Gants windstopper

by olivier in Gants updated 06 Dec 2013 10509 readers Be first to comment

Comparatif de gants d’alpinisme légers et coupe-vent

Cliquer ici pour voir le tableau comparatif
Discuter autour de cet article

14 paires de gants soft-shell testées

Test gants légers softshellLes usages sont très variés pour ce type de gants, cette polyvalence est très intéressante. Leurs poids et encombrement réduits permettent de les emporter sans hésitation. De plus ils sont assez peu onéreux (au moins certains modèles) ce qui ne gâche rien. À l’origine ce sont plutôt des gants d’alpinisme d’action, mais leur polyvalence permet de les utiliser dans bien d’autres activités. Le vélo, le VTT, le parapente, la rando, le ski de randonnée, la raquette, etc. Bref, un gant technique avec un cahier des charges rigoureux, ce que demande l’alpinisme, a des qualités intrinsèques qui resteront pour les autres activités.
Ce ne sont pas des gants qui conviendront pour les conditions vraiment froides, puisqu’ils sont très légers, et leurs capacités d’isolation sont réduites. En revanche, ils peuvent être utilisés sous des (sur)moufles ou sur-gants. La finesse des tissus laisse la main très libre dans ses mouvements et dans les sensations. Ils sont tous coupe-vent (certains avec la membrane windstopper de Gore d'autres avec une membrane coupe-vent différente) ce qui limite tout de même les déperditions de chaleurs (en revanche, ils ne sont pas imperméables).
[A noter que nous avons réalisé par ailleurs un test de gants de montagne chauds et imperméables disponible ici.]

Pour comparer les différents modèles de gants coupe-vent de ce test, nous les avons utilisés lors d’activités variées (rando, vtt, ski de rando, parapente), à chaque fois avec un modèle sur une main, et un autre modèle sur l’autre. Du coup on peut facilement avoir un avis relatif dans des conditions similaires. Les notes, chacune sur 5, donnent une idée relative parmi les gants testés. Ainsi une note de 5/5 en isolation thermique pour un modèle ne signifiera pas qu’il est utilisable en conditions très froides parce qu’il est très isolant. Cela veut simplement dire qu’il est le plus « chaud » parmi les gants testés ici. Par ailleurs, nous donnons des utilisations et des conditions typiques pour ces gants, ce qui permet au lecteur de ce test d’y voir un peu plus clair.
En usage parapente (pratique pour tester les capacités thermiques des gants dans des conditions assez stables), dans un air entre 5 et 10°C, et avec 35 km/h environ de vent relatif, ces gants vont bien, pour quelqu’un qui a une bonne circulation sanguine au niveau des extrémités. Pour Johanna en revanche c’est très limite dans ces conditions (un lecteur averti notera qu’il s’agit d’un sujet féminin, avec du coup souvent une circulation distale un peu plus difficile). Pour les plus « chauds » du test, la limite se situait à une température autour de -5°C et un vent de 35 km/h (la vitesse du parapente).

CA #34 en kiosque

by Coralie in Actualités 06 Dec 2013 2102 readers Be first to comment

Carnets d'Aventures dans vos kiosques dès aujourd'hui et jusqu'au 6 mars !

Couverture CA34Loin de tout, longtemps - l'autonomie longue durée.

Avez-vous déjà ressenti l'immense liberté de ne dépendre que de vous-même, le plaisir d'être totalement immergé dans une nature préservée ? Ou peut-être en avez-vous déjà rêvé ? Six voyageurs nous livrent leurs expériences d'autonomie longue durée dans les Rocheuses canadiennes, au Groenland, dans le désert d'Atacama, en Asie centrale et en Laponie : quel itinéraire ont-ils choisi, comment se sont-ils équipés, quel plaisir ont-ils ressenti, quels risques ont-ils pris ? À travers leurs récits, ils nous font revivre leurs expériences hors du commun et nous incitent grandement à partir à notre tour, loin de tout, longtemps !

Plus proches de nous, Agnès, Thierry et Pierre-Etienne ont navigué au large des côtes bretonnes en kayak reliant les îles du Ponant entre elles, Yann a descendu la Charente en stand up paddle et Michèle nous raconte comment elle a fait l'école à ses 9 enfants pendant de longs voyages en famille. Bien sûr, la chronique voyager léger et la chronique de l'ours des bois sont toujours au rendez-vous !

Voir le sommaire détaillé

Commander, s'abonner



Test mini-pompes à flexible pour vélo

by Bixente in Vélo - Divers updated 05 Nov 2013 11777 readers 2 comments 1

Mini-pompes pour vélo

Les trois pompes du test (Lezyne Micro Floor, Zefal MT323, Lezyne Alloy Drive)

La crevaison lente ou franche peut toucher chaque cycliste, qu'il utilise des boyaux, des chambres à air (Tubetype) ou des pneus sans chambre (Tubeless). Parfois insidieuse, il est de coutume dans le monde du vélo de dire que ce sont toujours les mêmes cyclistes qui crèvent, souvent à cause d'un mauvais choix de trajectoire (un des fondamentaux du cyclisme). Nous connaissons des pratiquants qui ne crèvent jamais… Mais bon...
Même si l’on peut réparer une chambre sans rustine, la pompe est l’outil incontournable du voyageur à vélo !

Les pompes à vélo SANS flexible sont présentes dans le monde du vélo depuis plusieurs dizaines d’année, supplantant rapidement les pompes à flexible (plus encombrantes, plus lourdes, quoi que !). Il réside un gros risque à l'utilisation de ces pompes SANS flexible : cisailler la valve.
En voyage à vélo, itinérances BUL ou autre "vélomobilité", nous avons besoin de matériel fiable. Nous avons sélectionné trois pompes à flexible. Elles nous accompagnent pour l'une d’entre elles depuis de nombreuses années, les deux autres nous ont accompagnés un grosse partie de l’année.
Ces trois pompes peuvent alternativement s’adapter à des valves Presta (“petites”) ou Schrader (“grosses”).

Lezyne Micro Floor Drive HVG
Lezyne Alloy Drive
Zéfal MT323

Sondage nouvelle formule

by Coralie in Actualités 04 Nov 2013 2497 readers 1 comments

Exprimez-vous !

Depuis juin 2013, votre magazine préféré a changé de look. Nous aimerions savoir ce que vous en pensez !

Il suffit de participer au sondage en cliquant ici.

Moins de 5 minutes suffisent à le remplir, alors n'hésitez pas !

Pour vous remercier, nous vous offrons, par tirage au sort

la tente d'assaut Mountain Hardwear EV (valeur unitaire 589 €)

Bonne rigidité globale

5 tours de cou Buff multifonction aux couleurs de Carnets d'Aventures (valeur unitaire : 15 €)

tour de cou multifonction Tour de cou multifonction

Lien vers le sondage : https://fr.surveymonkey.com/s/carnetsdaventures

9 mois dans une baie norvégienne

by olivier in Hautes latitudes 20 Oct 2013 2283 readers 5 comments

Sympathique intro d'une vidéo relatant 9 mois passés à l'écart du monde dans une baie sauvage de Norvège. Les 2 protagonistes, surfeurs et snowboardeurs norvégiens, profitent des cadeaux de la nature, de belles vagues, des pentes enneigées, et de superbes aurores boréales... Leur campement est une cabane fabriquée avec des déchets échoués et du bois flotté...

NFS TEASER 13ENG from weggebros on Vimeo.

Parapente vol bivouac au Maroc : le film

by Johanna in Parapente 13 Oct 2013 2524 readers 1 comments

Le film de la traversée de l'Atlas marocain en vol bivouac

Par Damien Lacaze et Nicolas Pons, du 02 au 16 mai 2013, Saute Montagnes

Damien et Nicolas ont traversé l’Atlas marocain d’ouest en est sur plus de 600 km avec uniquement leur parapentes et leurs jambes comme moyen de locomotion... Des paysages grandioses, des rencontres touchantes, des longues heures de marche, et des plafonds à plus de 5400m !
Un beau périple que nous raconte Damien dans un récit complet illustré, et que voici en images!

Vol bivouac en pays Berbère, film de Damien LACAZE


Saute Montagnes www.sautemontagnes.wordpress.com

Parapente vol bivouac au Maroc

by Johanna in Récits updated 13 Oct 2013 6315 readers Be first to comment 1

Saute Montagnes : vol bivouac à travers l'Atlas marocain

Traversée de l'Atlas en vol bivouac, par Damien Lacaze et Nicolas Pons, du 02 au 16 mai 2013

Parapente vol bivouac Maroc La montagne et le parapente ont naturellement amené Damien et Nicolas vers le vol bivouac, aboutissement d’années d’expérience dans une discipline comme dans l’autre. Ils ont entrepris de traverser l’Atlas marocain d’ouest en est sur plus de 600 km avec uniquement leur parapentes et leurs jambes comme moyen de locomotion... Des paysages grandioses, des rencontres touchantes, des longues heures de marche, et des plafonds à plus de 5400m ! Un beau périple que nous raconte Damien...

Texte : Damien Lacaze
Photos : Damien Lacaze et Nicolas Pons
Saute Montagnes

Maj octobre 2013 : Damien et Nico viennent de mettre en ligne un FILM sympa sur leur aventure !

NDLR : au sujet du vol bivouac :
- le team Xridair a précédemment effectué un vol bivouac en parapente au Maroc au printemps 2012, expé Des Cums à l'Ecume, nous avons publié leur article dans Carnets d'Aventures n°29. et de leurs précédents vols bivouacs dans CA n°8 (traversée des Pyrénées), CA n°13 (Kirghizie), CA n°19 (traversée des Alpes), et CA n°23 (Altaï russe et mongol).
- Guillaume Chatain a lui aussi parcouru l'Atlas en vol bivouac...
- François et Auréliane Lehen ont traversé les Alpes en biplace l'été 2012, cf. article dans CA n°32
- Luc Armant 1000 km en Himalaya, cf article dans CA n°11
- et bien d'autres !

Montre altimètre W Quechua 700

by olivier in Montre altimètre updated 29 Sep 2013 31798 readers 16 comments 2

Montre Alti Quechua

Test de la W Quechua 700

Mise à jour automne 2013 (voir à "batterie")

Mode enregistrement de donnée, écran principal avec la vitesse ascensionnelle, la durée de l'enregistrement et l'altitudeEn bref : montre altimètre, baromètre, compas, thermomètre.
Conditions du test : plusieurs mois, montre utilisée à ski de rando, vtt, vélo, rando, apnée.
Analyse : une des premières caractéristiques de cette montre est sa facilité d’usage. L’utilisation est complètement intuitive et on peut se passer de lire le manuel. En cela elle est nettement supérieure aux autres montres alti que nous avons déjà testées. Simplicité d’utilisation qui ne rime pas du tout avec nombre de fonctions limité. Au contraire, cette montre altimètre délivre de nombreuses informations et est extrêmement complète. Les tableaux de bord du mode hiking (lors de l’enregistrement d’une randonnée) sont configurables, on peut afficher les valeurs que l’on souhaite sur 3 écrans, avec une à deux valeurs pour chaque écran. Valeurs à choisir parmi : altitude, cumulé positif, cumulé négatif, altitude maximale, altitude minimale, heure de lever du soleil, heure de coucher du soleil, heure, vitesse ascensionnelle, vitesse de descente, vitesse maximale de montée, vitesse maximale de descente, vitesse moyenne de descente, vitesse moyenne d’ascension, différence d’altitude, température, température minimale, température maximale, dénivelé restant, durée de l’enregistrement, compas… Bref, on vous disait que cet alti était très complet au niveau des données qu’il peut afficher.
Les enregistrements sont consultables pendant l’enregistrement et après. Il peut y avoir jusqu’à 10 enregistrements différents et 100 heures. Ils sont consultables via le menu data. Chacun d’eux est numéroté et associé à une date. Lors de la consultation de chacun d’entre eux, on voit le graphique du profil de la randonnée, le temps passé au-dessus de l’objectif, l’altitude de l’objectif, le déniv+,le déniv-, la vitesse maxi de descente, la vitesse maxi de montée, la vitesse moyenne de montée, la vitesse moyenne de descente, la durée totale de l’enregistrement, l’heure de départ, l’heure de fin, l’altitude maxi, l’altitude mini. Donc là encore, un nombre très satisfaisant de valeurs collectées. On peut peut-être regretter que les températures max, moyenne et minimale ne soient pas sauvées dans l’enregistrement.
Le bracelet en plastique est un peu rigide. Un peu plus de souplesse aurait été agréable. Il semble relativement solide et durable même si on a fait une marque lors des premières utilisations de la montre.
Boîtier : le volume du boîtier est relativement contenu. Les boutons sont faciles à utiliser même avec des gants car bien gros. Le boîtier est en plastique à part le capot arrière qui est en inox. Il se dévisse à l’aide d’une pièce de monnaie, le changement de la pile peut s’effectuer à la maison. La notice recommande cependant de faire changer les piles par le magasin pour limiter le risque d’abîmer le joint torique et compromettre l’étanchéité.

Fonctions :

Altimètre. Sans lancer d’enregistrement, on peut déjà avoir quelques informations en mode alti. On a donc l’altitude (précision au mètre), la vitesse ascensionnelle (positive ou négative) en m/h et l’heure. La vitesse ascensionnelle se met à jour avec une réactivité de l’ordre de la minute.
Baromètre : pression au niveau de la mer. N’a de sens que si on connaît l’altitude et qu’elle a été mise à jour. L’écran baromètre donne également la température et la tendance barométrique, chute, hausse, ou stabilité. Il aurait été sympa de voir le graphe de pression comme sur la Suunto Core par exemple.
Compas : précision au degré, donne une valeur numérique en degré et une vue avec points cardinaux (S, SSW, SW…)
Heure : affiche l’heure, les secondes, l’heure de lever et de coucher du soleil (pour le lieu renseigné à la configuration : quelques villes en France par ex.)

Améliorations : pas de langue française, tous les menus sont en anglais. Pas de chronomètre (seulement les sorties enregistrées sont chronométrées, avec une échelle de temps en seconde, mais il n’y a pas de chronomètre habituel avec les millisecondes), pas de compte à rebours. Plus de 3 vues configurables serait bien, ou alors 3 champs au lieu de 2 maxi. Stockage des températures maxi, mini et moyenne dans les enregistrements. Vue du graphe de pression en mode baromètre.

Étanchéité
: nous l’avons utilisée en apnée, nous avons déclenché les boutons sous l’eau (en général les montres n’aiment pas trop ça), rien à signaler. L’étanchéité semble bonne. Elle est donnée pour être étanche à 50m ce qui est bien.

Batterie
: pile bouton CR 2032 (une pile souvent utilisée sur ce type de produit).
Mise à jour automne 2013 : août 2013, j'utilise cette montre depuis un an et demi, le voyant "batterie faible" apparaît. Je change la pile (pas de joint caoutchouc dans le boîtier, mais bon...), la montre semble marcher, mais en quelques heures, elle se met à afficher des valeurs (température et altitude) délirantes, puis le lendemain s'éteind complètement. Je tente avec une autre pile neuve. Rien n'y fait, elle ne s'allume plus :-(. Nous attendons de la part de Quechua un autre exemplaire pour voir, ainsi que des infos complémentaires concernant le changement de pile. La notice indique: "Pour changer votre pile : adressez-vous au point de vente où vous avez acheté le produit. En la changeant vous-même, vous risquez d'endommager le joint et de perdre l'étanchéité...", certes mais il n'y a pas de joint...

Conclusion
: Nous avons beaucoup apprécié la simplicité d’utilisation de la montre et le nombre élevé des informations disponibles ainsi que la configurabilité des écrans en mode enregistrement. Difficile de lui trouver de vrais défauts à cette montre altimètre. Surtout à ce prix là. Quechua a fait fort. Nous ne pouvons que recommander…

Prix approximatif : 120€

Poids constaté : 58g

Discussion autour de cette montre alti

Latest comments