29 invités en ligne
Accueil des forums
Voyager sur l'eau 10

BFM2, un nouveau candidat à l’aventure nautique

H3 - 09 nov. 2011
BFM (le 2ème du nom), déjà évoqué quelque part sur ce forum, est un Hobie Mirage Oasis configuré pour l’aventure.
Le voici paré de tous ses atours.





"Ce qui est beau vole bien" (Marcel Dassault).
Hydro et Aéro étant proches cousins il ne me reste plus qu’à souhaiter que BFM soit un bobato :D
En tout cas il a l’air bien né.
Alors vivement le prochain fleuve qui mène à la mer !

kanaky - 09 nov. 2011
cool !!! tout est pres pour de nouvelles aventures

Nomade en mer - 09 nov. 2011
Salut H,
Plein de belles et bonnes aventures à vous deux !
Amitiés :)

H3 - 12 nov. 2011
@Nomade en mer : Merci !




Dur d'exposer un bobato à la poussière sédentaire.
Alors je vais lui faire prendre l'air d'ailleurs.
Je raconterai la suite sur www.svsr.fr.
:)

H3 - 17 nov. 2011
379 km sur routes et pistes entre l’Alsace et Seurre (au bord de la Saône) m’ont permis de valider le nouveau chariot de BFM.
Celui-ci est adaptable sur tout bateau en PE et probablement aussi sur ceux en résine.
Un bateau gonflable ou pliable peut facilement se transporter dans une remorque ad hoc.
Donc tracter un bateau avec un vélo pour se rendre sur un spot d’embarquement semble vraiment accessible à tout voyageur ‘Nature’ normalement constitué.
Qu’en pensez-vous ?

Stepeurabord - 17 nov. 2011
Bravo H3
Ta démarche ouvre, je pense, de nouvelles possibilités de voyage en autonomie
sur terre comme sur l'eau.
Je trouve courageux "d'affronter" la circulation routière de cette façon,
pourrais-tu nous en relater quelque anecdote, ou des conseils pourquoi-pas ?
En tout cas ça me donne envie de laisser la voiture pour aller sur l'eau,
mais j' envisagerais plutôt de le faire en tricycle couché ( trike ) qu'en penses-tu ?
A quand la suite nautique ?

H3 - 18 nov. 2011
@ Stepeurabord :


1) Sur la route, hormis la bruitance et la nauséabondance des bagnoles, cela se passe plutôt bien.
Je crois qu’avec un tel attelage tu suscites la sympathie malgré la gêne occasionnée parfois pour les pilotes d’engins motorisés.
Certains restent derrière toi plus longtemps que nécessaire (ils contemplent ?) et te font un gentil ‘coucou’ au moment de te dépasser.
Un gendarme, à l’abri du froid humide dans sa voiture au bord de la route, m’a fait un ‘pouce’ assorti d’un grand sourire :)
Il faut rester vigilant pour éviter de toucher un obstacle avec les roues du bateau, dans un passage étroit ou une courbe notamment. Tu développes au fil de la pratique des réflexes qui doivent ressembler à ceux des chauffeurs de semi-remorque ce qui t’amène à choisir les bonnes trajectoires sans devoir réfléchir.


2) Tracter un bateau avec un trike : ça c'est royal !
Le convoi est magnifique et même davantage.
A savoir cependant :
- Pour les côtes, un développement très court est indispensable car il faut tout faire ‘à la pédale’ sans disposer de la ‘poussette’.
- Dans les descentes un vélo droit ira plus vite car le guidonnage s’invitera à une vitesse supérieure qu’avec un trike. Avec un tadpole en tout cas. Je n’ai pas essayé avec un trike doté des 2 roues à l’arrière.
- Charger un trike sur un bateau n’est pas évident.


3) La suite nautique ?
BFM est à présent prêt à naviguer sur la Saône puis sur le Rhône.
A Tarascon il faudra choisir entre la Grande Bleue ou l’océan.
Soit continuer tout droit jusqu’à Port-Saint-Louis ou bien prendre vers l’Ouest et enchaîner canal du Rhône à Sète, étang de Thau, canal du Midi, Garonne, Gironde.
Pour réaliser un de ces deux plans j’attends la remontée du niveau du Rhône et des conditions météo pas trop froides et humides.
L’intérêt d’avoir emmené BFM à Seurre (et de l’y mettre à l’abri chez un agriculteur très sympa) : je pourrai poursuivre ce voyage bien avant que s’il fallait démarrer de l’Alsace où l’hiver a ses habitudes.
J’imagine bien l’ordonnancement suivant dès que les conditions seront à peu près réunies :
- Rallier Seurre avec le train et le vélo en bagage à main.
- Mettre à l’eau BFM ou éventuellement le tracter encore un peu vers le Sud avant de naviguer.
- Garder le vélo jusqu’au moment où je n’en aurai plus besoin (si la route de l’Ouest est retenue il sera très utile à cause des écluses).
- Renvoyer le vélo en colissimo.
- Et vogue la galère vers de nouvelles et joyeuses aventures en Méditerranée et/ou en Atlantique, cela restant à décider le moment venu.

slsn - 23 déc. 2011
Bonjour et bravo cette belle persévérance !

Je suis vos réalisations depuis quelques temps et quelque chose me tracasse... Peut être que je délire complètement, mais est ce qu'il serait possible d'envisager un système de chariot qui permette de propulser directement le bateau sur route au moyen d'un pédalier, et ainsi se passer du vélo ? Une sorte de gros trike amphibie...

ophildelo - 23 déc. 2011
Bonjour,
Cà serait un truc super en effet .
Pourquoi ne pourrait on pas concevoir quelque chose à partir du hobie mirage qui posséde déjà un trou pour y mettre un pédalier .
Je trouve l'idée intéressante.
Amicalement,
Francis

H3 - 23 déc. 2011
Un trike amphibie ?
Je pense qu'un tel projet mériterait une discussion à part entière.
Qui va la lancer ?


Ceci dit, Loutre masquée nous avait dégotté ça en septembre 2010 :
http://www.autocanoe.com/ (lire la vidéo "Autocanoe on the street" si vous avez le haut-débit)


Voilà qui me rappelle qu’elle (la Loutre) ne nage plus par ici depuis plus d’un an.
Je le regrette vivement.
Je lui ai envoyé un MP.
Quelqu’un saurait-il mieux que moi la faire revenir ?

Nomade en mer - 23 déc. 2011
une demande similaire :) pour Loutre masquée...
Voir message du 08/07/2011 20:42:57

Remonter