14 invités en ligne

/ embarcation / packraft /

Expedition de Alpacka

par Anthony 02 juil. 137 lecteurs Soyez le premier à commenter

Testé dans le test de gamme suivant :

L’Alpacka Expedition est un bateau incontournable de leur gamme. Comme son nom l’indique, c’est le modèle conçu pour les voyages en packraft. Mais pas que ! C’est un bateau polyvalent, à l’aise en toutes conditions. 

Bien entendu, le poids de ce packraft grimpe par rapport aux modèles minimalistes comme l’Alpacka Refuge : on est ici autour des 3,6kg (comparé aux 2,5kg d’un Refuge). C’est aussi grâce à cette géométrie plus complexe qu’il gagne d’excellentes aptitudes en rivière. Son rocker et sa forme légèrement allongée lui confèrent une bonne capacité de franchissement. Un bon kayakiste pourra d’ailleurs envisager de sérieuses navigations en classe IV. 

La position de navigation s’ajuste très finement : dossier rigide, cale-cuisses et cale-pied, tout se règle facilement pour convenir à sa morphologie. L’Alpacka Expedition est décliné en 3 tailles. Bien réglé, on fait bien corps avec le packraft, et on joue sur la gîte assez facilement avec les cale-cuisses.

Sur ce type de bateau, le zip étanche est de série : ce packraft est conçu pour voyager, il est donc prévu pour glisser des affaires dans ses boudins. Son volume généreux lui permet d’ailleurs d’emporter une grande quantité de matériel.
À cet effet, Alpacka propose d’ailleurs le système Cargo Fly : ce sont deux sacs étanches cylindriques que l’on glisse dans les boudins, et que l’on vient fixer à l’aide d’un clip, afin qu’ils ne bougent pas pendant la navigation. L’intérêt du système est multiple : il garantit un bon équilibrage de l’embarcation, et permet aussi de s’assurer que les affaires ne viennent pas endommager les boudins.

Aussi, l’Alpacka Expedition n’existe qu’en version pontée : fixe ou amovible, pour un peu plus de polyvalence (mais avec un léger surpoids aussi). C’est ce dernier que nous avions en test, et le zip semblait assez étanche pour garder les jambes au sec.
Pour qui tient à avoir une configuration auto-videur avec une géométrie très proche, il faudra se tourner vers le modèle Wolverine. Ce dernier ne faisait pas partie de notre test, mais j’ai pu l’essayer régulièrement, et je peux vous assurer qu’il est très agréable ! Je dirais même qu’il est encore plus agile et plus joueur qu’un Expedition.
Rémi dans les ex-infrans du haut, Ubaye.
Rémi dans les ex-infrans du haut, Ubaye.
Rémi dans les ex-infrans du haut, Ubaye.
Rémi dans les ex-infrans du haut, Ubaye.
L’installation du packraft est simple et rapide : on gonfle l’assise et le cale-pieds, puis le bateau. Enfin, on installe l’arceau qui sert d’hiloire. La manipulation est intuitive.

Chez Alpacka, le système de gonflage/dégonflage est de loin mon préféré ! On touche la perfection :
  • L’assise et le cale-pieds se gonflent à la bouche, avec une “valve tube”. Ce n’est pas le système le plus léger, mais il permet d’ajuster facilement la pression lors de la navigation (toute navigation demande de regonfler régulièrement, surtout au début, car l’eau est bien plus froide que l’air). C’est un système plutôt rapide dans les 2 sens : gonflage et dégonflage. Enfin, c’est un système fiable qui peut être facilement entretenu.
  • Le bateau se gonfle à l’aide d’un sac de gonflage très pratique et d’une valve anti-retour d’une efficacité redoutable. Certes, sa vitesse de dégonflage n’est pas la plus rapide (notable seulement si l’on n’a pas de zip étanche), mais le gonflage devient tellement facile !! Je me suis surpris à gonfler le bateau si vite en fait !


Seule habitude à prendre (et ça s’applique à tous les packrafts pontés) : installer la jupe sur l’hiloire demande toujours un peu de temps et d’habitude ! Seul petit souci constaté : la jupe est un modèle très léger conçu par leur soin (180g), un tantinet fragile toutefois. Attention à la manipuler avec soin, et à la réparer au premier signe de faiblesse. Si besoin, il sera toujours possible d’opter pour une jupe nylon classique.

Un sac de pont étanche (Bow bag) est vendu en option : 24L pour 300g, et coûte 175€. Parfaitement adapté à la géométrie du bateau, c’est un accessoire vraiment pratique et utile. De plus, il est fourni avec des mini-mousquetons qui, en cas de coincement, doivent faire office de fusible. Un détail crucial en matière de sécurité !

Au bilan, l’Alpacka Expedition est un bateau idéal pour envisager de belles aventures au fil de l’eau, sur plusieurs jours voire plusieurs semaines ! Sa géométrie lui permet d’évoluer agréablement sur des cours d’eau technique, avec précision et un vrai plaisir de glisse. Et son poids demeure très modéré vis-à-vis de toutes les possibilités de navigation qu’il offre !

Voici quelques remarques communes à tous les bateaux Alpacka que nous avons testés :
  • Kit de réparation : chaque packraft est vendu avec un kit de réparation complet, lui-même placé dans un petit sachet étanche. Un détail très appréciable ! 
  • À propos de la personnalisation : je ne parle ici que des modèles distribués par Packraft Europe, l’antenne d’Alpacka USA sur le vieux continent. Si vous consultez le site d’Alpacka USA, vous constaterez que certains modèles peuvent être personnalisés (option grande taille, option pontage, etc.). Notons par ailleurs que les bateaux Alpacka sont, depuis l'origine de la marque (plus de 20 ans), fabriqués aux Etats-Unis.


Entrée dans les gorges du Lauzet, Ubaye.
Entrée dans les gorges du Lauzet, Ubaye.
Val dans le rapide de la cuisine sur l'Ubaye.
Val dans le rapide de la cuisine sur l'Ubaye.
Joseph met de l'angle dans la machine à laver sur l'Ubaye. Qui a dit que les packrafts n'étaient pas joueurs ?
Joseph met de l'angle dans la machine à laver sur l'Ubaye. Qui a dit que les packrafts n'étaient pas joueurs ?
L'arceau rigidificateur avant installation.
L'arceau rigidificateur avant installation.
L'arceau rigidificateur de l'hiloire s'installe facilement grâce aux deux zips et au système de fermeture facile.
L'arceau rigidificateur de l'hiloire s'installe facilement grâce aux deux zips et au système de fermeture facile.
Tout est installé : l'hiloire, les cale-cuisses, le cale-pied au fond (on voit l'embout-valve pour le gonfler), l'assise et le dossier (invisible ici).
Tout est installé : l'hiloire, les cale-cuisses, le cale-pied au fond (on voit l'embout-valve pour le gonfler), l'assise et le dossier (invisible ici).
Johanna glisse un des sacs étanches prévus pour se loger parfaitement dans le packraft. C'est le système Cargo Fly.
Johanna glisse un des sacs étanches prévus pour se loger parfaitement dans le packraft. C'est le système Cargo Fly.
L'Alpacka Refuge à gauche, l'Expedition à droite.
L'Alpacka Refuge à gauche, l'Expedition à droite.
item photo
Le kit de réparation fourni.
Le kit de réparation fourni.
À droite, Olivier dans l'Alpcka Expdition.
Sur la Durance, entre la vague du Rabioux et Embrun.
À droite, Olivier dans l'Alpcka Expdition.
Sur la Durance, entre la vague du Rabioux et Embrun.

Caractéristiques générales

marque : Alpacka

Prix approximatif : 1775 €

Commentaires
Voir tous les tests de la catégorie "packraft"