4 invités en ligne

/ embarcation / packraft /

Refuge de Alpacka

par Anthony 02 juil. Soyez le premier à commenter

Testé dans le test de gamme suivant :

L’Alpacka Refuge est un compromis unique en son genre. Il est issu d’un bateau de leur gamme minimaliste (l’Alpacka Scout), auquel ont été greffées quelques caractéristiques d’un bateau d’eau vive. Du premier il reprend les tissus légers et la géométrie simple. Du second il prend le pontage complet et le zip étanche idéal pour les expés.

De ce mariage naît un bateau unique, conçu pour la rivière de difficulté modérée comme pour l’eau calme, d’une compacité et d’une légèreté impressionnantes. Un packraft hybride à emporter dans plein d’aventures tant il est compact et léger !

À chaque fois que j’ai navigué avec, j’ai adoré cette sensation de faire corps avec cette petite embarcation, comme un prolongement de soi ! Le bateau est ultra réactif, et dès qu’il est chargé, c’est comme un petit vélo : joueur et maniable à souhait. Il est parfaitement adapté à ma morphologie (1m76), et bien qu’il ne dispose pas des caractéristiques propres à un vrai packraft d’eau vive, il n’en demeure pas moins habile sur les rivières !

Entre nous, un kayakiste expérimenté aurait bien envie de greffer des cales-cuisses pour le rendre encore plus polyvalent. Certes, sa géométrie n’est pas conçue pour de la rivière technique, mais c’est tentant d’essayer ! On peut toujours le faire soi-même en achetant le kit de cale-cuisses à monter par ses propres soins.

En fait, l’Alpacka Refuge n’a pas d’option : taille unique, modèle ponté, sans cale-cuisses, et avec un zip étanche. Disons que ça facilite le choix ! D’ailleurs, le zip étanche est un modèle plus petit : 40cm, contre 49cm sur un Alpacka Expedition par exemple. Attention à bien s’assurer que c’est suffisant pour rentrer ses affaires !
Johanna et Olivier, sur la Durance en aval du barrage de Serre-Ponçon.
Johanna et Olivier, sur la Durance en aval du barrage de Serre-Ponçon.
item photo
L’installation est simple et rapide : on gonfle l’assise et le dossier, puis le bateau. Enfin, on installe l’arceau qui sert d’hiloire. La manipulation est très facile. 

Chez Alpacka, le système de gonflage/dégonflage est de loin mon préféré ! On touche la perfection :
  • L’assise se gonfle à la bouche, avec une “valve tube”. Ce n’est pas le système le plus léger, mais il permet d’ajuster facilement la pression lors de la navigation (toute navigation demande de regonfler régulièrement, surtout au début, car l’eau est bien plus froide que l’air). C’est un système plutôt rapide dans les 2 sens : gonflage et dégonflage. Enfin, c’est un système fiable qui peut être facilement entretenu.
  • Le bateau se gonfle à l’aide d’un sac de gonflage très pratique et d’une valve anti-retour d’une efficacité redoutable. Certes, sa vitesse de dégonflage n’est pas la plus rapide (notable seulement si l’on n’a pas de zip étanche), mais le gonflage devient tellement facile !! Je me suis surpris à gonfler le bateau si vite en fait !


Seule habitude à prendre (et ça s’applique à tous les packrafts pontés) : installer la jupe sur l’hiloire demande toujours un peu de temps et d’habitude ! Seul petit souci constaté : la jupe est un modèle très léger conçu par leur soin (180g), un tantinet fragile toutefois. Attention à la manipuler avec soin, et à la réparer au premier signe de faiblesse. Si besoin il sera toujours possible d’opter pour une jupe nylon classique.

Un sac de pont étanche (Bow bag) est vendu en option : 24L pour 300g, et coûte 175€. Parfaitement adapté à la géométrie du bateau, c’est un accessoire vraiment pratique et utile. De plus, il est fourni avec des mini-mousquetons qui, en cas de coincement, doivent faire office de fusible. Un détail crucial en matière de sécurité !

Au bilan, l’Alpacka Refuge fournit une solution intéressante pour envisager des navigations en tout genre, tout en gagnant énormément de poids et de volume par rapport à un packraft d’eau vive. Quelques compromis limitent nécessairement ses aptitudes en rivières (comparé à son grand frère l’Alpacka Expedition), mais il tire son épingle du jeu d’une autre manière.

Voici quelques remarques communes à tous les bateaux Alpacka que nous avons testés :
  • Kit de réparation : chaque packraft est vendu avec un kit de réparation complet, lui-même placé dans un petit sachet étanche. Un détail très appréciable ! 
  • À propos de la personnalisation : je ne parle ici que des modèles distribués par Packraft Europe, l’antenne d’Alpacka USA sur le vieux continent. Si vous consultez le site d’Alpacka USA, vous constaterez que certains modèles peuvent être personnalisés (option grande taille, option pontage, etc.). Notons par ailleurs que les bateaux Alpacka sont, depuis l'origine de la marque (plus de 20 ans), fabriqués aux Etats-Unis.

Rémi dans le rapide de la cuisine sur l'Ubaye. Il teste les limites du bateau là !
Rémi dans le rapide de la cuisine sur l'Ubaye. Il teste les limites du bateau là !
Le Bow Bag, parfaitement taillé pour le bateau.
Le Bow Bag, parfaitement taillé pour le bateau.
Avec un bel espace intérieur : 24 litres ! De quoi mettre plein d'affaires accessibles.
Avec un bel espace intérieur : 24 litres ! De quoi mettre plein d'affaires accessibles.
L'opération de jupage demande un petit coup de main, mais permet de naviguer plus au chaud aussi !
L'opération de jupage demande un petit coup de main, mais permet de naviguer plus au chaud aussi !
item photo
En plein gonflage du packraft : 6 à 7 pompages maximum, c'est rapide !
En plein gonflage du packraft : 6 à 7 pompages maximum, c'est rapide !
item photo
L'Alpacka Refuge à gauche, l'Expedition à droite.
L'Alpacka Refuge à gauche, l'Expedition à droite.
Le kit de réparation fourni.
Le kit de réparation fourni.
item photo

Caractéristiques générales

marque : Alpacka

Prix approximatif : 1450 €

Commentaires
Voir tous les tests de la catégorie "packraft"