Mini raft Alpackaraft : Le Dory

par Khutzeymateen dans canoë kayak 20 juin 2007 mis à jour 30 oct. 2012 18396 lecteurs 1 commentaires (partager)

Alpackaraft : Le Dorymini raft alpackaraft

Khutzeymateen (membre très actif des forums) a acheté un mini-raft de chez Alpackaraft, le Dory. Ces petits engins sont très légers et permettent d’envisager de les transporter sur le sac à dos lors de trips à pied où on aura potentiellement besoin de naviguer (pour traverser un lac, une rivière, la descendre…). Voici son analyse.

Voir également le test du mini raft Denali

Caractérisitiques

Poids annoncé : raft seul (2500g environ)
Longueur externe : 210cm
Longeur interne (espace de chargement) 134cm
Largeur 100cm (interne : 40cm)
Prix (sur le site constructeur) 1195$

Synopsis: ce qui a motivé mon choix ?
je cherchais une embarcation la plus légère possible pour combiner marche à pied et progression nautique pour atteindre les endroits les plus reculés. Le Rio de Sevylor par exemple pouvait faire l'affaire mais trop lourd pour marcher à pied et l'emporter ( + de 12kg). Avec un Carrix et le Rio cependant cela pourrait se concevoir.

Bien souvent une petite embarcation suffit amplement pour des distances à franchir relativement modestes et cela ne vaut pas la peine de sortir un kayak;
un petit raft comme ceux manufacturés par Alpacka Raft font largement l'affaire pour s'amuser ! Et puis on peut faire de la distance avec !

J'ai reçu alors par la poste un colis ma foi assez léger ( contrairement au Folbot pliant de plusieurs kg :-) )
Est livré avec le Dory:
*un ensemble permettant de ramer en alu,
*un siège gonflable
*des rames
*une toute petite dérive fixable en dessous.
*un mini sac permettant de le gonfler.

Le Dory est le plus large de toute la gamme.
Pour moi c'est juste suffisant pour emporter le sac à dos et avoir une embarcation stable.
Ceux qui veulent s'amuser et de grande taille choisiront le Denali Lama, les autres le Yukon. La finition est très bonne, le matériau employé très résistant ( ce qui peut expliquer le prix élevé ). C'est estampillé Feathercraft, gage d'excellente qualité.

Comme embarcation cela peut apporter des perspectives fantastiques.
Erin McKittrick sur www.aktrekking.com décrit très bien les possibilités offertes par ce type d'embarcation. Il compte parcourir des kilomètres et des kilomètres en partant de Seattle en longeant la Colombie Britannique jusqu'en Alaska.dory
L'intérêt principal donc de ce raft est de pouvoir combiner trekking à pied et descente ou franchissement de cours d'eau mouvementés. Il y a des vidéos notamment sur youtube.com de personnes utilisant un Alpacka Raft sur des rapides difficilement franchissables. N'étant pas un pro du rafting je me suis contenté de petits rapides ne compromettant ma sécurité.

Donc je l'ai essayé en partant d'un village qui s'appelle L'Annonciation à 200km environ au nord de Montréal en tentant de descendre en partie la Rivière Rouge qui part de l'Annonciation.
( Sur la berge juste avant le départ de l'Annonciation )

Le gonflage: j'ai été assez sceptique en tentant de gonfler en appartement le raft avec le sac de gonflage livré. sac de gonflageSheri Tingey la gérante de Alpacka Raft m'a écrit: it works fantastically !; pas évident à manipuler au début mais on arrive effectivement à gonfler tout de même l'embarcation en quelques minutes. L'avantage de ce sac est qu'il ne pèse quasiment rien. Je suggérerais cependant lors d'une expé sérieuse de prendre un mini gonfleur à pied de secours.

Une fois sur l'eau c'est assez fun ; on peut tourner et pivoter sur soi-même en un rien de temps. Le Dory est assez stable on est à l'aise avec. En pagayant bien il trace pas trop mal pour une petite embarcation. J'ai mis le sac à dos à l'avant et posé mes pieds de part et d'autres. En taille c'est un peu juste bien que le Dory soit le plus long des modèles faut-il le rappeler. Mais évidemment pour un usage prolongé mieux vaut prendre un kayak gonflable... On peut fixer le sac à dos à l'avant il y a des attaches et mettre ses pieds dessous. Je me suis laissé emporté par le courant de la Rouge sur tout de même quelques kilomètres ! Pour l'orienter c'est facile il suffit de donner les bons coups de pagaie.
Par contre méfiance si on arrive à proximité d'un rapide, mieux vaut se diriger vers la berge quelques centaines de mètres avant.
Je ne peux pas dire encore si sur du "plat" il avance assez rapidement, mais faut pas s'attendre à des performances élevées. C'est une embarcation pour des petites rivières ou petits lacs.
J'ai franchi des petits rapides de classe I-II l'embarcation s'est bien comportée, je le répète, je ne suis pas spécialiste.

randonnee raft sur un banc de sable (arrêt sur un banc de sable au milieu de la Rivière. Faut mettre tout ce que contient le sac à dos dans des sacs poubelles )

Je n'ai pas descendu la Rouge comme je voulais.
A un endroit il y avait des rapides plus sérieux j'ai continué sur le sentier longeant la Rouge, le raft sous le bras et sous l’œil hagard des cyclistes.
J'ai continué jusqu'à Labelle plus au sud à pied après avoir parcouru plusieurs kilomètres, le raft dégonflé et roulé attaché au sac à dos. Une fois arrivé à Labelle regonflage, mais il y avait du vent frais je ne suis pas resté longtemps sur l'eau il faudrait une "wet suit".
Problème : les rames livrées avec ne sont pas assez longues pour être transformées en pagaies. Lorsque je pagayais, je m'arrosais en même temps.
Le premier jour il faisait relativement chaud ça allait mais ce 2ième jour où le temps était couvert et avec du vent frais je me caillais ( eh oui on est au Canada )
Il faut que j'investisse alors dans une paire d'Aquabound en 4 pièces (pagaie démontable).

En tout cas je suis super satisfait et je dévore d'impatience de retourner à l'eau.

La progression à pied une fois empaqueté : un petit peu lourd à porter mais ça va j'ai tout de même marché plusieurs kilomètres avec. Pour une progression hors-sentier ( exemple dans la jungle) cela peut s'avérer un peu plus contraignant. Mais une fois roulé cela ne pèse quasiment rien et ça fait un mini raft.
( une fois plié derrière le sac à dos )

Pour:
* matériel d'excellente facture.
* pour un usage soutenu sur plusieurs années
* le Dory est stable et passe très bien semble t-il l'eau mouvementée. En revanche, pour les modèles plus petits je ne sais pas ce que ça donne.

Contre:
* le prix évidemment. Mais comme c'est du matériel manufacturé à petite échelle cela peut s'expliquer. Les matériaux utilisés peuvent expliquer aussi le coût élevé à l'acquisition.
* le petit stabilisateur livré avec : bonne idée mais on le fixe au raft grâce à un scratch.
Le problème est que si on passe sur des rochers il risque de se détacher et on le perd à tout jamais. Il aurait fallu un procédé qui permette de l'encastrer.
* les rames livrées avec le Dory : un peu déçu pas assez large et pas assez longues pour être transformées en pagaies. Il faut acheter des Aquabounds ou autres. Je n'ai pas essayé et monté le système pour ramer et ne pense pas l'utiliser un jour...

Perspectives d'utilisation futures:mini raft dory

Eh bien si j'avais eu par le passé ce type d'embarcation ( c'est un peu la faute peut-être à Sheri qui ne fait pas assez de promotions de ses fantastiques pack-rafts ), j'aurais pu faire des choses fabuleuses.
Par exemple un été je suis allé en Laponie Finlandaise, je suis parti de Tankavaraa au nord de Rovaniemi pour essayer atteindre à pied à la boussole une zone protégée.
J'ai dû rebrousser chemin parce qu'un cours d'eau barrait la route !
Même chose dans la jungle maya l'hiver dernier au Guatemala (lire mon récit ).
Avec le Pack Raft évidemment c'était une simple formalité.
Par exemple pour le Delta du Danube en Roumanie il y a des tas de petits canaux c'est pas toujours adapté de prendre un kayak "normal" ( rigide,pliant ou gonflable) et le pack-raft peut faire largement l'affaire pour marcher et se ballader sur un lac ou canal.
Et en France ? Houlala c'est dément ce qu'on pourrait faire avec !
Vous prenez un GR puis arrivez près d'un cours d'eau vous gonflez le raft et hop sur l'eau.
Ou bien vous descendez sur quelques km une rivière et faites une partie à pied.
Vous pouvez explorer ainsi le marais Poitevin les Dombes près de Lyon etc... bref tous les petits cours d'eau qui ne justifient pas l'utilisation d'un kayak "normal". Sans compter les rivières de montagne et les lacs. Je connais bien des lacs dans le Mercantour qui ne sont pas accessibles partout et qui méritent d'être explorés sur l'eau mais chut....

La discussion autour des Alpackraft sur les forums expemag
Site d’Alpackaraft http://www.alpackaraft.com
Le dory http://www.alpackaraft.com/Site/Items.cfm?ItemID=22

portage du sac sur le Dory

Commentaires
posté le 19 avr. 2015
Theodore Lavilotte
Je suis intéressé par ce type d'embarcation pour pratiquer la randonnée sur plusieurs éléments à la fois.
Au changement de saison il y a en montagne la possibilité de passer de la terre à la neige puis à l'eau-vive en descente.Mon projet serait de tester un parcours ski-raquettes pour la montée, puis descentes (ski ou yooner /zibock) puis terminer par une descente en eaux-vives sur ce genre de mini raft.
Invité (utilisateur non inscrit)