Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Philosophie du voyage nature
Pourquoi pas ! 16
(partager)
posté le 12 mars 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Participer à la dépollution de notre planète est une proposition de chaque instant.
Pour chaque personne.
Pour toi, pour moi et pour les autres.
Je ne saurai pas écrire comment s'y prendre.
Puisque cela est affaire personnelle et individuelle.
Et collective aussi, évidemment.
J'avance seulement l'idée que ce que l'on nomme "écologie", la vraie et la sincère, non celle des greenwashers qui envahissent les esprits ainsi que les instances de décision collectives, est LE défi actuel de l'humanité.

Alors l'écologie :
- S'asseoir dessus ?
Pourquoi pas !
- Attendre que le Législatif la grave sur le joug du code civil et sur celui du code pénal ?
Pourquoi pas !
- Décider de faire sa part sans chercher à donner de leçons ?
Pourquoi pas !

Faire sa part, chacun(e) à son échelle :
1) Se demander d'abord comment diminuer sa participation à ce qui nuit directement ou indirectement à la qualité de vie de tous : humains, animaux, végétaux, minéraux peut-être.
2) Identifier ce qui est réalisable par soi maintenant ou dans un avenir proche.
3) Décider de passer à l'acte.

Une telle démarche adoptée par x (l'inconnue de l'équation) individus pourrait-elle inverser la tendance vers ce qui ressemble à beaucoup de souffrance et de violence ?
Plutôt pessimiste en cette fin d'hiver marqué par le déficit de soleil (je pense que nous sommes vraiment arrivés sur la case "modification du climat"), ma réponse personnelle est "NON" : à mon avis c'est plié faute d'une somme de volontés suffisante !

Et pourtant.
Que chacun(e) fasse un petit pas.
Puis un autre.
Puis encore un autre...

Que le tout petit pollueur n'ait pas envie de changer.
Que le petit pollueur décide de diminuer son impact.
Que le moyen pollueur cherche à devenir un petit pollueur.

Les gros pollueurs, par voie de conséquence, disparaîtraient-ils de facto faute de demandes du reste de la chaîne ?

Faire sa part.
Comme le Colibri de l'émouvante histoire de l'immense feu de forêt.
Sans se comparer à qui ou quoi que ce soit.
Faire sa part avec sincérité et sans se poser trop de questions.

C'est une affaire personnelle et individuelle d'abord, cela a déjà été dit.
Aussi, peut-être voudrez-vous bien témoigner de ce que vous faites ou prévoyez de faire en ce sens ?
Cela pourrait probablement nous (les autres et moi) être utile.
posté le 12 mars 2013

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Je suis entièrement d'accord avec l'ensemble de ton texte, H3 !
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 12 mars 2013

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Le sujet est vaste, mais le problème est clairement posé : que faire ? qu'est-ce chacun peut faire à son niveau ? ... sans devenir un intégriste de l'écologie.
Il vaut mieux que des millions de gens fassent de petits gestes plutot que quelques intégristes soient parfaits d'un point de vue écologie.

Pour répondre à cette question, il faut consulter ce site qui traite des gestes simples plus ou moins efficaces autour de 10 thématiques de la vie quotidienne. Il y a des règles d'or qui définissent la problématique et un paragraphe par thématique, intitulé "Que faire ? Par quoi commencer?" qui donne des pistes pour faire un 1er geste, pas forcément difficile, qui devrait être le début d'une prise de conscience.
posté le 29 mars 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@PHILIP : L'intégrisme est étroitement lié à la religion.
La religion semble d'abord tenir de la croyance, de la foi, de la certitude concernant le divin.
Alors est-il raisonnable d'associer le mot 'intégrisme' avec le mot 'écologie' ?
Si oui, pourquoi ?
Que signifie être parfait d'un point de vue écologique ?
posté le 29 mars 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
C' est un sujet crucial avec lequel les mots intègre, intégrisme ou intégristes débarquent immanquablement très vite de bonne ou de mauvaise foi, mais toujours pour de mauvaises raisons.
Quel dommage de souvent associer ces mots avec écologie ou avec d'autres valeurs religieuses ou pas d'ailleurs.
Cela ne veut rien dire, car tout le monde a un propre niveau d'intégrité en rapport à des valeurs comme ici l' écologie se rapportant au voyage nature.
Nous pouvons tous très bien être considérés comme intégristes, aux yeux de certains qui se sentent dérangés par des comportements aussi bizarres que de ne pas manger de viande, d' utiliser des toilettes sèches,de voyager sans moteur, de rêver d'un monde pacifié, de se passer ( le plus possible ) de produits issus de la pétrochimie, du nucléaire etc ).
Alors soyons modestes et n' utilisons pas ces mots qui possèdent en eux une connotation plus que douteuse, voir dangereuse et attribués comme toujours aux autres qui ne vivent et ne pensent pas comme nous !!!
Henri, le qualificatif parfait d'un point de vue écologique pour un humain ne peut pas s'appliquer pour la même raison. Tout bonnement parce que pour l' être il faut être le plus intègre possible si tu vois ce que je veux dire...
Je préfère des mots qui peuvent paraître désuets: bon, bonté, respectueux, respect, tolérant et tolérance car ils n'ont pas de connotation de performance.
La notion de performance et de comparaison entre humains ( qui peut aboutir à la compétition pfft ! Un summum d'immaturité ) n'est pas sain, car il entraîne son lot de prétention et d'orgueil donc de jalousie ou de dénigrement en complète divergence avec une bonne harmonie avec la nature.
Cette nature n'est-elle pas aussi immensément forte qu'elle est humble.
Si nous pouvions en prendre de la graine ...
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 30 mars 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
@Stepeurabord : L'écologie n'est pas une valeur qui gouverne le Voyage Nature tel qu'abordé dans les Carnets. La rédac du magazine est très claire sur ce point.

"Etre parfait d'un point de vue écologique" : j'ai simplement demandé quelle est la signification de cette expression employée par PHILIP.
Il n'y a pas de réponse forte pour l'instant à part, si je te comprends bien, que cela n'a pas de sens. Tu confirmes ?

La bonté, le respect, la tolérance : tu les rattaches à l'harmonie et les opposes à l'orgueil et à la jalousie, fondements de la performance.
Voilà qui, sachant que les valeurs sont d'abord affaire de référence, mériterait un développement cartésien !

"Cette nature n'est-elle pas aussi immensément forte qu'elle est humble" : De prime abord je trouve la phrase magnifique.
Je pense arriver assez bien à me représenter ce qu'est la force.
Je pense que l'humilité s'exprime d'abord par le doute, la réflexion sans a priori autant que faire se peut, l'écoute.
Comment définis-tu le côté 'humble' de la nature ? :)
posté le 31 mars 2013

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
H3 :
@PHILIP : L'intégrisme est étroitement lié à la religion.
La religion semble d'abord tenir de la croyance, de la foi, de la certitude concernant le divin.
Alors est-il raisonnable d'associer le mot 'intégrisme' avec le mot 'écologie' ?
Si oui, pourquoi ?
Que signifie être parfait d'un point de vue écologique ?


"Intégrisme" est peut-être un abus de langage, cependant voici ce que je voulais dire :
Il existe des gens qui sont extrémistes dans leur croyance ou leur comportement, jusque là rien de grave, chacun va jusqu'où il souhaite. Par contre, parmi eux, certains veulent imposer leur comportement extrême aux autres : je les appelle "intégristes", mais trouvez le bon mot si vous le connaissez.

En matière d'écologie, je vois autour de moi une infime minorité qui prétend se rapprocher de la perfection et qui prétend être l'exemple à suivre; je les qualifie d'intégriste et constate que leur combat en faveur de l'écologie est contre-productif, innefficace, car pour le commun des mortels cela parait trop difficile de leur ressembler.
Exemple : je connais une personne qui va travailler à vélo tous les jours quelque soit la météo (pluie et neige y compris), lorsqu'il arrive dans le hall de son entreprise dégoulinant de pluie, les quelques personnes qu'il croise n'ont pas envie de l'imiter : exemple contre-productif; par contre si cette personne venait travailler à vélo uniquement les jours sans pluie, et le reste du temps en transport en commun, sa mine réjouie donnerait envie aux collègues de s'y mettre, ne serait-ce qu'un seul jour par semaine : bilan 20% de voiture en moins par semaine pour aller travailler.

Conclusion : si vous avez une conscience écologique qui va jusqu'à zéro km de voiture ou d'avion, zéro produit non bio, zéro viande, zéro électron nucléraire, toilette sèche, pas de téléphone, ni télé etc ..... , soyez discret, votre exemple est trop difficile à atteindre : Il vaut mieux que des millions de gens fassent de petits gestes plutot que quelques uns soient presque parfaits d'un point de vue écologie !

C'est en cela que le site les10ecogestes est interessant car il donne des pistes pour faire facilement "-20%"
posté le 01 avr. 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
Henri, le côté humble de la nature pour moi s' exprime par sa capacité à encaisser tout ce que l' on lui inflige, et malgré cela, à continuer à nous emerveiller.
Philip, vraiment à travers tes propos le mot "intégrisme " n' a pas l' air d'un abus de langage et ton argumentaire ne fait qu' accentuer cette impression.
Tu parles qu' autour de toi, une infime minorité prétend se rapprocher de la perfection et qui prétend être l'exemple à suivre… Sont -ils dangereux ? Ne dérangent-ils seulement ta vision des choses ? En quoi seraient-ils anti-productifs ? Tu te mets toi-même à penser à leur place.
En effet tu conseilles à une personne qui a le courage de venir travailler en vélo, de ne plus le faire en cas de pluie parce cela ne donne pas envie de l' imiter et qu' il devient selon tes critères anti-productif. De quel côté se trouve le moralisateur ?
Attention l' intégrisme ça commence toujours par des petites leçons moralisatrices.
Peux-tu reconnaître chez ce vélotafeur un certain courage et un esprit d' altruisme ?
Dans ta conclusion tu oses aussi demander à ceux qui ont une conscience écologique de rester discrets… Tu préconises donc l' auto-censure ? Houla, drôle de parfum…
Tu préconises aussi le site des 10écogestes, c' est mieux .
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 01 avr. 2013

H3
Sterne arctique
(150 messages)
Inscription : 12/02/11
Lieu : Vosges alsaciennes

Message privé
Juste en passant et pour ne pas trop perdre le fil, le post initial de cette discussion se termine par une requête :
Aussi, peut-être voudrez-vous bien témoigner de ce que vous faites ou prévoyez de faire en ce sens ?
Cela pourrait probablement nous (les autres et moi) être utile.


@PHILIP
Concernant la valeur d'exemple de ce que l'on fait, je pense qu'il est un facteur qualitatif absolument décisif : la joie.
Dans l'exemple que tu cites, la personne qui arrive dégoulinante de pluie dans le hall de son entreprise n'a pas l'air de transpirer de bonheur tandis que sa mine semble réjouie quand les conditions sont agréables.
Sûr que la tristesse et assimilés ne donnent généralement pas vraiment envie d'imiter !
Une mine réjouie la plupart du temps aurait-il un autre effet sur ses collègues ?
De même, ceux que tu décris ou imagines comme "parfaits d'un point de vue écologique" sont-ils plutôt joyeux ou ont-ils plutôt des tristes mines d'intégristes religieux ?
Ma conviction : c'est davantage l'enthousiasme et la paix de l'esprit qui donnent envie.
Tu as écrit "...trouvez le bon mot si vous le connaissez." : "lobbying, prosélytisme, manipulation, propagande, contamination, influence, persuasion, endoctrinement" sont peut-être des pistes... ;)
Tu as écrit "... votre exemple est trop difficile à atteindre ..." : si je pense à tous les champions qui font vendre des vélos, des skis, des bagnoles, des kayaks, etc... alors j'ai du mal à te suivre.
Tu as écrit "Il vaut mieux que des millions de gens fassent de petits gestes plutôt que quelques uns soient presque parfaits d'un point de vue écologie !" : nous sommes entièrement d'accord ! :)


Stepeurabord :
le côté humble de la nature pour moi s' exprime par sa capacité à encaisser tout ce que l' on lui inflige, et malgré cela, à continuer à nous emerveiller.

Tu as raison globalement, je pense.
Mais je pense aussi qu'elle réussit à nous émerveiller quand nous ne l'avons pas trop amochée.
Si les agences de voyages baladaient leurs clients du côté de Mourmansk plutôt que dans les Lofoten, dans le Golfe de Guinée plutôt qu'aux Maldives, au Ghana plutôt qu'au Sahara, etc..., elles ne vendraient plus du rêve mais de la réalité. Et elles feraient probablement faillite très rapidement !
posté le 01 avr. 2013

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Stepeurabord :
Sont -ils dangereux ? Ne dérangent-ils seulement ta vision des choses ? En quoi seraient-ils anti-productifs ? Tu te mets toi-même à penser à leur place.


Je n'ai jamais dis qu'ils étaient dangereux ! :rolleyes:, au contraire ils sont hyper courageux et on peut leur tirer le chapeau concernant leurs efforts.
Ils sont anti-productifs quand ils veulent imposer leur extrémisme car pour le commun des mortels - et ce n'est pas un jugement moralisateur mais un constat quotidien - c'est trop difficile à atteindre. A entendre les collègues du vélotaffeur, on comprend que ça les dissuade.
Je ne me mets à penser à la place de personne, je répète ce que j'ai entendu, ce que je vois.

Stepeurabord :
De quel côté se trouve le moralisateur ?Attention l' intégrisme ça commence toujours par des petites leçons moralisatrices.

Sérieusement, relis tes propos qui me font une leçon de morale :/

Stepeurabord :
Peux-tu reconnaître chez ce vélotafeur un certain courage et un esprit d' altruisme ?
Dans ta conclusion tu oses aussi demander à ceux qui ont une conscience écologique de rester discrets… Tu préconises aussi le site des 10écogestes, c' est mieux .

Comme écrit plus haut , je reconnais un courage hors du commun chez ce vélotaffeur, qui fait avancer l'écologie ... à petit pas, mais c'est hors du commun ... des mortels, beaucoup admireront son courage, mais diront "c'est trop dur pour moi ! si c'est ça l'écologie, non merci" (je l'ai souvent entendu).

Tout cela pour dire que l'on néglige trop souvent l'écogeste N°10 qui consiste à montrer l'exemple et à donner envie que d'autres s'y mettent. Le principal combat écologique n'est pas seulement de devenir soi-même irréprochable, mais de convaincre autrui sans vouloir imposer une vision trop extrême.
posté le 02 avr. 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
Philip, je ne comprends simplement pas le raisonnement qui te pousses à écrire: ces vélotafeurs sont anti-productifs quand ils veulent imposer leur extrémisme car pour le commun des mortels, c'est trop difficile à atteindre.
Laissons les faire et même encourageons-les voir imitons-les, à chacun de choisir, pourquoi les accuser de vouloir imposer leur extrémisme, c'est vraiment leur faire un mauvais procès d' intention.
Je veux seulement expliquer que ces mots employés sont très durs et non justifiés. Ils traduisent seulement la pensée de ceux que cela arrange pour ne rien faire.
Je trouve cela d'autant plus regrettable que ce n' est pas ta façon de pensée.
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 02 avr. 2013

PHILIP
Etourneau
(69 messages)
Inscription : 06/09/08

Message privé
Stepeurabord, tu n'as pas compris : ce que j'explique est simplement un CONSTAT, ce n'est pas une croyance, une accusation ou je ne sais quoi.

Il faut se rendre à l'évidence (il suffit d'écouter ce que les gens disent), certaines pratiques extrêmes écologiques n'incitent pas les gens à faire un pas vers une prise de conscience écologique, bien au contraire.
Le site les10ecogestes aborde justement le problème sous un angle qui puisse permettre à chacun de faire un 1er pas FACILE en expliquant par quoi commencer, tandis que les "extrémistes" (désolé pour le terme) montrent ou tentent d'imposer des actions trop difficiles à mettre en place.
D'un coté des millions de gens peuvent facilement et rapidement diminuer leur impact sur l'environnement de 20%, d'un autre coté des extrémistes (de nouveau désolé pour le terme), sous prétexte de vouloir faire dimininuer très fort, éloignent de l'écologie des millions de personnes et parviennent à en convaincre seulement quelques uns.

Je le répète, c'est du vécu, un simple CONSTAT, il suffit d'écouter les gens autour de soi, ceux qui n'ont pas encore acquis une conscience écologique et non pas ceux qui pratiquent déjà.
posté le 02 avr. 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
Philip, je comprends bien ce que tu écris.
Il y a toujours des mots malheureux à mon sens.
Est-ce-que les personnes vivant l' écologie peuvent en décourager des millions d' autres ?
Personnellement je ne le pense pas.
J' écoute aussi autour de moi, et constate que l' exemplarité des uns peut tout autant sinon plus, provoquer un début de sensibilisation que des messages assénés d' écogestes à longueur de journée.
Ceux-ci plus ou moins contraignants peuvent lasser, voir plus, sans compter que ces écogestes ( à 20 % ) peuvent donner bonne conscience pour laisser filer le reste.
Il ne me vient pas à l' idée d'opposer les uns aux autres pourvu que cela fasse du bien à notre Terre.
Continuons à la parcourir oui ! mais sans la dégrader avec nos moteurs par exemple.
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 15 avr. 2013

pepette
Hirondelle
(8 messages)
Inscription : 05/04/13

Message privé
Il faudrait que chacun prennent part à ses petits gestes écolo, mais beaucoup en n'ont aussi rien à faire !
Air, terre et mer nous devons protéger Car Dame Nature, c'est notre liberté !
posté le 21 août 2013

cambrousse
Hirondelle
(13 messages)
Inscription : 01/08/13
Lieu : autun

Message privé
pour moi, cela s'inscrit dans une philosophie de vie globale qui a affaire avec le respect des autres, la justice, ect ...
et pour donner des "leçons" aux autres si besoin est, faut avoir quelques échantillons dans sa musette : donc nos petits efforts.
mais restons simples.
Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l'herbe menue, Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. ... Je laisserai le vent baigner ma tête nue.... Rimbaud
posté le 21 août 2013

Stepeurabord
Martinet
(39 messages)
Inscription : 16/08/11

Message privé
100% d'accord, Cambrousse !
Les plaisirs simples, c'est ça qui rend heureux !...
posté le 01 avr. 2015

bruno29
Papillon monarque
(3 messages)
Inscription : 30/03/15

Message privé
cambrousse :
pour moi, cela s'inscrit dans une philosophie de vie globale qui a affaire avec le respect des autres, la justice, ect ...
et pour donner des "leçons" aux autres si besoin est, faut avoir quelques échantillons dans sa musette : donc nos petits efforts.
mais restons simples.


bonjour pour ma part je me rapporte toujours à cette philosophie de Gandhi :" Nous devons être nous même le changement que nous voulons voir dans le monde" depuis, par souci écologique , j'ai décidé de ne plus prendre d'avion ; alors même si tout les voyages et les randonnées dans des pays lointains me sont depuis impossible
je trouve toujours autant de joie à mettre mes chaussures , mon sac sur le dos et dés que j'ai passé le pas de ma porte l'aventure commence yahouu !
(partager)
Remonter