie !!!
On se délasse et on fait charger les téléphones dans ce petit café plein d'inertie !!!
Bonne nuit !
Bonne nuit !
On fait sécher la tente après notre nuit au bord de la piste cyclable.
On fait sécher la tente après notre nuit au bord de la piste cyclable.
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60