Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Bricolages, techniques, astuces et bidouilles
Nourriture pour efforts longs et extrêmes 20
(partager)
posté le 17 mars 2014

chris46090
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 17/03/14

Message privé
Bonjour, ma question va peut-être surprendre : je pratique depuis 1/4 de siècle le VTT BUL (plutôt "MUL E" au début !) parallèlement à une activité plus axée compétition, le triathlon. Cette année, je me suis lancé un défi avec quelques amis : participer au triathlon d'Embrun avec ses 3800 m de natation, 188 km de vélo en montagne et 42 km de course à pied soit pour moi, si j'arrive au bout, environ 15 h 00 d'effort non stop.
Je m'adresse aux randonneurs et aventuriers de tout poil pour leur demander conseil au niveau de la nourriture. En plus des classiques gels et barres sucrés, je recherche un aliment facile à transporter, plutôt salé et très calorique avec un apport en lipides et protéines un peu plus important qui pourrait très bien être utilisé en voyage au long cours. J'ai entendu notamment parler du "pémikan" : serait-il intéressant dans mon cas ?
Que me conseillez-vous ? J'aurais pu m'adresser à un forum dédié au triathlon ou à l'ultra, mais je me sens plus en confiance et plus proche de la communauté fréquentant le forum de Carnets d'Aventure, magazine dont je suis abonné depuis le N° 2 de carnets d'Expé. D'ailleurs si MAD lit mon message, j'aurais bien aimé avoir son avis.
Merci par avance.
posté le 18 mars 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Salut,

En premier lieu, je te conseillerais de t'entrainer et t'habituer à ne prendre AUCUN gels et barres sucrées.

Ils coutent très chèrs, tu satureras à un moment ou un autre pendant l'épreuve, tu vas te flinguer le bide, la réaction hypo te tombera dessus à un moment ou un autre sur le coin des cuissots :).

En aliment salé, tu pourrais te préparer et tester des jerkies. Tu prends de la viande (le porc est très gras et très bon) que tu coupes en très fines lamelles (tu congèles un peu et ensuite tu tranches), tu fais mariner dans une marinade au choix (pas trop salé hein :) ) et tu désydrates (au déshydrateur idéalement ou au four à température très basse)

C'est extrement facile à transporter, énergétique (le gras), et ainsi tu aides la filière lipidique à se mettre en route. Tu évites les fringales.

Tu peux aussi déshydrater des légumes qui se réduisent à peau de chagrin et des fruits qui peuvent t'apporter le gout sucré si le besoin s'en fait sentir.

Tu peux aussi t'élaborer tes propres barres à partir de graines type amande, noisette, macadamia...Etc. Je crois me souvenir que ce genre de barre existe dans le commerce.

Mais vraiment, selon moi, le point essentiel est de supprimer le sucre et à fortiori les barres et gels sucrés.

Je suis d'ailleurs en désaccord sur de très très nombreux points avec l'article de Mad dans le dernier numéro. ;) Les idées reçues sont dures à effacer.

Sinon après Embrun, va à Roth. Tu verras c'est un autre monde, une vraie fête. A Embrun niveau ambiance, organisation, j'avais été déçu. Par contre nager dans ce lac avec le soleil qui se lève est extrement plaisant :D

Bonne prépa et profite bien.

Enzo
posté le 18 mars 2014

colombo_35
Sterne arctique
(110 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : Condate

Message privé
Ce weekend j'ai participé à un brevet cyclo, soit 6 heures sur le vélo, encore loin des 15 heures d'efforts, mais je suis parti uniquement avec du fait maison avec des produits bio, donc un petit retour d'expérience.

La boisson maison : pour un litre : 60 g de sucre intégral bio rapadura + pincé sel de guérande (magnésium) + bicarbonate + jus de fruit pour le goût. J'ai bu 2.5 L, je suis parti avec 1.5 l dans une poche à eau et deux préparations pour faire 2 L dans des sacs alimentaires. Le rapadura a un goût marqué, tester les jus de fruit avec lesquels il s'accorde, il présente deux avantages : la régulation de la glycémie et un apport en sels minéraux.

Un mélange de fruits secs bio : noisettes, amandes, figues, bananes

Des parts de cake sucré : farine de blé + farine de riz complet + rapadura + poudre amande + bananes écrasées + lait végétal + huile olive et noix + oeuf + bicarbonate + sel de guérande + levure, c'est extra au goût, il y a moyen de jouer sur les types de farine pour la glycémie et l'apport en protéine (farine de pois chiche par exemple)

Je n'ai pas pris trop de salé :
pain au lin + beurre + jambon
pain + camembert
une portion de comté

Pour le salé tu peux envisager un cake salé :
farine (riz, blé , épautre, millet ) + farine pois chiche + huile olive + huile colza ou noix + olives + oeufs + jambon en dé (ou tofu parfumé ) + sel de guérande

Les produits bio apportent un plus avec leurs richesses en oligo et sels minéraux, la variété des farines, la plus grande quantité de matière sèche / kg (moins d'eau). J'ai déjà l'habitude de cuisiner bio, cela peut être un peu déconcertant de se lancer dans les recettes bio, une référence bibliographique un livre en deux parties les caractéristiques de produits et des recettes : "produits et recettes bio de A à Z dictionnaire gourmand pour une alimentation saine" chez minerva


Pour ouvrir un peu les perspectives par rapport au sujet initial, c'est le genre de truc que je pense prendre pour les petites aventures de 2 à 3 jours sans ravito et sans réchaud.
Le bul d'oseur avance
posté le 19 mars 2014

chris46090
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 17/03/14

Message privé
Merci pour votre retour. Enzo je suis OK avec toi : je n'en suis pas à mon premier tri et j'ai toujours utilisé des barres et des gels sucrés, ce qui au bout de plusieurs heures , m'écoeure fortement et j'ai quasiment fini tous mes tri longue distance (de type Nice) avec le bide en vrac. Paradoxalement, je n'en utilise pas lors de mes trips VTT ou rando en montagne et je ne m'en porte pas plus mal... Je tourne plutôt au pain, fromage et charcuterie ! Mais c'est vrai que sur des compétitions, je n'ose pas ! C'est fou comment on peut être conditionné ...

Une question : où peut-on trouver des déshydrateurs ?

En tout cas merci pour vos messages, j'en ai bien besoin, car l'alimentation, vous l'aurez compris, c'est mon point faible !
posté le 20 mars 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Sincèrement essaye. Tu verras la différence.
Pas juste le jour de l'épreuve hein.
Tu testes.
Meme vivre au quotidien ainsi modifie bcp de choses

Ces modèles sont excellents.

Enzo
posté le 23 mars 2014

chris46090
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 17/03/14

Message privé
OK merci Enzo pour tes conseils. On va tester !
posté le 03 avr. 2014

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
chris46090 :
D'ailleurs si MAD lit mon message, j'aurais bien aimé avoir son avis.
Merci par avance.


Je rentre juste ce matin d'une expédition en autonomie en jungle guyanaise avec ChP et Trekkal, et je lis seulement maintenant ton article, poussé par une demande de Johanna par mail : les forums c'est pour demain :) !

Enzo007 :

Je suis d'ailleurs en désaccord sur de très très nombreux points avec l'article de Mad dans le dernier numéro. ;) Les idées reçues sont dures à effacer.


Ca demande pour le moins une explication de texte : avec quels points n'es tu pas d'accord ? Tu as certainement de bons arguments, mais encore faut-il savoir ce sur quoi tu penses que je m'égare !

En tous cas, cette expé, comme celles faites au Spitzberg ou en d'autres endroits, n'aurait pas été possible sans une bonne optimisation de la bouffe ;)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 03 avr. 2014

HeatBox
Papillon monarque
(1 messages)
Inscription : 03/04/14

Message privé
Modération : le message ci-dessous n'a pas sa place dans cette discussion.
Si vous le voulez, ouvrez un fil dédié.
Je supprime ce message dès demain.
mad



Bonjour à tous

Nous sommes étudiants en quatrième année d'ingénieur et avons besoin de votre aide pour le développement d'un produit qui pourrait potentiellement vous intéresser. C'est une boite repas chauffante qui permet également de cuire certains éléments puisqu'elle peut chauffer jusqu'à 98°, et cela sans électricité ni batterie ni gaz. En effet le principe repose sur l'utilisation de sachets auto-chauffant qui au contact de l'eau permettent d'atteindre d'importantes températures rapidement.

Afin de nous aider dans notre étude de marché pour le développement de ce produit, nous avons besoin de vous pour répondre à ce petit questionnaire qui ne vous prendra pas plus de 2 minutes, voici le lien :

lien supprimé

Nous vous remercions par avance pour votre aide et votre temps.
posté le 03 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Yo,

Dès que j'ai du temps Mad je te réponds avec plaisir ;)
Par contre je ne remets absolument pas en cause l'optimisation de bouffe sur une expé

pourrais tu nous narrer ton expé ?

Enzo
posté le 04 avr. 2014

colombo_35
Sterne arctique
(110 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : Condate

Message privé
Pour ton Ironman tu dois tourner au GPL (Glucide - Protéïne -Lipide), donc l'apport en glucide doit rester majoritaire. Les protéïnes sont utiles après l'effort d'un point de vue physiologique cela sert à réparer les cellules musculaires.

Si c'est juste un problème de saturation du goût sucré dans la bouche, tu peux le masquer tout en conservant un apport important de glucide avec des prises régulières en petite quantité d'aliments au goût salé persistant, par exemple TUC bacon - Comté très parfumé - saucisson sec. A toi de trouver un truc que tu aimes au goût salé.

Par rapport à ma boisson de l'effort un peu au dessus avec du jus de pomme c'est délicieux et dégoutant avec du jus de pamplemousse.

Par rapport à mon gateau de l'effort un peu au dessus, j'ai trouvé en magasin bio de la pâte de figue 3 € pour 250 g, cela peu s'ajouter aux bananes ou comme c'est compact servir de petites barres énergétiques bon marché.
Le bul d'oseur avance
posté le 04 avr. 2014

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
chris46090 :
D'ailleurs si MAD lit mon message, j'aurais bien aimé avoir son avis.
Merci par avance.


mad :
Je rentre juste ce matin d'une expédition en autonomie en jungle guyanaise avec ChP et Trekkal, et je lis seulement maintenant ton article, poussé par une demande de Johanna par mail : les forums c'est pour demain :) !

En bref : je ne suis pas du tout spécialiste des ultra-trails et autres triathlons ou Ironman, et il est presque certains que les autres réponses te seront plus utiles que ce que je pourrais te dire. Mon propos et mon expérience sont plus sur la nourriture pour des expéditions d'une semaine à 6 ou 8 semaines, avec des efforts physiques certains, mais pas aussi extrêmes.


Enzo007 :

Je suis d'ailleurs en désaccord sur de très très nombreux points avec l'article de Mad dans le dernier numéro. ;) Les idées reçues sont dures à effacer.


mad :
Ca demande pour le moins une explication de texte : avec quels points n'es tu pas d'accord ? Tu as certainement de bons arguments, mais encore faut-il savoir ce sur quoi tu penses que je m'égare !


Enzo007 :
Dès que j'ai du temps Mad je te réponds avec plaisir ;)
Par contre je ne remets absolument pas en cause l'optimisation de bouffe sur une expé

Cool, ça intéressera tout le monde, et je suis évidemment ouvert aux critiques :) !
Je pense qu'on peut rester sur ce fil, car il me semble que ça va conduire à une différentiation des besoins pour un triathlon ou autre extrême trail d'une part, et une expé engagée d'autre part ...


Enzo007 :
Pourrais tu nous narrer ton expé ?


Je pense que nous allons proposer un petit article dans CA : sans être un "exploit", ce que nous avons fait était réellement chouette, et nous a valu l'estime de gens bien placés pour apprécier (gendarmes mobiles, guides, responsables du Parc de Guyane) ;) ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 16 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Salut Mad

Voici mon très long texte :) :) :)

Déjà, loin de moi l'idée de critiquer dans le mauvais sens du terme ton article Mad. Il faut plutôt voir ça comme une critique que j'espère constructive.

Je reprends ton article depuis le début.

La répartition des apports énergétiques : 50 % glucides (GLU), 20 à 35 en lipides et 15 à 30 en protéines.
Cette vision de consommation de sucres (rapides et complexes) est extrêmement récente et se fait surtout sous la pression, de nos jours, de lobbying très puissants. Le monde d'aujourd'hui est ainsi fait que tout est basé ou presque sur la céréale (quelle qu'elle soit). Or ce "phénomène" émerge seulement à l'échelle de l'homme moderne (3 000 à 4 000 ans ce qui n'est rien du tout). Absolument rien ne peut confirmer et affirmer que l'homme doit consommer 50% de GLU qui plus est sous forme de céréale. D'autant que nos très très très proches ancêtres, donc notre patrimoine génétique de maintenant, consommaient très peu de GLU.

Comme tu le précises les lipides sont plus intéressants d'un point de vue énergétique que les GLU ( 9 calories pour 4 calories).

Ensuite tu parles d'efforts intenses. Il me semble qu'il aurait été mieux de définir efforts intenses. Car effectivement le "substrat" énergétique dépend du type d'effort. Je pense que tu parlais de randonnées d'une semaine à plusieurs mois. Même si ce type d'effort nécessite un certain engagement physique, ce n'est pas comparable à un effort type raid, trail ou triathlon ou même match de foot. En effet marcher nécessite moins d'énergie (je le redis, j'ai conscience qu'il peut s'agir d'une marche très engagée) que courir, pédaler, nager...etc. En marchant il est très facile de s'alimenter en permanence sans craindre de désordres intestinaux. Tout comme il est facile de marcher longtemps en étant à jeun. Tout comme le substrat énergétique en marche peut être sans aucun problème la filière lipidique.
Et je ne peux pas te laisser dire que la source d'énergie à privilégier pour des efforts « intenses » (randonnées engagées dans notre cas) sont les GLU (le bol de riz).
Des protéines, du "gras" et des légumes/fruits peuvent, selon moi, être bien mieux pour faire fonctionner la machine.

L’IMC est un concept ultra ultra généraliste qu’il faudrait juste utiliser pour expliquer à des enfants en primaire où ils doivent se situer (c’est d’ailleurs horrible ce principe de devoir te situer en dessous ou au dessus )

Tu parles « des réserves graisseuses » qui s’épuisent après plusieurs jours. Ce n’est pas vrai. La réserve lipidique est quasiment inépuisable dans un organisme humain normal. Le potentiel énergétique des lipides se chiffrent en semaines (6 à beacoup plus). D’où l’intérêt de favoriser cette voie métabolique.

Ensuite tu évoques la question du déficit quotidien. Un déficit quotidien de 500 kcal n’est pas mauvais en soi (pas pendant 1 mois, nous sommes d‘accord). Au contraire parfois. Ce qui est gênant c’est qu’un déficit énergétique se traduit souvent par des carences. Je m’explique. Si tu te dépenses beaucoup tu manges beaucoup et logiquement de tout. Surtout des fruits, légumes, protéines, des lipides et un peu de glucides. Donc peu de chance d’être carencé. Si l’apport diminue les carences peuvent survenir.

Je te rejoins totalement sur la connaissance de ses propres besoins plutôt que de savants mais erronés calculs par des formules.

Sur les glucides, cela me choque de lire que le matin il faut consommer plutôt des IG élevés comme pain blanc, riz blanc, PdT, bonbons ou barres chocolatées. Au-delà de la pauvreté nutritive de ces aliments (ce n’est pas de la m…e mais presque), ils assurent une hypoglycémie réactionnelle assurée. En gros, vous faites arriver beaucoup de sucres très rapidement dans le sang, grosse libération d’insuline avec une montée en flèche du taux de sucre (pic) pour « ouvrir » les cellules afin de capter ce surplus. Descente en flèche du taux de sucre dans le sang . Comme ce n’est pas du papier à musique, ça passe sous les 1g/L et on a faim très vite derrière. C’est le coup de pompe de 10h et surtout la pause chocolat, croissant…Etc :D.
Donc, selon moi, aucun sucre le matin (de la journée même ), surtout pas de sucre d’ailleurs. Des protéines, du gras et des légumes. En voyage ça pourrait donner de la viande séchée grasse, saucisson sec, poisson gras ou omelette avec œuf en poudre (jamais essayé) des épices dessus style curry + légumes déshydratés ou une soupe aux légumes, en marchant des fruits secs à volonté (cajou, amande, macadamia…etc) et un peu plus tard fruits secs ou frais si on en trouve à cueillir

Je rappelle à toute fin utile que, grosso modo, le stockage du glycogène (foie et muscle) est limité à 400 g. PAS PLUS :D
Par contre je te l'accorde volontiers les glucides sont tellement simples à transporter.

Enfin je pense qu’il aurait été judicieux de parler, en plus de l’optimisation de sa nourriture, de l’optimisation de son corps et de ses différentes filières. A masse égale, âge égal, sur un trajet x une personne A entrainée consommera beaucoup moins que la personne B non entrainée. Donc moins de nourriture à emmener :)

Enzo
posté le 17 avr. 2014

colombo_35
Sterne arctique
(110 messages)
Inscription : 19/08/08
Lieu : Condate

Message privé
Enzo007 :

Enfin je pense qu’il aurait été judicieux de parler, en plus de l’optimisation de sa nourriture, de l’optimisation de son corps et de ses différentes filières. A masse égale, âge égal, sur un trajet x une personne A entrainée consommera beaucoup moins que la personne B non entrainée. Donc moins de nourriture à emmener :)
Enzo


Ce n'est pas certain, l'économie du geste acquis avec l'entrainement fera consommer moins d'énergie, mais la personne sera sans doute un peu plus musclée donc aura un métabolisme de base plus élevé qu'un 100 % sédentaire qui fera consommer plus d'énergie.

En ce qui concerne l'utilisation des réserves de graisse et se mettre en deficite calorique sur plusieurs jours génétiquement notre espèce est programmée pour résister à la famine ou un hiver rude, mais en pratique en occident nous ne sommes plus habitués à nous mettre dans une situation de faim sur plusieurs jours.
Le bul d'oseur avance
posté le 17 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
colombo_35 :
Enzo007 :

Enfin je pense qu’il aurait été judicieux de parler, en plus de l’optimisation de sa nourriture, de l’optimisation de son corps et de ses différentes filières. A masse égale, âge égal, sur un trajet x une personne A entrainée consommera beaucoup moins que la personne B non entrainée. Donc moins de nourriture à emmener :)
Enzo


Ce n'est pas certain, l'économie du geste acquis avec l'entrainement fera consommer moins d'énergie, mais la personne sera sans doute un peu plus musclée donc aura un métabolisme de base plus élevé qu'un 100 % sédentaire qui fera consommer plus d'énergie.

En ce qui concerne l'utilisation des réserves de graisse et se mettre en deficite calorique sur plusieurs jours génétiquement notre espèce est programmée pour résister à la famine ou un hiver rude, mais en pratique en occident nous ne sommes plus habitués à nous mettre dans une situation de faim sur plusieurs jours.


Non. L'entrainement optimise l'utilisation des substrats. Pour simplifier très grossièrement, plus tu t’entraînes moins tu consommeras. En tout cas ton organisme utilisera par exemple mieux ses réserves lipidiques. Ou tu pourras faire ta sortie de 3 heures avec moins "d'aliments" que lorsque tu n'étais pas entraîné. Alors que tu as plus de muscle ;)

Les habitudes se changent ;). C'est une question de volonté :)

Enzo
posté le 18 avr. 2014

rubis
Milan noir
(278 messages)
Inscription : 17/05/08

Message privé
Enzo007 :

Je rappelle à toute fin utile que, grosso modo, le stockage du glycogène (foie et muscle) est limité à 400 g. PAS PLUS :D


bah non , 400g c'est pour un sédentaire , pour un sportif c'est 1000g ( et + ).

http://www.sport-passion.fr/conseils/gagner-en-endurance.php

http://sportech.online.fr/sptc_idx.php?pge=spfr_mt3.html
posté le 18 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
Je ne vois pas les sources dans ces articles ! On trouve de tout sur le net il faut faire attention !!

Ces données sont peut être bonnes. Et celles que j'ai trouvé, issues de chercheurs et tests en double aveugle, sont peut être fausses.

Mais j'aimerais bien voir d'où ils sortent ces valeurs, de quels articles scientifiques ?!!

Enzo
posté le 19 avr. 2014

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Merci Enzo007 de ta réponse détaillée !
J'allais te relancer, mais tu as anticipé ;) ...
Je ne suis pas d'accord avec tout ce que tu dis, bien qu'il y ait beaucoup de choses sensées.
Comme tu l'as bien remarqué, je parle d'efforts dans la durée, pas d'ultra-trail ou d'Ironman ...
Et, outre l'optimisation du poids, il faut que l'on ait envie de manger ce qu'on emporte.
Mon expérience est que l'on a très vite une fringale de glucides (tu remarqueras que je n'ai pas parlé de riz blanc, ni de pain, sauf de Wasa complet - d'ailleurs, tes critiques extrapolent un peu mon texte, et tu me prêtes parfois des opinions que je n'ai pas).

L'utilisation des fruits secs à volonté, je suis entièrement d'accord. Il se trouve qu'en général nous n'épuisons pas les réserves, ni d'ailleurs celles de barres de céréales ...

Tu me fais dire que "les réserves graisseuses s'épuisent après plusieurs jours" : ce que j'ai dit est qu'elles commençaient à être mobilisées après plusieurs jours - ce n'est pas du tout pareil ...

En fait, ce que tu prêches est assez proche du "régime paléolithique". C'est "trendy", mais ce n'est pas une vérité d'évangile. Alors, plutôt que que de tout reprendre point par point, je dirais que mon article, forcément limité en taille, est basé sr des données médicales assez sérieuses, et sur mon expérience (assez sérieuse aussi, et dans des milieux et conditions climatiques très variées). Mais je ne prétends pas que c'est LA VERITE, simplement qu'avec ces bases, on ne fait pas trop d'erreurs.

Ton texte apporte un point de vue différent, et à chacun de "faire son marché" - merci encore de ta réponse, et je serais heureux d'en parler de vive voix avec toi un de ces jours ;) !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 19 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
mad :
Merci Enzo007 de ta réponse détaillée !
J'allais te relancer, mais tu as anticipé ;) ...
Je ne suis pas d'accord avec tout ce que tu dis, bien qu'il y ait beaucoup de choses sensées.
Comme tu l'as bien remarqué, je parle d'efforts dans la durée, pas d'ultra-trail ou d'Ironman ...
Et, outre l'optimisation du poids, il faut que l'on ait envie de manger ce qu'on emporte.
Mon expérience est que l'on a très vite une fringale de glucides (tu remarqueras que je n'ai pas parlé de riz blanc, ni de pain, sauf de Wasa complet - d'ailleurs, tes critiques extrapolent un peu mon texte, et tu me prêtes parfois des opinions que je n'ai pas).

L'utilisation des fruits secs à volonté, je suis entièrement d'accord. Il se trouve qu'en général nous n'épuisons pas les réserves, ni d'ailleurs celles de barres de céréales ...

Tu me fais dire que "les réserves graisseuses s'épuisent après plusieurs jours" : ce que j'ai dit est qu'elles commençaient à être mobilisées après plusieurs jours - ce n'est pas du tout pareil ...

En fait, ce que tu prêches est assez proche du "régime paléolithique". C'est "trendy", mais ce n'est pas une vérité d'évangile. Alors, plutôt que que de tout reprendre point par point, je dirais que mon article, forcément limité en taille, est basé sr des données médicales assez sérieuses, et sur mon expérience (assez sérieuse aussi, et dans des milieux et conditions climatiques très variées). Mais je ne prétends pas que c'est LA VERITE, simplement qu'avec ces bases, on ne fait pas trop d'erreurs.

Ton texte apporte un point de vue différent, et à chacun de "faire son marché" - merci encore de ta réponse, et je serais heureux d'en parler de vive voix avec toi un de ces jours ;) !


Je t'en prie.
Pour l'optimisation de poids, quand on a faim on mange de tout :) on ne se pose pas de questions. Tu as dû connnaitre ça ;)

Oui, je suis d'accord avec toi sur la fringale de glucides. Mais c'est une question d'habitude. En fait il faut mettre la machinerie en route. Si tu supprimes les glucides, au début, ton organisme habitué qu'il est, réclame sa dose de GLU puisqu'il ne sait que fonctionner comme ça. Il y a donc une période de "rodage" de quelques decades à quelques semaines selon les individus.

Ben oui tu parles de riz blanc dans la deuxième colonne page 64 et à la fin de la 65. D'ailleurs je pense que si on devait supprimer une seule catégorie il s'agirait des glucides ;) (mais bon supprimer une catégorie est une ineptie)

Première colonne page 65 après les caractères gras, tu parles bien de réserves graisseuses qui s'épuisent après avoir été mobilisées. Ou alors je n'ai rien compris :/

Je ne prêche pas un régime paléo. D'ailleurs je n'aime le mot régime. En tout, je suis d'accord avec toi, ça ressemble à ce style d'alimentation trendy :) qui n'est pas parole d'évangile. Mais qui constitue l'alimentation de nos ancêtres pendant des centaines de milliers d'années. Contrairement à l'alimentation à base de céréales et encore plus de céréales dites modernes et chargées :D

Tu sais aussi bien que moi que les données médicales sont à prendre avec une extrême précaution. On leur faire dire ce que l'on veut et ce que l'on cherche. Les pressions et les enjeus sont énormes.
Notre expérience je préfère :). Par contre pour juger d'une expérience vraie il faudrait que tu testes d'autres protocoles sans que tu sois biaisé par nos habitudes et certitudes. Très difficile.
En gros, tu pars pour une expé avec tel type d'alimentation et tu repars avec un type différent après t'y être "adapté". Ensuite tu peux éventuellement conclure. Et conclure pour toi uniquement :)

heureux je serai aussi d'en parler avec toi mais vite, nous partons bientôt ;)

Enzonéanderthalis
posté le 21 avr. 2014

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Ok, nous n'allons pas conclure ici, il y a pas mal de choses sur lesquelles nous sommes d'accord, et des divergences aussi : c'est le rôle d'un forum que de comparer nos expériences ...
Encore une fois, je te suggère d'en parler face à face un de ces jours et de faire un "retex" sur le forum ;)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 21 avr. 2014

Enzo007
Sterne arctique
(194 messages)
Inscription : 18/08/08

Message privé
C'est quoi un retex ??
posté le 22 avr. 2014

v.raptor
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/05/13
Lieu : Belgique

Message privé
Enzo007 :
Salut,

En premier lieu, je te conseillerais de t'entrainer et t'habituer à ne prendre AUCUN gels et barres sucrées.

Ils coutent très chèrs, tu satureras à un moment ou un autre pendant l'épreuve, tu vas te flinguer le bide, la réaction hypo te tombera dessus à un moment ou un autre sur le coin des cuissots


Je confirme,cela me rappelle une mésaventure lors d'une compétition cycliste,j'avais 17 ans a l'époque,alors que je ne prenais aucuns sucres rapide pendant les entraînements,j'ai eu la bonne idée d'absorber plusieurs tablettes de "dextrose" juste avant le départ d'une course. :rolleyes:

Les premiers kilomètres furent lancés a un train d'enfer,près de 60km/h,complètement dingue ces gaillards,déja que je suis un "diesel" et que je ne m'étais nullement échauffé avant le départ....autant dire que la "dextrose" m'a fait subir l'enfer durant la course de 70km,très rapidement crampes au ventre,soufle court,et puissance musculaire amputée.

Je m'en souviens comme si c'étais hier,j'ai terminé quatrième sur une centaine de participant...mais a quel prix!!...la ligne d'arrivée franchie,je suis resté de longues minutes sur la selle de mon vélo avec la tête bien en dessous du guidon pour pouvoir happé un peu d'air sous peine de syncope respiratoire,j'étais blanc comme un linge.

Donc oui,attention au sucre rapide. ;)
S'aventurer là où l'homme n'est jamais allé.
(partager)
Remonter