La pharmacie du voyageur

par erwan dans Santé en voyage 27 janv. 2014 mis à jour 01 févr. 2014 6822 lecteurs 6 commentaires (partager)

Conseils pour la trousse de pharmacie de voyage

Pharmacie du voyageur

Texte : Docteur Hervé Bouchet (médecin urgentiste, d’expédition, secours en montagne)
Article publié dans Carnets d'Aventures n°25, spécial Année Sabbatique.

Pour info : à lire aussi (du Dr Hervé Bouchet) : l'article "Les pathologies articulaires et traumatiques du voyageur" publié dans Carnets d'Aventures n°21.

Comment se constituer une trousse de pharmacie pour le voyage ? Quels médicaments choisir ? Comment concilier efficacité, légèreté, etc.
Le docteur Hervé Bouchet nous en dit plus !

Les principes de base

  • Efficacité, légèreté, encombrement minimum, résistance aux chocs.
  • Ne prendre et n’utiliser que les médicaments dont on connaît l’usage.
  • Préparer une liste des médicaments emportés avec les indications et précautions d’usage. L’idéal est de faire un listing et d’en parler avec un médecin avant de partir.
  • Utiliser les médicaments uniquement en cas de nécessité.
  • Vérifier les dates de péremption avant utilisation (surtout si vous achetez des médicaments pendant le voyage).
  • Connaître les noms des médicaments en DCI (dénomination commune internationale). Il s’agit du nom de la substance qui est ainsi identique dans le monde entier. Ex : paracétamol (DCI) est vendu comme Doliprane, Dafalgan, etc.

Petits conseils pratiques

  • Pour gagner de la place, supprimer les boîtes.
  • Pour le transport des plaquettes de comprimés, il est conseillé de recouvrir de scotch les feuilles d’aluminium. Cela évite l’ouverture et la perte des comprimés sans augmenter le poids.
  • Mettre la pharmacie dans une boîte étanche en plastique favorise sa conservation.

En dehors de la pharmacie, il est indispensable de faire les rappels de vaccinations et les vaccinations spécifiques, de voir son dentiste, de consulter son médecin avant de partir.

Nous vous proposons une pharmacie de base pour un voyage dans des conditions « roots ». Les quantités proposées sont adaptées à un voyage pour 2 personnes de courte durée (un mois).

Dénomination

Nom

Quantité

Posologie

Indications

Remarques

Degré d'importance / Indispensable

Petit matériel

Gants stériles ou à usage unique 2 paires pour soigner les autres et les plaies important
Compresses stériles et propres à volonté en petits paquets stériles de préférence indispensable
Désinfectant Bétadine 1 pour nettoyer les plaies indispensable
Désinfectant si allergie à la Bétadine Biseptine 1 pour nettoyer les plaies important
pansement gras Physiotulle, Adaptic 1 pour les brûlures important
Adhésif fin Hypafix 1 rouleau très pratiques pour éviter les points de frottements et donc les ampoules important
Bandes cohésives (2 tailles) 2 pour fixer les compresses sur les plaies indispensable
Bandes élastiques en coton (2 tailles) 2 important
Pansements anti ampoule Spenco 1 plaque ampoules moins cher en plaque optionnel
Pansements 10 important
Sparadrap 1 important
Bouchons auriculaires 2 paires important
Seringues 5ml, 10ml 1 à 2 important
Aiguilles 2 important
Lame bistouri ou bistouri ou ciseaux toujours utile important
Contention élastique Elastoplaste 1 important
Pince à épiler 1 important
Un thermomètre incassable important
Attelle de Sam-splint 1 attelles légères vendues dans les magasins spécialisés optionnel

Petite chirurgie

Bistouri jetable ou lames bistouri 1 important

Fils à peau :
(3/0, 4/0, 5/0)

1 il est utile d'avoir du fil avec soi, en cas de plaie, un médecin pourra vous aider important
Sutures adhésives Urgostrip, Stéristrip 2 paquets pour les toutes petites plaies important

Gastro-entérologie

Anti diarrhéique Tiorfan (anti secrétoire) 20 6/j surveiller votre température et consulter si fièvre plus de 48h ou selles glairo-sanglantes indispensable
Anti spasmodiques Spasfon lyoc 10 2 cpr pendant la crise spasmes abdominaux indispensable
Anti vomitifs Primpéran 20 3 cpr/j important
Confort carbolevure 30 6 à 8/j troubles du transit modérés confort
Panfurex ou Ercefuryl 20 6 à 8/j troubles du transit modérés (selles molles) confort

Sédation

Paracétamol Doliprane, Dafalgan, Paracetamol 30 cpr 4g/j max. douleur, fièvre, état grippal… 2 cpr de 500mg toutes les 6h max. indispensable
forme lyoc 10 4g/j max. douleur, fièvre, état grippal… pratique car utilisable sans eau confort d'utilisation
Tramadol Ixprim 20 cpr max. 6 cpr/j douleur intense risque de somnolence important
AINS per os
(AINS : Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens ;
per os : par voie buccale)
Voltarène 75LP 20 2/j anti-inflammatoire à prendre pendant les repas indispensable
Corticoïdes Solupred, Cortancyl 20 20 2 à 3 cpr (40 à 60mg) max. 1mg/kg anti-inflammatoire puissant : allergie, asthme, épuisement important

Allergies

Anti histaminique Aerius, Zyrtec… 1 plaque 1/j allergies : réactions suite à piqûres d'insectes, alimentaire, asthme allergique… important
Corticoïdes : voir section sédation 1mg/kg Pendant 3 jours si grosse allergie, asthme allergique… important
Cardiotonique Adrénaline inj. (1mg/1ml) ou stylo Anahelp 1 en cas d'urgence (choc anaphylactique) important si terrain allergique

Ophtalmologie

Antibiotiques Tobrex 1 3 à 4 gouttes/j toujours traiter les 2 yeux après avis médical important
Collyre antiseptique Biocidan 3 plusieurs fois par jour poussières oculaires, irritations indispensable
Sérum physiologique dosettes monodose à volonté pour rincer les yeux important

Antibiotiques

Amoxicilline et acide clavulanique

Augmentin 24 2g/j (soit 4 cpr/j) prévoir pour 8 jrs de traitement au minimum toujours après avis d'un médecin indispensable

Ciprofloxacine

Ciflox 20 cpr 1g (2 cpr/j) après avis médical important

Métronidazole

Flagyl 21 1,5g (3 cpr/j) anti infectieux pour les giardia et amibes pour les longs séjours spécifique

Antiseptique urinaire

Monuril 1 un sachet en une prise infections urinaires spécifique

Crèmes, pommades, gels

Crème solaire 1 indispensable
Stick à lèvres 1 important
Crème hydratante Biafine ou Flammazine 1 coups de soleil et brûlures ne pas se mettre au soleil après application important
Crème hydratante Sénophile 1 pour les pays froids, gerçures, crevasses confort
Infection cutanée Fucidine pommade 1 pour la petite blessure qui "s'infecte" légèrement important

En option

Anti hémorroïdaire Titanoréine, Daflon 5 un suppo apres la selle attention à la conservation confort
Décongestionnant Rhinureflex 15 6/j pour les rhumes récalcitrants ne pas associer avec paracétamol ou aspirine confort
Somnifères Imovane, Stilnox 10 confort
Répulsif anti moustique spécifique
Anti paludique en fonction du pays spécifique
Produit de désinfection de l'eau Aquataps, Micropur spécifique

Code couleur :

Médicaments à avoir mais à utiliser après avis d'un médecin ou d'une personne de formation médicale Médicaments pour les femmes

Notes

  • Il s’agit ici de présenter une pharmacie de base ; les problématiques spécifiques (altitude, grand froid, zones impaludées…) font l’objet d’une pharmacie spécifique.
  • On donne les exemples de médicaments « connus » (de marque) mais les médecins peuvent évidemment prescrire des génériques.
  • La présentation verticale du tableau est destinée à faciliter le découpage ou la photocopie des pages utiles afin de les transporter aisément.
  • Pour la Sam Splint, les pathologies articulaires du voyageur nature et des conseils sur les immobilisations avec ou sans cette attelle si pratique, vous pouvez vous référer à l’article sur le sujet publié dans Carnets d’Aventures n°21.

Quelques ouvrages utiles

  • Du Dr Emmanuel Cauchy, à lire avant le voyage et à avoir sur soi pendant (surtout le premier, le format s’y prête parfaitement) :
    Petit guide médical pour le voyage (du mal de gorge à la blessure grave, randonnée, trekking, montagne), éd. Edimontagne
    Petit manuel de médecine de bord, et Petit Manuel de Médecine de montagne, éd. Glénat.
  • Du Dr Isabelle Philippe : Guide médical des espaces sauvages (manuel de médecine pratique pour le sport et le voyage), éd. Olizane.
  • Voir aussi le site de l’IFREMMONT : www.ifremmont.com
    L’Institut de Formation et de Recherche en Médecine de Montagne propose, entre autres, des formations théoriques et pratiques adressées aux professionnels et au grand public pratiquant en milieu hostile (montagne, expéditions, etc.), ainsi qu’une abondante documentation en ligne accessible à tous, gratuite, claire et illustrée.
Commentaires
posté le 01 févr. 2014
marie31
Juste un détail le doliprane à ne ne s appelé pas paracétamol aux états unis Canada Japon et Corée mais acetaminophen
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 01 févr. 2014
marie31
Je rajouterai que les antibiotiques de la famille des fluoroquinolones Comme la ciprofloxacine peuvent avoir des effets secondaires a type de tendinite
Il n est pas évident de relier l apparition de ce type de douleurs a la prise d antibiotiques surtout lors d un trek par exemple
Cet antibiotique est aussi photo sensibilisant
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 02 févr. 2014 mis à jour le 02 févr. 2014
hervé Bouchet
C'est une bonne remarque. Le nom paracétamol vient de la contraction de para-acétyl-amino-phénol, et en effet certain pays utilisent le nom Acétaminophène
Dans la biblio le livre de Isabelle Philippe consacre une page sur les équivalences...


pour les fluoroquinolones, en effet c'est un produit à éviter lors des expositions solaires (d’où son utilisation sous conseils de médecins) ; en revanche, il est d'élimination urinaire . C'est à dire qu'il a son utilité pour les infections de l'arbre urinaire. Mais, il est aussi possible d'utiliser l'augmentin pour ces mêmes infections (mais non recommandé car risque de résistance). Le must étant les céphalosporine de 3e génération. Mais en général les consensus adoptent un début de traitement en injection (donc pas très pratique) (il existe des formes per os secondairement).


bref, voilà tout le problème d'une trousse médicale ! Dans tous les cas, l'usage d'un antibiotique est à faire prudemment. Utiliser les antibio et continuer son chemin sans pause n'est pas forcement conseillé ?.
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 02 févr. 2014
Morvandiau
Ne pourrait on pas ajouter dans le petit matériel une pince à tique ? Car c'est le genre de petite bêtes que l'on peut attraper partout même en altitude est qu'il est souvent pas simple de retirer. De plus une tique mal retirée peut devenir un problème. Où existe il une autre méthode pour retirer une tique ?
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 02 févr. 2014
hervé Bouchet
pour retirer une tique : soit une pince à tique
soit une mini pince et vous tournez la tique (sans l’écraser)
la trousse ci dessus est une "mini trousse" donc oui pour la pince, mais ça plus ça.....
elle n'est pas LA trousse mais une sensibilisation à UNE trousse possible.

à voir aussi la trousse de l'ifremmont, la trousse du livre d'isabelle Philippe et surtout à constituer en fonction du lieu, durée, type, membres du groupe du voyage...
Invité (utilisateur non inscrit)
posté le 02 févr. 2014
marie31
les fluoroquinolones ont aussi utiles en cas de diarrhées aigues severe indiquant un processus invasif
(sang glaire ) cela peut etre utile lors de certains voyages

Les conseils eclairés d'un medecin sont effectivement indispensable
Invité (utilisateur non inscrit)