Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Voyager sur l'eau
Les zones protégées en Loire 28
(partager)
posté le 09 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
J'ai cru comprendre qu'il y avait en Loire des zones protégées pour la reproduction des oiseaux, nidification etc.. et aussi sans doute pour d'autres animaux.


Ou ces zones sont elles situées ? (Y en a t il plusieurs séparées ?)
Quelles sont les règles ?
Y a t il des panneautages ?
Est ce facile à identifier ?

Merci aux écologistes, et aux autres, de me renseigner ;)
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 10 nov. 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
dans le 42, beaucoup de berges sont protégées entre Andrezieux-boutheon et Feurs.
Depuis la rivière ce n'est pas indiqué.
On peut néanmoins les reconnaitre à la présence de palissades d'observations en bois.
Depuis les chemins de berges, ont trouve des panneaux indicatifs signé la FRAPNA ( Fédération Rhône Alpes pour la protection de la nature ). Des blocs de pierres interdisent l'accès des voitures.
Entre Montrond les bains et Feurs se trouve la grande écopôle du forez. Si tu campes sur leur secteur, c'est les ennuis assurés. ( observation du castor de nuit, patrouilles journalières etc. )
Mais bien souvent, sur ces zones, les berges laissées sauvages ont repris possession des lieux et ne sont plus accessibles du tout y compris par la rivière.
Renseigne toi sur le site de la Frapna en ce qui concerne le 42.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 10 nov. 2012 mis à jour le 10 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Bonjour Trappeur63,

je suis allé voir le site de la Frapna qui couvre en fait plusieurs régions.

Cette zone est en amont de Roanne et dans une premier temps, je serais plus concerné par ce qui peut être en aval de cette ville.
Sais tu si ce telles zones de protection existent plus bas?
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 10 nov. 2012

Trappeur63
Sterne arctique
(168 messages)
Inscription : 12/12/10
Lieu : Loire, Auvergne et Dordogne

Message privé
non désolé après Roanne je ne sais pas non plus.
disciplines : rando à pied, en raquettes et en canoë avec recherche de l'autonomie la plus complète possible quelle que soit la saison. matériel : canoë gonflable Gumotex baraka; pulka; raquettes à neige. J'ai posé le pied : Auvergne évidemment; Espagn
posté le 10 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Pas grave Trappeur ;)
l'info viendra !!
Merci à toi
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 10 nov. 2012

enos
Martinet
(37 messages)
Inscription : 09/07/10

Message privé
bonjour à tous les zones protégées pour les oiseaux sont très bien signalées, des panneaux indicateur sont affichées en bordures de Loire attention aux nids que nous ne voyons pas, ils sont souvent cachés dans les cailloux, (sans ses oiseaux la Loire ne serait pas ce qu'elle est) à+ enos:)
je rame dans le sens du courant
posté le 10 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Bonsoir enos,

très bien!

Et quelles sont les règles de conduite sur ces secteurs? mis à part le bon sens, y a t il des obligations, des interdits...
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 10 nov. 2012

enos
Martinet
(37 messages)
Inscription : 09/07/10

Message privé
zone protégées donc interdit . il faut aller plus loin mais il n est pas interdit de rester dans le canot
je rame dans le sens du courant
posté le 10 nov. 2012 mis à jour le 10 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Ok

Donc accostage interdit sur ces secteurs identifiés, observation autorisée à partir du canoé.

Ma crainte est surtout de ne pas les identifier et de commettre un impair, mais si tu dis que ces zones sont identifiées et bien repérées (et repérables) à partir de la Loire c'est ok
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 11 nov. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Je suis bien plus réservé quand à cette situation, les choses ne sont pas si simples, sur la Loire ils en existent plusieurs plus ou moins bien définies avec des contours incertains. :/

Sur l’eau, il est quelquefois impossible de connaitre sa position par rapport à cette zone, l’absence de panneautage participant au doute.

Même en y étant sensibilisé, il m’est pourtant arrivé de passer une nuit, sur une de ces îles interdites du coté de Beaugency, le panneau la signalant se trouvait sur la berge en face, ce n’est que le lendemain en allant boire un café dans le village que je m’en suis rendu compte. :(

De plus les zones de protections n’ont pas toutes les mêmes objectifs, certains interdits concernent uniquement les constructions, où l’accès en voitures, donc ce n’est pas si simple de s’y retrouver, je cherche toujours une carte (claire) de ces zones. ;) (merci) :D

Donc, pour celles que j’ai pu réellement identifié comme telles, il y celle qui est avant Décize sur une vingtaine de km, une autre (certainement la plus connue) entre La charité et St Satur, en descendant, j’en ai rencontré d’autres plus modestes, qui souvent sont limitées a un petit secteur ou une ile (souvent pour la période de nidification).

La seule que je connaisse? pour être panneauté sans équivoque (une tente barrée) d'un panneau tout les km sur les deux berges, (impossible de l’ignorer) est situé sur l’Allier entre Billy et Moulin, c’est aussi celle que je trouve la plus belle et la plus sauvage. :rolleyes:
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 11 nov. 2012 mis à jour le 03 déc. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
jak91 :
Je suis bien plus réservé quand à cette situation, les choses ne sont pas si simples, sur la Loire ils en existent plusieurs plus ou moins bien définies avec des contours incertains. :/

Sur l’eau, il est quelquefois impossible de connaitre sa position par rapport à cette zone, l’absence de panneautage participant au doute.



C'est justement un des points que je désirais aborder dans un autre topic: Comment faire pour savoir ou on est ? La question n'est pas si anodine, car même si on n'est pas perdu, il est utile de savoir se situer sur un parcours de plusieurs jours; voir défiler des villages et des bourgs sans réel panneautage ou points de repères fiables peut être gênant. J'ai pensé au GPS associé à une carte mais ça devient vite compliqué si la dite carte ne comporte pas de coordonnées géographiques très régulières. Pour les descendeurs chevronnés quelles solutions avez vous ?



Même en y étant sensibilisé, il m’est pourtant arrivé de passer une nuit, sur une de ces îles interdites du coté de Beaugency, le panneau la signalant se trouvait sur la berge en face, ce n’est que le lendemain en allant boire un café dans le village que je m’en suis rendu compte. :(



C'est un peu dommage, mais que faire ? Si le panneautage n'est pas spécifiquement positionné pour la pratique du canotage, on risque de rater les interdictions de bonne foi.



De plus les zones de protections n’ont pas toutes les mêmes objectifs, certains interdits concernent uniquement les constructions, où l’accès en voitures, donc ce n’est pas si simple de s’y retrouver, je cherche toujours une carte (claire) de ces zones. ;) (merci) :D



Les organismes ou associations gérant ces zones sont ils identifiés, même partiellement? Peut être qu'en s'adressant à eux, on pourrait avoir une carte ou en constituer une qu'on pourrait compléter peu à peu ??? Possible que je rêve ... :rolleyes:



Donc, pour celles que j’ai pu réellement identifié comme telles, il y celle qui est avant Décize sur une vingtaine de km, une autre (certainement la plus connue) entre La charité et St Satur, en descendant, j’en ai rencontré d’autres plus modestes, qui souvent sont limitées a un petit secteur ou une ile (souvent pour la période de nidification).



C'est déjà un début: Les repérer précisément sur une carte ou par coordonnées GPS
Peut être à voir qui les gère pour savoir ce qui est interdit et s'ils connaissent d'autres secteurs protégés.



La seule que je connaisse? pour être panneauté sans équivoque (une tente barrée) d'un panneau tout les km sur les deux berges, (impossible de l’ignorer) est situé sur l’Allier entre Billy et Moulin, c’est aussi celle que je trouve la plus belle et la plus sauvage. :rolleyes:



Ca c'est parfait et c'est clair, mais rien d'identique sur la Loire ?
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 11 nov. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Alain trt :
C'est justement un des points que je désirais aborder dans un autre topic: Comment faire pour savoir ou on est ? La question n'est pas si anodine, car même si on n'est pas perdu, il est utile de savoir se situer sur un parcours de plusieurs jours; voir défiler des villages et des bourgs sans réel panneautage ou points de repères fiables peut être gênant. J'ai pensé au GPS associé à une carte mais ça devient vite compliqué si la dite carte ne comporte pas de coordonnées géographiques très régulières. Pour les descendeurs chevronnés quelles solutions avez vous ?


j'en ai pas, mais,est-ce réellement gênant, au début cela me turlupinait, mais au final, je passais une bonne nuit quant même, depuis j'ai investi dans un GPS, mais en fait je ne m'en sert que très peu au point que je vais certainement plus l'emmener.


Alain trt :
C'est un peu dommage, mais que faire ? Si le panneautage n'est pas spécifiquement positionné pour la pratique du canotage, on risque de rater les interdictions de bonne foi.

De fait, réserve ou pas, je considère l'ensemble de la Loire comme un écrin, et j'observe la même attention partout ou je me pose.

Alain trt :
Les organismes ou associations gérant ces zones sont ils identifiés, même partiellement? Peut être qu'en s'adressant à eux, on pourrait avoir une carte ou en constituer une qu'on pourrait compléter peu à peu ??? Possible que je rêve ...:rolleyes:

je ne m'explique pas que cela soit si compliqué.

Alain trt :
Ca c'est parfait et c'est clair, mais rien d'identique sur la Loire ?

j'ai le sentiment que celui qui a pensé cette opération sur ce secteur a pratiqué notre activité.

De toute façon, j'ai la conviction, que quelque soit les interdits, il n'y a guère qu'une prise de conscience individuelle qui puissent réellement protéger les rivières.
Il suffit de voir le nombre de campement "sauvage"en bordure de rivières, en marge de tout principe écologique pour s'en convaincre). :( ,dans le même registre, je suis également chagriné par le peu de respect de certain rand'eaunneur qui laisse leur bivouac agrémenté de détritus de toute sortes (sur les îles c'est pas des promeneurs)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 11 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
jak91 :
j'en ai pas, mais,est-ce réellement gênant, au début cela me turlupinait, mais au final, je passais une bonne nuit quant même, depuis j'ai investi dans un GPS, mais en fait je ne m'en sert que très peu au point que je vais certainement plus l'emmener.



Si tu le dis, je ne demande qu'à te croire. :) La question étant pour moi surtout de pouvoir repérer par anticipation les passages difficiles, les portages..


De fait, réserve ou pas, je considère l'ensemble de la Loire comme un écrin, et j'observe la même attention partout ou je me pose.


Ca c'est un comportement, et on peut l'adopter ou non (c'est mieux de le faire) mais vis à vis du code de la route, pardon de la rivière, vis à vis des règlementations locales, des zones protégées...


je ne m'explique pas que cela soit si compliqué.


C'est bien ces organismes qui devraient poser des panneaux et publier des cartes pour aider au respect des zones.

De toute façon, j'ai la conviction, que quelque soit les interdits, il n'y a guère qu'une prise de conscience individuelle qui puissent réellement protéger les rivières.
Il suffit de voir le nombre de campement "sauvage"en bordure de rivières, en marge de tout principe écologique pour s'en convaincre). sad ,dans le même registre, je suis également chagriné par le peu de respect de certain rand'eaunneur qui laisse leur bivouac agrémenté de détritus de toute sortes (sur les îles c'est pas des promeneurs)



Si tu dis que tu as pu observer par expérience que c'est comme partout et que bon nombre s'en fout, il n' y a pas grand chose à faire sinon se comporter proprement.
Vraiment triste de trouver des déchets sur les iles de Loire...
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 13 nov. 2012 mis à jour le 13 nov. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Alaintrt :
jak91 :
j'en ai pas, mais,est-ce réellement gênant, au début cela me turlupinait, mais au final, je passais une bonne nuit quant même, depuis j'ai investi dans un GPS, mais en fait je ne m'en sert que très peu au point que je vais certainement plus l'emmener.



Si tu le dis, je ne demande qu'à te croire. :) La question étant pour moi surtout de pouvoir repérer par anticipation les passages difficiles, les portages..



Ma réponse ne concernait que l'aspect lié à la difficulté de se localiser dans un environnement ou les points de repères sont absents.

En ce qui concerne les obstacles du parcours, aucun GPS n'a cette option, pas même une carte IGN, seul les carto spécialisés les références et te donnent des indications sur les possibilités de passages.
L'option MAP est pour moi une autre très bonne solution pour se préparer une descente, le repérage virtuel de la rivière et de ses ruptures de cours est une façon efficace de se créer un carto personnel .

Attention cependant cela n'augure en rien de la manière de passer l'obstacle, ni de l'état de celui-ci, dans tous les cas il est impératif de faire une reco de visu sur place.

De plus, la saison, la météo, la hauteurs d'eau, les embâcles,etc, peuvent rendre les options de passages obsolètes et nécessiter un portage .

Sur la Vienne !(embâcles)
Sur la Vienne

Sur la Vézére (passage détruit)


Sur la Vézère (le bon niveau d'eau permet le passage)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 13 nov. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
yes alaintrt
laisse la place a l'aventure ! un gps sur l'eau n'est pas vraiment utile sauf si tu veut savoir a quelle vitesse tu vas :rolleyes:
pour se positionner plus ou moins compte les ponts et les villages :D ça donne une bonne indication
aprés pour les obstacle il faut aller en reconaissance et faire en fonction si tu estime qu'il faut porter ou bien que ça passe a toi de voire
posté le 13 nov. 2012 mis à jour le 13 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
jak91 :
En ce qui concerne les obstacles du parcours, aucun GPS n'a cette option, pas même une carte IGN, seul les carto spécialisés les référencent et te donnent des indications sur les possibilités de passages.
L'option MAP est pour moi une autre très bonne solution pour se préparer une descente, le repérage virtuel de la rivière et de ses ruptures de cours est une façon efficace de se créer un carto personnel .

Attention cependant cela n'augure en rien de la manière de passer l'obstacle, ni de l'état de celui-ci, dans tous les cas il est impératif de faire une reco de visu sur place.

De plus, la saison, la météo, la hauteurs d'eau, les embâcles,etc, peuvent rendre les options de passages obsolètes et nécessiter un portage .


On est bien d'accord sur tous ces points, pas d'inquiétude quand à un possible quiproquo.
Si je suggère le GPS, c'est pour l'associer à une carte ou un plan, comme ceux de "la Loire vue du Fleuve"
ou on retrouve des coordonnées de point d'accès, ce qui peut permettre de se repérer quand à sa progression, et d'anticiper les passages difficiles signalés par la carte.
Je comprends bien que ça ne fait qu'une partie du problème et que rien ne peut être définitif en la matière: le fleuve est changeant par nature.
Mais peut être qu'avec une peu d'observation, on peut savoir "à peut près ou on se trouve" ce qui peut suffire pour le repérage des seuils, etc...
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 13 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
jean baptiste :
yes alaintrt
laisse la place a l'aventure ! un gps sur l'eau n'est pas vraiment utile sauf si tu veut savoir a quelle vitesse tu vas :rolleyes:
pour se positionner plus ou moins compte les ponts et les villages :D ça donne une bonne indication
aprés pour les obstacle il faut aller en reconaissance et faire en fonction si tu estime qu'il faut porter ou bien que ça passe a toi de voire


Ma vitesse de progression, tu dois bien te douter que ce n'est pas ça qui va me préoccuper le plus ;)
Non, mon propos était de savoir ou j'étais par rapport au prochain seuil ou barrage
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 13 nov. 2012

jean baptiste
Etourneau
(95 messages)
Inscription : 15/11/10

Message privé
oui j'avais bien compris !
une carte ign et le comptage des ponts et bled sont une valeur sure ! mais si tu estime que le gps t'aporte un plus niveau securité, alors prend un gps :)
posté le 13 nov. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Bah! tout ça va murir; et les discussions sur le Forum apportent de l'info des idées et des solutions..
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 02 déc. 2012 mis à jour le 02 déc. 2012

Stéf.42
Martinet
(17 messages)
Inscription : 28/05/10

Message privé
Tu peux aussi préparer en te servant de Google Maps. Tu prends tes points de repères par rapport aux ponts. Autrement il y a aussi pas mal de compte rendu de personne qui ont fait la descente et qui expliquent clairement où elles ont dormis ect.
Après c'est l'Aventure !
Cordialement,
Stéf.42
posté le 02 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Ce que je trouve étrange, c'est que, malgré le nombre de contributeurs ici, qui se disent habiter et arpenter les bords de Loire il n'y a pas plus de précisions sur ces zones ? :(
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
jak91 :
Ce que je trouve étrange, c'est que, malgré le nombre de contributeurs ici, qui se disent habiter et arpenter les bords de Loire il n'y a pas plus de précisions sur ces zones ? :(


D'autant qu'il faut avouer que ce n'est pas toujours très clair quand on descend le fleuve, comme plusieurs l'ont signalé dans le fil. En Octobre, avec ChP, c'est presque par hasard qu'on a vu les pancartes de la zone entre La Charité et St Satur. Heureusement, je connaissais son existence avant.

Quant à se repérer sans GPS, c'est quand même ultra simple, même avec une bête carte Michelin ! Pour moi, l'intérêt du GPS (je n'en emporte pas systématiquement) est de bien repérer un super bivouac, et aussi d'évaluer la longueur des étapes parcourues afin de pouvoir optimiser de prochaines sorties.

Et faire une reconnaissance avant un barrage est toujours souhaitable, même si on est déjà passé au même endroit : ce qui passe un jour peut être dangereux un autre. Mais ça, vous le savez tous ;)
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
Complétement d accord avec toi et je confirme le peu d'utilité du GPS qui en fait ne me sert pas à grand chose ! car même pour mon retour de Bretagne en vélo , il est resté au fond de la sacoche. :/ (Encore un achat compulsif que j'aurai du m'éviter)
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 02 déc. 2012

mad
Oie des neiges
(594 messages)
Inscription : 06/07/07

Message privé
Ne généralisons pas pour autant à toutes les pratiques : en mer, en jungle, au Spitzberg etc., c'est quand même bien utile ;) !
Mais je suis d'accord qu'en randonnée en France, c'est inutile dans 95% (au moins) des cas ...
"Marche ou vogue ..." Embarcations : Quarter Tonner Dufour 1300, Doris, Nautiraid Expé 520, deux Hélios 380, Twist 1 Gumotex, canoë Old Town Discovery 158 - Présentation : http://www.expemag.com/voyage/viewtopic.php?pid=31931#p31931
posté le 02 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
;) Bien sur je ne parlais que de ma pratique qui se limite à notre beau pays (pour l'instant), sauf pour une rando en montagne où (je pense)il peux effectivement devenir un précieux accessoire.
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 03 déc. 2012 mis à jour le 03 déc. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
On est d'accord sur ce point:
On ne risque pas de se perdre chez nous, au sens ou on peut l'entendre pour d'autres contrées.


Je considérais le GPS bien plus comme un outil permettant de repérer correctement les points délicats à venir et de pouvoir anticiper juste ce qu'il faut pour faire une reco.
Mais si vous dites qu'il n'est pas utile, ça sera une économie de 200€ :)
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 03 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
L'avantage en canoé ou kayak de rand'eau, c'est que tu as le temps d'anticiper l'impact :D
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
posté le 04 déc. 2012

Alaintrt
Martinet
(23 messages)
Inscription : 19/10/12
Lieu : 91090

Message privé
Ca , c'est une bonne nouvelle !! :D

je plaisante, mais pas tant que ça finalement; si tu dis qu'on a le temps de voir venir et de s'y préparer, simplement par le fait que la vitesse de progression est contrôlée et permet l'observation assez loin devant, plus besoin de GPS.
Le but, c'est le chemin. (Goethe)
posté le 04 déc. 2012

jak91
Milan noir
(357 messages)
Inscription : 03/09/08
Lieu : 91510

Message privé
En règle générale ta vitesse vas plafonner entre 5 et 7 km /h au mieux (pour un gonflable chargé) , donc rassure toi, tu ne seras pas décoiffé par la vitesse. :D

Dans tous les cas il est impératif de faire une reco avant de s'engager (mon mess plus haut), ne pas oublier non plus qu'il existe aussi des obstacles mobiles et ponctuels

j'avoue que secrètement, j'espérais une photo plus humide
Adepte des rand'eaux longues distances sur rivières (maxi cl4), descentes contemplatives et touristiques. Le cyclo-tourisme de préférence sur les voies vertes est également une autre de mes activités.KG Sea Eagle 420 et KR d'eaux vives
(partager)
Remonter