Circuit cabanes : le Luchonnais en automne

(réalisé) share(partager)
Fidèles à notre habitude, nous avions le projet d'un circuit en haute altitude avec de beaux sommets à la clé ! Malheureusement, cette année, la neige est tombée après le 20 octobre et en assez grande quantité pour que ça reste accroché aux pentes nord jusqu'à 2300 m et dans les combes. Nous avons déjà la chance d'avoir un créneau météo de quelques jours pour pouvoir partir. Donc, pour ne pas se retrouver dans des situations délicates avec nos sacs chargés, nous avons dégainé le plan M comme moyenne montagne ! Ce fut donc le Luchonnais et les crêtes frontières, là où elles sont orientées Nord/sud et où on ne dépasse pas les 2200 m. Le circuit était à peu près défini et nous avons décidé les étapes au fur et à mesure car le massif est truffé de cabanes. Tout s'est très bien déroulé avec très peu de monde rencontré malgré l'accès facile du côté Luchon.
- Circuit : il peut s'inverser, et même être allongé encore vers le sud si on a le temps. On peut aussi choisir d'autres points de départ et d'autres cabanes.
- Saisons : Les saisons idéales sont l'automne ou en fin mai/début juin (fonte de la neige et pas encore de bergers). Le massif est accessible l'hiver par Gouaux ou Artigue et on peut atteindre les crêtes facilement : c'est splendide !
- Orientation : nous avions une carte datant d'une dizaine d'années donc certains tracés comme le GR 10 ont été modifiés depuis. Si on veut strictement suivre des balisages de la carte, mieux vaut avoir une copie du portail IGN. Après, c'est toujours pareil, mieux vaut s'y connaitre un peu en orientation car on peut vite se faire piéger en prenant une mauvaise intersection ou se retrouver dans le brouillard.
- Les cabanes : très nombreuses mais pas toujours en état. Tout dépend des désirs de chacun mais il ne faut pas s'attendre à du super confort ! Mieux vaut avoir son matelas pour s'installer correctement. Le site pyrenees-refuges.com est généralement à jour (et j'y contribue !).
randonnée/trek
Quand : 25/10/19
Durée : 5 jours
Distance totale : 48.7km
(dont réalisés 46.1km)
Dénivelées : +3997m / -3550m
(dont réalisés d+:3481m / d-:3477m)
Alti min/max : 576m/2191m
Carnet créé par Luciole17 le 05 nov.
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train bus
Précisions : En train jusqu'à Montréjeau puis bus jusqu'à St Béat
77 lecteur(s) - 3
Vue d'ensemble

Le topo : J 3 (mise à jour : 05 nov.)

Distance section : 11.5km Dénivelées section : +548m / -911m
Section Alti min/max : 1929m/2014m

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : J 3 (mise à jour : 05 nov.)

une nouvelle belle journée s'annonce. En ce dimanche, nous décidons de rester à l'heure d'été jusqu'au mardi afin de continuer à vivre au rythme de l'ensoleillement. On continue sur les crêtes en suivant des sentiers à moutons. Le terrain est plus accidenté et plus pentu, ça devient intéressant ! Entre le Tuc de Bidur et le Tuc de Poujastou, nous sommes suivis par les vautours. Ce terrain sauvage, ponctué par les bornes frontières, est parfait à cette saison. Malheureusement, c'est là qu'il faut commencer à descendre pour amorcer la boucle du circuit ! Nous descendons la crête du Poujastou, en faisant un peu les sangliers à la fin et rejoindre la piste forestière. Là, c'est beaucoup plus reposant mais toujours aussi calme. Nous qui avions peur de voir du monde en ce week-end, nous n'avons croisé qu'une dizaine de personnes depuis la veille. Pause au refuge forestier de Cualot, en mauvais état. Puis il faut remonter dans les pâturages pour dénicher la petite cabane de Plan Pouné (1560 m). En fait, elle se situe 400 mètres sous celle de la veille mais le paysage est différent avec la forêt à proximité et les vaches plutôt curieuses ! La source est à 500 m à l'Est. La cabane n'est pas très grande et le bas flanc biscornu. Après avoir hésité à dormir dehors, nous décidons de faire un tapis de fougères par terre devant la cheminée en ajoutant la couverture de survie pour protéger les matelas. On mange dehors sur le banc, il ne fait pas froid.
On continue sur les crêtes qui deviennent plus accidentées
On continue sur les crêtes qui deviennent plus accidentées
Avant le Tuc de Bidur
Avant le Tuc de Bidur
J 3
La fin des crêtes jusqu'au Poujastou
La fin des crêtes jusqu'au Poujastou
J 3
Sommet du Poujastou
Sommet du Poujastou
Le reste de la crête que l'on peut parcourir jusqu'au col du Portillon
Le reste de la crête que l'on peut parcourir jusqu'au col du Portillon
Descente vers la forêt
Descente vers la forêt
J 3
La cabane de Plan Pouné
La cabane de Plan Pouné
J 3
Commentaires

Actuellement en kiosque

Carnets d'Aventures N°57