Pompe vélo Zéfal MT323

par Bixente dans Vélo - Divers 27 oct. 2013 mis à jour 04 nov. 2013 2241 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

La pompe et ses coliers de bridage sur le cadre

Mini pompe vélo avec flexible Zefal MT323

Encore fabriquée en France sur le site de Jargeau (45), cette pompe a accompagné plusieurs générations de cyclistes. Elle s’est un peu améliorée dans le temps, mais reste fidèle à ce qu’elle était il y a plusieurs décennies. Ses deux gros atouts sont sa rusticité et son tarif.

Testée avec d'autres modèles dans notre petit comparatif de mini pompes à vélo avec flexible.

Caractéristiques :

Tarif approx. : 13 €
Poids : 132 g
Dimensions : 345x35 mm
Pression maxi : 4,5 bar
Diamètre du piston : 28 mm
Volume disponible : 110 cm3
Fabrication : française

Le corps:

Son corps en aluminium lui confère rapport poids/volume très correct. Les inconditionnels de cette pompe remarqueront en revanche que la tige du piston est toujours en acier roulé. Pour ne pas se piquer (voire se briser, ça m’est arrivé sur un vieux modèle) par la corrosion, il est nécessaire de huiler le corps du vérin assez régulièrement, sans excès tout de même, pour éviter de répandre de l’huile dans la chambre, le caoutchouc des chambres ou des pneus n’affectionnant pas vraiment les hydrocarbures.
Les diamètres de la poignée et du corps du vérin permettent une bonne préhension, même avec des gants.
Lors de la compression, nous avons la fâcheuse sensation que le volume comprimé n’est pas celui initialement disponible, ceci est dû au rapport volumétrique élevé.

Le flexible :

Le flexible (21 cm) se range dans la tête de la tige du vérin, il est maintenu par friction, perte assurée pour les étourdis ! Il est tramé à l’extérieur par un tissu, les embouts Presta/Schrader sont dissociables l’un de l’autre, ce qui facilite la perte, et augmente également le nombre de joints (fibres) et donc de fuites. Il nous est arrivé fréquemment d’avoir des fuites au niveau des raccords. Difficile également de manipuler et d’installer les embouts avec des gants, il faut les enlever pour brider correctement les pas de vis.


Système de fixation :

La pompe est vendue avec deux colliers plastique afin de la fixer au cadre d’un vélo. C’est assez polyvalent comme système, mais pas des plus fiables est assez peu visuel.

Côté performance de gonflage, la comparaison avec les deux autres pompes du test nous laisse une impression assez mitigée. Le piston (29 mm) est plutôt généreux, ce qui empêche d’atteindre les hautes pressions, difficile voire très difficile d’aller au-delà de 4,5 bar.
Elle sera donc incompatible avec les pneus de faible section.


En résumé :

Cette pompe MT323 fait partie des rares productions maintenues en France par la marque.
Simple, rustique et économique, elle n’est pas la plus pratique et performante de ce test.
Le bilan est assez mitigé pour nous. À ne pas utiliser avec des pneus de faible section (pression max de la pompe 4,5 bar et encore pour des "gros bras" ! ).

Le flexible et son logement
Le flexible et son logement

Le flexible sorti de son logement
Le flexible sorti de son logement

L'embout Presta, vissé dans l'embout Schrader
L'embout Presta, vissé dans l'embout Schrader

L'embout Schrader
L'embout Schrader

Le colier de bridage sur le cadre
Le colier de bridage sur le cadre

La pompe et ses coliers de bridage sur le cadre
La pompe et ses coliers de bridage sur le cadre

Le flexible en position sur une valve Presta
Le flexible en position sur une valve Presta

En position de gonflage
En position de gonflage

Le piston et son ressort de butée haute
Le piston et son ressort de butée haute

La tige du verin en acier roulé
La tige du verin en acier roulé

Commentaires