2ème Boucle au départ de Bois d'Amont (Jura)

(réalisé) share(partager)
Environ 3 semaines après ma 1ère boucle au départ de Bois d'Amont (Jura), je réitère dans la même zone, car je suis devenu accro à la randonnée hivernale en pulka - tente. Sur ma carte le secteur parait pourtant restreint, mais à pied avec mon matériel à trainer il me parait immense :) Je suis heureux, car je suis à moins de deux heures de chez moi et pourtant j’ai l’impression de vivre une aventure nordique aux goûts de pays scandinaves :). Ces évasions le temps d'un week-end prolongé me font un bien fou.

Un petit film amateur de ce récit est à venir sur ma page Facebook « 72 rayons d’espoir contre la maladie de Crohn » ainsi que bien d’autres itinérances à pied, à vélo, en kayak, passées et à venir.
 
Bonne lecture et surtout n'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
raquettes
Quand : 05/02/21
Durée : 3 jours
Carnet créé par JB_Dijon le 11 mars
209 lecteur(s) - 13
Vue d'ensemble

Le compte-rendu : Bonus (mise à jour : 11 mars)

Cet onglet est un bonus pour ceux qui voudraient s’initier aux bivouacs hivernaux de façon encadrée. Je partage ici ma découverte du Réseau Evasion Neige qui est à but non lucratif et regroupe des passionnés de la FFRP. Si vous êtes intéressé pour débuter dans le bivouac hivernal sans débourser des fortunes, je vous recommande de jeter un œil à la page Facebook du REN.bfc.

[26-28/02/2021] Le temps d’un week-end prolongé de 3 jours, je me suis évadé dans le Jura avec le Réseau Evasion Neige de Bourgogne-Franche-Comté (REN.bfc). Au programme pas d’itinérance avec de longues distances à parcourir, mais le plaisir de se retrouver pour passer des moments conviviaux autour d’une passion commune : la vie du bivouac hivernal. Après avoir façonné les installations collectives dans la neige pour aménager la cuisine et créer une assise confortable aux repas, chacun a préparé individuellement son emplacement de bivouac avant de faire fondre la neige, étape nécessaire pour nous procurer l'eau du dîner et de la journée du lendemain. La base vie achevée, la diversité des installations individuelles est flagrante, chacun ayant visiblement fait appel à ses envies du moment, son ingéniosité et à son expérience pour passer une nuit la meilleure possible : tentes, simples toiles tendues, nuit à la belle étoile, fosses à froid plus ou moins sophistiquées, etc. Il fait dire qu'en cette fin février, les journées allongées et les températures adoucies réunissent des conditions favorables pour profiter pleinement de la nature. La vie commence à sortir doucement de sa léthargie, et les chants d’oiseau nous ont bercé au réveil pour le plus grand bonheur de nos oreilles. La 2ème nuit, le ciel étoilé et la pleine lune dont la luminosité se réverbérait sur le sol enneigé nous ont offert un spectacle fascinant, véritable spectacle d’ombres et de lumières animés par un vent soutenu et soufflant bruyamment dans la cime des arbres. De façon plus terre à terre, ces trois jours ont confirmé mon goût pour le ski de randonnée nordique. Issu des peuples nordiques, cette activité se pratique hors des pistes avec le talon libre sur des pentes faibles à modérées. Si je parviens à m’équiper d’ici la prochaine saison, je devrais délaisser mes raquettes pour tracter ma pulka non plus en marchant, mais en glissant comme cela se pratique usuellement dans les pays scandinaves.
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Bonus
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°64