Mathieu Oriot

par Johanna dans Equipe 01 janv. 2013 mis à jour 02 févr. 2013 2524 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Mathieu Oriot Piqué très jeune par le virus du sport, il prend dans son adolescence un virage à 180°, arrête le tennis en compétition et se lance dans les activités nautiques avec un objectif tenant plus du développement personnel que de la performance.

Breton, c’est l’immensité du milieu marin qui s’offre à lui et après des années de voile légère, de kayak, il se tourne vers la natation et devient nageur sauveteur (SNSM) sur les plages dangereuses. Il passe alors des dizaines d’heures dans l’eau avec comme unique objectif : améliorer ses performances pour être plus rapide lors d’une intervention de sauvetage. Déjà adepte des moyens non motorisés, il préfère intervenir à la nage ou en paddleboard plutôt qu’en jet ski…
Il aime les petits défis quotidiens et locaux tels qu’enchaîner les heures de vélo pour aller à ses rendez-vous, traverser une baie à la nage ou courir derrière ses enfants qui pédalent !
Très à l’aise dans l’eau (parfois plus que sur terre), les palmes sont ses secondes chaussures, mais il apprécie aussi la montagne et ses paysages grandioses. Les randonnées à VTT, le trail dans les bois…

En parallèle, passionné par l’environnement, il devient biologiste marin et travaille en plongée pour récolter des échantillons.
C’est tout naturellement qu’il arrive sur Tara, voilier d’expéditions scientifiques. Il y travaille durant la dernière mission TaraOcéans : Djibouti, Maurice, Madagascar, Mayotte, Polynésie Française…

Pour lui aventure rime avec nature : travailler dehors tout en étudiant l’environnement et en faisant du sport.
Aujourd’hui il réalise du suivi d’algues côtières en kayak de mer pour des chercheurs du CNRS.
Convaincu que pour faire durer le plaisir il faut aussi prendre soin de son environnement et de sa santé, il essaye de vivre de manière plus logique : il habite dans une maison soucoupe volante écolo, il mange bio et de saison, ne boit pas d’alcool, ne fume pas et même si personne n’est parfait il essaye toujours d’aller jusqu’au bout de ses idées pour ne rien regretter.

Il aime aller de l’avant, fonctionne sur 2 modes uniquement : On ou Off, a un côté un peu bourrin surtout avec le matériel qu’il utilise à 150% de ses capacités, et aime être seul en pleine nature pour se retrouver face à lui-même.

Ses derniers trips en 2012 : marche dans le haut Altas marocain et randonnée dans le pays basque du côté d’Iraty.

Né en 1982.

http://kemm.fr

Rando avec chaleur et neige dans le haut Atlas marocain
Rando avec chaleur et neige dans le haut Atlas marocain

Exploration marine à St Brandon, archipel sauvage rarement visité
Exploration marine à St Brandon, archipel sauvage rarement visité

Juste avant une plongée tropicale, exploration sous-marine
Juste avant une plongée tropicale, exploration sous-marine

Rando en famille
Rando en famille

Relevés effectués en kayak
Relevés effectués en kayak

Commentaires