Communiqué
  • 23 mai : Attention lorsque vous êtes contacté par message privé pour une petite annonce, ça peut être une arnaque, on a mis en place des petites protections mais ça peut tout de même arriver. N'hésitez pas à nous signaler ces messages si vous en recevez ! Merci Olivier
Accueil des forums
Test matériel
Semelles des chaussures treking/tiges hautes, ça s'use énormément 2
(partager)
posté le 10 avr. 2012 mis à jour le 11 avr. 2012

chafranec
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 31/03/09
Lieu : Aix-en-Provence

Message privé
Bonjour, je ne sais pas vous, mais moi, je trouve que les semelles des chaussures sont de plus en plus usées très vite en regard du prix exorbitants chaussures !

J'ai commencé à marcher avec des godillots dont le cuir était aussi épais que la peau d'un éléphant (j'imagine), des semelles vibram totalement rigides et surtout avec des crans très rapprochés les uns des autres, 1 kilos par pied en 38 (je viens de les peser, je les ai encore), des jolis lacets rouges et coutures norvégiennes, entretien à la graisse de phoque et totalement étanches et relativement chaudes... Sans doute l'ancêtre de "La Sportiva Népal Trek".
Tout ça pour vous décrire le modèle inusable. La Heschung ! Que je viens de retrouver ici : http://www.heschung.com/index.php?pPath=1&osCsid=1dd126ef40ad778fd47a3345b81ba2d6
Mes parents me les avaient acheté en 1976 pour mes seize ans et la "Tête de l'Obiou".

Depuis, j'ai eu plein de chaussures, montantes, basses, rando MUL et plus le temps passe, plus je trouve que le rocher devient abrasif et agressif.
Serait-ce les métaux lourds qui viennent s'y déposer, la fonte des glaciers, le manque de neige et les saisons d'hiver plus courtes qui font que les tiges hautes sont plus exposées au toucher des vilains cailloux des montagnes qui viennent se frotter aux semelles par manque de couverture neigeuse ? Mystère ? ;)

Ma dernière déception : les Lowa Tibet Pro GTX : un bon confort pour un portage conséquent MAIS je n'ai quasi plus le temps de me préoccuper de l'entretien du dessus que le dessous est déjà en voie d’achèvement bien trop rapidement. Je caricature un peu là, mais je vois leur "caoutchouc Vibram Masaï" fondre au rythme de la calotte glaciaire.

Alors, si quelqu'un parmi vous à une idée pour que j'arrête de dépenser une fortune en semelles pour avoir des tiges hautes sans que cela soit des chaussures d'alpinisme mais plutôt de trekking (semi-rigides) avec portage, je dis merci.

En gros il faudrait choisir quoi ?

J'ai bien compris que l'espace entre les crans comptait mais sinon, que penser du "caoutchouc Contagrip®" ? (Cosmic 4D GTX SALOMON) ?

J'ai testé le "caoutchouc Vibram Foura " de Kayland contact Air et ça ne le fait pas. De plus, elles sont trop molles en haut de cheville. (deux paires mais c'était pas cher) Le plus bizarre, c'est que la seconde n'a duré qu'un an, alors que la première 3 ans et que je marche à peu près pareillement chaque année dans les cailloux depuis longtemps. Mauvaise série ?
Le plus fun, c'était que Kayland a orné ses chaussures d'un motif mode gravé et que le pare pierre à l'avant était moins haut et moins enveloppant sur tout le pourtour. du modèle récent Je l'ai vu après !

MEINDL, n'écrit pas "Caoutchouc" mais juste "Vibram"...
Est-ce important le manque de caoutchouc pour la longévité ? MEINDL, c'est cher mais il y a des modèles ressemelables.

Que faire ? Ça doit être dur à tester, au rythme d'une paire pour 2 ans, avec 10 modèles, on ne va pas en sortir et ils auront changé !! LOL

J'achète quoi qui dure maintenant ? Ici : Expe ou là : Vieux campeur

Au passage, il y a 19 modèles hommes et 15 femmes, je vais finir par partir en sandalettes michelins comme les africains si ça continue, faudra que ça cesse : GRRRRRRRRRRRRRR ! :mad:

Je ne sais pas vous, mais moi, je voudrais bien cesser de dépenser plus pour nourrir les marchands de semelles qui m'obligent à consommer plus de chaussures et à contribuer à la fonte des glaciers à moins qu'il y ait un problème de caoutchouc et que les marchands de semelles souhaitent arrêter la déforestation des "arbres à caoutchouc".

Là, on pourrait discuter, faut voir.... Avez-vous une idée ? Avez-vous la m^me sensation "d'usure accélérée" ou bien, c'est quand on vieillit que "le temps passe plus vite" ?

Bref, avez-vous des chaussures aux semelles à "usure lente" et si oui, lesquelles ?
posté le 11 avr. 2012 mis à jour le 11 avr. 2012

MichMich
Sterne arctique
(113 messages)
Inscription : 03/01/11

Message privé
Bonjour,

Cela s'appelle" l'obsolescence programmée" tout simplement et ça ne concerne pas que les chaussures mais tous les produits manufacturés...

Tape ces deux mots sur "Goo...machin " si tu veux en apprendre plus sur la façon de gaspiller les matières premières au profit de quelques uns....

Ou, comment prendre les consommateurs pour des vaches à lait au mépris des conséquences pour la planète...
posté le 11 avr. 2012

chafranec
Etourneau
(74 messages)
Inscription : 31/03/09
Lieu : Aix-en-Provence

Message privé
Merci MichMich pour ta réponse mais parmi "l'obsolescente programmée", il y aurait peut-être des semelles donc le programme serait plus conforme à ce que je souhaite : la longévité où des matériaux qui durent plus que d'autres ?

En fait, je sais qu'il faut consommer plus pour produire plus afin de tuer les ours blancs, au mépris des pauvres chinois qui bossent comme des malades pour acquérir des objets à "obsolescente programmée" et avec nous dans le programme d'auto-destruction "après moi, le déluge" mais il y a bien des semelles qui ne sont pas de vents comme celle d'Alexandra David Neel...
Je m'égare là.
Pour le ressemelage des chaussures, il y a "le meilleur ouvrier cordonnier de France" à Aix en Provence qui s'y connait un peu en montagne, et aussi, un qui fait des merveilles avec une vieille machine à coudre à Monetier les bains.
Il est encore là avec un savoir faire qui n'est pas prévu dans le programme.
Parce que le problème du ressemelable, c'est de trouver le stock de vieilles semelles et celui qui sait les recoller. coordonnier,.
Donc, pour les MEINDL, je ne sais pas trop...
(partager)
Remonter