Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Choix canoë de randonnée gonflable. 5
(partager)
posté le 03 mars 2015

Kendrick
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/03/15

Message privé
Bonjour à tous,

Je pratique depuis quelques temps la randonnée en canoë. Seulement j'aimerai en voir un peu plus que les zones calmes que je parcours habituellement.
Je suis pour le moment équipé d'un Palava de Gumotex, il est très bien tant que l'eau bouge peu. Cependant il est plat donc rentre dans les vagues un peu grosses et n'est pas auto-videur. Je pense donc à changer d'embarcation.

Habituellement je pars pour 3 jours minimum, souvent en solitaire.

Je regarde principalement 3 modèle de chez Gumotex : le Scout river, le Baraka et l'Orinoco.

Le Scout river est plus long et plus fin que les autres donc je suppose qu'il glisse mieux, cependant ce doit être le moins manoeuvrable des 3. Ceci dit, coté forme il a ma préférence.

Le Baraka semble plus fait pour évacuer l'eau que pour l'empêcher de rentrer.

L'Orinoco est le plus cours, donc sûrement le plus manoeuvrable que les autres (quoique à 5 cm du Baraka ça ne doit pas être sensible et même les 40 cm de différence avec le Scout ne représente qu'un dixième de sa longueur). En revanche il est le seul que le fabricant déclare fait pour les classes 3 et 4, donc il doit être renforcé (mais à quel point ?)

Je suis preneur de tout conseils, surtout de la parts que ceux qui les ont essayés. Je regarderai attentivement tout autre modèle que vous pourriez me conseiller.

Merci beaucoup de l'aide que vous pourrez m'apporter.

Si tout se passe tel que je l'imagine, il y aura un Palava à vendre dans quelques semaines.

( Prochains projets : L'Allier (fin avril) puis La Loire( cet été). Plus je pars de haut plus je suis heureux.)
posté le 04 mars 2015

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
A choisir entre les trois, je partirais sur les deux premiers, le scout ou le baraka. L'orinoco est très solide mais dès que tu n'as plus de courant c'est un fer à repasser à déplacer.

Le scout est très bien, mais en solo un peu long à mon gout.

Le baraka me convient à moi en solo comme en binome en eaux calmes et moins calmes, et en rando. Je ne comprends pas ta remarque sur "le baraka semble plutot fait pour évacuer l'eau que pour l'empêcher de rentrer". ?
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 04 mars 2015

Kendrick
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/03/15

Message privé
J'ai l'impression qu'il doit rentrer beaucoup plus d'eau dans le baraka que dans les autres, lors des passage vifs. Mais ce n'est qu'une impression...
posté le 05 mars 2015

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
je te confirme que ce n'est qu'une impression.
C'est un canoë donc l'eau rentrera. Maintenant sa forme en "pirogue" attaque très bien les rouleaux.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 07 mars 2015

Kendrick
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/03/15

Message privé
C'est bon a savoir. Je vais sûrement partir vers le baraka dans ce cas.
posté le 12 mars 2015 mis à jour le 12 mars 2015

jeanpatriceveilhan
Etourneau
(92 messages)
Inscription : 10/05/12

Message privé
Bonjour,

Quand j'habitais en métropole, j'ai commencé toutes mes randonnées avec un Gumotex Helios.

Et puis je suis passé au Jumbo Indio: c'est un modèle qui, bien que de marque différente, a les mêmes dimensions que le Gumotex Scout (même largeur, même longueur, même forme). Et donc je pense que mes ressentis sur l'Indio sont transposables au Scout. Peut-être dès lors qu'ils peuvent t'aider dans ton choix.

J'ai adoré ce canoë en rivière!

— Il permettait de charger des tonnes de bagages, sans se soucier de rien.
— Bizarrement, il était très manoeuvrant: bien que beaucoup plus gros, plus large et plus long que l'Hélios, il se manoeuvrait beaucoup mieux! Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi... Peut-être sa forme en "calisson d'aix" (je parle de la partie immergé) ?
— Dans les rapides (Allier, Ardèche, Lot... l'été), il chargeait peu d'eau. Sans doute à cause de son étrave et de son franc-bord très important (bien plus qu'un Baraka par exemple).
— Sur la Durance et l'Ubaye (classe III à volume, et IV), ça passait. Mais il est vrai qu'une version avec vidange aurait été la bienvenue! (C'est pourquoi je pense que le Scout River justifie le prix plus élevé que le Scout Rando, vu ton cahier des charges)
— J'adorais "la vie à bord"! Je veux dire par là que souvent, nous déjeunions dans le bateau. En fait, j'avais remplacé le siège central par une planche centrale de 40cm qui servait de table. Et du coup, chacun était assis sur son siège, mais face à face, et la planche centrale servait de table. Rien ne se renversait (bon, on faisait un peu attention quand même). Et on déjeunait ainsi, au fil de l'eau, sur la Dordogne par exemple. Quand un rapide se présentait, j'attrapais la pagaie pour me remettre dans l'axe, ma femme sécurisait les assiettes et les verres, et à la fin du rapide, on continuait notre repas! Bien sûr, en mer calme, nous faisions pareil.
— Quand les berges étaient merdiques (galets, galets et encore galets), nous virions les sacs sur la grève et faisions la sieste au fond du bateau: il était assez long et large pour cela. A deux... alors tout seul!
— Partir en rando à 3 était tout à fait envisageable (je l'ai fait une fois sur une semaine).

Bon, je ne l'ai plus, pour des raisons de vie personnelle. Et j'ai beau apprécié mon Alpacka Explorer et le Gumotex Seawave, j'ai encore la nostalgie du Jumbo Indio.

Après, puisque tu es preneur de "tous conseils", je me permets le suivant: t'es-tu renseigné sur les packrafts? (par la suite, je fais comme si tu ne connaissais pas ces embarcations; si tu connais déjà, désolé)

Personnellement, c'est désormais avec un Alpacka Explorer 42 que je fais mes randonnées quand je suis seul. En rivière (super), en lagon et en mer (par vent faible). Bon, c'est hors de prix, mais quel bonheur d'avoir un bateau de... 3kg. Oui, 3kg au lieu de 25kg, et ça change tout!

Ca change d'avoir accès aux rivières beaucoup plus facilement: combiner train et stop par exemple.
Ca change de pouvoir faire une randonnée avec un sac à dos étanche de 15kg tout compris (affaires de camping, bouffe, et bateau).
Ca change de pouvoir se remonter à vélo en amont de la rivière, tout seul comme un grand, sans dépendre de personne, et de redescendre avec son vélo grossièrement démonté (ceux qui pratiquent le "bike-rafting" posent leur VTT devant, en ayant sorti les deux roues et rentré la selle).

Bref, je trouve que ça ouvre des possibilités infinies, notamment quand on est seul.

Rem: A 2, ça passe sur de l'eau assez calme (j'ai testé Dordogne, Golfe du Morbihan un peu agité): je ne te dis pas qu'on a beaucoup de place, mais ça allait pour 3 jours de randonnée à 2. Bien sûr, à 2, le mieux est que chacun ait son propre packraft (certes le budget double)

Rem: l'Explorer 42 n'est pas jupable, mais d'autres packrafts le sont. On peut aussi mettre toutes ses affaires à l'intérieur même du boudin (c'est une option, chère, que je n'ai pas mais que j'envisage sérieusement). Quand une vague le submerge et le remplit, il est alors très facile d'accoster et de le vider.

J'ai écrit un article dans expemag pour montrer un peu ce qu'il en est avec un vélo pliant, si ça t'intéresse:
/voyager-leger/l-albracka-ou-le-velo-kayak-compact.html

Bien sûr, un packraft n'a pas la glisse d'un Scout, ni son volume. Mais vraiment, son poids est un avantage colossal (à mes yeux du moins).

Avant, Alpacka était la seule marque de packraft (avec Feathercraft). Désormais, Nortik et MRS en fabriquent aussi, et Nortik à 2x moins cher environ. C'est tout nouveau!
Pour l'Europe:
http://packrafting-store.de
(partager)
Remonter