Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel
Test [Adidas Terrex fast x gtx] 3
(partager)
posté le 09 févr. 2014 mis à jour le 09 févr. 2014

v.raptor
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/05/13
Lieu : Belgique

Message privé
Test dans le magasin:

Je voulais changez de modèle de chaussure car mes Salomon x ultra gtx étais quasi élimées et son chaussant ne convenant que modérément a mon type de pied.
Je n'avais aucune idée précise de ce que j'allais acheté ou pas.
Je me laissais guider uniquement au feeling n'écoutant que d'une oreille les conseils du vendeur. :rolleyes:
Mon regard s'arrêta sur les Adidas "terrex",essais de pointures,bigre je dois prendre du 46 au lieu du 45 1/3 de mes anciennes Salomon!!
Normalement je chausse du 44 2/3 avec mes Millet Bouthan gtx,bref le 46 d'Adidas je les chausses avec un peu de difficultés mais une fois dedans l'impression de bon ajustement est immédiat,elles me vont comme un gant. :cool:
Serrage des lacets et marche de long en large dans tout le magasin ainsi que sur le banc d'essai.
Parfait,pas besoin d'insérer mes semelles "flash fit trek comme avec mes Salomon,de toute façon il n'y a pas assez d'espace pour les placés,la protubébérence courbe de sa voute plantaire est en parfaite adéquation avec la mienne,mon pied est parfaitement aligné et bien calé avec un espace de sécurité au bout du gros orteil et latéralement aux endrois le plus large de mes pétons.
Mon impression générale est très bonne,l'amorti est ferme mais confortable et de qualité,la semelle est nettement plus rigide que les Salomon tant longitudinalement qu'en torsion latérale.
Voilà maintenant c'est pesé et emballé,je les achètes. :)

Test sur 42km,profil de la rando:

Dénivellé conséquent mais pas mesuré.
Pluie intermittente,boueux a souhait,de mémoire de ma carrière de randonneur je n'ai jamais affronté autant de km de boue en une seule journée,une boue parfois collante ou il n'y avais pas moyen de passer a côté sur un terrain plus sec,les chaussures s'enfonçait parfois totalement jusqu'a la limite supérieure de mes petites guetres dont j'avais pris soin de bien les serrés sur le pourtour de mes Adidas afin que la boue ne s'infiltres a l'intérieur,car je m'attendais a ce bourbier pour avoir déja randonné dans cette région. :/

Le départ:

Je me lève très tôt le matin avec la désagréable sensation de fatigue,pas assez dormi je suis déja claqué avant de partir,je me pose la question de savoir si c'est raisonnable de partir avec autant de fatigue,mes jambes sont lourdes et j'ai envie de retourner dans les bras de Morphée. :D
Que neni,n'écoutant que mon courage et la curiosité de tester ces Adidas pour la première fois,je m'active et part.

Partir testé ces Adidas avec toutes ces conditions défavorables de terrain et de fatigue ne feront pas la part belle a ces chaussures,la moindre imperfection sera amplifiée et mis en exergue,ce n'étais pas le cas de mon test avec la Salomon dans des conditions de terrain et climatiques beaucoup plus favorables ainsi que la condition physique olympique que j'avais a ce moment. :P

La première épreuve se situe déja sur le parcours entre mon domicile et la gare sncb,je glisse sur une flaque d'huile en plein milieu d'un trottoir,mon pied gauche glisse mais se stabilise rapidement,certain qu'avec une semelle vibram de grosses,l'embardée aurais eu plus d'amplitude.

Fort de ce constat je me risque 300mètres plus loin a descendre une forte pente que je connais bien pour ses pavés glissant a cause de l'humus verdatre qui les recouvres finement,mal entretenu cette ruelle est vraiment dangereuse en cas de pluie,je la connais parfaitement et me méfie de ce casse-gueule,juste un brin d'humidité a peine visible recouvre ces pavés,j'y vais franco en attaquant la descente plein pot ne plaçant pas mes pieds a plat,descendant a peine mon point de gravité,les talons sont sollicités en premier dans l'angle d'attaque,après deux emjambées la sanction est immédiate et brutale,je glisse de tout mon long sur le flanc en choquant le dessous de ma hanche,aille,je sent néanmoins que ce n'est pas grave,mais cela aura une conséquence sur la performance de ma rando,cette gène sera persistante lors des emjambées. :mad: :D

C'est parti,je prend le départ en encodant un point gps,on ne sait jamais.
C'est une marche IVV 42km,flèchée.

Les premiers kilomètres se passent bien,les chaussures répondent sainement aux sollicitations,bon déroulé mais pas une fluidité de folie sur le plat,les amortis restent fermes mais assez confortable,l'impression de sécurité est omniprésente dans ces chaussures et le restera tout au long de ces chemins.
J'attaque ensuite les parties boueuses sur un terrain plus technique,pentes et dévers se succèdent sur un terrain vraiment pas facile,et là,les "Adidas terrex x fast gtx"se démarque nettement des "Salomon x ultra gtx",les Adidas sont bigrement plus agile et demande moins d'effort musculaires pour contrecarrer les aspérités du terrain,logique sa semelle est plus rigide donc plus technique. :cool:

Vers le douzième km je ressens une douleur lors des descentes sur le coup de pied,les lacets de mon pied droit est trop fermement serré,néanmoins je ne m'arrête pas tout de suite,bien mal m'en pris,finalement je décide de désserré ce lacet,un peu tard car je continue a ressentir cette douleur,ce n'est qu'au trentième kilomètre que je stoppe a l'abri de la pluie sous un abris bus pour satisfaire ma faim,me chauffer un nescafé et surtout libérer complètement mon pied droit de l'étreinte,40 minutes plus tard je repositionne ce lacet délicatement sans serrer. :)
Qu'en serra-t-il lors des prochains passages boueux avec une chaussure a peine maintenue!!
Et bien je fus très surpris de constaté que non seulement la chaussure restais parfaitement en place,mais que dans un long passage de boue où elle s'enfonçait complètement,la chaussure resta bien en place. :cool:

A la fin de la rando j'étais cassé par la fatigue,mes pieds par contre était intact,pas de surchauffe,pas de cloque,pas de douleur articulaire interne aux pieds,la fatigue n'étais pas due aux chaussures mais bien comme dit initialement dans mon compte-rendu.
D'ailleurs la moyenne hormis les pauses pour ces 42km se situe a un peu plus de 5km/h.
Le prochain test se fera dans des conditions beaucoup plus favorable,je réitérerais le meme parcours de 42 km établi précédemment avec mes Salomon,mais c'est les "Adidas Terrex" qui les remplaceront. :cool: :P

Voir aussi ma transition de chaussure tige haute a tige basse:
/voyage/viewtopic.php?pid=50858#p50858





Cordialement. :)
S'aventurer là où l'homme n'est jamais allé.
posté le 10 févr. 2014

Olivier
Caribou
(1643 messages)
Inscription : 27/04/06

Message privé
Merci pour ce retour v.raptor
Et pourquoi pas ?
posté le 10 févr. 2014

v.raptor
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/05/13
Lieu : Belgique

Message privé
Mais c'est avec plaisir Olivier, ;)

Attention!!

Dans mon premier message j'avais parlé de douleur suite a un serrage un peu trop ferme du lacet de la chaussure droite.

Je me suis rendu compte que ce sont les petites goupilles en plastique dur du passant des lacets(voir photo ci-dessous) qui peuvent induires des points dur de pression sur le dessus des pieds. :/




Trois raisons peuvent provoqués cet inconfort,la première est celle que j'ai citée ci-avant,c-a-d serrage trop ferme des lacets,mais aussi par extension un pied un peu trop épais,et/ou pression provoqué par le léger glissement du pied dans la chaussure vers l'avant sur pente descendante.

Mais avant de me faire une idée définitive sur les qualités et défauts de ces chaussures plusieurs randos seront nécessaires. :cool:

Cordialement. :)
S'aventurer là où l'homme n'est jamais allé.
posté le 05 mars 2014

v.raptor
Martinet
(33 messages)
Inscription : 23/05/13
Lieu : Belgique

Message privé
Suite et fin du test...... :/

Après quelques jours de repos afin de résorber complètement les derniers résidus de douleurs au pied,j'ai effectué plusieurs rando de 20km en terrain mixte.

J'en ai tirés les conclusions suivantes:

a)Les Terrex ont un excellent bloc semelle assurant une très bonne adhérence sur tout type de sol,l'amorti ferme mais très confortable assure un déroulé du pied homogène et sain. :)

b)Les fins lacets et leurs passants en plastiques dédiés est le point faible de ces chaussures car ils peuvent constituent une gène et parfois douleurs dans les longs dénivellés négatifs et/ou dévers. :(

c)Il convient d'avoir une forme de pied parfaitement adapté pour ne pas subir les inconvénients cités en (petit b),donc très peu de latitude pour les différentes formes de pieds et de leurs sensibilités propres a chacuns.

Cordialement. :)
S'aventurer là où l'homme n'est jamais allé.
(partager)
Remonter