Drift Black Diamond

par olivier dans Skis de randonnée 28 févr. 2011 mis à jour 30 oct. 2012 3979 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

10cm de poudre un peu tassée, que du bonheur...Drift

Black Diamond

Ski de randonnée "fat"

Poids constatés : planche en 176cm : 1545g (3090g la paire)
En 186cm : 1580g (3160g la paire)
Test effectué en 186cm, fix Eagle de Diamir, skieurs 178cm/70kg et 184cm/80kg.
Le Drift est un ski de rando large très orienté poudreuse. Malgré sa surface de portance élevée, le ski reste très léger pour ces cotes, pour donner une idée, un ski de rando aux cotes plus classiques pèse autour de 1300g le ski. On ne rajoute donc que 245g pour avoir un gros ski large. Le large commence donc à apparaitre dans les catalogues de ski de rando et c’est tant mieux tant ce type de ski procure du plaisir, et pas que dans la poudreuse.
Que donne le Drift sur la neige ? Dans la poudre, légère ou tassée, profonde ou en fine strate c’est un régal. Le ski tourne tout seul, il plane. On ski sur un tapis volant. Il a été conçu pour ça et ça marche. Ses grandes spatules qui se relèvent assez tôt (rocker) limitent vraiment le risque d’enfourner de l’avant, du coup on peut vraiment skier sur les languettes sans crainte. On envoie sereinement de la grande courbe. Il va bien même à haute vitesse.
Comportement en traffole : en traffole légère, pas de soucis, ça se ski très bien, quasiment comme de la poudreuse. En traffole plus lourde c’est autre-chose, la légèreté du ski lui confère moins d’inertie et il se fait un peu balader. Rien de grave cependant et plutôt moins qu’un ski de rando plus léger (logique…)
En croutée : tout dépend comment elle est croutée. Les cotes larges, notamment sous le patin favorisent la portance. La souplesse du ski donne l’impression que la répartition du poids n’est pas homogène ce qui fait qu’on passe sous la croute au niveau du patin alors que la spatule reste dehors. Pas assez de recul sur ce type de neige pour en dire plus, mais j’ai l’impression que l’on skie plus sereinement de la mauvaise croute avec des mantras. Il nous faudra réfléchir là-dessus pour comprendre pourquoi.
Dans le raide. En neige souple, pas de soucis, en neige dure, il vaut mieux éviter car le ski est trop mou. La spatule est très souple (très bien dans la poudre), le  milieu du ski plus nerveux, mais pas assez pour être complètement serein.
Sur piste, si on va très vite en appuyant très fort sur le ski, il décroche, trop souple dans sa longueur et en torsion.
En conclusion, le Drift est un super ski mais plutôt spécifique aux neiges tendres à cause de sa souplesse. Il est très facile à skier, on peut le prendre au-dessus de sa taille pour avoir un maximum de portance et le relevé de spatule précoce (rocker) fait que la longueur de carre sur neige plus dure est relativement faible et il reste donc facile à skier. Plutôt utilisé en second ski de rando pour les conditions de grosse poudre. Utilisable aussi avec bonheur en hors-piste station après une chute de fraîche.

Avis du skieur lourd (qui attaque fort avec ses 80kg et 184cm Sourire) : skis super faciles à prendre en mains (en pieds) avantage dû au faible poids (et à la souplesse des extrémités) mais nécessité de trouver son équilibre pour skier ce ski vite dans de la neige trafollée dure, il est un peu mou, ne redonne pas beaucoup même en appuyant fort, se laisse très bien guider en piste pour skieurs "fluides et souples" plus que pour des attaquants qui seront décus du manque de pêche....


Note : pour les filles, le Drift se décline au féminin, il s’agit des Starlet. Un ski plus léger et plus souple que le Drift avec des cotes sensiblement identiques.
Cotes du Drift de Black Diamond :
134/100/121 mm en 166 cm. Rayon : 20m
136/100/122 mm en 176 cm. Rayon : 21m
138/100/123 mm en 186 cm. Rayon : 22m

Voir la discussion associée aux skis de rando larges

 

Black Diamond Drift, un tapis volant dans la poudreuse profonde
Black Diamond Drift, un tapis volant dans la poudreuse profonde (ici le skieur "lourd")

70kg, des Drift d'1m86, on peut dire que ça vole bien sur la poudreuse qui vient de tomber
70kg (ici le skieur léger), des Drift d'1m86, on peut dire que ça vole bien sur la poudreuse qui vient de tomber

Super tenue et sensation de sécurité en grande courbe rapide
Super tenue et sensation de sécurité en grande courbe rapide

10cm de poudre un peu tassée, que du bonheur...

Black Diamond Drift
Black Diamond Drift

Black Diamond Drift
Black Diamond Drift

Un patin de 100mm, ça flotte bien
Un patin de 100mm, ça flotte bien

Un large talon (123mm)
Un large talon (123mm)

Un ski de rando large et léger
Un ski de rando large et léger

Spatule généreuse (138mm) avec un rocker (remontée progressive de la spatule, le ski inverse son cambre sur l'avant pour faciliter la sortie de la neige poudreuse))
Spatule généreuse (138mm) avec un rocker (remontée progressive de la spatule, le ski inverse son cambre sur l'avant pour faciliter la sortie de la neige poudreuse))

Bien fat
Bien fat

Insert sur le talon pour fixer la peau
Insert sur le talon pour fixer la peau

Insert sur le talon pour fixer la peau
Insert sur le talon pour fixer la peau

Black Diamond Drift
Black Diamond Drift

Black Diamond Drift, spatule (138mm)
Black Diamond Drift, spatule (138mm)

Drift (en haut) versus Mantra (en bas)
Drift (en haut) versus Mantra (en bas)

Drift (en haut) versus Mantra (en bas)
Drift (en haut) versus Mantra (en bas)

On voit bien la différence entre le rocker du Drift en haut et  la spatule plus conventionnelle du Mantra
On voit bien la différence entre le rocker du Drift en haut et la spatule plus conventionnelle du Mantra

Patin de profil
Patin de profil

Profil du Drift
Profil du Drift

Encore une sortie avec les Drift, 1m de poudre dans le Queyras, le baton qui s'enfonce jusqu'à la poignée et avec ces cotes, on vole au-dessus. Magique et grisant !
(mise à jour 13 mars) Encore une sortie avec les Drift, 1m de poudre dans le Queyras, le baton qui s'enfonce jusqu'à la poignée et avec ces cotes, on vole au-dessus. Magique et grisant !

Pour faire la trace dans la grosse poudre, c'est bien aussi d'avoir du large
Pour faire la trace dans la grosse poudre, c'est bien aussi d'avoir du large

Les limites du Drift en neige dure, à haute vitesse, le drift... dérive. Il se met à sauter et on perd de l'adhérence
(Mise à jour 21 mars) Les limites du Drift en neige dure, à haute vitesse, le drift... dérive. Il se met à sauter et on perd de l'adhérence

Drift sur neige dure, ça le fait quand même
Drift sur neige dure, ça le fait quand même

Neige assez dure, couloir à 45/50°, une utilisation extrême de ce ski.
Neige assez dure, couloir à 45/50°, une utilisation extrême de ce ski.

A éviter tout de même car le ski est trop mou et manque d'adhérence
A éviter tout de même car le ski est trop mou et manque d'adhérence

Drift en neige dure
Drift en neige dure

Drift en neige dure et raide, en bordure d'une cascade de glace... :-)
Drift en neige dure et raide, en bordure d'une cascade de glace... :-)

Commentaires