Alexandra David-Néel

par Johanna dans Portraits 08 mai 2006 10384 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Alexandra David-Néel (1868 – 1969)

Eprise de liberté dès son enfance, Alexandra David passe sa vie à explorer le monde, particulièrement l'Asie qui la passionne. Elle étudie de façon approfondie les philosophies orientales et parcourt des milliers de kilomètres à travers l'Extrême Orient et l'Asie centrale, rencontrant de nombreux penseurs et visitant les plus grands monastères. C'est dans l'un deux qu'elle rencontre le jeune Aphur Yongden.avec dont elle fera plus tard son fils adoptif. Ils vivent ensemble des années de pérégrinations en Orient.

En 1923, sous l'apparence d'une mendiante tibétaine et accompagnée du moine Aphur Yongden, elle parcourt clandestinement les régions mal connues, voire inexplorées du Tibet oriental. Tous deux ils parviennent à Lhassa en 1924 au terme d'un étonnant voyage. Alexandra est la première occidentale à pénétrer dans cette cité interdite là où de nombreux explorateurs avaient échoués.

Elle publie plusieurs ouvrages dont notamment Voyage d'une Parisienne à Lhassa en 1927. Elle finit sa vie – juste avant ses 101 ans… et juste après avoir fait renouveler son passeport – à Digne les Bains où elle bâtit sa maison de méditation Samten-Dzong, qui abrite maintenant le Centre Culturel Alexandra David-Néel que l'on peut visiter.

Alexandra reste mondialement connue pour ses 35 années de pérégrinations à travers le monde et notamment en Asie, son engagement et ses actions en faveur du Tibet, ainsi que son entrée à Lhassa.

Commentaires