100km à moins de 100km de Paris : un petit tour dans le Vexin

(réalisé) share(partager)
Besoin d'air.
Après 2 mois confiné, un réel besoin d'air. Les projets hivernaux oubliés place au printemps, et à 100km autour de chez moi le Vexin me parait le candidat idéal : peu exploré pour moi, accessible en train, riche en patrimoine, avec des paysages variés et des bivouacs sympa à trouver ! 100km à moins de 100km c'est l'objectif et il faudra les faire en 3 jours. Initialement prévu en solo, je serais accompagné de Jérémy qui s'est motivé pour cette micro aventure.
Entre prés et forêts, villages et ruisseaux, le Vexin mérite d'être découvert :)
randonnée/trek
Durée : 3 jours
Distance globale : 96.9km
Dénivelées : +1101m / -1060m
Alti min/max : 25m/214m
Carnet créé par BillyBilly le 05 mai
modifié le 31 mai
S'y rendre de manière douce : C'est possible en train
Précisions : Ligne H : Champagne-sur-Oise
72 lecteur(s) - 4
Vue d'ensemble

Le topo : Vers le sommet de l'Ile de France (mise à jour : 31 mai)

Distance section : 28.1km
Dénivelées section : +497m / -308m
Section Alti min/max : 25m/214m

Description :

Les sacs sont prêt, environ 12kg chacun avec l'eau.
Nous avons mutualisés la "cuisine" et nous ne nous chargeons pas trop en nourriture : plusieurs villages sont sur notre route et nous pourrons acheter ce qu'il nous manque.
Voir ma position

Milieu traversé :

Environnement : [campagne, plateau, colline] Biotope : [forêt]

Télécharger traces et points de cette section au format GPX , KML
Télécharger traces et points pour l'ensemble du carnet (toutes les sections) GPX , KML

Le compte-rendu : Vers le sommet de l'Ile de France (mise à jour : 31 mai)


Le départ se fait de la gare de Champagne sur Oise et après quelques minutes nous sommes déjà en dehors de la ville. Climat parfait pour cette première journée, nous sommes en forme et avançons rapidement. Des coups de feu nous gênent, nous qui pensions que la chasse n'avait pas repris il nous faudra rapidement dévier de notre tracé car un panneau indique une chasse en cours.
Le ravitaillement en eau commence à nous interpeller car les commerces n'ont pas tous repris leur activité et nous ne trouvons pas beaucoup de point d'eau.
Nous arriverons sur le toit de l'Ile de France sans piolet ni crampons et trouverons un bivouac discret sans trop de difficultés. La nuit tombée nous entendrons une famille de sangliers nous rendre visite et d'autres animaux moins bruyant nous réveilleront également.
Les champs de coquelicots à perte de vue
Les champs de coquelicots à perte de vue
Nous suivrons une partie de la GR11
Nous suivrons une partie de la GR11
Commentaires

Actuellement

Carnets d'Aventures N°60