Chaussures Hanwag Badile

par olivier dans Chaussures 04 avr. 2013 2976 lecteurs Soyez le premier à commenter (partager)

Hanwag Badile Low GTX

Une petite traversée de ruisseau ?Voir le comparatif complet de chaussures légères tige basse avec membrane imper-respirante

Stabilité : le talon assez étroit de cette semelle ne confère pas une très bonne stabilité latérale à cette chaussure. La semelle est très ajustée pour avoir plus de précision pour grimper, mais du coup elle est un peu étroite. Idéalement, de notre point de vue en tout cas, Vibram devrait faire un talon plus large sur cette semelle tout en gardant un avant bien ajusté.Le maintien du pied : le pied est très bien maintenu dans cette chaussure, le laçage précis (7 œillets par côté) permet d’ajuster la chaussure au mieux et contribue à cette sensation de maintien.
L’accroche : l’extrémité avant de cette semelle est destinée à la grimpe en rocher, c’est la « climbing zone », et comme un chausson d’escalade, elle n’a pas de crampon à cet endroit. Et c’est vrai que c’est très efficace. La semelle étant très ajustée, on est relativement précis sur la pointe avant. C’est la meilleure chaussure du test pour crapahuter en rocher. On a grimpé dans le 5 sans souci avec. En revanche dans les passages en 6 dalle, ça ne passait plus, faut pas exagérer quand même ?. Le reste de la semelle est composé d’assez gros crampons avec une accroche en terrain meuble assez efficace.
L’amorti : il est inférieur aux autres paires de ce test. Hanwag a mis des semelles de propreté sans amorti. En mettant ses propres semelles (type Noene) on devrait améliorer cela.
La souplesse de la semelle : la semelle est bien rigide. Plutôt bien pour soutenir le pied quand seule la pointe avant est sur un petit graton.
Le déroulé du pied : la destination de cette chaussure (terrain de montagne et rocher) a orienté vers une semelle rigide et un avant assez carré (pour être efficace en gratonnage). Le déroulé en pâtit forcément, mais cela ne nous a pas posé de problème ni d’inconfort lors de plusieurs randonnées.
La solidité apparente : l’enrobage (caoutchouc qui fait le tour de la chaussure) remonte assez haut et protège bien la chaussure. L’avant de l’enrobage est particulièrement épais et costaud. Les parties de tissu apparentes paraissent bien solides. Les différents modèles de chaussures Hanwag que nous avons pu tester depuis quelques années se sont révélés très solides et c’est la semelle (Vibram) qui était fichue avant la chaussure.
La durabilité de semelle : elle semble bonne : bonne surface de crampon au sol, profondeur des crampons assez importante (5mm). La gomme ne semble pas spécialement plus tendre que celles des autres chaussures de ce test (ce qui aurait pu être le cas sur une semelle destinée à l’adhérence en rocher, et si c’est effectivement le cas ce n’est pas perceptible.)
Le confort : il est bon. Le réglage du laçage permet de l’adapter à des pieds de formes différentes, mais ces chaussures nous paraissent particulièrement compatibles à des pieds fins (et, dixit Johanna, donc très confortables pour ce type de pieds qui se sentent souvent moins bien maintenus dans de nombreux modèles plus « polyvalents » pour pieds plus larges.)
Le laçage : très précis grâce à ses 7 œillets. Les 4 œillets de bout de chaîne (les plus sollicités ; 2 en haut, 2 en bas) sont en métal.
L’imperméabilité : ok. Le tissu extérieur s’imprègne peu, c’est bien. Le séchage est rapide.
La respirabilité : de larges portions de tissu, même s’il ne s’agit pas de mesh mais d’un tissu plus serré et plus solide, favorise l’évacuation de l’humidité.
Conclusion : une bonne paire de chaussures légères et solides pour la montagne et le rocher.
Poids constaté : 415g en pointure 40 lady
Poids constaté : 480g en pointure 44 homme
Pointure 40 :
Largeur1 au talon : 69mm
Hauteur2 semelle au niveau du talon : 28mm
Rapport de stabilité : 2,46
Pointure 44 :
Largeur1 au talon : 72mm
Hauteur2 semelle au niveau du talon : 30mm
Rapport de stabilité : 2,4
Données : membrane Gore-Tex. Semelle Vibram Climbing. Construction tissu Cordura Rocket et cuir.
Prix approximatif : 170€

Hanwag Badile, en 44
Hanwag Badile, en 44

La semelle Vibram Climbing
La semelle Vibram Climbing

La semelle Vibram Climbing
La semelle Vibram Climbing

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Un bon enrobage
Un bon enrobage

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Un bon enrobage qui fait tout le tour de la chaussure. La pointe avant est bien renforcée.
Un bon enrobage qui fait tout le tour de la chaussure. La pointe avant est bien renforcée.

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile
Hanwag Badile

La Badile testée en rocher, ici sur une voie en 6a, ça le fait bien sur les parties en 5c de la longueur, les portions vraiment 6a, en dalle sans rien, c'est quand même limite ;-)
La Badile testée en rocher, ici sur une voie en 6a, ça le fait bien sur les parties en 5c de la longueur, les portions vraiment 6a, en dalle sans rien, c'est quand même limite ;-)

Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile
Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile

Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile
Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile

Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile
Chaussure d'approche avec semelle Climbing de Vibram testée en escalade facile

Une petite traversée de ruisseau ?
Une petite traversée de ruisseau ?

Une petite traversée de ruisseau ?
Une petite traversée de ruisseau ?

Ici sur une rando de 1400m de d+ en étant bien chargé.
Ici sur une rando de 1400m de d+ en étant bien chargé.

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile, petit test d'adhérence sur les éboulis
Hanwag Badile, petit test d'adhérence sur les éboulis

Hanwag Badile, petit test d'adhérence sur les éboulis
Hanwag Badile, petit test d'adhérence sur les éboulis

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile
Hanwag Badile

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

Hanwag Badile, en 40
Hanwag Badile, en 40

à gauche la Millet Trident en 40, avec la même semelle Vibram Climbing que la Hanwag. Pourtant on voit bien que Hanwag a choisi de mettre une semelle plus petite pour plus de précision
à gauche la Millet Trident en 40, avec la même semelle Vibram Climbing que la Hanwag. Pourtant on voit bien que Hanwag a choisi de mettre une semelle plus petite pour plus de précision

Décallage entre les 2 semelles
Décallage entre les 2 semelles

Décallage entre les 2 semelles
Décallage entre les 2 semelles

A priori sensiblement le même programme pour ces deux chaussures (en haut la Badile, en bas la Trident)
A priori sensiblement le même programme pour ces deux chaussures (en haut la Badile, en bas la Trident)

Toutes deux équipées de la semelle Climbing de Vibram
Toutes deux équipées de la semelle Climbing de Vibram

Badile versus Trident
Badile versus Trident

Badile versus Trident
Badile versus Trident

Badile versus Trident
Badile versus Trident

Commentaires