1 membre et 17 invités en ligne
Accueil des forums
Le voyage à pied 3

Dormir dans foret protegee avec interdiction de deposer la tente ?

plume37 - 03 nov. 2019
115 messages
Non, un représentant de l'état ne déchirera pas à ta tente. Il est censé te dresser un procès verbal, et tu es censer replier ta tente et partir. Alors est-ce qu'il te donnera l'amende ou juste un avertissement, ca ne dépendra que de lui. Oui, les gendarmes peuvent venir te raccompagner à la sortie également, mais je ne te le souhaite pas. 

En tout cas si tu traine dans cette forêt pendant 3 semaines, on est un peu loin du bivouac..

Aussi, as tu déjà envisagé le hamac plutôt que la tente?
Alors que cette dernière occupe plusieurs metres carrés au sol, le hamac n'en prends que quelques centimetres carré, sur une partie des troncs. 

khutzeymateen - 06 nov. 2019
796 messages
salut j'ai planté la tente plusieurs fois dans le Jura notamment je n'ai eu aucun problème.
Ensuite en zone rurale il n'y a pas de policiers mais plutôt la gendarmerie qui a autre chose à faire que d'aller casser les pieds aux campeurs.
Par contre si tu campes à côté d'habitations oui cela risque de poser problème

Une chose très importante : laisser propre le plus possible derrière soi,aucun déchet

plume37 - 11 nov. 2019
115 messages
Je deteste dormir à proximité d'habitations parce que j'ai toujours peur d'avoir ce désagréable moment où on viendrait me déloger. Pareil à proximité de prés ou d'elevage. Aussi discret que je puisse être, cela peut stresser les animaux. Les propriétaires se lèvent souvent tôt, voir passent dans la nuit.

Lorsqu'on cherche un coin de bivouac, c'est par choix et par nécessité. Mais perso je garde la volonté de profiter d'un coin qui ne generait personne, pas même le promeneur. Et toujours faire attention à ne laisser aucune trace (sur les iles de Loire je ne fais pas de feu au sol pour ne pas laisser de charbon, et j'efface avec la pagaie mes traces, car ca fait toujours plaisir d'arriver sur un lieu qui parait vierge).

Après ce n'est pas trop l'habitude dans les récits que je croise ici de se sédentariser; Finalement rester plusieurs soirs au même endroit, c'est peut être un peu se privatiser un espace laissé libre. C'est le chemin qui compte.

Tu devais faire quoi dans cette zone pendant 2 à 3 semaines ?
Si tu dois rester, n'hésites pas à essayer de rencontrer des habitants. Peut être qu'en échangeant sur ta démarche, certains te laisseront un coin de leur terrain pour camper quelques jours. L'hospitalité est une valeur qui n'a pas fini de perdurer ;) 

plume37 - 23 janv. 2020
115 messages
Bonsoir Absurdeouconscient, 

Je ne sais pas trop comment répondre à chacune de tes intérogations alors dans un premier temps j'y réponds à la chaine.

1- vu que tu étais là pendant 2 à 3 semaines pour "raison administrative", j'ai pensé que tu étais à proximité d'habitats, rajouté au fait que les "flics" excercent en milieu urbain, toutes mes excuses.

2- pourquoi n'auraient ils pas dû venir à ta rencontre? 

3- je ne sais pas. Notre présence suffit déjà à les stresser.

4- l'envie d'être en pleine nature ?
4bis- non. Un viel adage dit que "la liberté s'arrête là où celle des autres commence".

5- personnellement je loue, donc oui je privatise. Certaines taxes liées a la "privatisation" permettent de financer d'autres aspects de notre environnement: traitement des eaux usées, accès à l'eau "propre", éducation, entretien des chemins, routes, financement du salaire des gardes forestiers, etc.. on est le grain de sable d'un tout finalement.

6- Oo

Je ne me permet pas de parler au nom d'autres membres, tu n'as ici que ma vision personnelle. Je ne comprends pas vraiment ce que tu attends car finalement tu n'échanges pas vraiment sur ce que tu vis, ou ce à quoi tu aspires. Si je peux t'apporter des conseils ou des tuyaux, je le ferai sans hésiter, comme d'autres membres ont eu de précieuses informations à nous partager.

Remonter