en

/ vêtements / doudoune /

Positron Pro de RAB

par Anthony 05 févr. 108 lecteurs Soyez le premier à commenter share(partager) Soyez le premier à aimer ! :

Résumé :

Sur le papier, la doudoune RAB Positron Pro est une bonne candidate pour des activités par temps froid. Avec une garniture conséquente et une construction élaborée, elle promet une bonne isolation. Bien que sortie l’année dernière, ce n’est que cet automne et hiver que j’en ai profité à son plein potentiel. Et je n’ai pas été déçu.

En bref

Note globale :
Poids total (constaté) : 680 g

Isolation

Quantité d'isolant : 300g
Structure : Hybride

Prix approximatif : 400 €

Toutes les caractéristiques

On aime

  • Très bon rapport poids/isolation
  • Principalement cloisonnée en "H"
  • Vêtement très bien taillé, avec une finition excellente
  • Plein de poches

Améliorable ?

  • Serrage capuche plus accessible
item photo

ISOLATION

C’est ce qu’on attend en premier d’une bonne doudoune : une bonne isolation ! Sur le papier, ça s’annonce bien : elle est garnie de 300g de duvet de gonflant 800FP, avec une structure principalement cloisonnée en “H”

Parlons davantage de sa structure justement : chez RAB, toutes les doudounes qui ont un garnissage de duvet inférieur présentent des coutures traversantes (RAB Electron 190g de duvet, RAB Neutrino Pro 230g de duvet). Ce n’est qu’à partir du modèle Positron Pro, testé ici, qu’apparaît le cloisonnement en “H”. Ce type de structure en H est plus compliqué à produire, mais garantit une bien meilleure isolation.

La Positron Pro adopte donc principalement un cloisonnement en “H”, sur les zones clefs d’isolation. Seules les zones sous les bras et sur les panneaux latéraux présentent des coutures traversantes. Ce choix est justifié par deux raisons :
  • c’est une zone de flexion : davantage d’aisance en mobilité, moins d’effet “bibendum”.  
  • c'est une zone de "recouvrement" : dans une posture droite, les zones en coutures traversantes se font face, et donc n'affectent peu les performances thermiques.

Difficile de confirmer catégoriquement la pertinence de ce choix, qui doit forcément se faire au prix d’une légère perte de performances thermiques en pratique.

Avant la Positron Pro, au catalogue de RAB, figurait la Positron (pas “Pro” donc ;)), que j’ai également beaucoup utilisée. La Positron était aussi très bonne, pour toutes les raisons évoquées ici. Mais ce modèle “Positron Pro” apporte davantage d’isolation, avec un garnissage plus conséquent et une structure plus élaborée.

Protocole de test (avec une autre doudoune sur la photo !)
Protocole de test (avec une autre doudoune sur la photo !)

COUPE ET FINITION

Comme d’habitude avec les doudounes RAB, la coupe est impeccable ! Bien taillée, on se sent à l’aise dedans. Détail intéressant : elle descend vraiment bas derrière, ce qui est très confortable. Ainsi, j’ai pu la porter en roulant à vélo et en marchant avec un sac à dos, sans avoir l’impression qu’un courant d’air me traverse le bas du dos. D’ailleurs, je n’utilise même pas le cordon de serrage du bas tellement la coupe est idéale !

La capuche est bien dessinée : elle est très grande afin de pouvoir porter un casque dessous, ce qui est très pratique. Si besoin, elle peut être “serrée” pour s’emmitoufler : fermée intégralement, l’ensemble tombe très bien et laisse juste ce qu’il faut pour voir et respirer, avec un assez bon degré de mobilité. Le système de serrage est esthétique car il est comme “dissimulé” à l’intérieur (d’ailleurs il ne se voit pas de l’extérieur, cf. photos). C’est joli certes, mais c’est moins pratique car cela demande d’ouvrir un peu la fermeture éclair pour serrer ou desserrer la capuche… Enfin, le serrage au niveau des poignet est simple et efficace pour terminer de fermer les écoutilles. Il semble robuste avec une grande zone de scratch.

Les poches sont au nombre de 4 : deux poches “main” classiques, une grande poche poitrine extérieure, et une petite poche poitrine intérieure. Cet ensemble fournit un bon espace pour garder des affaires accessibles, même volumineuses (les gants chauds qui vont avec par exemple !). Les deux poches “main” sont très pratiques car bien dessinées, et sont doublées de polaires (top confort pour les mains !). Enfin, les fermetures éclair sont robustes.
item photo
La capuche en mode "large" : on peut porter un casque dessous, sans gêne.
La capuche en mode "large" : on peut porter un casque dessous, sans gêne.
La capuche en mode "serrée".
La capuche en mode "serrée".
Le système de serrage de la capuche (autour du visage) : bien dissimulé, mais il oblige à ouvrir le zip pour le régler.
Le système de serrage de la capuche (autour du visage) : bien dissimulé, mais il oblige à ouvrir le zip pour le régler.
À l'arrière de la capuche, un petit scratch permet de fignoler sa position, afin que la visière semi-rigide de la capuche tombe bien.
À l'arrière de la capuche, un petit scratch permet de fignoler sa position, afin que la visière semi-rigide de la capuche tombe bien.
En bas de la doudoune, sur le côté, un système de serrage. Facile d'utilisation et bien dissimulé à la fois !
En bas de la doudoune, sur le côté, un système de serrage. Facile d'utilisation et bien dissimulé à la fois !

LÉGÈRETÉ ET COMPACITÉ

À seulement 680g pour 300g de garnissage, on peut dire que la Positron Pro est une doudoune bien légère dans cette gamme d’isolation. Une fois compressée, la doudoune occupe un volume assez compact. RAB fait toujours appel à des tissus Pertex Quantum qui semblent être un bon compromis entre légèreté et résistance, tout en étant étanche au duvet. Enfin ce sont tout de même des tissus qui demandent d’être manipulés avec soin bien entendu, sachant que ce n’est pas un vêtement fait pour traverser des broussailles évidemment ! Cette légèreté est donc la bienvenue ! Il est d’ailleurs très facile de faire une réparation si besoin (avec un bout de Nylon ripstop autocollant par exemple). 

Un dernier mot sur la durée de vie : bien qu’il ne soit pas possible de donner un avis définitif sur la durabilité des matériaux employés, j’ai davantage de recul avec d’autres doudounes RAB que j’utilise depuis plus longtemps, dont la Positron. Or cette dernière est pour le moment aussi performante qu'à son premier jour.
Doudoune compressée dans son sac (fourni). À droite, une Nalgene 1L, dont l'eau a gelé pendant la nuit : j'étais bien content d'avoir la doudoune le matin !
Doudoune compressée dans son sac (fourni). À droite, une Nalgene 1L, dont l'eau a gelé pendant la nuit : j'étais bien content d'avoir la doudoune le matin !

EN CONCLUSION

Après avoir fait quelques tests thermiques, je ne peux pas affirmer que cette doudoune RAB Positron Pro offre le meilleur ratio poids/isolation possible du marché. Mais je chipote car il est au moins très bon (voire très très bon !), et la finition de la doudoune est au rendez-vous. C’est donc un vêtement isolant qui m’accompagnera encore dans de nombreux voyages si la température joue autour du zéro degré ! Et dans de nombreuses sorties parapente ou alpinisme aussi !
Bivouac en novembre : -6°C au réveil.
Bivouac en novembre : -6°C au réveil.
En vol, la Positron Pro tient bien au chaud...
En vol, la Positron Pro tient bien au chaud...
Pourtant, il ne fait vraiment pas chaud en l'air !
Pourtant, il ne fait vraiment pas chaud en l'air !
item photo

Caractéristiques générales

Note globale :
Poids total (constaté) : 680 g
Poids mesuré sur la taille S, alors que le poids annoncé concerne la taille M
Poids annoncé par le constructeur : 760 g

Tissus

  • Extérieur : Pertex® Quantum Pro
  • Intérieur : Pertex® Quantum

Isolation

Type d'isolation : Duvet-plumes
Quantité d'isolant : 300g
Pouvoir gonflant : 800 cuin
Structure : Hybride
Cloisons en H sur le buste, la capuche et la partie supérieure des bras, coutures traversantes sous les bras et sur les panneaux latéraux

Rangement

Sac de compression fourni ? : oui
Poids du sac de compression : 20g

Pays de fabrication

Indonésie
marque : RAB

Prix approximatif : 400 €

Commentaires